Brise-vue : comment bien le choisir

Solution pratique et facile à mettre en oeuvre pour augmenter le degré d'intimité dans son jardin ou sur son balcon, le brise-vue est un élément à part entière de l'espace extérieur. Pour éviter une mauvaise harmonisation visuelle, mieux vaut bien le choisir. Voici donc quelques conseils pour faire votre choix.

brise-vue
© Martine A Eisenlohr - Fotolia

Les modèles de brise-vue

En matière de brise-vue, deux catégories de produits s'opposent :

  • le brise-vue naturel : parfaitement intégré à l'environnement, le brise-vue naturel subit les conditions climatiques et a donc une durée de vie limitée. On distingue dans cette catégorie les canisses en osier ou en roseau, les brandes de bruyère et le bambou ;
  • le brise-vue synthétique : bien souvent en PVC, le brise-vue synthétique garantit de son côté une excellente résistance dans le temps. Le choix en matière d'esthétisme tend progressivement à s'élargir, jusqu'à imiter parfois le côté naturel.

Brise-vue : les critères de choix

Deux critères principaux permettent de choisir le brise-vue adapté à ses besoins :

  • le niveau d'occultation : chaque brise-vue offre un niveau d'occultation différent. Il vous sera ainsi difficile de rester sur le brise-vue naturel pour obtenir une occultation totale.
  • l'aspect esthétique : n'oubliez pas que votre brise-vue constituera, dans la majorité des situations, le paysage que vous aurez devant vos yeux au quotidien. Le critère esthétique du brise-vue n'est donc pas à négliger.

Brise-vue : la gamme de prix

Comptez entre 10 et 20 € pour un brise-vue naturel, pour un rouleau de 3 m de long et 1 m 50 de hauteur. Seul le bambou affiche un tarif plus élevé, jusqu'à 4 fois supérieur par rapport à un brise-vue naturel en roseau. Côté brise-vue synthétique, les prix varient entre 10 et 50 € pour une surface de mêmes dimensions.

Clôture

Annonces Google