Belgique

Belgique MIS A JOUR LE 27 JANVIER 2015 - Authentique, chaleureuse, culturelle, gourmande, joyeuse... Autant de mots pour qualifier l'extraordinaire Belgique ! Si proche de la France et pourtant... Quel changement d'atmosphère ! A peine installé dans le Thalys, vous vous sentirez déjà plus détendu. Visiter la Belgique, c'est un peu comme rentrer chez soi. On s'y bien dès les premières minutes.

Le pays, dans son ensemble a su préserver sa richesse architecturale, héritée du Moyen-Âge, ou de périodes plus récentes. Bruges, cité médiévale, et Bruxelles, ville de l'Art nouveau, en sont les témoins principaux. Le « plat pays », que chantait Jacques Brel, a par ailleurs conservé un sens marqué des traditions. Fêtes folkloriques, celle de Gand notamment, et religieuses ponctuent la vie des Belges tout au long de l'année.

Pays d'origine de nombreux artistes, et par la même de courants artistiques européens majeurs, la Belgique recèle un grand nombre de musées et monumentsempreints de cette fibre artistique. Qui n'a jamais rêvé de visiter un pays dévoilant, à lui seul, des œuvres d'art primitif, des peintures Renaissance majeures, des trésors Art nouveau ou Art déco de même que des perles de Bandes Dessinées ?

Vous le découvrirez donc bien vite, la Belgique ne se résume pas au Manneken Pis et à la Grand-Place de Bruxelles. Il s'agit en effet d'un pays protéiforme. Son territoire de 30 513 km² est divisé en trois régions fédérales : la région flamande, la région wallonne et la région Bruxelles-Capitale. A la tête de l'État fédéral se tient Bruxelles.

Le régionalisme du pays ne s'arrête pas là. Quatre communautés linguistiques se retrouvent en Belgique : les néerlandophones, les francophones, les germanophones et enfin les bilingues. Les Belges cultivent d'ailleurs ces particularismes identitaires inhérents à chaque région ou communauté.

De même, la gastronomie locale ne s'arrête pas aux frites. Saveurs du terroir et douceurs sucrées constituent le pain quotidien des Belges. Il est vrai, par ailleurs, qu'il s'agit d'un pays de bière. Cette réputation n'a rien de péjoratif, les bières spéciales belges comptent parmi les meilleures du monde.

Enfin, pour ne rien gâcher, les Belges se veulent plutôt accueillants. Le relief de la Belgique tient donc davantage à ses habitants et à ses coutumes qu'à sa géographie.

Véritable carrefour touristique, la Belgique est devenue aujourd'hui une destination populaire très à la mode pour beaucoup d'européens.

Et aussi, faites le quiz : Que savez-vous de la Belgique et des Belges ?

VOYAGE EN BELGIQUE

Météo / Quand partir

du 01/05 au 30/09

du 01/12 au 28/02

Climat et Météo

La Belgique bénéficie d'un climat océanique tempéré : doux et humide.

Il ne gèle que rarement l'hiver, excepté dans la région des Ardennes. Mais l'été, les températures sont rarement caniculaires. En effet, les moyennes saisonnières avoisinent les  25° C.

Et, en toute circonstance, mieux vaut prévoir un vêtement de pluie ! Le pays est en effet soumis à des précipitations tout au long de l'année, même en période estivale.

Quand venir en Belgique ?

Le printemps, accompagné de températures encore fraîches, constitue la saison où la vie artistique bat son plein. L'été marque quant à lui la période des défilés et autres festivals musicaux.Les différentes manifestations se font en intérieur en automne et en hiver, pour se préserver du froid et de la pluie.

Ainsi, la Belgique propose des événements culturels tout au long de l'année. Les différents musées du pays peuvent, par ailleurs, se visiter à tout moment. Néanmoins, la fin du printemps semble la plus propice à la découverte de la Belgique : floraison, temps clément, faibles précipitations (moins qu'en été) égailleront votre séjour.

Températures moyennes

Eau : de 7°C à 18°C

Passeport / Visa / Formalités

Carte nationale d'identité ou passeport valide.

Transports

En voiture

Il est facile et rapide de se rendre en Belgique par la route dans la mesure où ce pays est frontalier avec la France.

De plus, le « plat pays » bénéficie d'un réseau autoroutier national et européen très développé. Toutes les grandes villes sont, en effet, desservies par une autoroute belge ou européenne. Ainsi, l'autoroute E40 passe à BrugesGand, Bruxelles et Liège tandis que l'E17 dessert Gand et Anvers.

Autre avantage, les autoroutes belges sont entièrement gratuites. Mais attention, la vitesse y est limitée à 120 km/h, et non 130 km/h comme c'est le cas en France.

En train

Le train constitue un moyen de transport rapide et reposant pour se rendre en Belgique. Le Thalys, qui dessert toute l'Europe du Nord depuis la Gare du Nord (Paris), passe par Bruxelles et Anvers.

Il faut environ 1h30 pour rejoindre la capitale belge et 2h pour arriver dans la ville flamande. Plusieurs liaisons sont assurées chaque jour.

Le transport ferroviaire s'avère, par ailleurs, relativement économique. Vous pourrez obtenir un aller/retour Paris-Bruxelles ou Paris-Anvers à partir de 50 euros.

Les autres grandes villes belges (Bruges, Gand, Liège), sont également bien desservies par le réseau ferroviaire national, depuis Bruxelles notamment. Mais, sans réduction, les tarifs peuvent monter très haut (180 euros pour un Paris-Bruges).

En avion

De nombreuses compagnies aériennes, Air France et SN Brussel Airlines surtout, atterrissent à l'aéroport Bruxelles National situé à Zaventem.

La Belgique dispose également de quatre aéroports régionaux : Anvers-Deurne (petites compagnies, vols d'affaires et fret), Liège-Bierset (charters et quelques vols réguliers), Ostende-Middelkerke (lignes régulières et vols de tourisme), Charleroi-Gosselies (aéroport plutôt industriel).

Les voies aériennes ne sont pas toujours les plus pratiques pour se rendre en Belgique. Tout dépend, en fait, de votre ville de départ, en France, et surtout de votre destination, en Belgique.

En car

Des départs en cars sont assurés, plusieurs fois par jour, depuis Paris, par la compagnie Eurolines.

D'autres liaisons entre la province française et Bruxelles existent mais elles se font plus rares.

En tout cas, ce moyen de transport demeure l'un des plus économiques, surtout depuis la capitale française (exemple : 50 euros pour un aller/retour Paris-Anvers).

Transport sur place

Même si la voiture convient relativement bien pour se déplacer à travers le pays via les axes autoroutiers équipés et gratuits, il vaut mieux privilégier le vélo, le tramway ou les bus car ils faciliteront vos déplacements.

Il est recommandé de tenter les excursions en métro car certaines stations sont de véritables chefs d'œuvre artistiques contemporains.

Un site est à visiter pour plus d'informations concernant les itinéraires à faire en vélo : Fietsroute.

Santé / Sécurité / Vaccins

On ne relève pas de risque sanitaire particulier en Belgique. Aucun vaccin n'est exigé pour entrer sur le territoire belge.

Le pays possède un système médical très développé mais également très onéreux.

Par mesure de précaution, munissez-vous de la carte européenne d'assurance maladie (remplaçant l'imprimé E111), délivrée par votre caisse d'assurance maladie. Elle vous permettra de bénéficier de soins gratuits dans le cas d'une hospitalisation.

De même, vous n'aurez pas à avancer d'argent si vous consultez un médecin conventionné. Dans le cas contraire, vous devrez régler sur le champ, parfois même en espèces (à Bruxelles notamment), et pourrez vous faire rembourser une fois de retour en France.

Dans tous les cas, mieux vaut souscrire une assurance de voyage incluant le rapatriement. Généralement, ce type d'assurance couvre également le vol et la perte d'objets.

Les pharmacies ("apotheek" en flamand) ouvrent généralement de 8h30 à 18h30. En cas de fermeture, les noms des pharmaciens de garde y sont affichés.

Délinquance

La Belgique est considérée comme un pays sûr pour les touristes. A Bruxelles, la plupart des monuments sont situés dans des quartiers paisibles, vous pourrez vous y promener sereinement.

Veillez simplement à ne pas laisser d'objets de valeur en évidence dans votre voiture. De même, évitez de vous promener avec une grosse somme d'argent sur vous.

À noter : tous les agents de police sont censés parler le français et le flamand. Vous ne devriez pas avoir de mal à vous faire comprendre en cas de problème.

Sécurité routière

Le réseau routier et autoroutier, entièrement gratuit, s'avère très sûr et entretenu en Belgique.

On relève toutefois quelques différences en ce qui concerne les limitations de vitesse : 50 km/h en agglomération et 90km/h sur route, comme en France, mais 120 km/h sur autoroute. En cas d'amende pour excès de vitesse, il vous sera demandé de payer en espèces sur le champ, sous peine de voir votre véhicule immobilisé.

Par ailleurs, la signalisation est en flamand dans la région flamande. Soyez vigilant.

Comme en France, le taux d'alcoolémie maximum autorisé au volant est de 0, 5 g/l. Attention donc aux abus de bière si vous devez conduire !

Numéros d'urgences

En cas d'urgence, les numéros à composer sont :

- le 101 pour la Police,

- le 100 pour les Pompiers ou toute urgence médicale.

Conditions politiques

Monarchie constitutionnelle parlementaire.

Monnaie

La Belgique, siège de nombreuses institutions européennes, ne pouvait qu'adopter la monnaie unique. C'est chose faite. Au même titre qu'en France, l'Euro est devenue la monnaie officielle de la Belgique en janvier 2002.

Toutes les cartes de crédit internationales (ex. : Visa) sont acceptées dans les distributeurs automatiques belges. Petite particularité belge : les retraits se font à partir de 25 euros.

De plus, la plupart des hôtels permettent les réservations par carte de crédit. Renseignez-vous toutefois auprès de l'hôtelier avant de partir.

Coût de la vie

Le coût de la vie est à peu près le même qu'en France, à quelques exceptions près.

La proximité de la Belgique rend cette destination assez bon marché en ce qui concerne le transport.

On ne peut pas en dire autant pour l'hébergement. Une fois sur place, vous vous apercevrez en effet que trouver un hôtel bon marché relève parfois de l'exploit, surtout à Bruxelles. Les rares hôtels à prix intéressants sont très rapidement complets. Si vous souhaitez un peu de confort, une nuit d'hôtel pour deux personnes vous coûtera environ 70 euros.

Côté repas, vous pourrez vous restaurer pour 10 euros le midi. C'est à peu près ce que coûte un plat du jour. Le soir, un repas plus complet dans un restaurant vous reviendra à 30 euros au minimum.

Monnaie

Bien sûr, vous pourrez régler en euro en Belgique.

Pourboires

Aucune obligation, le service est inclus.

Prix moyens

  • Hôtels 1 et 2 étoiles : de 30€ à 70€
  • Hôtels 3 étoiles : de 70€ à 120€
  • Hôtels 4 étoiles ou plus : de 120€ à 200€
  • Restaurants bon marché : de 6€ à 12€
  • Restaurants traditionnels : de 12€ à 20€
  • Restaurants Grandes tables : de 20€ à 50€
  • Transport (sur place) : de 2€ à 10€

Points forts

  • La gastronomie
  • Le patrimoine culturel, architectural
  • L'ambiance sympa et festive

Points faibles

  • La pluie
  • Les petits bistrots « attrape touriste » pour ses moules frites hors de prix

Bons plans

A FAIRE

Participer au traditionnel carnaval de la ville de Binche (Province de l'Hainaut, Wallonie)Le carnaval de Binche se tient chaque année durant les trois jours qui précèdent le Mercredi des Cendres, mais les festivités débutent les semaines précédentes. À cet effet, ne manquez pas l'incroyable nuit des « trouilles de nouilles », où des centaines de « trouilles », méconnaissables sous leurs costumes et leurs masques, vont de café en café, à l'affût d'individus non déguisés, qui devront s'acquitter de quelques verres auprès de leurs homologues masqués. Ce prélude a lieu le lundi précédent les jours Gras.Le Dimanche Gras se caractérise par ses « mam'zelles », hommes travestis en femmes pour l'occasion.

Le Lundi Gras est, quant à lui, réservé aux jeunes Binchois qui animent les rues de la ville.

Enfin, le jour de Mardi Gras donne lieu au célèbre défilé des Gilles, personnages masqués, symboles de l'événement carnavalesque.

Aller dans un bar à bière

Si vous vous rendez en Belgique, ne ratez pas l'occasion de goûter les bières belges. Il en existe plus de 500 et les bars à bière ne manquent pas. Si tous ne proposent qu'une sélection de bières nationales, vous aurez au moins un assortiment de chacun des cinq types de bières belges : les trappistes (Chimay), les spéciales (Kwark), les lambics (Mort Subite), les pils (Primus) ou encore les bières d'abbayes (Grimbergen).

Certaines d'entre elles contiennent plus de 8% d'alcool. À boire avec modération, donc.

A NE PAS FAIRE

Évoquer les dysfonctionnements du système judiciaire belge

Certains dysfonctionnements de la justice belge, mis en évidence à la suite d'affaires de pédophilie, dans les années 1990 notamment, sont vécus comme un réel traumatisme par les Belges. Non que le sujet soit réellement tabou, mais il demeure très sensible. Évitez donc d'aborder ce point ce délicat avec un Belge que vous connaissez peu.

Raconter une histoires belge à ?un Belge

Évoquez les fameuses histoires belges, sous prétexte que l'on est sur place, peut lasser... D'autant que le contact humain est plutôt facile et chaleureux en Belgique. Sachez d'ailleurs que les Belges possèdent eux aussi tout un répertoire de blagues sur les Français. C'est de bonne guerre !

Vie pratique

Electricité

Le courant électrique est de 220 volts et 50 Hz.

Les prises électriques sont les mêmes qu'en France, donc pas besoin d'adaptateur.

Horaires

La Belgique, au même titre que la France, est soumise à un changement d'horaire biannuel (heure d'hiver à partir du dernier dimanche de septembre et heure d'été à partir du dernier dimanche de mars).

Vous ne subirez donc aucun décalage horaire.

Les magasins

Dans les grandes villes, les magasins font des journées continues, généralement de 9h à 18h (ou 19h), du lundi au samedi. Des nocturnes, jusqu'à 20h, ont lieu certains vendredis.

Sinon, les boutiques ouvrent de 9h à 12h (ou 12h30) et de 14h à 18h (ou 18h30).

Les banques ouvrent généralement de 9h à 12h30 et de 14h à 15h30 en semaine. Le vendredi, la fermeture est repoussée à 16h (centre-ville), voire 18h (grands centres commerciaux).

Certaines banques de centre-ville sont ouvertes le samedi matin.

Les bureaux de poste

Les bureaux de poste ouvrent de 9h à 17h, en semaine, et de 9h à 12h, le samedi.

Pour un envoi en France, l'affranchissant s'élève à 0.52 euros.

Téléphone

Il existe de nombreux appareils à carte téléphonique. Vous trouverez, en revanche, très peu de cabines téléphoniques à pièces.

En outre, les cabines, permettant l'usage de la carte de crédit, sont de plus en plus nombreuses.

À noter : téléphoner entre 18h30 et 8h, en semaine, ainsi que les samedis, dimanches et jours fériés, vous coûtera deux fois moins cher.

Pour appeler de France en Belgique

Composez le 00 32 suivi du numéro de votre correspondant sans le 0 de l'indicatif régional.

Pour appeler de Belgique en France

Composez le 00 33 suivi de l'indicatif régional sans le 0 (ex. pour Paris : 00 33 1 puis les huit chiffres du numéro de votre correspondant).

Jours fériés

Le 1er janvier, le lundi de Pâques, le 1er mai, l'Ascension, le lundi de Pentecôte, le 21 juillet (fête nationale), le 15 août, le 1er novembre, le 11 novembre ainsi que le 25 décembre.

Par ailleurs, les « fêtes de communauté » donnent parfois lieu à une fermeture des services publics. La fête de la communauté flamande a lieu le 11 juillet tandis que celle de la communauté francophone se tient le 27 septembre.

Formalités

Les ressortissants de l'Union Européenne doivent être en possession d'une carte d'identité en cours de validité (ou d'un passeport périmé depuis moins de 5 cinq ans) pour entrer sur le territoire belge.

Les touristes hors Union Européenne devront se munir d'un passeport en cours de validité. Aucun visa n'est à prévoir si le séjour ne dépasse pas les trois mois.

Equipements

Des vêtements de pluie

Standards Locaux

230 Volts, 50 Hertz, prise électrique de type C et D

Carte d'identité

Généralités

Capitale : Bruxelles

Superficie : 30 513 km²

Langues officielles : flamand (néerlandais), français (39%) et allemand (1%). Les 60% de Néerlandophones occupent la Flandre (partie Nord du pays) tandis que les 39% de Francophones habitent la Wallonie (partie Sud de la Belgique).

Régime : monarchie constitutionnelle et parlementaire.

Monnaie : l'euro

Religions : 96 % de catholiques et une minorité de protestants, d'anglicans et d'israélites.

Fête nationale : le 21 juillet

Devise : « L'union fait la force »

Hymne national : La Brabançonne

Données démographiques

Population : 10 396 421habitants

Densité : 339 hab. /km²

Croissance démographique : 0,2 %

Espérance de vie : H = 75 ans, F = 82 ans.

Économie

PIB : 236 milliards d'euros (2003)

PIB/hab. : 26 283 euros (2003)

Taux de croissance : 1,1 % (2003)

Taux de chômage : 8 % (2003)

Taux d'inflation : 1,6 % (2003)

Pratique

Poids et mesure : Les Belges utilisent le système métrique.

Décalage horaire : GMT plus 1 heure du premier dimanche d'octobre au dernier dimanche de mars. GMT plus 2 heures en été.

Indicatif téléphonique : Pour téléphoner de la France en Belgique composez le 00 32 suivi du numéro de votre correspondant, et 00 33 de la Belgique vers la France.

Courant : 220 V, 50 Hz.

Géographie

La Belgique mérite bien sa réputation de « plat pays » pour ce qui est de sa partie Ouest notamment. En revanche, le Sud-Est du pays se relève avec les Ardennes. Le Signal Botrange, d'une altitude de 694 m, correspond au point culminant de la Belgique.

La température moyenne annuelle est de 9,8°C, ce qui n'est pas très élevé.

Religion

Les belges sont majoritairement catholiques.

L'islam, le protestantisme, le judaïsme et le christianisme orthodoxe sont aussi des religions représentées

Culture / Traditions

Les Belges ne sont pas de simples mangeurs de frites et buveurs de bière, soumis aux calembours, pas toujours très adroits, de leurs voisins européens.

Ce peuple, cosmopolite et hétérogène, possède un sens développé des traditions.

Un peuple cosmopolite

Le peuple belge est réparti dans trois régions géographiques : les Flandres, la Wallonie et Bruxelles-capitale. Celles-ci correspondent à quatre communautés linguistiques : les néerlandophones, dans les provinces flamandes ; les francophones, dans les provinces wallonnes ; les germanophones, dans la province de Liège ; et enfin les bilingues, dans l'arrondissement de Bruxelles.

Ces frontières géographiques et linguistiques ont créé un certain flou au niveau des institutions fédérales. La Belgique constitue, en effet, un état fédéral, régional et communautaire. Cette complexité, inhérente à la mentalité belge, confère, à chaque communauté, un esprit identitaire marqué, sans pour autant apporter quelque conflit interrégional que ce soit. C'est ce qu'on appelle le « compromis à la belge ».

Respectueux

Les Belges s'avèrent, par ailleurs, attentifs aux traditions issues de leur culture religieuse et fédérale.

En témoignent les célébrations religieuses et autres processions, perpétrées en l'honneur du saint patron de chaque ville ou village. La plus célèbre demeure celle de Saint Sang, qui se tient à Bruges le jour de l'Ascension.

De même, vous ne verrez pas un Belge manquer à son devoir civique. Le vote, obligatoire en Belgique, est, en effet, respecté.

De plus, ils ont un sens profond de la famille et un esprit d'entreprise à toute épreuve. À ce sujet, les Belges sont d'ailleurs connus pour faire preuve d'exigence et de ténacité dans les négociations et dans les affaires.

Chaleureux et festifs

En goûtant au charme et aux excellentes bières des tavernes belges, vous découvrirez, par la même, le caractère chaleureux du peuple belge.

Plutôt sympathiques, les Belges aiment faire la fête. Aussi, ils vous feront partager très facilement leur caractère festif. Ils possèdent, en effet, un grand sens de l'hospitalité et de la politesse. Si vous êtes invités à manger dans une famille belge, la coutume veut que vous offriez des fleurs ou un petit présent à la maîtresse de maison.

Mots utiles

La Belgique est trilingue. On y parle français en Wallonie (partie sud), flamand (néerlandais) en Flandre (partie Nord) et allemand au niveau de la frontière avec l'Allemagne. Cette dernière langue n'est toutefois parlée que par 1% de la population.

 Français Flamand
 Oui Ja
 Non Nee
 Bonjour Dag
 Au revoir Aan herzien
 S'il vous plaît Alsjeblieft
 Merci  Bedankt
  Excusez-moi  Pardon
 Comment allez-vous ? Hoe gaat het?
 Je ne comprends pas Ik begrijp het niet

Mais rassurez-vous, la plupart des Néerlandophones parlent également le français !

Les faux amis

Bien que les communautés francophones parlent français, ils n'emploient pas toujours les mêmes mots que nous pour désigner la même chose. Gare donc aux « faux amis » !

Si on vous invite à « dîner » venez le midi et non le soir. En Belgique, le mot « déjeuner » désigne en effet le petit déjeuner, le mot « dîner » correspond à notre déjeuner et le mot « souper » à notre dîner. De même, « boire le café » revient à prendre un goûter.

Dans de toutes autres circonstances, si l'on vous dit que vous avez une « chique » ou une « loque », c'est que vous aurez probablement trop bu.

Autre « belgicisme » : on ne dit pas bonbon mais « boule ».

Mais pas de panique vous arriverez bien à vous faire comprendre, surtout si vous expliquez que vous êtes de France et non de Wallonie.

Liens utiles

Autres sites web

« Ambassade de France en Belgique »

« Office du Tourisme de Wallonie et Bruxelles »

Trouver un hotel

QUE VOIR EN BELGIQUE

Où aller ?

Nature

Les Ardennes

Vallées et épaisses forêts constituent le paysage de cette région du sud-est du pays. De jolis villages sont à visiter dans la vallée de la Meuse ou de l'Ourthe.

Profitez-en pour faire une balade à cheval, la région s'y prête parfaitement !

Nature/Parcs nationaux/Zoo/Réserves

Le parc de Lesse et Lomme

Le domaine de Lesse est un parc naturel qui abrite des grottes souterraines creusées par les rivières. On peut y trouver en plus une réserve animales où cerfs, daims, bisons, loups et ours brun vivent à l'état sauvage. A proximité se situe également des espaces de détente ludiques et divertissants pour les enfants.

Visite de la grotte : 1h30

Billetterie : au centre du village, en face de l'église, dans le hall d'accueil.

Patrimoine culturel / Archéologie / musée

Musées et cathédrales

Les plus grandes villes de Belgique possèdent quasiment toutes un musée des folklores et des traditions car ce sont des valeurs auxquelles tiennent particulièrement les belges. Les cathédrales font aussi partie intégrantes du décor des villes belges car elles sont très belles, anciennes et culturelles.

A voir :

  • les musées de Bruges, Gand et Anvers (les plus visités)
  • les cathédrales de Bruxelles, Anvers, Gand, Tournai

Monuments

Dotée de nombreuses curiosités architecturales classées au patrimoine mondial de l'Unesco, la Belgique se place dans le cartel de tête des pays européens les plus riches en monuments.

Des édifices, moyenâgeux notamment, sont ainsi disséminés aux quatre coins du « plat pays ». Vous pourrez, par exemple, admirer des Beffrois ou Béguinages en différents endroits.

Par ailleurs, quatre villes flamandes (Bruxelles, Bruges, Anvers et Gand) sortent du lot dans la mesure où elles sont considérées de tous comme des «villes d'art» par excellence. Si Bruxelles et sa Grand-Place sont indissociables, n'oubliez pas que la capitale fédérale de Belgique recèle également les plus beaux bâtiments Art Nouveau dessinés par Victor Horta.

De façon similaire, Bruges dissimule, en son centre, un patrimoine médiéval très bien préservé. Il en va de même pour Anvers, avec sa cathédrale ancestrale, et Gand, reconnaissable à ses trois tours.

D'autres cités, en Wallonie, valent le coup d’œil. Liège s'illustre ainsi par ses édifices religieux.

Musées

Berceau de courants artistiques européens majeurs, tels que l'Art Nouveau ou l'Art primitif flamand, la Belgique peut se targuer de posséder des musées dotés de collections originales et, de ce fait, inestimables.

De nombreux peintres belges, mondialement connus, y sont également mis à l'honneur, que ce soit dans des établissements culturels flamands, wallons ou bruxellois. C'est notamment le cas de Rubenshuis à Anvers, ou Jan Van Eyck, à Bruges notamment.

De même, le pays n'est pas en reste en ce qui concerne l'Art contemporainGand constitue d'ailleurs une ville pionnière en la matière.

La Belgique perpétue, par ailleurs, ses différents savoir-faire artisanaux ancestraux à travers plusieurs lieux culturels. Vous pourrez ainsi visiter le musée du chocolat à Bruges, ou encore le musée de la mode et le musée de l'imprimerie à Anvers, sans oublier l'incontournable Centre de la Bande Dessinée de Bruxelles.

Les amateurs d'art comme les curieux trouveront forcément de quoi s'en mettre plein les yeux.

Itinéraires

L'organisation d'un séjour dépend généralement de la durée dont on dispose. Toutefois, la taille et le réseau autoroutier de la Belgique permettent de parcourir le pays en un laps de temps relativement court. Nous vous conseillons d'opter pour l'un des circuits suivants.

Pour un court séjour de 3 - 4 jours

Si vous n'avez le temps que d'un long week-end, optez pour la visite d'une seule ville : Bruxelles ou Bruges. Le choix est difficile !

  • Bruxelles sera parfaite pour une virée culturelle. Vous pourrez y visiter les différents musées du mont des Arts, où Art ancien et Art moderne se côtoient, ainsi que l'incontournable centre de la bande dessinée. De plus, une poignée de monuments médiévaux et de magnifiques bâtiments Art Nouveau s'offriront à vous.
  • Bruges se prêtera davantage aux escapades en amoureux. Vous pourrez déambuler dans les rues pavées de son centre historique moyenâgeux, véritable musée en plein air. N'hésitez pas non plus à vous promenez le long du légendaire Lac d'Amour. Enfin, célèbre pour son art primitif flamand et ses chocolats, la « Venise du Nord » sera l'occasion de visiter le Gruuthuse museum ainsi que le musée Choco-story.

Pour un circuit d'environ 1 semaine

Une semaine vous laissera le temps de découvrir plusieurs villes, mais pas toute la Belgique.

  • Commencez donc par trois jours à Bruxelles. Cela vous laissera tout juste le temps de visiter les musées et monuments de la ville, voire de manger dans l'un des 2 000 restaurants qu'offre la capitale belge. Enfin, ce sera peut-être l'occasion de goûter à la vie nocturne bruxelloise.
  • Rendez-vous ensuite à Anvers. Une journée sur place sera certes trop courte pour découvrir l'ensemble de la ville, mais vous pourrez vite vous en faire un aperçu via le musée de la mode et la maison du peintre Rubens.
  • Un passage à Gand, ne serait-ce qu'une journée, devra être l'occasion de visiter l'incontournable SMAK, ou musée d'Art contemporain.
  • Enfin, n'oubliez pas de passer à Bruges avant de rentrer en France. Le mieux est d'y séjourner au minimum deux jours.

Pour un périple de 2 semaines

En quinze jours, vous pourrez profiter pleinement de toutes les curiosités, aussi bien culturelles que naturelles, qu'offre la Belgique. Ainsi, vous pourrez, en plus de visiter les principales villes, aller à la découverte de la partie Sud-Est du pays, plus boisée.

  • Vous pourrez débuter votre périple par les villes du circuit présenté ci-dessus. Toutefois, mieux vaudrait débuter par Bruges, à l'Ouest du pays, histoire de ne pas revenir sur vos pas ensuite. Trois jours suffiront pour vous faire une idée de la ville.
  • Continuez ensuite par deux jours à Gand ainsi que deux jours à Anvers.
  • Faites une halte de quatre jours à Bruxelles, afin de bien profiter de la capitale, avant de vous vous rendre à Liège, où les édifices religieux sont en nombre.
  • Finissez votre séjour par une escapade dans l'un des Parcs Naturels de Wallonie. Ce sera l'occasion de découvrir un aspect plus méconnu de la Belgique et de vous remettre de vos visites culturelles en terrain urbain.

Unesco

Le patrimoine mondial de l'Unesco répertorie une petite poignée de merveilles belges. Certaines sont propres à une région, voire à une ville, tandis que d'autres, typiques de la Belgique, comme les beffrois, occupent tout le territoire.

Trente-deux Beffrois, érigés entre le 11ème et le 17ème siècle, sont en effet disséminés aux quatre coins du plat pays. Ils illustrent les styles architecturaux Roman, Gothique, Renaissance et Baroque.

D'abord symbole de l'autonomie d'une cité, par opposition au donjon et au clocher, le beffroi devint, avec le temps, signe de richesse urbaine.

À noter : les Beffrois belges, autrefois répertoriés au titre de « Beffrois de Flandre et de Wallonie » sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, font désormais partie des « Beffrois de Belgique et de France ».

Les Béguinages flamands représentent également une richesse patrimoniale propre à une grande partie du pays. Il s'agit d'ensembles architecturaux médiévaux, faits de maisons, d'églises et d'espaces verts, où des femmes, les béguines, consacraient leur vie à Dieu, sans forcément être recluses.

Outre de l'architecture, ils témoignent donc de la tradition culturelle des femmes pieuses d'Europe du nord au Moyen-âge.

Bruxelles, en tant que capitale du royaume de Belgique, se devait de renfermer quelques chefs d'œuvres patrimoniaux. Deux sont en effet répertoriés à l'Unesco.

Le plus ancien, correspond à la Grand-Place, symbole d'un éclectisme architectural tout à fait harmonieux.

Le second, s'avère multiple. Il s'agit de l'ensemble des constructions attribuées à l'architecte Art nouveau de la fin du 19ème siècle, Victor Horta.

Bruges voit, quant à elle, l'ensemble de son centre historique, classé au patrimoine mondial. Deux raisons expliquent ce classement : l'architecture ainsi que la culture.

Les bâtiments en brique, de style gothique, illustrent les constructions types du Moyen-âge flamand.

Bruges symbolise, par ailleurs, le berceau de l'art primitif flamand. Là encore, la ville recèle de nombreux chefs d'œuvres de peintres issus de ce courant artistique (Jan van Eyck et Hans Memling).

Anvers se distingue par son imprimerie ancestrale. Le musée Plantin-Moretus dissimule en effet quelques trésors du patrimoine mondial. D'anciennes presses ornent encore l'intérieur de l'atelier. De même, de nombreuses archives remplissent une impressionnante bibliothèque.

La province de l'Hainaut, en région wallonne, est parcourue par un canal, dit du Centre. La partie historique de celui-ci, située à La Louvière, possède encore quatre ascenseurs hydrauliques à bateaux, sur les huit construits entre le 19ème et le 20ème siècle.

Ils constituent les seuls au monde qui soient conservés en leur état originel. L'ensemble, canal/ascenseurs représente un témoin fidèle du génie hydraulique belge au 19ème siècle.

Parcs naturels

La Belgique comporte trois parcs naturels : le Parc Naturel des Vallées de la Burdinale et de la Mehaigne ainsi que le Parc Naturel Hautes Fagnes - Eifel et le Parc des Deux Ourthes.

Tous sont situés dans la partie Est du pays, en territoire wallon.

Le Parc Naturel des Vallées de la Burdinale et de la Mehaigne

Ce Parc Naturel s'étend sur 22 communes entre les villes de Huy et Andenne. Pour s'y rendre depuis Bruxelles, il faut compter environ 1h de route, en passant par l'A4-E411, direction Namur, puis par les N942 et N90, direction Liège.

Les deux rivières, la Burdinale et la Mehaigne, dont le parc tire son nom, s'étendent sur 11 000 ha et s'ouvrent sur deux vallées où la faune et la flore ont de quoi ravir les randonneurs. Outre la biodiversité, le site se distingue par son patrimoine historique et architectural. Châteaux et fermes anciennes sont, en effet, à découvrir sur cette vaste étendue de verdure.

Consultez le site web du parc pour plus d'informations.

Le Parc Naturel Hautes Fagnes - Eifel

Le Parc Naturel Hautes Fagnes - Eifel constitue le plus ancien parc naturel de Belgique.

Il se situe en bordure de la frontière allemande, dans la province de Liège, plus exactement à une cinquantaine de kilomètres de la ville en passant par l'A3-E40, puis l'A27-E421, direction Malmédy.

La partie Nord du parc naturel, l'avant pays fagnard, est traversée par une forêt, la Hertogenwald. Le centre du parc, composé de landes et de tourbières, offre un paysage singulier. Les randonneurs devront s'équiper de bottes en caoutchouc pour traverser cette région du parc. Plus au sud, le Haut Eifel, avec ses plateaux, culminant à 500 m, et ses collines boisées, s'avère tout indiqué pour les « grimpeurs ». Enfin, le parc s'étend jusque dans la vallée de l'Our, rivière à cheval entre la Belgique et l'Allemagne.

Consultez le site web du parc pour plus d'informations.

Le Parc Naturel des Deux Ourthes

Le Parc Naturel des deux Ourthes s'étend sur 6 communes, soit 75 000 ha, à partir de La Roche-en-Ardenne. Cette commune se situe à environ 70 km au Sud de Liège. On y accède via l'A26-E25, en direction du Luxembourg, puis via la N89.

Il se caractérise par la diversité de ses milieux naturels. Les rivières des deux Ourthes (orientale et occidentale) forment, en effet, une vallée, dans laquelle les massifs forestiers côtoient les plateaux des Tailles ainsi que les pleines alluviales au Sud-Ouest ou encore les rochers abrupts de l'Hérou.

Consultez le site web du parc pour plus d'informations.

La Belgique compte par ailleurs 97 Réserves Naturelles Nationales, disséminées dans tout le pays, ainsi que 3 Réserves Forestières nationales, Ave-et-Auffe, Attert et Ruhrbusch. Toutes trois se situent également en Wallonie : la première dans la Vallée de la Lesse, au sud de Dinant ; la seconde à proximité d'Arlon, le long de la frontière belgo-luxembourgeoise ; et la troisième, dans le parc de Hautes Fagnes.

QUE FAIRE EN BELGIQUE

Restaurant

La gastronomie belge ne se résume pas aux sempiternelles moules frites, le tout arrosé de bière.

Vous pourrez certes trouver cette formule un peu partout dans le pays. De nombreuses friteries servent également leurs frites, à l'ancienne, dans des cornets. De même, la bière demeure la boisson nationale, à consommer avec modération bien sûr ! Vous pourrez donc sans problème rendre un croustillant hommage à la « belgitude ».

Toutefois, en sillonnant la Belgique, vous vous apercevrez bien vite que chaque région propose ses propres spécialités culinaires.

Bruxelles, capitale du royaume de Belgique, a surtout conservé des plats aux douces saveurs sucrées. Gaufres, spéculos mais aussi pralines, craquelins ou encore pistolets raviront les plus gourmands. Autre met, plus consistant, les tartines au fromage blanc, que l'on déguste accompagnées de quelques bocks de Gueuze, de Kriek, de Blanche ou de toute autre bière belge.

Bruges tient sa renommée gastronomique à ses chocolats fins. De nombreux chocolatiers proposent leurs produits. De même, un musée du chocolat, appelé Choco-Story, présente le chocolat sous toutes ses formes.

La réputation culinaire de Gand réside quant à elle dans son waterzooï, bouillon de poisson ou de poulet, ainsi que dans sa moutarde extra-forte, son genièvre, et ses friandises aux noms insolites : Zaffelare, Bassevelde, Schellebelle, etc.

La "bolleke", ancienne spécialité de la brasserie De Koninck, constitue la principale spécialité d'Anvers.

Enfin, Liège a donné son nom à quelques mets : la salade liégeoise, composée de pommes de terre, haricots verts, lard, oignon et persil ou encore les rognons à la liégeoise, cuisinés au "péket", c'est-à-dire au genièvre.

Shopping

Shopping

Les magasins belges sont plus ou moins les mêmes qu'en France, à la seule différence qu'il ferment généralement plus tôt.

Les marchés demeurent également très populaires dans le « plat pays ».

Les magasins

En Belgique, les magasins ouvrent généralement entre 10h et 17h.

Les petites boutiques auront tendance à fermer le lundi ou le mercredi ou même le samedi après-midi. Cependant, ils restent généralement ouverts le dimanche jusqu'à 15 h environ.

Et, en dehors des grandes villes, les petits commerces ferment pour le déjeuner.

A contrario, dans les grandes villes (BruxellesAnversBruges, Ostende, GandLiège), les magasins des centres commerciaux les plus importants ouvrent à 9h et ferment vers 18h ou 19h, du lundi au samedi. Des nocturnes, jusqu'à 20 h, ont même lieu certains vendredis soirs.

Les magasins traditionnels belges demeurent les chocolatiers et les brasseurs, ainsi que les vendeurs de Bandes Dessinées de Bruxelles.

Attention, certains magasins spécialisés ainsi que certains restaurants ferment de mi-juillet à mi-août.

Les supermarchés

Les supermarchés et grands magasins ferment un peu plus tard, à 20h ou 21h.Vous y trouverez de tout. Vous ne serez d'ailleurs pas spécialement dépaysés dans la mesure où certaines grandes enseignes françaises de la grande distribution se sont établies en Belgique.

À noter : une grande partie des commerces refusent encore le paiement par carte de crédit. Le paiement en liquide demeure le moyen le plus répandu. Certains magasins acceptent également les euro chèques.

Les marchés

On trouve encore de nombreux marchés alimentaires ou non, que ce soit en Flandre ou en Wallonie, et même à Bruxelles. La Grand-Place demeure d'ailleurs le terrain du plus beau marché aux fleurs du pays.

Les marchés alimentaires, plutôt matinaux, où spécialités locales et exotiques se côtoient, ne se font pas rares. Tous ceux qui souhaitent s'éloigner de l'ambiance surpeuplée et survoltée des grandes surfaces seront conquis.

En dehors de cela, le pays regorge de marchés aux puces ou d'antiquités.

Que rapporter ?

La Belgique est surtout réputée pour ses spécialités culinaires et, qui plus est, ses breuvages, la bière notamment. Quelle que soit la région que vous choisirez de visiter, vous trouverez une bière locale, plus ou moins connue de par le monde.

  • Bruxelles et ses environs sont le berceau de la Kriek, de la Gueuze et de la Grimbergen.
  • La Blanche de Bruges n'est même plus à présenter.
  • D'Anvers, vous pourrez rapporter de l'ancestrale « Bolleke », bière locale issue de la brasserie De Koninck.
  • À Gand, sont élaborées les très spéciales Gentse tripel et Delirium Tremens.
  • Enfin, l'Abbaye de Scourmont, dans les environs de Liège, brasse la fameuse Chimay-Bouchon.

Difficile d'énumérer toutes les bières belges, tant elles sont nombreuses. Une chose est sûre : l'éventail proposé représente le plus prestigieux qui soit.

Autre alcool typique de la Belgique : le genièvre. Il est élaboré dans plusieurs villes belges, mais le plus corsé de tous provient de Bruggeman, établi à Gand. Tous ces plaisirs sont bien sûr à consommer avec modération.

Second souvenir, certes éphémère, à rapporter dans vos bagages : des chocolatsBruges constitue, sans conteste, le lieu idéal où s'approvisionner en chocolats fins. Toutefois, vous en trouverez dans d'autres villes. Anvers possède également ses propres spécialités de chocolats fourrés : les Antwerpse handjes.

Autre passage obligé, pour les fous de mode notamment : Anvers. Les « six d'Anvers », célèbres stylistes, y sont installés pour le plus grand plaisir des « fashion addicts ».

Toujours dans le textile, Bruges se démarque par ses dentelles. Vous pourrez bien sûr vous les procurer dans les différentes dentelleries artisanales de la ville. Mais attention, les prix peuvent monter très haut pour des dentelles faites à la main.

Enfin, les touristes les plus fortunés auront tout le loisir de s'offrir un ou des diamants à Anvers, surnommée justement « le diamant des Flandres ». La ville constitue en effet un repère mondial où s'approvisionner en diamant.

Sortir

Les distractions belges sont plus ou moins les mêmes qu'en France : restaurants, bars, night-clubs, etc. Toutefois, la réputation internationale de la Belgique en matière de bière lui permet de proposer les meilleurs bars du genre.

Spécialités culinaires locales et lointaines

Les Belges sont connus pour rester longtemps à table, on les comprend. Leur gastronomie, gourmande à souhait, se déguste volontiers.

Si les friteries constituent une véritable institution dans le pays, sachez que vous aurez tout le loisir de choisir un restaurant gastronomique. Chaque ville vous proposera des restaurants avec spécialités locales (rognons à Liège, produits de la mer à Ostende) ou plus généralement nationales (moules, mets cuisinés à la bière).

Les grandes villes, Bruxelles notamment, disposent également de restaurants exotiques. Les cuisines du monde entier s'y retrouvent : cuisine française, méditerranéenne, moyen-orientale, asiatique, africaine, latino-américaine, portugaise, etc.

Mais, avant même de tester un restaurant, ou après, vous pourrez vous retrouver autour d'un verre dans un des nombreux bars à bières. Des tavernes se trouvent à tous les coins de rue de chaque ville, Bruxelles notamment. Bières locales ou plus généralement nationales apparaîtront sur la carte.

Ne passez pas à côté de la tradition belge qui veut que l'on consomme sa bière accompagnée de l'incontournable tartine au fromage blanc.

Vie culturelle variée

La gastronomie ne constitue pas le seul point fort de la Belgique, les activités nocturnes, qui on trait à la culture, y font également recette, surtout à Bruxelles.

De nombreux théâtres proposent des pièces, classiques ou d'avant-garde, en flamand et en français.

D'innombrables salles de cinéma diffusent des films internationaux ou nationaux. La ville de Gand propose également un festival international du film de Flandre.

Et, une multitude de night-clubs, salles de spectacles et petits bars de nuit organisent des concerts. Musique classique, jazzy ou electro constituent les principaux genres musicaux proposés.

Sports

Le cyclisme a très bonne réputation en Belgique, notamment dans les Flandres où le relief s'avère totalement plat. D'ailleurs, il existe dans cette région une route de 694 km bordée d'hôtels et de terrains de campings dans lesquels vous pourrez faire une halte si vous décidez de traverser la Belgique en vélo.

Cette activité sportive est en revanche à proscrire en plein Bruxelles.

Dans la région de la Campine, l'équitation prime sur les autres sports. De même on peut la pratiquer à Ostende, dans les environs de Bruges.

Depuis quelques années, le golf s'est fortement développé en Belgique. Toute grande ville possède son « practice ».

On peut même faire du ski en Belgique, mais uniquement dans les Ardennes, où les hivers se montrent plus froids que dans le reste du pays.

Cette même région offre d'autres possibilités lors de la belle saison. Les rivières permettent de s'adonner à différentes activités nautiques telles que le canoë ou le kayak. Les domaines forestiers donnent l'occasion de belles randonnées à pied ou à VTT.

Enfin, les nombreuses grottes combleront les amateurs de spéléologie.

Sports nautiques

Descente de la Lesse et de l'Ourthe en kayak

A pratiquer plutôt en été, le kayak devient un moyen de locomotion fort agréable. Les 2 fleuves de l'Ourthe et de la Lasse permettent de parcourir une partie du pays sur les eaux.

Parcs de loisirs

La Belgique plaira également aux jeunes touristes, généralement plus attirés par les activités ludiques que les visites culturelles.

Chaque grande ville, ou ses environs, possède en effet son parc à thème, zoo ou domaine forestier.

Bruxelles

Deux centres d'attractions possèdent les faveurs des touristes.

Bruparck, tout d'abord, concentre quatre parcs sur un seul et même site : Mini-Europe pour admirer des monuments européens en miniature, l'Océade pour se baigner, Kinepolis pour voir un film et, enfin, le Village pour se restaurer.

Le Jardin botanique national de Belgique se veut quant à lui plus paisible mais tout aussi intéressant pour découvrir des plantes du monde entier.

Anvers

Deux parcs de loisirs vous promettent des sorties familiales pour le moins sympathiques.

Le jardin zoologique d'Anvers plaira à tous, avec ses 5 000 spécimens d'animaux du monde entier et ses bâtiments, classés pour certains.

Moins calme mais plus fun, le Bobbejaanland ravira les amateurs de manèges et de sensations fortes.

Bruges

Aller à Bruges pourra être l'occasion de s'adonner aux plaisirs des activités aquatiques de deux manières totalement différentes.

Le Boudewijn seapark, un delphinarium, séduira les amoureux des dauphins.

Bellewaerde Park, à l'identique de nos parcs Walibi, propose des attractions aquatiques ainsi que des manèges qui, pour certains, décoiffent.

Liège

Deux parcs, installés dans un décor de verdure, se situent dans les environs de Liège.

Il s'agit du Center parc, principalement aquatique, et du domaine de Bokrijk qui propose une visite dans un musée en plein air, des jeux ainsi qu'une randonnée à travers son parc paysagé.

Autour du même sujet

Belgique

Annonces Google