L'Internaute > Expressions > Intentions > Découvrir le pot aux roses


Rechercher une expression
 


Découvrir le pot aux roses"



 

Signification

 

Découvrir un secret ou une supercherie.



 

Origine

 

Il existe plusieurs explications quant aux origines de l’expression "découvrir le pot aux roses</a>", mais aucune n’a jamais vraiment été privilégiée. La première proviendrait des billets doux que les hommes déposaient sous les pots de fleurs chez les jeunes femmes, et que leur mari aurait pu découvrir. Cependant, "pot de fleur" ne s’utilise que depuis le début du XIIe siècle, et le verbe "découvrir" n’a pris son sens actuel de "découverte" que vers le XVIe siècle. D’autres ont supposé que le "pot aux roses" était le pot dans lequel les femmes conservaient leur fard, que les hommes auraient ensuite découvert, comprenant alors l’utilisation d’artifices. Selon d’autres encore, il faudrait comprendre le verbe "découvrir" dans le sens de "dévoiler" et non "trouver". Il s’agirait donc d’un secret qui aurait été dévoilé par une personne chargée de le garder. Dans cette même optique, on a aussi sous-entendu que l’expression signifiait "enlever un couvercle" ; celui d’un pot contenant de l’eau de roses par exemple, ancêtre du parfum très utilisé au Moyen Age, et qui s’évapore si on ne le recouvre pas. Toujours en matière de parfum, certains ont affirmé qu’il s’agissait de la découverte de l’instrument qu’utilisaient les parfumeurs pour distiller les huiles essentielles et que semble-t-il, ils gardaient très secret. Pour les alchimistes, l’expression serait une allusion à la "rose minérale", poudre obtenue à partir de l’or et du mercure. Ce mélange rappelle la pierre philosophale, elle-même sujet de grand mystère… Ce qui est sûr, c’est que la rose est depuis bien longtemps symbole de secret. Ainsi, la rose, ou la fleur de façon plus générale, est souvent symbole de virginité. De plus, la légende veut que Cupidon ait donné une rose à Harpocrates, le dieu du silence, pour qu’en échange il taise à jamais les amours de Vénus. Parallèlement, on gravait au XVIe siècle ces fleurs sur les confessionnaux et on en sculptait dans les salles de banquets, ce qui devait rappeler aux convives que les confidences qui se feraient durant les repas n’étaient pas à divulguer….


Expression suivante : Défense de 


Rechercher une expression
 




Encyclopédie des expressions | Contact