Zurich

Zurich Bâtie entre les versants du Zürichberg et de l'Ütliberg sur la Limmat, Zurich est, avec près d'un million d'habitants, le plus grand centre urbain de Suisse. C'est également le plus important centre financier, commercial et industriel. La ville est d'ailleurs considérée comme la capitale économique de la Suisse, laissant à Berne la fonction de capitale politique.

Pendant longtemps, Zurich a souffert de son rôle de place financière, renvoyant une image austère et grisonnante contrastant singulièrement avec les quartiers animés de la ville.

Depuis, la ville n'est plus seulement un pôle d'attraction pour les banquiers. De nombreux touristes, jeunes alternatifs et amateurs d'art sont attirés par le pluriculturalisme de Zurich. Il s'agit, en effet, de la ville la plus suggestionnée par les mouvements liés à la jeunesse. De nombreux muséesévénements et activités nocturnes font de Zurich la ville la plus animée de Suisse alémanique.

Histoire de Zurich

Bien avant J-C, les Romains utilisent ce qui deviendra la ville de Zurich comme un port et un passage de douane. Le lieu de contrôle s'appelle, à cette époque, Turicum.

Au Vème siècle, vers l'an 400 ans, la cité est abandonnée par les Romains. Les Alamans occupent Zurich. Cela explique la germanisation de la ville. En 1218, Zurich obtient le statut de ville impériale libre grâce à son activité commerciale florissante.

En 1336, les artisans de la ville renversent les nobles du conseil et s'organisent en 13 corporations : les Zünfte. A l'heure actuelle, ce sont ces corporations qui défilent en costumes d'époque lors de la fête du Sechsläuten.

Zurich entre dans la Confédération Suisse en 1351. C'est à cette époque que la cité connaît un essor considérable grâce au commerce du textile d'une part, et à son rayonnement intellectuel et culturel d'autre part.

Dès 1519, Zurich devient l'un des lieux forts de la Réforme. Zwingli, prêtre à la Grossmünster (cathédrale), devient le leader de la cause protestante. Mis en défaut par sa hiérarchie, il est soutenu par le conseil des artisans. La ville devient protestante. De nombreux immigrés protestants fuyant les persécutions religieuses arrivent. Ils vont développés le commerce et l'artisanat de la cité.

Au XVIIIème siècle, Zurich est prospère. Les plus riches viennent s'y installer, suivis par les philosophes et les écrivains (par exemple, Goethe). On parle alors « d'Athènes de la Limmat ».

Au XXème siècle, Zurich confirme son statut de terre d'accueil. Ainsi, Lénine et Trotsky posent les jalons du communisme à l'Odéon. Parallèlement, les mouvements artistiques battent leur plein. En 1916, le mouvement Dadaïste est créé au Cabaret Voltaire par Hugo Ball. Aujourd'hui, Zurich est aussi bien une place financière importante qu'une ville artistique d'avant-garde.

En savoir plus : Retrouver la ville de Zurich sur le site de l'Office du Tourisme de la Suisse !

VOYAGE À ZURICH

Transports

Avion

L'aéroport international de Kloten accueille des vols réguliers en provenance des principales grandes villes françaises (Bordeaux, Lyon, Nice, Paris?). Il est situé à environ 10 km de Zurich. Depuis la gare centrale de Zurich, il faut 10 minutes pour rejoindre l'aéroport. Des vols directs sont régulièrement proposés par les grandes compagnies aériennes (Air FranceSwiss?).

Train

La gare centrale (Hauptbahnhof) dessert toutes les grandes villes suisses et européennes (Munich, Milan, Paris?). Elle propose des départs toutes les heures pour les villes suisses.

Les trains pour Zurich au départ de Paris sont à la gare de Lyon ou à la gare de l'Est. Il n'y a pas de trains directs. Vous devrez prendre une correspondance à Bâle ou à Lausanne.

Si vous n'êtes pas de la région parisienne, il est possible de prendre un train de Lyon pour Genève. Ensuite, il suffit de prendre une correspondance pour Zurich à la gare de Genève.

Route

Vous avez deux possibilités :

Le bus peut être un moyen adapté si vous avez du temps. La compagnie de transport Eurolines propose des bus pour Genève au départ de Lille et Paris. Arrivé à Genève, il faudra néanmoins prendre le train pour rejoindre Zurich.

En voiture. Zurich est au coeur du réseau autoroutier suisse. Depuis Berne ou Bâle, la N1 est la voie la plus rapide pour rejoindre Zurich. En outre, elle permet de se rendre directement au Nord et à l'Est de la ville. Vous pouvez aussi emprunter la N3 qui rejoint Zurich par le lac au sud de la ville. Si vous choisissez de prendre l'autoroute, n'oubliez pas d'acheter la vignette à coller sur votre pare-brise dans les douanes. Elle coûte 40 CHF (environ 26 euros) mais elle permet de circuler sur les autoroutes suisses pour une distance illimitée. Cela peut-être avantageux. Sa validité est de 14 mois.

Points forts

  • Kunsthaus – le plus important musée d’art en Suisse, il abrite une collection d’œuvres de toutes les périodes marquantes de l’art européen, du Moyen-âge à aujourd’hui.
  • Musée Rietberg – il abrite des pièces venant des autres continents, surtout d’Inde, de Chine et d’Afrique.
  • Bahnhofstrasse – la rue où se trouvent la plupart des banques, bordée de boutiques de mode, de grands magasins et de terrasses de café vous invite à musarder.
  • Zoo de Zurich – écosystème protégé par une serre de 11 000 mètres carrés abritant des centaines d’espèces animales et végétales de la forêt pluviale malgache de Masoala.
  • Vieille ville – incontournable pour les amateurs d’art, avec ses galeries d’art, ses magasins d’antiquités et ses librairies. Le soir, la vieille ville devient un lieu très animé où chacun trouvera son bonheur en matière de divertissements.

Vie pratique

Consulat de France à Zurich

Signaustrasse 1

Office de Tourisme

Dans le hall de la gare centrale

Ouverture : ouvert du lundi au samedi de 8h à 19h (du 1er mai au 31 octobre ouvert jusqu'à 20h30) et le dimanche de 8h30 à 18h30.

Change

Il est possible d'obtenir des francs suisses dans toutes les banques.

Aéroport international de Kloten

Flughafen Zurich - Kloten

Gare ferroviaire centrale

Bahnhofplatz

Il existe aussi quelques gares secondaires. Se renseigner auprès de la gare centrale.

Bus - tram

A Zurich, il est très aisé de prendre les transports en commun. Le réseau de bus et de tram est très développé dans toute l'agglomération. Les transports circulent de 5h30 à minuit (3h en été). Il est possible d'obtenir un plan gratuit du réseau à la gare centrale.

Différents titres de transport sont proposés dont la carte journalière (la Zurich card) qui est valable 24 heures. Vous pouvez l'utiliser dans tous les trams, bus, bateaux et trains de l'agglomération zurichoise. Elle permet également de vous rendre à l'aéroport. Son prix est de 15 CHF (10 ?) pour les adultes et 10 CHF (6,5 ?) pour les moins de 16 ans. Elle donne aussi accès à de nombreux musées. Vous trouverez cette carte à l'Office de Tourisme et dans les principaux hôtels.

Métro (S-Bahn)

Le métro relie Zurich à toutes les villes périphériques. Des départs ont lieu environ toutes les demi-heures. Le billet aller/retour est valable 24 heures. Il existe aussi des pass valables plus longtemps et sur tout le réseau S-Bahn. Vous trouverez des renseignements à l'Office de Tourisme.

Bateau

Il est très agréable d'utiliser le bateau pour passer d'une rive à l'autre de la ville ou pour la traverser en longeant la Limmat. Vous trouverez des renseignements sur ce type de transport à l'Office de Tourisme et à l'embarcadère principal (situé à la Bürkliplatz).

Train de ville

Les trains de ville vous emmènent directement du centre de Zurich aux lieux périphériques renommés.

Le Dolderbahn : ce funiculaire part de Römerhof vers le Dolder (quartier forestier avec des équipements sportifs).

Le Forchbahn : au départ de Stadeholfen, ce petit train de montagne vous conduit vers la banlieue chic de Zurich.

Le Polybahn : ce funiculaire centenaire va de la place centrale de Zurich à la terrasse du Polytechnique. Celle-ci offre une vue panoramique sur la ville.

L'Uetlibergbahn : ce petit train de campagne part de la gare centrale vers les sommets de l'Uetliberg (870 mètres) en 20 minutes.

Vélo

Il existe des pistes cyclables dans toute la ville. Vous pouvez obtenir un plan des pistes à l'Office de Tourisme. Les chemins de fer suisses (CFF) louent gratuitement des vélos pour la journée de 7h30 à 21h30 contre une caution de 20 CHF (13 ?) et une pièce d'identité. Pour cela, allez à la gare centrale ou dans les gares secondaires de Oerlikon, Enge et Alstetten.

Carte d'identité

Nombre d'habitants : 365 000 habitants

Superficie : 92 km²

Altitude : 408 mètres

Densité : 3972 hab. / km²

Région : canton de Zurich

Préfixe téléphonique : 044 (enlever le 0 de l'étranger ; l'indicatif téléphonique de la Suisse est le 41)

Code postal : 8000-8099

Gentilé : les Zurichois

Langue : allemand

Trouver un hotel

QUE VOIR À ZURICH

Monuments

Si Zurich est avant tout considérée comme une place financière dominante, elle possède bien des trésors autres que les nombreux lingots enfouis dans son sous-sol. Son architecture et ses monuments témoignent d'un passé glorieux et abondant. De chaque côté de la Limmat, la cité dévoile ses charmes, se faisant tour à tour moyenâgeuse et romantique.

Sur la rive Ouest de la Limmat, il s'agit du Zurich moyenâgeux avec ses vieilles bâtisses, ses ruelles sombres, ses places authentiques et ses nombreuses églises. C'est l'occasion de déambuler au gré des pavés dans ce quartier pittoresque. Les principaux monuments sont des édifices religieux datant de l'époque médiévale.

Sur la rive Est, les romantiques amoureux de Barbey d'Aurevilly pourront se laisser aller à la contemplation. Les maisons d'époques donnant sur la rivière charment immédiatement les visiteurs. Les monuments sont moins nombreux que sur la rive gauche mais le cadre est délicieux.

Visite de la ville

Commencez votre promenade par la rive Ouest de Zurich et la place Lindenhof. Cette esplanade historique plantée de 90 tilleuls et agrémentée d'une fontaine fut pendant longtemps un poste de douane romain. De nos jours, les amateurs d'échec s'y retrouvent pour jouer sur un échiquier géant.

De là, descendez vers l'église Saint-Pierre. Il s'agit du plus vieil édifice religieux de la ville. Dirigez-vous ensuite vers la Paradeplatz, l'un des quartiers les plus chers de Suisse. Autrefois, il abritait un marché aux porcs. Empruntez la Bahnhofstrasse. Cette longue avenue (1,4 km) plantée de tilleuls est le centre financier de Zurich. Ici, les banques et compagnies d'assurances se succèdent. Vous arrivez au Schanzengraben, vestige du Zurich fortifié. En remontant vers la Limmat, faites une halte devant l'église Fraumünster datant du XIème siècle.

Passez sur l'autre rive de la ville et remarquez le Limmatquai qui longe la rivière. Profitez-en pour vous reposer et admirez les maisons d'époque qui surplombent la Limmat. Ensuite, prenez en face et arrêtez-vous devant la cathédrale Grossmünster qui semble veiller sur la ville. Enfin, allez vers le nord de Zurich. Empruntez la Niederdorfstrasse qui traverse le quartier de Niederdorf. Le coeur de ce quartier est piéton. C'est le centre de la vie nocturne de Zurich.

Musées

De tout temps, Zurich a été un haut lieu de la culture. Déjà, au début du siècle, d'illustres sculpteurs et peintres tels Otto Münch, Augusto Giacometti ou Paul Bodmer ont participé à l'expansion artistique de la ville.

Mais l'avènement de Zurich intervient en 1916. Le 5 février de cette année, Hugo Ball, poète et metteur en scène, inaugure le Cabaret Voltaire. Avec sa femme et quelques amis dont Tristan Tzara ou Jean Arp, ils décident de bousculer l'ordre établi et créer un art avant-gardiste. 1926 voit la naissance du mouvement Dada. Les Dadaïstes auront un impact considérable sur l'art moderne et contemporain. Aujourd'hui, le Zurich artistique s'est bâti sur ses fondations riches d'un passé glorieux et fécond.

Il n'est donc pas étonnant qu'une telle ville propose un nombre conséquent de musées et autres lieux dédiés à l'art. Ainsi, si vous êtes un passionné d'arts plastiques, vous risquez d'être comblé. Le musée des Beaux-artsla fondation-collection E.-G. Bührle et le musée des Arts appliqués présentent une collection d'oeuvres pour le moins pertinente. Vous pourrez aussi bien découvrir les travaux des grands maîtres que celui d'artistes à l'avenir prometteur. Le musée Rietberg, quant à lui, s'intéresse à l'art dit « primitif », c'est-à-dire l'art Africain et Oriental.

Si vous souhaitez vous cultiver sur la Suisse d'une façon ludique et dynamique, visitez le musée National suisse. On y décrit l'histoire de la Confédération helvétique, des origines à nos jours.

Enfin, plongez dans le terroir de la Suisse avec le Mühlerama. Découvrez ce moulin ancestral et l'évolution des techniques de meunier.

QUE FAIRE À ZURICH

Shopping

Shopping

Si Zurich est la ville de Suisse qui symbolise le mieux l'empire de la finance, elle peut toutefois se targuer d'être un haut lieu de la culture alternative. Cette alternance de milieux sociaux a développé une variété de commerces s'adressant, respectivement, à l'une et à l'autre des corporations. De nombreux marchés, riches et variés, se sont donc implantés dans les quartiers de Zurich, jouxtant les petites boutiques de luxe.

Nous avons choisi deux parcours en fonction de vos moyens financiers et de vos envies.

Si vous êtes plutôt aisé et que vous appréciez les endroits calmes, faites vos achats alimentaires au marché de la Bürkliplatz. Ce marché traditionnel est assez cher mais vous y trouverez des produits de grande qualité. Il a lieu tous les mardi et vendredi matin. Pour le shopping autre que l'alimentation, dirigez-vous vers la très chic et très renommée Bahnhofstrasse. Cette avenue, qui va de la gare centrale au lac, pullule de boutiques de luxe en tous genres (vêtements, chaussures, bijoux, maroquinerie, décoration, art?). C'est la rue à la mode par excellence.

Si vous avez un petit budget ou êtes plutôt bohème, faites vos courses alimentaires au marché de l'Helvetiaplatz. Ce marché populaire très coloré est essentiellement dédié aux produits méditerranéens. Vous découvrirez une population pleine de vie et gorgée de soleil. Le marché a lieu tous les mardi et vendredi matin. Pour le shopping, privilégiez les marchés de Kanzlei et Rosenhof. Le marché aux puces de Kanzlei se tient tous les samedis dans la cour de l'école de l'Helvetiaplatz. C'est en quelque sorte un grand vide grenier : n'importe qui peu y vendre n'importe quoi. La population est la même qu'au marché alimentaire de l'Helvetiaplatz. Autant dire que vous n'entendrez pas beaucoup parler allemand ! Le marché de Rosenhof, quant à lui, est un marché artisanal qui a lieu le jeudi et le samedi, de mars jusqu'à Noël. Situé entre le Limmatquai et le Niederdorf, vous y trouverez de tout (vêtements, bijoux, produits artisanaux?).

Sortir

Même si Zurich n'est pas la ville la plus glamour de Suisse, elle cache derrière son côté austère et grisonnant une vie nocturne animée et trépidante. Que vous souhaitiez boire un verre, dîner entre amis ou écouter de la musique, Zurich offre beaucoup de possibilités.

De nombreux bars, clubs et discothèques ouverts jusqu'à l'aube jalonnent Niederdorfstrasse et ses rues adjacentes. C'est le quartier animé de la ville par excellence. Vous serez conquis par la diversité de l'offre. On y trouve aussi bien des bars à thème (latino, rock?) que des lieux de vie intellectuels à l'atmosphère feutrée. Le quartier est aussi réputé pour son folklore suisse. Au détour d'une rue, il n'est pas rare d'entendre un mélange de cor des Alpes et de yodler (chant traditionnel suisse à base de vocalises). C'est un endroit très fréquenté par les touristes. A noter qu'il est possible de se promener dans la vieille ville tout en se désaltérant dans l'une des 1200 fontaines avec eau potable.

Zurich est aussi très réputée pour ses soirées techno. Si vous êtes un adepte de la musique électronique, vous risquez d'être comblé. Il existe quelques lieux privés dédiés à ce genre musical. Toutefois, ils sontdisséminés çà et là dans la ville. Régulièrement des free party (fêtes techno libres) sont organisées en toute légalité dans Zurich. Mais elles changent de lieu à chaque fois. Pour obtenir des renseignements sur ces soirées, n'hésitez pas à demander à l'Office de Tourisme.

Annonces Google