Genève

Genève Située à la frontière avec la France, Genève jouit d'un cadre exceptionnel. La troisième ville de Suisse prend vie sur les rives du Lac Léman, enveloppée par les Alpes et le Jura. En été, il est possible de profiter du Léman tout en admirant les neiges éternelles au sommet des montagnes. Tandis qu'en hiver, la ville se drape d'une couverture de neige. Ce cadre idyllique attira très tôt la convoitise de personnes fortunées, d'artistes et d'intellectuels internationaux.

La capitale de la Suisse romande devint rapidement une ville cosmopolite.

Aujourd'hui, bien que l'on y parle le français, Genève compte plus d'un étranger sur trois parmi ses habitants. Plus de 250 organisations internationales y ont installé leur siège, à l'image de l'ONU. De nombreux musées s'y sont développés et, chaque année, des événements culturels de grande renommée sont célébrés. A ce titre, Genève fait dorénavant partie des villes dites « internationales » comme New York ou Paris.

A VISITER A GENEVE

La visite de Genève se réalise de préférence à pied, ce qui permet d'en apprécier tous les aspects et de découvrir une multitude de petits quartiers tous plus sympathiques les uns que les autres. A ne pas manquer lors de votre week-end à Genève :

Le jet d'eau : véritable fascination pour tous les visiteurs, ce jet d'eau qui propulse 500 litres d'eau par seconde reste un monument incontournable de la ville. Cette colonne d'eau de 140m de hauteur fonctionne désormais toute l'année. N'ayez pas peur de vous approcher du jet, bien sûr vous recevrez d'infimes gouttelettes, mais la sensation de puissance est prodigieuse.

L'horloge fleurie : elle a été installée en 1955, en bordure du Jardin Anglais. La grande horloge florale rappelle que Genève est le berceau de l'horlogerie suisse. Cette horloge gigantesque, 5m de diamètre, nécessite 6500 plantes de variétés différentes. D'ailleurs, l'horloge détient le record de la plus grande aiguille des secondes du monde avec 2,50m de long (à chaque seconde, l'aiguille avance de près de 27 cm).

La vieille ville de Genève : Les promenades pour découvrir la vieille ville ont lieu toute l'année chaque samedi à 10h, et plus régulièrement de juin à septembre. Ces visites guidées vous permettent de dénicher les petites ruelles de Genève, ses coins cachés et ses bonnes adresses. Vous pourrez apprécier la Cathédrale, l'Hôtel de Ville et découvrirez des ruelles aux noms curieux tels que “Enfer”, “Purgatoire” ou “Soleil Levant”. Durée : environ 2 heures Rendez-vous : Genève Tourisme, rue du Mont-Blanc 18 

Une croisière sur le lac Léman : Le lac Léman est une petite mer intérieure nichée au cœur des Alpes. Des croisières de toutes sortes vous seront ainsi proposées : de la simple promenade en bateau à la croisière d'un soir, dansante ou gastronomique... selon votre choix. Ainsi, vous pourrez apprécier les falaises abruptes du Chablais et La Côte aux vignes suspendues du Lavaux. 

HISTOIRE DE GENEVE

On entend parler de Genève pour la première fois en 58 av. J.-C. dans l'ouvrage « Commentaires sur la guerre des Gaules » de Jules César. L'empereur Romain mentionne son passage dans la ville, lorsqu'il coupe le pont du Rhône pour empêcher le passage des helvètes. Dès lors, Genève devient une ville romaine.

En 534, les Francs occupent Genève. La femme de Clovis, Sainte-Clothilde, est une princesse Genevoise. La ville est donc intégrée au Royaume Mérovingien. Puis, par la suite, au Royaume Carolingien.

A la chute de l'empire de Charlemagne, Genève est incorporée au Second Royaume de Bourgogne. En 1032, ce dernier passe sous le protectorat du Saint Empire Romain Germanique. Au XIème siècle, Genève est gouvernée par des évêques devenus les seigneurs de la ville.

Du XIIIème au XVIIème siècle, Genève est convoitée par les Princes de Savoie qui cherchent à s'en emparer. En 1602, le duc Charles-Emmanuel 1er de Savoie accuse une défaite retentissante face aux citoyens genevois aidés par les alliés suisses de Berne et Fribourg. Genève garde ainsi son indépendance. Aujourd'hui, on célèbre toujours cette victoire, le jour de l'Escalade.

Entre temps, au XVème siècle, la cité prend son essor avec d'importantes foires. En 1535, à la Réforme protestante, Calvin fait de Genève une « Rome protestante ». De nombreux réfugiés affluent vers elle. Et plus encore après la révocation de l'Edit de Nantes. En 1559, Théodore de Bèze fonde l'Université de Genève qui attire beaucoup d'intellectuels internationaux. La ville connaît une grande prospérité intellectuelle.

En 1798, Genève perd son indépendance et est annexée par la France. Le 31 décembre 1813, l'armée napoléonienne est défaite. C'est le temps de la Restauration et la renaissance de la république. La ville est consciente qu'elle ne peut plus former un état indépendant. Elle demande donc à entrer dans la confédération helvétique. Ce qui est fait le 1er juin 1815.

En 1846, le Parti Radical de James Fazy conduit une révolution qui renverse le gouvernement de la Restauration et établit la constitution actuelle.

Aux XIXème et XXème siècle, Genève accueille de nombreux réfugiés politiques et la Croix-Rouge s'y installe. Ce n'est qu'après la Première Guerre Mondiale que la cité acquiert son rayonnement international. En 1919, la Société des Nations (précurseur de l'ONU) établit son siège à Genève. D'autres organisations internationales lui emboîtent le pas, comme le CERN qui inventera Internet. Dès lors, la ville devient cosmopolite et accroît son importance sur l'échiquier mondial.

En savoir plus : Retrouver la région de Genève sur le site de l'Office du Tourisme de la Suisse !

Trouver un vol

VOYAGE À GENÈVE

Transports

L'aéroport international de Genève accueille des vols réguliers en provenance des principales villes européennes (Paris, Lyon?). Les grandes compagnies aériennes (Air FranceSwiss?) proposent quotidiennement des vols directs. Il faut, par exemple, 1h30 pour aller de Nantes à Genève.

La SNCF propose des TGV directs au départ de Paris. Tous les trains pour Genève sont au départ de la gare de Lyon. Si vous n'êtes pas de la région parisienne, il est possible de prendre un train pour Lyon. Ensuite, il suffit de prendre une correspondance pour Genève à la gare de Lyon Part Dieu. Il existe des TGV mais la plupart des trains sont des TER (comptez 2 heures de trajet pour rallier Genève).

Par la route, deux possibilités s'offrent à vous :

Le bus peut être une solution à moindre coût. La compagnie de transport Eurolines dessert Genève au départ de Paris et Lille.

En voiture. Le plus simple est de prendre l'autoroute mais vous pouvez emprunter les petites routes de campagnes afin d'admirer le paysage. Depuis la France, les autoroutes en provenance de Dijon, Lyon, Grenoble ou Chamonix desservent Genève. Si vous choisissez de prendre l'autoroute, n'oubliez pas d'acheter la vignette à coller sur votre pare-brise dans les douanes. Elle coûte 40 CHF (environ 26 euros) mais elle permet de circuler sur les autoroutes suisses pour une distance illimitée. Cela peut-être avantageux. Sa validité est de 14 mois.

Vie pratique

Consulat de France à Genève

Rue Jean-Imbert-Gallois 11

Rendez-vous par téléphone obligatoire.

Office de Tourisme

Rue du Mont Blanc 18

Ouvert le lundi de 10h à 18h et les autres jours de 9h à 18h.

De juin à septembre, l'office de tourisme est fermé le dimanche.

Aéroport international de Genève-Cointrin

Route de l'aéroport 15.

Suivre l'autoroute A2.

Gare ferroviaire Cointrin (gare de l'aéroport)

Route de l'aéroport 15

Liaisons vers le centre ville par bus ou par trains.

Gare ferroviaire Cornavin

Place Cornavin

Départ et arrivées de trains pour la Suisse et la France.

Gare ferroviaire des Eaux-Vives

Avenue de la gare des Eaux-Vives 9

Bus, tram et trains pour Annemasse, Chamonix et Evian.

Comment circuler ?

En bus, en tram ou en bateau.

Renseignements auprès des Transports Publics Genevois (TPG)

Pour circuler à Genève, le plus simple est de prendre les transports en commun. Des bus, des trams et des bateaux desservent tous les quartiers de la ville. Le service est assuré de 6h à minuit. Il existe aussi quelques bus de nuit. Vous trouverez des agences TPG à la gare de Cornavin et au rond point de Rive. Vous pouvez acheter vos billets ou cartes de transport dans les gares et kiosques à journaux. Le billet standard est valable une heure sur tout le réseau et coûte 3 CHF (2 euros). Il est possible de prendre un billet journalier à 10 CHF (6 euros). Il existe aussi des abonnements hebdomadaires, mensuels ou annuels.

En vélo

Il est très agréable de circuler dans Genève à vélo. Vous pouvez louer des vélos à la gare ferroviaire ou auprès de l'association Genèv'roule.

Place Montbrillant 15-17 (derrière la gare Cornavin)

Ouvert tous les jours de mai à octobre de 8h à 21h30.

Ouvert du lundi au samedi le reste de l'année de 8h à 18h.

Moyennant une caution de 50 CHF (40 euros), cinquante vélos et casques sont prêtés gratuitement. Il faut seulement rapporter le vélo avant 21h30. Il est conseillé d'arriver tôt car une fois les cinquante vélos prêtés, il faut payer 15 CHF (10 euros) pour en louer un pour la journée !

Carte d'identité

Nombre d'habitants : 185 000 habitants (440 000 habitants dans le canton de Genève).

Superficie : 16 km² (282 km² pour le canton de Genève).

Altitude : 374 mètres.

Densité : 11 669 hab. / km².

Région : canton de Genève.

Préfixe téléphonique : 022.

Code postal : 1200-1209, 1211, 1215, 1240, 1289.

Habitants : les Genevois.

Langue : français.

Trouver un hotel

QUE VOIR À GENÈVE

Monuments

Comme de nombreuses grandes villes européennes, Genève est coupée en son centre par un fleuve. Toutefois, elle possède une spécificité propre. Non seulement le Rhône la traverse, mais en plus, Genève s'élève sur les rives d'un lac, le Léman. Du fait de cette implantation très particulière, la vie des habitants s'est développée de chaque côté du fleuve, souvent sans le moindre contact entre les rives. D'ailleurs, pendant très longtemps, il n'y avait qu'un pont, le pont de l'île, comme passage sur l'ensemble du Rhône.

Les riches personnalités s'installèrent sur la rive sud, celle qui s'est développée, les autres, sur la rive nord. Les premiers édifices furent donc construits sur la rive sud, au coeur de la vieille ville. A cette époque, Genève n'est qu'une petite cité. Ce n'est qu'en 1930 qu'un vote approuva l'extension de la ville sur les communes avoisinantes.

Cela explique la concentration des monuments sur un petit périmètre. Ils se situent, pour la grande majorité, dans la ville historique de Genève ; celle d'avant l'extension. De plus, on comprend mieux le peu d'édifices présents dans la ville. Les quartiers périphériques de Genève n'étant que le rattachement de petites communes voisines.

Visite de la ville

Le monument incontournable de Genève, c'est le Jet d'eau. Certes, ce n'est pas le monument le plus beau de la ville, mais il en est le symbole. Commencez donc votre visite par ce lieu très touristique et profitez d'une promenade le long du lac pour rejoindre le quartier historique de la ville.

Flânez dans les moindres recoins de la vieille ville afin d'en apprécier l'âme et l'histoire. Admirez les jolies ruelles et les belles demeures qui se succèdent ; laissez-vous guider par les pavés et les senteurs de la ville. Profitez de l'instant pour vous diriger vers la Cathédrale Saint-Pierre, magnifique bâtiment terminé au XIIIème siècle. De cet endroit, vous avez accès aux plus beaux monuments de Genève.

Plusieurs édifices religieux de toute beauté encerclent la cathédrale : l'église de la Madeleine, l'église Saint Germain ou le temple de l'Auditoire.

A quelques pas seulement, se situe l'ancien arsenal, juste en face de l'Hôtel de Ville. C'est un ancien grenier à blé du XVème siècle qui fut utilisé comme arsenal entre 1720 et 1877. On peut y apercevoir plusieurs canons de l'ancienne République ainsi que trois mosaïques d'Alexandre Cingria. Au sommet de la Grand'Rue, on retrouve donc l'Hôtel de Ville datant du XVème siècle. A une centaine de mètres au Nord, visitez la maison Tavel, la plus vieille bâtisse de Genève.

Pour finir en douceur, reposez-vous sur le banc qui longe la promenade de la Treille. Il s'agit, en réalité, du plus long banc du monde (126 mètres).

Musées

Le fait d'être reconnue comme une ville internationale apporte beaucoup d'avantages? mais aussi des devoirs. A ce titre, Genève se doit d'offrir une grande diversité culturelle, à l'image de Paris, Londres ou New York. Mais la troisième ville de Suisse n'a pas toujours consenti les efforts nécessaires, préférant se reposer sur son image policée.

Genève a donc dû rattraper son déficit en la matière. Et le pari est plutôt réussi. A l'heure actuelle, elle dispose d'une vie culturelle d'une grande richesse. C'est d'ailleurs la ville d'Europe qui consacre la plus grande part de son budget à la culture (environ 20%). Le nombre de musées est conséquent. Genève compte une vingtaine de musées importants. Ce qui frappe également, c'est la variété des disciplines abordées dans les musées.

Ainsi, si vous êtes intéressé par l'évolution des hommes et des espèces, ne manquez surtout pas le musée d'Histoire naturelle. Il s'agit du plus grand d'Europe. Vous risquez d'obtenir toutes les réponses à vos interrogations.

Les amateurs d'art et d'histoire seront les plus comblés. Le musée d'Art et d'Histoire, le musée d'Art moderne et contemporain et le musée du Petit Palais proposent une collection d'oeuvres pour le moins intéressante. Vous pourrez aussi bien découvrir les oeuvres des grands maîtres que celles de jeunes artistes en vogue. Ne ratez pas non plus le musée d'Ethnographie de la ville de Genève qui possède de riches collections originaires des cinq continents.

N'oubliez pas que vous êtes dans une ville abritant plus de 250 organisations internationales ! Il est parfois possible de les visiter. C'est le cas du palais des Nations Unies. Sinon, la plupart d'entre elles possèdent un musée permettant de mieux comprendre la mission de ces organisations. Les plus prestigieux sont le musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, et Microcosm, l'exposition permanente du CERN.

Plus anecdotique, quoique tout aussi passionnant, le musée international de l'Automobile a ouvert ses portes il y a peu. Une exposition permanente se tient en parallèle du salon international de l'Automobile qui a lieu en mars de chaque année.

Itinéraires

Pour découvrir Genève, vous pouvez parcourir notre circuit dans la vieille ville, et admirer les principaux monuments de la ville tels que la Cathédrale, l'Hôtel de Ville ou bien la Maison Tavel. Vous pouvez également flâner en suivant notre circuit du quartier international pour faire la connaissance d'une Genève plus contemporaine.

L'Internaute vous conseille également le tour du Lac Léman.

QUE FAIRE À GENÈVE

Shopping

Shopping

Du fait de son statut de ville internationale, Genève attire régulièrement de riches personnalités suisses et étrangères. Aussi, les grandes marques de luxe ont très vite compris l'intérêt de disposer d'une enseigne dans la ville. Aujourd'hui, Genève est une ville luxueuse et tendance dans laquelle fleurissent aussi bien les papes de la mode et du design que les grandes marques de cosmétiques ou les maîtres joailliers. Vous trouverez ces boutiques principalement dans le quartier de la rue du Rhône. Si vous apercevez de belles robes et entendez des talons qui claquent, assurément, vous êtes tout près.

Vous souhaitez être tendance sans y mettre le prix ? Soyez le bienvenu au marché aux puces de la plaine de Plainpalais. Il s'agit de l'un des plus grands marchés aux puces de Suisse. Ouvert tous les mercredi et samedi, vous y trouverez de tout : antiquité, brocante, bouquins, bijouterie, maroquinerie, habillement? C'est l'occasion de rester à la mode (très important à Genève) à moindre coût.

Genève est également célèbre pour ses couteaux suisses. Dans le quartier de la rue du Mont Blanc, vous repèrerez les bonnes adresses. En fouinant, il est même possible de trouver des prix raisonnables.

Sortir

Comme toutes les grandes villes européennes, Genève possède une vie nocturne animée. En effet, elle ne manque pas d'endroits pour se détendre. Que ce soit pour boire un verre ou danser jusqu'au bout de la nuit, vous serez conquis par les possibilités offertes. A noter que les nombreuses discothèques de Genève sont toutes chics et relativement chères.

Autour du centre historique, une multitude d'endroits nocturnes (bars, restaurants, discothèques?) n'attendent que vous. Et il y en a pour tous les goûts. Du bar luxueux au restaurant exotique, en passant par le dernier night club à la mode, vous pourrez assécher votre soif d'expériences. D'ailleurs, beaucoup d'étudiants genevois se retrouvent dans ce quartier animé et intimiste à la fois.

Autour de la plaine de Plainpalais. A vrai dire, les activités dites « traditionnelles » sont peu présentes dans ce quartier. Mais si vous êtes amateur de la scène artistique alternative, allez-y sans crainte. D'anciennes usines et entrepôts désaffectés ont été réhabilités en bar, salle de concerts et autres lieux de diffusion non académiques.

Vous pouvez aussi sortir sur la jetée des Pâquis au bord du lac Léman. C'est un quartier particulièrement agréable pour boire un verre et se relaxer. Malheureusement, son cadre fort appréciable (le lac avec vue sur les Alpes) attire énormément de touristes l'été.

Annonces Google