L'Internaute > Citations > Amitié / inimitié > Albert Einstein


Rechercher une citation
 

Qu'un homme puisse prendre plaisir à marcher au rythme d'une fanfare militaire, suffit à me le rendre méprisable."

Albert Einstein
Donnez votre avis
 Auteur Albert Einstein
 Avis des internautes
 Theme Amitié / inimitié
 pays Allemagne


  Vos avis  
 43 avis | DONNEZ VOTRE AVIS 
L'avis de Marti  (Le Mans) 
Sentiment
"Il faut vraiment lire tous les mots! il ne dit pas aimer la fanfare! il ne dit pas aimer marcher au rythme d'une fanfare! Il faut bien souligner prendre plaisir! c'est différent! Avoir ce sentiment, ces palpitations! cette fierté...." (15 janvier 2013)
 
L'avis de Clémentine  (Paris) 
L'intelligence conduit à la sagesse ou ce n'est pas de l'intelligence.
"Sans tomber dans des mièvreries sirupeuses. Einstein est un génie, cette citation est pleine de bon sens. L'obéissance est le reflet de la bêtise. Et comment se réjouir en entendant un chant guerrier ? Sachant ce qu'il implique : L'échec des hommes à la diplomatie et au respect de la vie. Le besoin qu'il a d'attaquer et la nécessité qu'il a à se défendre d'autres hommes.  Prendre du plaisir à défiler c'est occulter ou même ignorer tout bonnement le rôle de l'armée et les conséquences de la guerre. C'est être naïf ou fou." (25 juillet 2012)
 
L'avis de Ilan  (Paris) 
Le drame de la guerre
"Cette citation est à replacer dans le contexte,  Einstein est un homme qui a vu les horreurs de la guerre et les nazis. Le sens de la citation,  à mon humble avis, et qu'il ne peut pas avoir d'estime envers ceux qui, oubliant ce que la guerre signifie, se font entrainer si facilement par le rythme d'une fanfare militaire. Du mépris pour ceux qui se lobotomisent si facilement et qui réduisent leur être à la condition d'une machine à tuer servile. Ces fanfares signifient pour d'autres la dictature et la mort, il ne faut pas l’oublier." (14 novembre 2011)
 
L'avis de Michel Gauthier (Marseille 13009) 
"PHRASE stupide ,on peut aimer la musique militaire!!" (11 octobre 2011)
 
L'avis de Yvan De Vitis (Bagnolet) 
Se défiler
"On peut prendre plaisir à regarder un défilé militaire avec sa fanfare sans pour autant marcher à son rythme et se défiler en le méprisant." (06 septembre 2010)
 
L'avis de Yvon Bougaran (Plabennec 29860) 
"De toutes les citations c'est celle qui m'a le plus marquée, n'en déplaise aux antisémites qui marchent au pas." (09 août 2010)
 
L'avis de Jawid Bencherif (Djelfa) 
Un être humain
"Notre cher Albert, illustre penseur et intelligent hors pair (dans son domaine) a tout simplement voulu exprimer un sentiment (personnel et subjectif) de mépris qu'il éprouve envers quelqu'un qui prendrait du "plaisir à marcher au rythme d'une fanfare militaire" ; ceci n'engage que sa personne et ne peut (ne doit) être pris comme un axiome ou une théorie universelle ; combien même il est considéré comme l'un des piliers de la pensée universelle, mais il n'en demeure pas moins qu'il fut avant tout un être humain avec toutes ses dimensions psychologiques et sociales." (01 juillet 2010)
 
L'avis de Georges Borletsis (Marseille) 
Meconnaissance d'einstein
"La musique a toujours "servi"ou plutôt participé à la cohésion des groupes, communautés... et en même temps de fait à l'exclusion d'autres personnes. Il suffit d'ouvrir les yeux." (14 juin 2010)
 
L'avis de Michel Leysens (Bruxelles) 
Arlette
"Le commentaire d'Arlette détonne et se démarque avec à-propos de la pléthore des mièvreries et coulées sirupeuses dont la surabondance pollue ce site." (06 mai 2009)
 
L'avis de Arlette Soudant (Clamart) 
Le choix d'einstein
"Tous les ans des millions de personnes assistent (sur place ou a la télé), dans la joie, aux défilés militaires dont les fanfares. Il n'y a aucune nuisance, mal ou danger à écouter un autre rythme que le rock, le rap ou autre...  ni à voir défiler, dans leurs beaux costumes les hommes qui constituent ces fanfares. Un sourire, une humeur joyeuse se transmettent et se communiquent comme les bâillements. Et heureusement que certains prennent plaisir à faire leur métier. Sinon, le monde serait vraiment triste. Maintenant, les sentiments, ça ne se commande pas, ça ne se dicte pas. Et donc, libre à Einstein d'éprouver les sentiments qu'il voulait. Il a choisi de mépriser le bonheur des autres au lieu de le partager? Tant pis pour lui! Seulement, en exprimant son mépris, Einstein a jugé ! De plus, il a jugé sans comprendre ! Le grand intellectuel qu'il était n'a pas dû lire Spinoza qui dit : 'ne pas railler, ne pas déplorer, ne pas maudire, mais comprendre'.  L'intolérance d'Einstein, son mépris de la différence et du bonheur d'autrui, son esprit altier qui l'a poussé à dénoncer son sentiment ne font pas honneur à l'intelligence du grand scientifique. Encore une fois Dommage! car il avait l'intelligence scientifique mais pas celle du cœur. Et la 1ère sans la 2nde pourrait être catastrophique !" (04 mai 2009)
 
Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 sur 5
Page suivante


Rechercher une citation