Centre du Viêtnam

Centre du Viêtnam Le Centre du Vietnam (ou Trung Bo) s'étend sur plus de mille kilomètres du Nord au Sud. La région se limite à une étroite bande de terre, bordée à l'ouest par la chaîne montagneuse de l'Annam frontière naturelle avec le Laos et ouverte à l'est sur la mer de Chine.Si cette contrée ne bénéficie pas du même renom que la région de Hanoi dont la baie d'Halong ou de Hô Chi Minh-Ville, elle n'en demeure pas moins riche d'un point de vue patrimonial.

Le Centre du Vietnam recèle en effet quatre des cinq « merveilles nationales » inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO. Celles-ci témoignent généralement du glorieux passé de l'Annam nom donné à la région sous l'occupation française.

Huê  sa citadelle principalement de même que le site archéologique de My Son, en sont les principaux représentants. Huê, ancienne capitale impériale, renferme en effet des palais et tombeaux impériaux tandis que le second met à l'honneur la culture Champa issue des Chams, peuple d'origine indienne établi dans la région à partir du IIème siècle après J.C.

A ce sujet, le musée d'Art Cham de Danang compte parmi les établissements majeurs du Vietnam.

Enfin, Hoi An, avec ses vieux quartiers portuaires, offre au visiteur un bel aperçu du Vietnam pittoresque et traditionnel.

Par ailleurs, au même titre que les autres régions du Vietnam, le Centre présente quelques sites naturels représentatifs des paysages d'Asie du Sud-Est. Ceux-ci se divisent entre basses plaines côtières, s'ouvrant sur des lagunes ou des plages, et des sites montagneux. D'ailleurs, entre les hauts plateaux du Centre et le littoral s'élève le « col des nuages » (Son Hoanh) qui fait office de frontière naturelle entre le Nord et le Sud du pays.

Quelques curiosités s'y côtoient justement, à commencer par les Montagnes de marbre, ensemble de cinq collines de roche calcaire, certes très touristiques mais tout à fait majestueuses. Quatre parcs nationaux sont également disséminés en différents endroits. Bach Ma se distingue par sa flore, Phong Nha-Ke Bang tient sa renommée de ses grottes spectaculaires, Nam Cat Tien est le paradis des randonneurs et, enfin, Yok Don constitue la plus vaste réserve naturelle.

Enfin, les plages du Centre du Vietnam ne sont plus à présenter, à en juger par le succès de celle de Nha Trang notamment.

à Danang

à Hoi An

VOYAGE AU CENTRE DU VIÊTNAM

Météo / Quand partir

Climat et Météo

Tropique et mousson

Région intermédiaire du Vietnam, le Centre dispose d'un climat plus ou moins à mi-chemin entre celui du Nord et celui du Sud.

Si le climat y est globalement subtropical, comme dans le reste du pays, un petit écart se ressent uniquement au niveau des températures. Il fait un peu plus chaud qu'au Nord et un tout petit peu moins qu'au Sud.

Quelques autres particularités climatiques sont inhérentes à la région. La mousson d'hiver, qui a lieu entre octobre et mars, frappe principalement les zones situées au nord de Danang. Elle arrive par le nord et a lieu entre octobre et mars. Elle entraîne des hivers frais et humides sur toutes les régions situées au nord de Nha Trang et un temps doux et sec au sud.

Au contraire, la mousson d'été n'a pas d'influence sur les basses régions côtières du Centre et le delta du fleuve rouge. De plus, la période la plus chaude de l'année court de mai à novembre. Mais, entre juillet et novembre, des typhons aussi violents qu'imprévisibles viennent souvent de l'océan, à l'Est, et touchent le centre du pays, causant de terribles dévastations.

Le Centre du Vietnam se divise entre des hauts plateaux et une bande côtière. Aussi le climat - les températures surtout - peut varier selon l'altitude. Ainsi, Dalat, Ban Me Thuot, Pleiku sont des villes où il fait plus frais que sur la côte.

A ce sujet, on dénote même un « microclimat » à Nha Trang. La ville côtière, réputée pour sa plage, est considérée comme l'endroit le plus agréable du Vietnam sur le plan climatique.

Ainsi, le meilleur moment de l'année où se rendre dans le Centre du Vietnam demeure entre février et mai.

Tableau des températures

Transports

Y aller

  • En avion

Quelques villes du Centre du Vietnam disposent d'un aéroport. Mais tous n'assurent pas des vols internationaux. Aussi, il n'est pas évident de venir directement dans le Centre du Vietnam depuis la France.

En revanche, tous accueillent des avions en provenance de Hô Chi Minh-Ville.

Voici la liste des villes du Centre et leur infrastructure aérienne :

  • Huê : l'aéroport de Huê se trouve à 14 km du centre ville, il est le mieux desservi de la région Centre. On compte en effet 2 vols par jour à destination ou en provenance de Hanoi (1h10) et Hô Chi Minh-Ville (1h20) ;
  • Dalat : situé à 30 km de la ville, l'aéroport de Dalat assure des vols quotidiens avec Hô Chi Minh-ville. Il faut compter 50 minutes de vol ;
  • Da Nang : l'aéroport se trouve à 2 km du centre ville. Des avions atterrissent chaque jour en provenance de Hanoi (1h10 de vol), Hô Chi Minh-Ville (1h10 de vol) et Bangkok (Thaïlande). Il est également possible d'aller ou venir à Nha Trang et Buon Ma Thuot ? deux villes du Centre ? plusieurs fois par semaine ;
  • Buon Ma Thuot : à l'aéroport de Buon Ma Thuot (7 km au sud du centre ville), il n'existe qu'un seul vol quotidien, et ce depuis Hô Chi Minh-Ville. Sinon 3 vols par semaine sont proposés depuis Hanoi et Da Nang ;
  • Nha Trang : la station balnéaire de Nha Trang est également desservie chaque jour par des avions en provenance de Hanoi (1h) et Hô Chi Minh-Ville (2h30), et quatre fois par semaine depuis Da Nang (1h15).
  • En bus

Le bus est évidemment beaucoup moins rapide que l'avion. Aussi, si vous ne disposez pas d'un budget suffisamment conséquent, vous risquez de passer la majeure partie de votre séjour au Vietnam dans les transports. Quoi qu'il en soit, les pricipales villes du Centre disposent toutes d'une gare routière.

Huê est même dotée de trois gares routières : une pour le Sud (An Cuu, rue Hung Vuong), une pour le Nord (An Hoa, au nord-ouest de la citadelle) et une dernière pour les alentours de Huê (Dong Ba, à proximité du marché).

Dalat dispose d'une gare routière, située à 2 km du centre ville. Départs quotidiens pour Hô Chi Minh-ville (7h), Nha Tang (5h) et Buon Ma Thuot (6h).

Da Nang est accessible en bus depuis d'autres villes de la région ? Huê (3h), Vinh (12h), Nah Trang (14h), Dalat (16h) ? et depuis les deux principales villes vietnamiennes, Hanoi et Hô Chi Minh-Ville. Mais les trajets s'avèrent pénibles et surtout longs : il faut compter 21h entre Hanoi et Da Nang, et, 24h entre Hô Chi Minh-Ville et Da Nang.

  • En train

Le train est une alternative aux deux moyens de transports cités précédemment. D'ailleurs, le transport ferroviaire s'avère être un des moyens les plus appréciables pour aller de Da Nang à Huê. Le trajet de 3 heures permet, en effet, de profiter de paysages d'exception.

Toujours en gare de Danang, il existe des liaisons avec Hanoi (18h30) et Hô Chi Minh-Ville (17h). Des trains en provenance de Hô Chi Minh-Ville, Da Nang et Nha Trang arrivent chaque jour en gare de Buon Ma Thuot.

Enfin, la gare de Huê, principale ville du Centre, assure des liaisons avec Hô Chi Minh-Ville (19h) et Hanoi (15h) plusieurs fois par jour.

 Da Nang

Gare routière

35, Diên Biên Phu (1km à l'ouest du centre ville)

Gare ferroviaire

122, Hai Phong (1,5 km à l'ouest du centre ville)

Huê

Gare ferroviaire

2, Phan Chu Trinh

Carte d'identité

Le centre du Vietnam en quelques chiffres

Le Centre du Vietnam (ou Annam) se traduit par le nom de Trung Bo en vietnamien.

Cette région est formée d'une bande étroite de terre, coincée entre le Laos, à l'ouest, et la mer de Chine, à l'est.

Villes principales : Hûe, Hoi An, Da Nang

Nombre d'habitants : 350 000 à Hûe

Superficie : 2.139 km²

Densité : 163,6 hab. / km²

Principales activités : tourisme, agriculture, artisanat

Préfixe téléphonique : 00 84 054 (Hûe), 00 84 510 (Hoi An), 00 84 0511 (Da Nang)

QUE VOIR AU CENTRE DU VIÊTNAM

Monuments

Le Trung Bo, ou région Centre du Vietnam, est souvent perçu comme le berceau historique du pays. C'est en effet ici que différents monuments séculaires de grand intérêt se donnent à voir.

Ainsi, le site archéologique de My Son, centre religieux Champa, représente un précieux témoin de l'influence de l'Inde sur le pays.

De même, le chef-lieu de la région, Huê, est considéré comme la capitale historique du pays, ce qui n'est pas si loin de la réalité. Il s'agit, en effet, de l'ancienne capitale impériale du Vietnam. Aussi, on peut y admirer la Cité pourpre interdite et d'autres palais impériaux, construits dans l'enceinte d'une citadelle située en plein centre de Huê. De même, les environs de la ville recèlent les précieux tombeaux impériaux.

De quoi permettre aux visiteurs d'avoir un aperçu de l'histoire politique et religieuse du Vietnam.

Musées

Le Centre du Vietnam n'est pas des plus riches en terme de musées. Toutefois, il en possède au moins un dont l'intérêt vaut à lui seul beaucoup plus qu'une ribambelle d'établissements muséographiques.

Il s'agit du musée d'Art cham, situé dans la ville portuaire de Danang, soit à mi-chemin entre Hanoi et Hô Chi Minh ville. Il fut créé en 1919, à l'initiative de l'Ecole Française d'Extrême-Orient (EFEO), afin de rassembler les sculptures découvertes sur les sites archéologiques des alentours, My Son, Tra Kieu, Binh Dinh et Khuong My.

Comme son nom l'indique, ce musée expose des œuvres que l'on attribue aux Chams, ethnie originaire de l'Inde qui, à partir du IIe siècle après JC, s'installa dans les plaines centrales du Vietnam. Ce peuple y développa des sculptures très raffinées inspirées du panthéisme hindou.

Le musée se divise en quatre espaces principaux agrémentés de couloirs, de galeries et d'un pavillon : Salles My Son, Tra Kieu, Dong Duong, Thap Mam, pavillon Quang Nam, Galerie Quang Tri, Quang Ngai, Quang Binh et Binh Dinh.

A l'origine, il présentait plus de 300 pièces datant du VIIe au XVe siècle. Malheureusement, dans les années 1980, plusieurs de ces sculptures furent volées. Aujourd'hui il reste 294 pièces d'une grande qualité artistique.

Ces œuvre, des statues et reliefs en grès, représentent l'évolution de l'Art cham au fil des siècles, et principalement entre le VIIe et le XVe siècle. Les représentations s'avèrent également diverses. On peut y voir un autel circulaire du XIIe siècle, où la Mère nourricière est évoquée par une farandole de seins au même titre qu'une série de 4 frises décrivant le mariage de Rama avec la princesse Sita ou encore une statue de Ganesh, le dieu Éléphant.

A noter : à son inauguration, l'établissement fut baptisé « musée Henri Parmentier », du nom de l'architecte à l'origine des plans à partir desquels le bâtiment d'exposition a été construit. D'ailleurs, l'édifice en lui-même mérite une visite. Il se présente sous la forme d'un quadrilatère percé de larges ouvertures destinées à offrir un éclairage optimal sur les oeuvres. A ce sujet, mieux vaut visiter le musée Cham le matin, lorsque la lumière du jour met le mieux les sculptures en valeur.

Enfin, sachez que le musée d'art Cham constitue le plus important musée d'art cham au monde.

Pour l'anecdote, il faut savoir que Danang renferme également un musée consacré à Hô Chi Minh. Il est installé dans une réplique de sa maison de Hanoi (Maison de l'oncle Hô). Aussi, sa visite ne vaut que si vous n'avez pas pu vous rendre à Hanoi où sont concentrés les principaux bâtiments consacrés au « père du la nation ».

Musée d'Art Cham

Croisement des rues Tran Phu et Nu Vuong

Danang

Tél. : 00 84 0511 82 19 51

Horaires : tous les jours de 7h à 18h

Itinéraires

Le choix d'un itinéraire dans le Trung Bo, c'est-à-dire la région Nord du Vietnam, dépend bien évidemment de la durée totale de votre séjour vietnamien, de vos préférences et de vos goûts.

Cette partie du pays se résume à une longue bande côtière, où se mêlent curiosités naturelles, trésors architecturaux et stations balnéaires. De plus, les infrastructures de transport ne sont pas des plus rapides. Les points de plus grand intérêt sont relativement proches les uns des autres. Aussi, il n'est pas trop difficile d'avoir un aperçu de la région en un temps réduit.

2 jours

  • Huê et les alentours

Il faut au moins consacrer une journée entière pour profiter au mieux des joyaux d'architectures qu'offrent Huê et ses environs. Outre sa citadelle, composée de palais impériaux, la capitale de la région Centre recèle des pagodes et autres tombeaux impériaux.

La seconde journée peut être consacrée à une escapade dans le Parc National de Bach Ma, ancienne station climatique coloniale d'une superficie de 22 000 ha reconvertie en parc naturel d'une grande beauté. Là, vous pourrez faire de la randonnée sur les sentiers prévus à cet effet et ainsi profiter de la faune et de la flore environnantes, notamment des rhododendrons.

Une semaine

  • Huê, Hoi An et les sites alentours

En cinq jours vous aurez le temps d'explorer un peu plus le Centre du Vietnam. Après deux jours passés entre Huê et le Parc National de Bach Ma, on peut aisément se rendre à Da Nang, ville côtière située au sud-est. A ce sujet, effectuer le trajet en train (3h) fait déjà totalement partie de la découverte de la région, tant les paysages qui défilent devant soi sont pittoresques. Une fois à Da Nang, il faut absolument faire une halte au musée d'art Cham, le plus important établissement.

Poursuivre par les Montagnes de Marbre tombe sous le sens. Situé à 12 km de Da Nang, ce site se veut aussi beau que touristique, à en juger par le nombre d'échoppes de souvenirs que l'on y trouve. Toutefois, il serait dommage de passer à côté d'un spectacle naturel de cette ampleur.

La semaine peut s'achever non loin de là à Hoi An. Déambuler dans les rues de cette ancestrale ville portuaire est aussi simple que plaisant. A pratiquer absolument. La ville constitue également le point de départ idéal vers le site archéologique de My Son, précieux témoin de la culture Champa au Vietnam.

10 jours à deux semaines

  • Parcours dans toute la région Centre

Avec quelques jours de plus, voire le double de temps, il est possible de faire un large tour de la région.

Le séjour peut démarrer par dix jours, répartis entre Huê, Da Nang et Hoi An. En plus des visites proposés ci-dessus, vous aurez le temps de profiter des plages environnantes.

Enfin, vous pourrez consacrer les jours restants à la découverte des régions méridionales du Centre. Si vous aimez la plongée, n'hésitez pas à vous rendre à Nha Trang.

Si vous préférez les paysages montagneux, allez plutôt au Parc National de Nam Cat Tien.

Unesco

Le Centre du Vietnam peut se targuer de recéler quelques perles patrimoniales rares. Celles-ci sont de deux ordres : architecturales ou naturelles.

On recense ainsi trois sites architecturaux et un site naturel inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

  • La cité impériale de Huê

Ancienne capitale du Vietnam, Huê a surtout été le siège des empereurs vietnamiens de la dynastie des Nguyen. Aussi, le chef-lieu de la région Centre demeure depuis lors le centre culturel du pays. Il faut dire qu'il renferme des trésors architecturaux sans pareil au Vietnam : la citadelle (dont la cité pourpre interdite), les tombeaux impériaux et autres pagodes.

C'est justement ce qui lui a valu son inscription au patrimoine mondial de l'Unesco en 1993.

  • La vieille ville de Hoi An

La vieille ville de Hoi An bénéficie du même privilège. Et, cet ancien port marchand, particulièrement florissant du XVème siècle au XIXème siècle, est loin d'avoir volé son inscription à l'Unesco en 1999.

Les vieux quartiers de Hoi An, au demeurant très bien préservés, reflètent la fusion des cultures entre traditions locales et influences étrangères qui s'est opérée au fil des siècles grâce aux échanges commerciaux perpétrés dans ce port traditionnel d'Asie du Sud-est. Les bâtiments ainsi que la disposition des rues concourent à ce constat.

  • Le site archéologique de My Son

Le site archéologique de My Son se compose d'un ensemble architectural attribué aux Chams, ethnie originaire de l'Inde qui, à partir du IIème siècle après JC, s'installa dans les plaines centrales du Vietnam. Abandonné après le XVème siècle, le site fut redécouvert par l'école française d'Extrême-Orient en 1869, puis répertorié à l'Unesco en 1999. Son inscription au patrimoine mondial de l'Humanité résulte de l'influence hindoue sur le Vietnam dont il témoigne.

  • Le parc national de Phong Nha-Ke Bang

Le parc national de Phong Nah-Ke Bang constitue la plus ancienne région karstique d'Asie. Créé en 2001, il s'est vu attribué son inscription au patrimoine mondial de l'Humanité en 2003. Il s'agit ainsi du cinquième site vietnamien à bénéficier de ce titre.

Parcs naturels

On compte quatre parcs nationaux dans le Centre du Vietnam : Bach Ma, dans les environs de Huê, Phong Nha-Ke Bang, dans les montagnes, ainsi que Nam Cat Tien et Yok Don, dans la région de Dalat.

  • Le parc national de Bach Ma

Ancienne station climatique coloniale, Bach Ma est désormais un vaste parc naturel de 22 000 hectares.

Créé en 1932 par les Français, la station de Bach Ma connut un destin prospère mais furtif au même titre que Sapa, station néanmoins réhabilitée aujourd'hui, et Dalat, devenue une cité à part entière.

C'est en 1991 que le gouvernement vietnamien fit de ces lieux un parc national. Situé au pied de la chaîne des Truong Son, il est sillonné de sentiers de randonnées surveillés.

Peuplé de plusieurs centaines d'espèces animales différentes, il présente également une flore incomparable. A en juger par la quantité impressionnante de rhododendrons qui recouvre les sous-bois du parc.

  • Parc national de Phong Nha-Ke Bang

Situé au pied de la cordillère Truong Son dans le centre du Vietnam, le parc national de Phong Nha-Ke Bang, d'une superficie de 200 000 ha, a été créé en 2001 sur la base de la réserve naturelle de Phong Na, d'une surface de 85 754 ha.

Plus vieille région karstique d'Asie, le parc offre des paysages spectaculaires composés de grottes et rivières souterraines ainsi que des sites archéologiques et une forêt tropicale, à la flore riche et variée.Depuis 1993, soit deux ans après sa création, le parc s'est vu inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. Il s'agit du cinquième site du Vietnam à bénéficier de ce titre.

  • Parc national de Nam Cat Tien

Situé à 180 km au nord de Hô Chi Minh-Ville et 120 km au sud de Dalat. Le parc national de Nam Cat Tien s'étend sur 74 000 hectares sur le plateau de Bao Loc. L'endroit se prête donc très bien à la randonnée. Des trekkings guidés de 2 heures à 2 jours sont d'ailleurs proposés.

Une excursion en ces lieux permet également d'observer les derniers bambous du Vietnam et surtout de rencontrer quelques grands mammifères plutôt rares dans les environs, tels que des éléphants, des tigres ou encore le dernier rhinocéros de Java.

Une vingtaine de gardes forestiers veillent sur la réserve et guident les visiteurs.

A noter : il est recommandé de se munir de pantalons et vêtements à manche longue. De même, mieux vaut prévoir de bonnes chaussures et surtout des chaussettes anti-sangsues et autres répulsifs contre les insectes.

  • Le parc national de Yok Don

Le parc national de Yok Don se trouve dans la région des hauts plateaux du centre du Vietnam, à 40 km au nord-ouest de Buon Ma Thuot. D'une superficie de 58 200 hectares, il présente une grande variété de félins, oiseaux et autres reptiles.

Au même titre qu'au parc de Nam Cat Tien, des trekkings guidés sont proposés.

Bach Ma

Le parc national se situe à 3 km de Cau Hai, petite ville située à 45km au sud de Huê sur la RN1.

Horaires : tous les jours, de 7h30 à 16h30.

Tarif : 10500 dôngs.

Le début du printemps (mars-avril), période de floraison des rhododendrons, est sans aucun doute la meilleure époque de l'année pour visiter le parc.

Nam Cat Tien

Depuis la petite ville de Bao Loc (située sur le plateau éponyme), il faut emprunter la RN 20 sur 50 km, puis tourner à gauche à proximité de Tan Phu. D'ici, il reste 25 km de piste à peine carrossable jusqu'à l'entrée du parc. Il faut également savoir que certains voyagistes de Hô Chi Minh-ville proposent des excursions à Nam Cat Tien.

Curiosités naturelles

Si le centre du Vietnam n'a pas l'honneur d'avoir sa baie d'Halong, il dissimule néanmoins quelques trésors naturels.

A commencer par les Montagnes de marbre, ensemble de cinq collines calcaires, situées entre Danang et Hoi An. L'endroit se veut véritablement symbolique des paysages de la région.

De même, les hauts plateaux du Centre, constituent un autre point d'intérêt naturel de la région. Deux parcs nationaux, Nam Cat Tien et Yok Don, s'y trouvent.

Par ailleurs, quelques plages, disséminées tout le long de la façade littorale de la région, valent le détour. La plage de Nha Trang, aux pieds des hauts plateaux du centre, est la plus réputée, notamment grâce à la qualité des fonds marins alentours. Le lieu a, en effet, de quoi ravir tous les plongeurs du globe.

Située à quelques encablures l'une de l'autre, les plages de Cua Dai et de China Beach s'illustrent par la blancheur de leur sable et leur cadre paradisiaque.

D'une part, le chemin de 5 kilomètres qui sépare Hoi An de la plage de Cua Dai est une représentation typique de la campagne vietnamienne.

D'autre part, My Khe, plus connue sous le nom de China Beach, est une longue plage de sable fin bordée d'une forêt vert de filao.

Autour du même sujet

Annonces Google