Portugal

Portugal LES ACTUS > Le Portugal a battu son record de fréquentation touristique : 11,4 millions de touristes étrangers sont venus découvrir les charmes du pays en 2016, soit une hausse de 12,7% par rapport à 2015, année où le Portugal avait dépassé le seuil des 10 millions de visiteurs (source : AFP - février 2017)LE GUIDE DU PORTUGALUne vaste et magnifique bande côtière bordée de plages et de falaises, un arrière-pays caressé en permanence par le soleil : bienvenue au Portugal ! Ajoutez à tout cela

, et il n'en faut pas davantage pour avoir envie de découvrir cette destination touristique.

Bien sûr il y a le fado, représenté par l'illustre Amalia Rodrigues, mais le Portugal peut se vanter d'avoir donné naissance à  des personnages comme Vasco de Gama, grand découvreur du XVe siècle, ou Camões, poète épique du XVIe siècle à qui l'on rend hommage le 10 juin de chaque année (jour férié). De même pour l'écrivain Fernando Pessoa considéré comme le plus grand écrivain portugais.

Plus discret que sa voisine l'Espagne, le Portugal se veut malgré tout bien vivant. Si vous hésitez encore à programmer une escapade : foncez !

Le dynamisme du pays présente quelques paradoxes. Il contraste avec une grande ferveur religieuse et un traditionalisme palpable. Quoi qu'il en soit, le pays des Grandes Découvertes affiche une grande variété de paysages ainsi qu'une richesse culturelle phénoménale. 

Si la majorité des touristes est attirée par les stations balnéaires de l'Algarve, situées sur la côte sud du pays, les autres régions possèdent également des atouts à ne pas négliger.

De Porto, berceau du vin éponyme, à Evor, la maure, en passant par Sintra, cité de palais et jardins, ou encore par Coimbra, l'estudiantine, le Portugal recèle des trésors inestimables, parfois délaissés à tort par les touristes.

De même, que serait le Portugal sans Lisbonne ? La capitale du pays, bien que modernisée et cosmopolite, a su préserver son authenticité. Et elle semble également avoir pris conscience de la richesse de ses trésors architecturaux comme en témoignent les restaurations en cours. De plus, la ville a conservé son découpage quartier par quartier, ce qui lui confère des allures de village.

Et, il ne faut pas l'oublier, le Portugal comprend aussi Madère et les Açores. Bien que situés à plus de mille kilomètres du continent et indépendants d'un point de vue administratif, ces deux archipels, font bel et bien partie intégrante du pays. Leurs paysages volcaniques et leur végétation verdoyante offrent un tout autre visage du Portugal. Mais, là aussi, la culture lusitanienne demeure bien ancrée dans les mœurs.

Enfin, parmi les villes à découvrir pensez à Albufeira, Portimao ou encore Vilamoura.

Trouver un vol

VOYAGE AU PORTUGAL

Météo / Quand partir

du 01/04 au 31/10

Climat et Météo

Si, au Portugal, le climat s'avère globalement doux. Il est davantage humide au Nord, plus continental dans les plaines de l'Alentejo et méditerranéen en Algarve.

N'oubliez pas que le pays est bordé par l'océan Atlantique et non la mer Méditerranée. Ne vous attendez donc pas à vous baigner dans une mer à 25° C. Des écarts existent tout de même. L'eau est plus chaude au fur et à mesure que l'on descend vers le Sud.

Quand venir au Portugal ?

La période la plus propice à la découverte du pays s'étend d'avril à octobre. Le printemps, accompagné d'une floraison luxuriante, offre tout son lot de charmes. De même, l'arrière saison, douce dans la majeure partie du Portugal, offre une visite prometteuse.

De novembre à mars, il faudra, en revanche, compter sur davantage de précipitations, notamment dans les régions Nord et Centre ainsi que dans la Serra Estrala, où il est possible de s'adonner aux sports d'hiver.

Par ailleurs, l'Algarve, les Açores, Madère voire même Lisbonne et Sintra peuvent être visités toute l'année, dans la mesure où les températures y restent relativement douces en hiver.

Températures moyennes

De 13°C à 30°C

Passeport / Visa / Formalités

Pays de l'Union européenne : ni visas, ni formalités.

Transports

Située au Sud-Ouest du Portugal, Lisbonne est loin d'être la première ville touristique que vous trouverez sur votre passage, lors de votre venue dans le pays. Plusieurs moyens transports s'offrent à vous pour rejoindre la capitale portugaise, selon votre budget et le temps que vous pensez passer sur place.

En avion

L'avion constitue sans aucun doute le meilleur moyen de se rendre à Lisbonne le plus rapidement et directement possible. Plusieurs compagnies aériennes assurent des vols quotidiens depuis Paris et plusieurs grandes villes de France (Lyon, Marseille, Toulouse). Bien qu'élevés en haute saison - il faut compter au minimum 350 euros pour un aller retour (sans escale) Paris-Lisbonne en août - les tarifs diminuent de 40 à 50 % en basse saison. L'aéroport se situe à 7 kilomètres du centre de Lisbonne. Il ne vous faudra pas plus de 20 minutes de navette pour le rejoindre.

En train

Si vous souhaitez prendre le train pour venir à Lisbonne, attendez-vous à passer pas mal de temps assis. Un train Paris-Lisbonne est affrété, chaque jour, depuis la Gare Montparnasse. Il faut compter au moins 16 heures de trajet.

Autre possibilité : un TGV, partant également de la gare Montparnasse quotidiennement à 15h, vous achemine jusqu'à Irun, en Espagne. Là, vous avez une correspondance pour Lisbonne en train-couchettes et arriverez à bon port, le lendemain en fin de matinée.

En voiture

Mieux vaut aimer rouler avant de se lancer dans un trajet France-Lisbonne par la route. De Paris, 1360 km vous séparent déjà de la frontière hispano-portugaise. L'itinéraire le plus direct passe par Bordeaux et Bayonne, en France, puis Vitoria, Burgos et Salamanque, en Espagne, jusqu'à la frontière portugaise, à Vilar Formoso. D'ici, il vous faudra emprunter l'autoroute E80 sur 250 km et enfin l'E01 sur les 100 km qui vous séparent encore de Lisbonne. Ce sont donc au total plus de 1500 km que vous devrez parcourir pour rejoindre la capitale portugaise depuis Paris. Sachez également, que cet itinéraire ne passe que par des autoroutes payantes.

En bus

La compagnie routière Eurolines propose un départ par jour, depuis la gare routière internationale de Gallieni (région parisienne). Le trajet entre Paris et Lisbonne dure 14 heures. Cela vous en coûtera 180 euros en haute saison et 150 euros à basse saison (hors promotions). Des départs sont également prévus depuis d'autres villes françaises (Toulouse, Rennes, etc.). Ils sont toutefois moins réguliers

A noter : si vous ne pensez séjourner qu'une semaine à Lisbonne, mieux vaut prendre l'avion pour pouvoir profiter pleinement de la ville.

Aeroports

Le Portugal compte plusieurs aéroports internationaux :

- celui de Faro (région de l'Algarve)

- celui de Francisco Sa Caneiro (près de Porto)

- celui de Lisbonne

Il existe des navettes qui partent de l'aéroport jusqu'au centre-ville généralement. Par exemple, la navette de l'aéroport de Porto pour se rendre au centre-ville coûte 1,30 euros.

Transport sur place

Le plus simple : le bus ou le train, même si l'environnement montagneux rend certains déplacements fastidieux et longs. Des autoroutes se construisent de plus en plus pour fluidifier les déplacements.

Santé / Sécurité / Vaccins

Santé

On ne relève pas de risque sanitaire particulier au Portugal. Aucun vaccin n'est exigé pour entrer sur le territoire portugais. Par mesure de précaution, munissez-vous de la carte européenne d'assurance maladie (remplaçant l'imprimé E111), délivrée par votre caisse d'assurance maladie. Elle vous permettra d'être remboursé de vos frais médicaux, excepté les soins d'urgence. Aussi, il est conseillé de contracter une assurance complémentaire incluant le rapatriement. Généralement, ce type d'assurance couvre également le vol et la perte d'objets.

Les pharmacies ("farmácia" en portugais) ouvrent généralement de 9h à 13h et de 15h à 19h, du lundi au vendredi, et de 9h à 13h, le samedi. En cas de fermeture, les noms des officines de garde les plus proches y sont affichés.

Sécurité

Délinquance

Le pays connaît peu de problèmes notables en matière de délinquance. Toutefois, mieux vaut respecter les règles de sécurité d'usage. Soyez vigilants lorsque vous sortez de nuit dans les quartiers de l'Alfama, du Bairro Alto et de Cais do Sobré à Lisbonne, dans la Ribeira à Porto et dans certaines stations balnéaires de l'Algarve. Non que ces lieux soient considérés comme dangereux mais les heures de fermeture de bar s'accompagnent parfois de rencontres hasardeuses.

Veillez simplement à ne pas laisser d'objets de valeur en évidence dans votre voiture. De même, évitez de vous promener avec une grosse somme d'argent et de conserver votre appareil photo ou votre téléphone portable en vue.

Sécurité routière

Le réseau routier et autoroutier s'est énormément amélioré au Portugal. Toutefois, il faut savoir que le pays détient le triste record du plus grand nombre d'accidents d'Europe. Soyez donc vigilants. On relève, par ailleurs, quelques différences en ce qui concerne les limitations de vitesse : 90km/h sur route, comme en France, mais 60 km/h en agglomération et 120 km/h sur autoroute. En cas d'amende pour excès de vitesse, il vous sera demandé de payer sur le champ. Enfin, comme en France, le taux d'alcoolémie maximum autorisé au volant est de 0, 5 g/l.

Numéros d'urgences

En cas d'urgence, composez le 112. Ce numéro est commun aux services de police (polícia), aux pompiers (bombeiros) et aux services médicaux d'urgence (ambulância).

Conditions politiques

Le Portugal est une république.

Monnaie

Le Portugal, fait partie des membres de l'Union Européenne qui ont accepté d'adopter la monnaie unique. Aussi, depuis janvier 2002, l'euro a remplacé l'escudo en tant que monnaie officielle du pays. La plupart des distributeurs automatiques portugais, appelés « mulitbanco », acceptent les cartes de crédit internationales (Visa, Mastercard, American Express, Maestro et Cirrus).

Coût de la vie

Avec l'avènement de l'euro, les prix ont augmenté. C'est notamment le cas des tarifs des hôtels qui tendent à s'aligner sur ceux de la France.

A titre d'exemple, une chambre double dans un hôtel 2 étoiles coûte environ 50 euros. Et il faut compter à peu près 70 euros pour les mêmes prestations dans un établissement 3 étoiles.

Côté alimentaire, vous pouvez espérer vous restaurer à des prix tout à fait raisonnables.

Prix moyens

Séjour (hors voyage A/R) : de 600€ à 2000€

Hôtels 1 et 2 étoiles : 25€ en moyenne

Hôtels 3 étoiles : de 80€ à 120€

Hôtels 4 étoiles ou plus : de 200€ à 400€

Hôtels Allinclusive : de 50€ à 150€

Restaurants bon marché : de 7€ à 15€

Restaurants traditionnels : de 20€ à 40€

Restaurants Grandes tables : de 100€ à 200€

Transport (sur place) : de 1€ à 30€

Camping / Caravaning : de 7€ à 40€

Location hébergement : de 30€ à 90€

Points forts

Les côtes

L'Algarve

Porto

Lisbonne

La gastronomie portugaise

Une destination pas très chère

Bons plans

A faire

Se promener dans les jardins publics le week-end

Le week-end, les Portugais ont pour habitude d'aller pique-niquer en famille dans un parc. La plupart du temps, ces petites réunions de famille sans cérémonie s'accompagnent de chants et de musique. N'hésitez pas à faire de même. Il s'agit d'un bon moyen pour s'immerger dans la culture locale et donc de constater ce qu'est la « vraie » vie lusitanienne.

Etre très vigilant au volant

Faites attention sur les routes portugaises. Non seulement le Portugal détient le triste record du plus grand nombre d'accidents d'Europe, mais en plus les Lusitaniens sont connus pour leur conduite on ne peut plus énergique. Les conducteurs qui n'ont pas l'habitude de conduire de cette manière seront quelque peu surpris au départ.

Respecter les lieux de cultes

Les codes vestimentaires des Portugais ne sont en aucun cas stricts, on peut même dire qu'ils s'habillent de façon tout à fait décontractée. Toutefois, leur piété, ou tout du moins leur respect des traditions religieuses, est  telle qu'ils s'imposent d'arborer une tenue irréprochable dès qu'il s'agit d'entrer dans un lieu saint.

Certes, cela tombe sous le sens. Néanmoins, lorsque l'on est en vacances, de surcroît à l'étranger, on a tendance à oublier certaines règles d'usage, pourtant très importantes aux yeux des Portugais, notamment dans le Nord du pays. Évitez donc de rentrer dans une église bras et jambes nus.

A ne pas faire

Assimiler les Portugais aux Espagnols

Rien n'agace plus un Portugais que d'être assimilé à un Espagnol. Aussi, évitez de vous adressez à eux dans la langue de Cervantès. Cette méprise, bien qu'assez courante, est assez vexante d'autant que les deux langues se distinguent véritablement l'une de l'autre.

Si vous ne maniez pas encore bien le portugais, adressez vous à votre interlocuteur en anglais ou demandez lui s'il parle le français ou même l'espagnol, s'il ne comprend pas la langue de Molière. Ce qui est, en fait... presque toujours le cas!

Enfin, sachez que l'apprentissage de quelques mots usuels n'a absolument rien d'insurmontable. D'ailleurs, connaître quelques rudiments de la langue dans laquelle on voyage apporte une véritable satisfaction.

Vie pratique

Electricité

Le courant électrique est de 220 volts et 50 Hz.

Les prises électriques sont les mêmes qu'en France, donc pas besoin d'adaptateur.

Horaires

Il y a 1 heure de décalage horaire entre la France et le Portugal, hiver commé été.

Lorsqu'il est midi à Paris, il est 11h à Lisbonne.

Les magasins

Les petits magasins sont ouverts de 9h à 13h et de 15h à 19h. Dans les grandes villes, les magasins ouvrent parfois en continu de 9h à 19h. Attention, ils sont généralement fermés le samedi après-midi et le dimanche.

Les centres commerciaux sont, quant à eux, accessibles de 10h à 22h, et ce tous les jours, même le dimanche.

Les banques ouvrent du lundi au vendredi, de 8h30 à 15h. Mais certaines d'entre elles, situées dans les grandes villes ou dans les stations balnéaires, ferment à 18h.

La plupart des agences bancaires disposent de guichets automatiques en service 24h/24.

Les bureaux de poste (correios) ouvrent du lundi au vendredi, de 8h30 à 18h. Le bureau de poste de l'aéroport de Lisbonne, est pour sa part, ouvert 24h/24.

Téléphone

Pour appeler de France au Portugal

Composez le 00 351 suivi du numéro à 9 chiffres de votre correspondant.

Pour appeler du Portugal en France

Composez le 00 33 suivi de l'indicatif régional sans le 0 (ex. pour Paris : 00 33 1 puis les huit chiffres du numéro de votre correspondant).

Jours fériés

Le 1er janvier, le jour du Carnaval (février), le Vendredi saint, le 25 avril, le 1er mai, le 6 juin, le 10 juin (fête nationale), le 15 août, le 5 octobre, le 1er novembre, le 1er décembre, le 8 décembre ainsi que le 25 décembre.

Equipements

Un maillot de bain et une casquette dans le Sud, des chaussures de marche dans le Nord.

Evénements

Manifestation culturelle

Les maisons du fado

Au choix, à Porto, Coimbra ou Lisbonne. Les maisons du fado lisboètes intacts sont dans l'Alfama à Lisbonne.

Lisbonne : Le Clube do Fado de Sao Joao da Praça, le must (un peu cher)

Porto : la grande soirée du fado à la maison du fado

A Coimbra, le fado est chanté essentiellement par des hommes.

Réservations obligatoires dans les grandes maisons. Tarifs assez élevés.

Carte d'identité

Pratique

Poids et mesure : Les Portugais utilisent le système métrique.

Décalage horaire :

- GMT +00 en hiver : lorsqu'il est midi à Paris, il est 10h à Lisbonne ;

- GMT +01 en été : lorsqu'il est 12h à Paris, il est 11h à Lisbonne.

Indicatif téléphonique : Pour téléphoner de la France au Portugal, composez le 00351 suivi du numéro à 9 chiffres de votre correspondant, et 00 33 du Portugal vers la France sans le 0 du numéro de votre correspondant.

Courant : 220 V, 50 Hz. L'utilisation d'un adaptateur n'est donc pas de rigueur.

Religion

La religion pratiquée par la plupart des Portugais est la religion catholique.

Quelques communautés protestantes, juives et musulmanes.

Population / Langue

Le pays compte environ 10,7 millions d'habitants.

La langue officielle du pays est le portugais.

Culture / Traditions

Loin de nous l'idée de dresser un portrait exhaustif des Portugais et de leur culture. L'objectif est de donner un aperçu des éléments qui caractérisent le plus le peuple lusitanien.

Ils possèdent une culture et des traditions très riches, issues de deux siècles d'une Histoire particulièrement mouvementée.

Un catholicisme vivace

Le Portugal véhicule, encore et toujours, l'image d'une nation catholique. Cette  vision ne relève absolument pas de la caricature. 95% de Portugais se déclarent d'obédience catholique. Ces chiffres sont malgré tout à nuancer dans la mesure où l'on remarque, depuis quelques années déjà, un fléchissement de la religion dans ce pays, notamment chez les jeunes générations.

Les Portugais ne sont pas seulement croyants, ils s'avèrent également très pratiquants. En témoignent les innombrables cultes et cérémonies religieuses qui ont lieu dans tous les coins et recoins du pays : célébration de la Vierge de Fatima, fêtes en l'honneur des saints locaux. De même, les mariages, et autres fêtes de famille, revêtent toujours un caractère très pieux.

Une fierté à toute épreuve

Les Portugais sont fiers dans tous les sens du terme. Ils sont tout d'abord fiers de leur langue. A ce sujet, évitez de leur parler en espagnol. Si vous ne connaissez pas un mot de portugais, préférez l'anglais.

Ils peuvent également sembler assez distants lorsque vous les rencontrez pour la première fois. Ainsi, lorsque vous vous adressez à un ou une Portugais(e) que vous connaissez peu, il convient de faire précéder son prénom par Senhor, Senhora ou Dona. Malgré tout cela, ils ont un fort sens de la convivialité. Ils aiment ainsi se réunir lors de festa.

Mais, derrière cette gaieté apparente se cache souvent la saudade : sentiment qui relève à la fois de la mélancolie et de la nostalgie.

La famille avant tout

Les Portugais possède un sens profond de la famille. Il est fréquent de voir trois générations cohabiter sous le même toit. Les personnes âgées sont hébergées chez l'un de leurs enfants. De même, les jeunes, filles comme garçons, restent habiter chez leur parents jusqu'au mariage. Il arrive parfois même que les jeunes couples mariés s'installent chez les parents de l'un ou l'autre.

Le fado

Le fado est une véritable institution au Portugal. Cette musique traditionnelle ancestrale, qui chante la saudade, n'a pas pris une ride. Il s'agit véritablement d'un art encore très pratiqué et adulé par les Portugais.

Se rendre au moins une fois dans une casa de fado semble incontournable, si l'on désir saisir la culture lusitanienne dans son sens le plus noble. Le fado constitue une sorte d'exutoire pour les Portugais, généralement nostalgiques de la grande époque du pays, celle des Grandes découvertes (15-16ème siècle).

Histoire

Le Portugal a été fondé au XIIe siècle, et a rejoint les grandes puissances d’Europe dès le XVe siècle. Acteur majeur des grandes découvertes, le petit pays se constitue en grand empire colonial en Afrique et en Amérique du Sud, mais également en Asie et en Océanie. C’est à compter du XVIIe siècle que sa puissance décline. Après un renversement de la monarchie en 1910 et l’entrée en vigueur d’une première république, le Portugal connaît par la suite quarante ans de dictature. Puis avec la révolte des œillets en 1974, qui renverse le régime autoritaire et instaure la démocratie, il devient un pays développé à la fin du XXe siècle.

Mots utiles

Contrairement à ce que l'on peut s'imaginer, le portugais ne ressemble guère à l'espagnol. Certes les deux langues ont des racines latines communes. De même l'orthographe de certains mots est très voisine. Toutefois, la prononciation s'avère totalement différente.

De plus, le vocabulaire portugais reprend de nombreux mots d'arabe, compte tenu de la longue occupation du pays par les Maures. D'autres iront même jusqu'à dire que le portugais est emprunt de sonorités russes.

Quoi qu'il en soit, l'apprentissage de cette langue n'est pas vraiment des plus aisés.

Voici une liste de mots usuels qui pourront vous servir dans la vie courante lors de votre séjour au Portugal.

Dans la vie de tous les jours

 Oui Sim
 Non    Não
 Bonjour Bom-dia
 Au revoir Adeus
 S'il vous plait Por favor
 Merci  Obrigado
 Excusez-moi Desculpa
 Comment allez-vous ?  Como vão
 Je ne comprends pas Não compreendo
 Parlez-vous français/anglais ?      Falam franceses / ingleses?

Au restaurant (restaurante)

 La carte A ementa
 L'Addition  A conta
 Eau  Agua
 Vin Vinho
 Bière Cerveja
 Pain Pão
 Le (petit) déjeuner          O (pequeno) almoço
 Le dîner O jantar

A l'hôtel (hotel)

 Une chambre       Um quarto
 La clé A chave

En voyage

 Le bus O autocarro
 Le train O comboio
 L'avion O avião
 Le tramway O eléctrico
 A quelle heure part / arrive? ? À qual hora parte / chega ...?
 L'arrêt de bus O acórdão de autocarros
 La gare A estação
 L'aéroport O aeroporto
 Où se trouve ? ? Onde encontra-se? ?
 Je voudrais un billet simple Quereria um bilhete simples
 Je voudrais un biller aller/retour         Quereria um bilhete ida e volta

Liens utiles

Site web de l'office du tourisme

« Office du Tourisme du Portugal »

Trouver un hotel

QUE VOIR AU PORTUGAL

Où aller ?

Nature / Paysages

Le Portugal offre des centaines de kilomètres de paysages côtiers, avec des falaises escarpées, de belles plages mais aussi des fleuves, des montagnes, plateaux, vignobles...

La route des vinhos verdes va du Minho jusqu’au Douro. Sur le trajet, on découvre le vin vert mais aussi de petites villes historiques, on visite les vignobles… On découvre, sur les bords du Minho, le célèbre Alvarinho, un cépage de vinho verde plus que fameux. Vous pouvez également suivre la route du porto qui traverse des paysages magnifiques et des vignobles inscrits au patrimoine mondial dans la région d'Alto Douro. À voir également : la route de la Barraida, la route du vin de l’Alentejo, la route des vins de la péninsule de Setùbal…

Insolite

Les processions religieuses

Assister à une procession un jour de fête des Saints, jour de « promesses ». Tradition religieuse encore très ancrée notamment dans le Portugal rural, les processions marquent toujours les esprits des badauds : pour preuve de leur dévotion, les fidèles les plus « fervents » prennent part à la procession à genou, ou en marche arrière. Parfois pendant des heures, sous un soleil de plomb et au son d'une fanfare plutôt lugubre. Etonnant.

Monuments

Petit par sa taille, le Portugal est en revanche grand d'un point de vue patrimonial.

Les monuments, qu'ils soient religieux, royaux ou universitaires, apparaissent comme de précieux témoins de la longue et mouvementée histoire portugaise. La plupart sont d'ailleurs très bien préservés, ou tout du moins soumis à de minutieuses restaurations.

Chaque région du Portugal possède au moins un de ces trésors du passé. Ainsi, Porto affiche une remarquable représentation de l'architecture baroque : l'église et la Tour des Clérigos.

Evora, pour sa part classée au patrimoine mondial de l'Unesco, présente des vestiges issus de l'époque romaine ainsi que des édifices datant de l'occupation des Maures.

Et, Coimbra ouvre son Université séculaire aux visiteurs.

Mais c'est le style dit « manuélin » qui caractérise le mieux le Portugal. Colonnes en spirale, décors de coquillages, de feuilles d'arbres ou encore de globes traduisent ce courant architectural, développé au 16ème siècle. Différents monuments propres àl'art manuélin sont visibles au Portugal. Ses plus majestueuses représentations se donnent à voir à Lisbonne. Il s'agit du monastère des Hiéronymites et de la Tour de Belém.

Enfin, les édifices portugais sont pour beaucoup parés d'azulejos - carreaux de faïence, peints et vernis, assemblés pour former une œuvre représentative d'un paysage ou de personnages. Cet art décoratif, qui remonte au XVe siècle fait partie des particularismes architecturaux du Portugal.

Musées

Le Portugal ne se limite pas à ses paysages côtiers vertigineux et son arrière-pays aride. Il fait également preuve d'une grande richesse culturelle. Outre ses nombreux monuments, le pays dispose d'une quantité somme toute  convenable, d'établissements muséographiques.

On dénote toutefois que les plus grands musées se concentrent principalement à Lisbonne. La capitale du Portugal recèle, en effet, différents musées, certes hétéroclites, mais tout aussi captivants les uns que les autres. Aussi, si vous deviez n'en retenir qu'un seul, choisissez le musée Calouste Gulbenkian, établissement dont la collection présente une diversité artistique intéressante.

Les autres régions du Portugal possèdent néanmoins quelques musées pas toujours si modestes que cela. C'est notamment le cas de l'ambitieux musée d'Art Moderne établi à Porto. L'Algarve privilégie pour sa part l'archéologie et l'ethnographie.

Même l'île de Madère possède ses petitsmusées, liés à l'histoire locale. En revanche Sintra, Evora et les Açores, dotés d'un à deux musées tout au plus, font figure de parents pauvres

Itinéraires

L'organisation d'un séjour dépend généralement de la durée dont on dispose. Toutefois, la taille et le réseau autoroutier du Portugal permettent de parcourir le pays en un laps de temps relativement court. Nous vous conseillons d'opter pour l'un des circuits suivants.

Pour un court séjour de 3 - 4 jours

Si vous n'avez le temps que d'un long week-end, optez pour la visite d'une seule ville, à savoir Lisbonne.

Quelques jours à Lisbonne vous permettront d'avoir un aperçu de ce qui caractérise le Portugal : l'art manuélin, les azulejos et le fado. Que ce soit en visitant les principaux musées et monuments de la capitale portugaise, ou bien en arpentant ses rues, vous retrouverez ces trois traits de caractères typiques. L'architecture de la ville porte, en effet, les stigmates de cet art manuélin développé au 16ème siècle.

De même les azulejos (carreaux de faïences peints et vernis) colorent la ville.

Enfin, la tradition du fado (chant folklorique portugais) continue de s'y perpétrer notamment dans les maisons spécialisées du quartier du Bairro Alto.

Pour un circuit d'environ 1 semaine

Une semaine vous laissera le temps de découvrir plusieurs villes ou régions, mais pas tout le Portugal.

  • Commencez donc par trois jours à Lisbonne. Cela vous laissera tout juste le temps de visiter les musées et monuments de la ville et d'arpenter la ville dans l'un des nombreux tramway traditionnels de la capitale portugaise. Enfin, ce sera peut-être l'occasion de goûter à la vie nocturne lisboète.
  • Rendez-vous ensuite à Sintra, où vous pourrez vous contentez de rester une journée et une nuit. Un jour suffit, en effet, pour avoir un aperçu des charmes de la ville aux nombreux palais et à la végétation luxuriante et qui se trouve par ailleurs, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco.
  • Remontez la côte jusqu'à Porto. Si vous voyagez en voiture, prévoyez une journée afin de vous arrêter en chemin, à Coimbra, la ville connue pour son université ancestrale et prestigieuse.
  • Une fois à Porto il vous restera deux jours pour découvrir la ville et visiter les fameux chais de porto.

Pour un périple de 2 semaines

En quinze jours, vous pourrez profiter pleinement de toutes les curiosités, aussi bien culturelles que naturelles, qu'offre le Portugal. Ainsi, vous pourrez, en plus de visiter les principales villes, aller à la découverte des îles.

  • Vous pourrez débuter votre périple par les villes du circuit présentées ci-dessus. Toutefois, mieux vaudrait débuter par Porto, au nord du pays, puis par Sintra, au Nord ouest de Lisbonne, et enfin la capitale portugaise. Histoire de ne pas revenir sur vos pas ensuite. Les Açores et Madère sont, en effet, mieux desservis depuis la capitale portugaise.
  • Après une semaine sur le continent, envolez-vous pour les îles portugaises. A moins que vous désiriez ardemment scinder votre seconde semaine entre Madère et les Açores, nous vous conseillons de n'en choisir qu'une.
  • Si vous choisissez la première destination, à savoir l'archipel de Madère, préférez l'île éponyme montagneuse et recouverte d'une végétation luxuriante - à Porto Santo - beaucoup plus aride. Il s'agit de l'endroit rêvé pour s'adonner à la randonnée. Et, il y a justement de quoi occuper votre semaine, entre les marches en montagnes et les promenades pédestres le long des levadas (canaux d'irrigation).
  • Si vous optez pour l'archipel des Açores, il faudra à nouveau faire des choix. L'archipel compte, en effet, neuf îles. Difficile donc de tout parcourir en une semaine. La visite de trois îles semble un maximum. Parmi les plus attractives, notons Faial, São Jorge et São Miguel.

Unesco

Pour un si petit pays, le Portugal compte un grand nombre de « merveilles », architecturales ou naturelles, inscrites au Patrimoine mondial de l'Unesco.

Monuments religieux :

On compte notamment quantité d'édifices religieux, précieux témoins du passé lusitanien. Certes la présence de lieux saints de grande ampleur n'a rien d'étonnant dans un pays tellement ancré dans la tradition catholique. Toutefois la majesté de ces joyaux d'architecture ont de quoi susciter l'intérêt des moins pieux d'entre nous.

Citons tout d'abord le monastère des Hiéronymites, monument emblématique de Lisbonne. Au même titre que la  tour de Bélém toute proche, ce couvent symbolise l'avènement de l'art manuélin, style architectural - mêlant l'exubérance du baroque à des lignes gothiques - développé au Portugal à partir du XVI siècle. Tous deux se sont ainsi vu inscrits sur les listes du patrimoine mondial de l'Humanité en 1983.

C'est également à cette même période que d'autres bâtiments religieux sont venus enrichir la longue liste du patrimoine mondial de l'Unesco. C'est tout d'abord le cas du couvent du Christ de Tomar, petite ville située à 130 km au nord de Lisbonne. L'édifice fit, dès sa construction au XIVe siècle, office de siège de l'ordre des Templiers. Puis au XVIe siècle, il devint au contraire symbole de l'ouverture du Portugal sur d'autres civilisations. Son intérêt repose avant tout sur la variété architecturale qu'il présente. En effet, style byzantin, roman, gothique flamboyant ou encore manuélin s'y côtoient.

Dans la même région, toujours à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Lisbonne pour être exact, se tient également le monastère d'Alcobaça (XIIe siècle). Il s'agit d'un immense édifice affichant un gothique cistercien particulièremnt soigné.

Enfin, toujours au Nord de Lisbonne, se trouve le monastère de Batalha. Il fut érigé en 1385 afin de commémorer la victoire des Portugais sur les Castillans lors de la bataille de Aljubarrota. D'où le nom du monastère : « bataille » se traduisant en effet par « batalha » en portugais. Il met à l'honneur l'art manuélin et le gothique.

Villes :

Outre des édifices religieux disséminés en différentes régions, le Portugal peut se targuer du fait que plusieurs villes, toutes entières, se soient vues répertoriées au Patrimoine mondial de l'Unesco à la fin du XXe siècle.

Ce fut tout d'abord le cas d'Evora en 1986. La capitale de la région de l'Alentejo offre en effet un large éventail architectural que l'on doit aux successives occupations de la ville. Le centre historique est ainsi enserré de trois enceintes successives, respectivement issues de l'époque romaine, médiévale et de Vauban. Au fil de ses ruelles, disposées en damier, on peut également noter l'abondance de maisons basses blanchies à la chaux, type d'habitation que l'on retrouve également au Brésil. Ce qui est tout à fait révélateur de l'influence coloniale du Portugal.

Dix ans plus tard, ce fut au tour de Porto. L'Unesco a considéré que le tissu urbain de cette grande ville baignée par le Douro, dont l'expansion culturelle était remarquable depuis quelques années, traduisait une ouverture sur l'Europe et plus largement sur le monde.

Il ne faut pas non plus omettre Sintra, dont le paysage culturel est à la fois surprenant et captivant. Ses nombreux châteaux comptent parmi les plus belles réalisations romantiques du XIXe siècle. Les couleurs ainsi que les lignes de ces monuments, ajoutées aux différents parcs paysagés, aménagés aux alentours, offre un spectacle particulièrement idyllique.

Enfin, le centre historique de Guimarâes, petite ville située dans la région du Minho (Nord du Portugal), est reconnu pour les bâtiments médiévaux particulièrement bien conservés qu'il renferme.

En dehors du Portugal continental

Les archipels de Madère et des Açores ne sont pas en reste.

L'île de Madère est presque entièrement recouverte d'une forêt subtropicale composée principalement de lauriers, de bruyères et de fleurs endémiques telles que les orchidées ou les hortensias. Cette flore, unique en son genre, se doit d'être préservée. D'où son inscription au patrimoine à l'Unesco.

Concernant les Açores, c'est l'île de Terceira, plus exactement sa capitale qui a fait l'unanimité. Il s'agit d'une ancienne plate-forme stratégique et commerciale, développée à l'époque de la découverte du Brésil (début 16ème siècle). Malgré un tremblement de terre en 1980, la ville affiche encore les stigmates de ce passé, caractéristique des comptoirs portugais.

Curiosités naturelles

Les curiosités naturelles majeures du Portugal se situent soit dans la partie sud du pays, soit dans les archipels des Açores ou de Madère, situés à des milliers de kilomètres du continent.

Ainsi l'Alentejo recèle des merveilles de la préhistoire : les fameuses mégalithes d'Evora

L'Algarve, pour sa part, ne se limite pas à ses stations balnéaires. Sa côte entrecoupée de falaises et de plages, ainsi que son arrière pays, valent de belles excursions.

Que ce soit du côté de l'archipel de Madère ou de celui des Açores, les paysages y sont globalement volcaniques, donc plutôt abruptes, mais aussi plus sauvages que dans le Portugal continental. Aussi, les deux destinations constituent des endroits rêvés pour s'adonner à la randonnée.

La découverte des Açores implique nécessairement l'ascension de volcans ou l'accès à des belvédères naturels, offrant des points de vue magnifiques.

L'île de Madère propose bien évidemment le même type de randonnée (Pico do Arieiro, Pico do Ruivo), mais pas seulement. Sa physionomie permet de s'adonner à des promenades plus insolites. C'est le cas des marches le long des levadas, canaux d'irrigations situés dans les vallées.

QUE FAIRE AU PORTUGAL

Restaurant

Qui dit gastronomie portugaise dit morue (bacalhau). Il s'agit en effet d'une spécialité culinaire très populaire au Portugal, et pas seulement à Porto, ville à laquelle on associe souvent cet aliment. Ce met, surnommé « l'ami fidèle » par certains, se consomme aussi bien lors des grandes occasions, telles que les fêtes de fin d'année, ou quotidiennement, en beignet par exemple.

Il y a dit-on 365 façons de cuisiner la morue. Les recettes les plus répandues sont les suivantes : bacalhau cozido (morue bouillie), bacalhau assado (morue rôtie) et bacalhau assado na brasa (morue rôtie à la braise). Lisbonne a même sa spécialité : la bacalhau a Bràscomposée de morue, oignons, pommes de terre émincées, oeufs brouillés, olives noires et persil.

Mais les prix de la morue augmentent régulièrement en raison de la diminution des stocks dus à l'obligation de quotas de pêche. Aussi, sa consommation tend à diminuer.

Viandes et poissons

Quoi qu'il en soit, fort heureusement (ou pas), les particularités gastronomiques du pays ne s'arrêtent pas à la morue. Les repas se composent généralement de viande ou d'autres produits de la mer (poissons, mollusques), le plus souvent cuisinés à l'huile d'olive et agrémentés d'ail. La plupart du temps, la viande et le poisson sont associés au riz, voire aux pommes de terre et plus rarement à des salades.

Parmi les spécialités régionales à base de poisson ou de viande, on retrouve la dobrada de Porto préparée à base de tripes et de haricots blancs, la carne de porco à l'Alentejanade l'Alentejo qui associe porc, praires et pommes de terre et le porcelet rôti - leitão assado - de Melhada (au-dessus de Coimbra).

Soupes

Les soupes s'intègrent également à tous les repas ou presque. Elles mélangent légumes, viande et poisson.La plus commune est la caldo verde, mélange de pommes de terre, lamelles de chou vert et rondelles de saucisson fumé (chouriço).

L'açorda, préparée avec de la purée de pain, peut également être consommée à peu près partout au Portugal, mais la recette diffère selon les régions. Par exemple, dans l'Alentejo, on l'agrémente de coriandre, d'ail et d'un oeuf brouillé.

Desserts

Au Portugal, on retrouvera des desserts semblables à ceux que l'on trouve communément en Espagne, tels que les crèmes renversées ou le riz au lait parfumé à la cannelle.

Les pâtisseries sont également très appréciées des Portugais. On en trouve de toutes sortes mais les pastéis de nata, flans soupoudrés de cannelle sur fond de pâte feuilletée, demeurent une des spécialités les plus communes mais aussi les plus prisées.

Informations pratiques

Le déjeuner se prend généralement vers 13h. Les Portugais dînent généralement entre 19h et 22h, voire plus tard dans les grandes villes ou les sites touristiques.

Au restaurant, il convient de laisser un pourboire équivalant à 10% de la note, lorsque le service n'est pas compris dans les prix affichés.

A noter : attention aux amuse-gueules que l'on vous apporte d'office avant le repas, dont le fromage frais coupé en tranches, les olives, le pain, le beurre, etc. Si vous y touchez, ils vous seront comptés automatiquement dans l'addition. De même pour chacune des tranches de pain. Un petit enquiquinement qui peut grever le budget très rapidement, avec des additions faramineuses !

Shopping

Shopping

Les magasins

Au Portugal, les magasins ouvrent généralement de 9h à 13h et de 15h à 19h. Ils sont en principe fermés le samedi après-midi et le dimanche.

Dans les grandes villes, l'ouverture des boutiques est parfois continue de 9h à 19h.

Les centres commerciaux

Les centres commerciaux - avec supermarchés, restaurants et banques - ouvrent leurs portes avec une heure de décalage et les referment beaucoup plus tard.

Ainsi vous pourrez vous y rendre de 10h à 22h (voire 23h) et ce tous les jours, dimanche compris.

Les marchés

Les marchés demeurent un lieu d'achat et de rencontre incontournables aux yeux des Portugais. Le mercado ou la feira, comme disent les locaux, se tient généralement sur la place principale des villes comme des villages. Si les étals de produits alimentaires occupent la plus grande surface des marchés, ils composent aussi avec les stands d'ustensiles de cuisine, de vêtements et d'objets d'artisanat.

Des marchés de spécialités (poterie, dentelles, tapis) ont également lieu.

La plupart du temps, le marché se déroule le matin, mais il n'est pas rare de le voir se prolonger tard dans l'après-midi, dans les zones touristiques notamment.

Que rapporter ?

Le Portugal peut se targuer d'avoir su conserver une activité artisanale traditionnelle riche. Aussi, les produits artisanaux comptent parmi les présents les plus appréciés des touristes, d'autant que les prix demeurent tout fait raisonnables.

La céramique

Le produit le plus répandu s'avère être bien entendu la céramique. Difficile, en effet, de revenir du Portugal sans rapporter avec soi une assiette, un vase ou tout autre objet réalisé dans ce matériau à vocation aussi bien utilitaire que décorative.

Même sans être forcément amateur, vous verrez que la tentation est grande. On trouve de la céramique partout dans le pays, que ce soit dans les boutiques ou sur les marchés.

Et, ça n'est pas tout, la céramique se décline sous toutes les formes et toutes les couleurs (selon les régions).

Outre la vaisselle, les vases et autres pièces parfois grivoises, on trouve les fameux azulejos - carreaux de faïences peints et vernis - si caractéristiques du Portugal. Ces derniers sont beaucoup plus coûteux que les autres céramiques. Toutefois, vous pourrez vous procurer de parfaites répliques à des prix abordables, notamment au musée national de l'Azulejo (Lisbonne).

Les autres produits d'artisanat

Du Nord au Sud du pays, vous retrouverez à peu près les mêmes types de produits artisanaux. Toutefois, on note que chaque région a sa spécialité ou tout du moins propose des variantes tant au niveau des couleurs que des matériaux utilisés.

Madère  est considéré comme le haut lieu de la dentellerie, de la broderie ainsi que de la vannerie. Bien que ces trois artisanats soient également développés dans d'autres régions.

L'Alentejo est aussi reconnu comme une des plus grandes régions artisanales du Portugal. Le mobilier en bois, les tapis, les objets sculptés ou encore l'artisanat du liège constituent les principaux éléments que l'on peut avoir plaisir à rapporter de son voyage.

Les spécialités gastronomiques

Les spécialités culinaires régionales sont, pour la plupart, commercialisées sur l'ensemble du territoire. Vous n'aurez donc aucun mal à les trouver. Toutefois, il est préférable de se fournir directement dans les régions de production, si l'on souhaite réellement retrouver toutes les saveurs originelles des produits locaux. Par exemple, si vous allez à Porto, vous pourrez vous procurer les fameuses saucisses fumées locales.

De même, aux Açores, optez pour l'Ilha, fromage fabriqué uniquement dans l'archipel.

Qui dit gastronomie dit également vin. Le Portugal est, en effet, reconnu pour la qualité de ses vins, rouges notamment. Les plus célèbres demeurent bien entendu le porto, élaboré dans la ville éponyme, et le vin de Madère produit sur l'île du même nom.

Un autre vin, certes moins prestigieux, se boit également très bien. Il s'agit du vino verde.

Sortir

Les distractions portugaises sont plus ou moins les mêmes qu'en France : restaurants, bars, night-clubs, etc. Toutefois, on note des disparités selon les différentes régions qui composent le pays.

La vie nocturne à Lisbonne est en plein boom depuis quelques années, notamment dans les quartiers du Bairro Alto et des docks (le long du Tage). Mais cela n'a rien à voir avec les nuits trépidantes de Barcelone ou de Madrid. Comme sur d'autres points, il ne faut pas confondre les deux voisins de la péninsule ibérique.

De même, on retrouve un certain degré d'animation dans les stations balnéaires de l'Algarve, mais les nuits y sont, comme dans de nombreuses autres villes touristiques, très standardisées.

En revanche, le reste du Portugal n'attirera peut-être pas les plus noctambules d'entre nous. Cela ne veut en aucun cas dire que les Portugais n'aiment pas faire la fête. Toutefois leurs festivités prennent généralement un caractère familial ou religieux, dans certains endroits plus reculés du pays.

Quoi qu'il en soit, il est tout à fait possible de passer de petites soirées tout à fait agréables et sympathiques dans la plupart des villes du pays. Vous pourrez, par exemple, commencer par un dîner au restaurant, puis poursuivre par une promenade au clair de lune ou bien trouver une discothèque où danser jusqu'au bout de la nuit.

Les amateurs de jeux d'argent pourront assouvir leurs envies dans les quelques casinos qui peuplent les côtes de l'Algarve.

Enfin, mais pas des moindres, le fado est encore bien ancré dans le folklore national. Ainsi, vous pourrez assister à des spectacles de ce genre un peu partout dans le pays et notamment dans le Bairro Alto à Lisbonne.

Sports

Malgré sa petite superficie, le Portugal bénéficie d'un grand nombre d'infrastructures sportives, réparties sur l'ensemble de son territoire.

Et, ce sont les sports de plein air qui détiennent la palme des pratiques les plus répandues à travers le pays. Sans doute est-ce dû à la douceur climatique et à la géographie du pays.

Sports nautiques

Sachant que le Portugal possède 800 km de littoral, on ne s'étonnera pas que les sports nautiques y soient très courants.

Du surf à la plongée en passant par la planche à voile ou encore le canoë, on peut s'adonner à de nombreuses activités aquatiques, quelque soit son lieu de villégiature au Portugal. Le canoë peut ainsi se pratiquer sur la plupart des rivières du continent. De même, on peut plonger dans n'importe quelle région côtière du pays ainsi que dans les eaux de Madère ou de l'archipel des  Açores.

Mais attention, certaines pratiques sont spécifiques à certaines régions du Portugal. Ainsi, les plages de Guincho et Ericeia sont toutes indiquées pour le surf. Ce sont, par ailleurs les côtes de l'Algarve que l'on privilégiera pour la pratique de la voile et de la planche à voile.

Tennis

On trouve pléthore de cours de tennis - notamment en terre battue - au Portugal. Si vous êtes amateur, pensez donc à prendre votre raquette préférée et votre plus beau short pour taper la balle.

Golf

Les parcours de golf portugais sont très réputés. Certains considèrent même qu'ils font partie des plus beaux parcours d'Europe. Quoi qu'il en soit, il n'est pas difficile de trouver un endroit où se faire plaisir sur le green, notamment si vous vous trouvez dans la région de Lisbonne ou dans l'Algarve. Et, malgré son relief particulièrement vallonné, si ce n'est montagneux, Madère dispose de deux parcours également.

Randonnée

Enfin, et ça n'est pas des moindres, le Portugal est parfait pour les amateurs de randonnée pédestre, équestre ou en VTT. Les parcs naturels du continent constituent des endroits particulièrement agréables pour ce genre d'activités.

Mais, ce sont les îles de Madère ainsi que l'archipel des  Açores qui devraient le plus retenir votre attention. Certes la marche y est la plupart du temps plus sportive, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle. Car la marche s'accompagne bien sûr d'un enchantement visuel. Les paysages que vous pourrez y voir le temps d'une randonnée valent véritablement tous les efforts du monde. D'ailleurs il n'est pas indispensable d'être un « grimpeur » pour pratiquer la randonnée sur ces îles. Une marche le long des levadas (canaux d'irrigation) à Madère sera beaucoup moins accidentée et tout aussi plaisante.

Des centres équestres ainsi que des entreprises de location de VTT permettent par ailleurs de varier les plaisirs.

A noter : le Portugal est également une nation de football. Ce sport est quasiment une institution dans le pays. Aussi, vous pourrez sans aucun doute taper le ballon avec des locaux lors d'un séjour lusitanien.

Golf

Le golf se pratique dans les grandes plaines du Sud, près de Lisbonne et dans l'Algarve (Estoril). Fans de nature, les golfeurs apprécieront les paysages absolument époustouflants des golfs portugais.

Portugal

Annonces Google