Saint-Domingue

Saint-Domingue La première ville du Nouveau Monde Capitale de la République Dominicaine, Saint-Domingue (" Santo Domingo " en espagnol) est également la plus ancienne ville bâtie sur le continent américain. Elle fut, en effet, édifiée en 1498, soit 6 ans après la découverte de l'île d'Hispaniola par Christophe Colomb. Le tombeau de ce dernier est d'ailleurs à découvrir à la sortie de la ville, dans le très controversé monument, humblement nommé, El faro a Colón (" le phare de Colomb " en français).

Contrairement aux autres villes dominicaines, Saint-Domingue affiche les stigmates de la période coloniale. La cité se distingue justement des autres localités par sa Zone coloniale. Ce quartier de la capitale, classé au patrimoine mondial de l'Unesco,  recèle les plus beaux édifices architecturaux issus de la période coloniale. Une pléiade de sites historiques, de palais fortifiés, et d'églises, plus beaux les uns que les autres, se concentrent ainsi sur une surface 3 km².

Les deux autres points d'intérêt de la capitale dominicaine sont le Malecón, front de mer long de plusieurs kilomètres, et la plaza de le Cultura, siège de la culture où se tiennent les musées ainsi que le théâtre de la ville.

Découvrir Saint-Domingue permet ainsi de voir autre chose que les plages pourtant si réputées de la République Dominicaine.

Mais ça n'est pas tout. Saint-Domingue est aussi une ville dynamique où la vie bat son plein, de jour comme de nuit, parfois au rythme du merengue - musique typique de la République Dominicaine. En témoignent également les nombreux bars branchés installés dans la ville. De même, les rues vivent au son des sonos des voitures où bien des cris d'enfants jouant dans la rue. Mais, il faut également noter l'envers de la modernité. Les gratte-ciels et les embouteillages ternissent quelque peu l'image paisible que l'on se fait des villes antillaises.

Malgré tout, la visite de la capitale dominicaine parait réellement incontournable pour qui souhaite revisiter l'histoire du pays et se plonger dans le quotidien des Dominicains. C'est ici, plus que dans les stations balnéaires, telles que Punta Cana, que vous pourrez aller au devant des Dominicains. Seul revers de la médaille, vous bénéficierez de la mer sans pouvoir vous y baigner. Pour cela il faudra s'éloigner un peu de la capitale.

Informations pratiques

Office du tourisme de la zone coloniale de Saint-Domingue

Calle Isabel-la-Catolica, 103

Santo Domingo

Horaires : ouvert du lundi au vendredi de 9h à 15h.

Aéroport de Saint-Domingue (Las Américas International Airport)

Las Américas (25 km de Saint-Domingue)

Pour en savoir plus

sdq.com (en espagnol ou anglais)

Trouver un hôtel à Saint-Domingue

Trouver le meilleur prix pour un billet d'avion

Trouver un hotel

QUE VOIR À SAINT-DOMINGUE

Monuments

Retour à l'époque coloniale

En matière de monuments, la ville de Saint Domingue se distingue par sa Zone coloniale. Cette partie de la capitale est d'ailleurs répertoriée au patrimoine mondial de l'Unesco. Il faut dire qu'elle regroupe des ensembles architecturaux d'une grande valeur historique, car issus de la période coloniale, à partir de 1492, date de la découverte de l'île d'Hispaniola par Christophe Colomb.

S'y côtoient la première cathédraledu continent américain, la maison de Christophe Colomb, les premiers bureaux administratifs de la colonie espagnole ou encore la forteresse Ozama, enceinte fortifiée construite en 1507 à l'embouchure du rio Ozama pour protéger la ville. L'intérêt de cette citadelle repose sur la statue de Gonzalo Fernández de Oviedo, maire pendant l'âge d'or de la ville (1533-1537), et sur la Torre del Homenaje, bastion de 18,50 mètres de haut.

Par ailleurs, en dehors du centre ville, se trouve un monument, aux allures grandiloquentes et étonnantes, dédié à Christophe Colomb. Il s'agit du bien nommé  El faro a Colón, littéralement le phare de Colomb qui n'est autre que le mausolée du navigateur.

Visite de la ville

La zone coloniale de Saint Domingue peut se visiter à pied. Il faut compter environ deux heures de marche pour la parcourir, sans compter les visites des monuments (ni des musées).

Vous pourrez commencer par la découverte des différents monuments religieux de la ville, y compris la cathédrale. Calle Billini, vous trouverez ainsi la Iglesia del Convento Regina Abgelorum construite au 16ème siècle dans un style gothique tardif ainsi que le Convento de los Dominicos. Ce couvent de l'ordre des Dominicains compte parmi les plus belles réalisations architecturales coloniales de la ville. Il renferma également la première université d'Amérique.

Poursuivez dans cette même Calle Billini jusqu'au croisement avec la Calle Arzobispo où se tient une maison aristocratique du 16ème siècle, la casa de Tostado.

Puis tournez à gauche. Vous arriverez ainsi à la fameuse cathédrale Santa María la Menor, première cathédrale du Nouveau Monde.

L'édifice religieux jouxte le parc Colomb (parque Colón). Profitez-en pour faire une petite halte avant de poursuivre votre découverte de la ville par la visite de la forteresse Ozama. Vous rejoindrez l'enceinte fortifiée par la Calle El Conde (longeant le parc), puis la première rue à droite, la Calle las Damas. Vous pourrez finalement achever ce tour de la zone coloniale par les quelques demeures qui se trouvent au nord de la Forteresse Fortazema. Parmi celles-ci, notons la Casa Rodriguo de Bastidas, belle demeure du 17ème siècle de l'illustre famille Bastidas de Saint Domingue  et la Casa de Hernán Cortés, résidence du conquistador éponyme aujourd'hui reconvertie en Ambassade de France.

Enfin, si le temps vous le permet, prenez la direction de l'est de la ville afin d'aller à la rencontre du mausolée de Christophe Colomb, le fameux Faro a Colón. Très controversé, l'édifice devrait en tout cas susciter toutes les curiosités.

Informations pratiques :

Convento de los Dominicos

Face à la capilla de la Tercera Orden.

Horaires : l'église du couvent est ouverte tous les tours de 7h à 8h et de 16h à 19h. Messe quotidienne à 17h.

Entrée gratuite.

Fortaleza (forteresse) Ozama

Calle Las Damas

Horaires : de 9h à 18h30, du lundi au samedi, et de 10h à 15h, le dimanche.

Tarifs : 15 pesos dominicains.

Musées

Saint-Domingue en plein éveil culturel

La capitale de la République Dominicaine est sans conteste la ville où il faut aller si l'on souhaite s'éveiller à la culture nationale. En effet, c'est à Saint-Domingue que se tient le plus grand nombre de musées, qui pour certains sont installés dans un endroit réservé à la culture, la bien nommée plaza de la Cultura. Question thématique, il faut savoir que la plupart des musées de la capitale dominicaine sont en lien étroit avec l'histoire nationale, au demeurant mouvementée.

Le peuple Taïno, premiers hommes installés sur l'île d'Hispaniola (soit Haïti et la République Dominicaine réunis), ont laissé derrière eux un patrimoine riche que, fort heureusement, des établissements culturels présentent au public. C'est le cas du musée Taïno, du musée de l'Homme dominicain et du musée de Las Casas Reales. Ce dernier musée fait, par ailleurs, la part belle à la colonisation espagnole, qui débuta en 1492, date de la découverte de l'île par Christophe Colomb. Episode qui sonna le glas des Taïnos, d'où l'utilité d'exercer un devoir de mémoire au travers d'expositions.

De plus, la ville propose aussi des lieux consacrés à l'art dominicain, le plus souvent composé de peintures. Si le musée d'art Moderne est le lieu de bien des oeuvres d'art dominicain, il existe également un autre établissement du genre, installé dans une concession automobile. Il s'agit du musée Bellapart.

Quelques musées aux thématiques plus diverses font également partie du paysage culturel de la capitale dominicaine : le musée Mundo de Ambar, consacré à l'ambre (résine précieuse utilisée en joaillerie), ou encore le musée naval de las Atarazanas, le musée de Géographie et d'Histoire, et le musée d'Histoire naturelle.

Enfin, Saint-Domingue ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Les projets de création de musées ne cessent d'être lancés dans la capitale.

Informations pratiques

Musée naval de las Atarazanas (museo naval de las Atarazanas)

En contrebas du palais de l'Alcázar de Colón.

Tél. : 00 1 809 682 58 34

Fermé actuellement pour rénovation.

Musée d'Histoire et de Géographie

(museo de Historia y Geografia)

Plaza de la Cultura

Tél. : 00 1 809 686 66 68

Fermé actuellement pour rénovation.

Musée d'Histoire naturelle

Plaza de la Cultura

Tél. : 00 809 689 01 06

Fermé actuellement pour rénovation.

Annonces Google