Ankara

Ankara Promue capitale de la Turquie il y a moins d'un siècle, Ankara a depuis lors connu de grands travaux de modernisation. Elle concentre la totalité des fonctions politiques et militaires. Située au centre de la Turquie, dans le plateau de l'Anatolie, elle compte aujourd'hui près de 3 millions d'habitants. Parmi les vestiges de son passé, l'ancienne cité a conservé une citadelle byzantine, posée au sommet d'une colline qui surplombe la ville, ainsi que des ruines d'édifices romains.

Mais il faut l'avouer, le but des pèlerinages à Ankara est la visite du mausolée d'Atatürk, le fondateur de la République turque, et celle du musée des civilisations anatoliennes qui abrite une collection d'art préhistorique unique au monde.

  • Histoire d'Ankara

On a retrouvé des traces d'habitations dans la région datant de l'Age de Bronze. Mais on considère que les vrais premiers occupants furent les Hittites il y a 2000 ans avant notre ère, et que la ville fut fondée par les Phrygiens au VIIIe siècle avant J.-C., sous le nom d'Ankyra.

Les Perses, le roi macédonien Alexandre Le Grand puis les Galates (peuple celte) s'emparent tour à tour de la ville. En 25 avant J.-C.,ce sont les Romains qui prennent les rênes de la ville.L'empereur Auguste fait construire un temple à son nom. Ankyra connait une phase de prospérité grâce au commerce.

Au IVe siècle, le christianisme se développe suite au passage de Saint-Paul. Ankara accueille deux Conciles importants à cette époque. Du VIIe au XIe siècle, la ville passe sous la domination des Perses, des Arabes, et des Byzantins qui lui apportent une brève période de paix. Après un interlude seldjoukide et mongole, Ankara subit l'invasion des Ottomans en 1356. Lors de la Guerre d'Ankara en 1402, le sultan Beyazit est vaincu par Tamerlan. Les Ottomans reprennent la ville douze ans plus tard, et ce pour une période de quatre siècles.

Au XIXe siècle, Ankara se fit connaître poursa production de laine. C'est du nom de la ville que provient le nom angora !

La ville réapparaît glorieusement dans l'histoire lorsque Mustafa Kemal s'y installe à partir de 1919 et y conduit la lutte pour l'indépendance. Pour marquer une rupture avec la dynastie ottomane, il la choisie comme capitale à la place d'Istanbul en 1923. Ankara se modernise alors et ne cesse de se développer. L'exode rural pousse de nombreux habitants de la région à s'y installer, parfois dans des conditions très précaires.

VOYAGE À ANKARA

Transports

La capitale de la Turquiepossède un aéroport Esenboga, situé à 28 km de la ville. Un bus Havas permet de rejoindre le centre-ville (un bus toutes les demi-heures, prix du billet environ 3,5?). Vous pourrez aussi prendre un taxi mais il vous fera payer le tarif de nuit quelque soit votre heure d'arrivée (soit en moyenne une vingtaine d'euros).

Peu de vols à destination d'Ankara sont directs depuis la France (quelques vols directs avec Turkish Airlines). Il y a souvent un changement ou une escale à Istanbul.

Depuis Istanbul

Par la route, Ankara et Istanbul sont distantes de 454 km. Le car est le moyen le plus pratique pour faire ce trajet.

Les cars des principales compagnies (Varan Tourizm, Kamil Koç, Pamukkale, Ulusoy) sont climatisés. Une fois installé à bord du car, un membre de la compagnie passera vous verser de l'eau de Cologne sur les mains. Parfois vous aurez aussi droit à un petit rafraîchissement.

Les gares routières sont situées à l'extérieur des villes. Il vous faudra prendre un mini-bus ou un taxi pour vous y rendre.

Évitez le train car il est très lent : 8h pour faire Istanbul-Ankara !

Aeroports

Esenboga, aéroport international d'Ankara (25 km du centre ville).

Points forts

  • La Citadelle et la vieille ville
  • Sites archéologiques
  • Shopping

Points faibles

  • Ankara ne présente pas le même intérêt qu'Istanbul, on s'y arrête moins longtemps.

Vie pratique

Carnet d'adresses

Ambassade de France

Paris Caddesi 70, Kavaklidere - Ankara.

Tél. : (00)90 312 455 45 45 - Fax : (00)90 312 455 45 27

Office du tourisme

Gazi Mustafa Kemal Bul. 121, Tandogan.

00(90) 312 231 55 72

Transports

Mieux vaut ne pas s'aventurer en voiture à Ankara. Le trafic y est très dense et vous aurez toutes les peines du monde à trouver un parking.

Optez plutôt pour un bus ou un dolmus (taxi collectif jaune). Bien que les bus soient bondés aux heures de pointe, ils restent un moyen de transport bon marché et assez facile à utiliser.

La ville d'Ankara possède deux lignes de métro, l'une du nord au sud et l'autre d'ouest en est.

Carte d'identité

Nombre d'habitants : 4 millions d'habitants

Chef-lieu de la province d'Ankara

Superficie : 30 715 km²

Code postal : 06

Préfixe téléphonique : 312

Trouver un hotel

QUE VOIR À ANKARA

Où aller ?

Nature

  • Route de Konya (25 km au sud), le très populaire lac Gölbasi propose de superbes paysages ainsi que de pittoresques restaurants.
  • Lac Karagöl (68 km au nord d'Ankara sur la route de l'aéroport), très prisé des habitants d'Ankara pour y faire un picnic.
  • Forêt de Beynam à 54 km, sur la route de Kirsehir
  • Parc National de Kizilcahamam Soguksu (82 km)

sites historiques

Le temple d'Auguste

Le temple se trouve dans la quartier Ulus (vieille ville). Il comporte une importante inscription en grec et en latin, considéré comme le testament politique de l'empereur Auguste. L'original de ce texte était inscrit sur des plaques de bronze placées devant le mausolée d'Auguste à Rome et qui ont disparu. Le temple fut transformé en église au 4ème siècle.

Patrimoine culturel / Culture urbaine / monuments

La Mosquée Aslanhane

Plus grande mosquée du vieil Ankara, elle fut construite au début du 13ème siècle à proximité de la citadelle.

Parcs et jardins

Ankara possède de nombreux espaces verts :

  • Parc Gençlik très prisé des jeunes
  • Parc de Kurtulus et sa patinoire
  • Jardin botanique

Et aussi les parcs Segmentler, Anayasa, Kugulu, Abdi Ipekçi, Demetevler, Cemre, Kale, Anit.

Dans le parc Güven, vous observerez le monument de la Sûreté, représentant l'idéal de la révolution d'Ataturk avec en point de mire la citation du créateur de la Turquie moderne : "Turc, sois fier de toi, travail, aie confiance en toi".

Musées

Le musée Ethnographique

Construit par Ataturk (sa statue équestre s'élève devant l'entrée)ce musée montre des collections d'époque Seldjoukide et Ottoman et compte une importante section de folklore (tapis, costumes, céramiques, instruments de musique, armes et ustensiles ménagers).

Ouvert tous les jours (sauf le lundi) de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h.

Patrimoine culturel / Archéologie / musée

Le Bain Romain

Situé sur l'avenue Cankiri dans la quartier Ulus (vieille ville). Construit vers 211-217 après J.C. Ces bains étaient dédiés au dieu de la médicine Asclépios. Les canalisations ont été bien conservées.

Divers

Plusieurs centres commerciaux modernes à Kizilay, sur l'avenue Tunali Hilmi

A ne pas manquer, la tour-centre commerciale "Atakule" de l'ankaya, haute de 125 m, offrant en son sommet une vue complète de la ville, depuis le restaurant qui a pour particularité d'effectuer un tour à 360°. La vue change donc au gré de votre repas !

Monuments

Bien qu'Ankara ait pris son essor que depuis 1923, date à laquelle elle a été proclamée capitale de la République turque, la ville présente quelques monuments à valeur historique.

A Ankara, le monument le plus visité estle mausolée d'Atatürk, le père fondateur de la République turque. La construction de cet édifice, à l'allure de temple de l'Antiquité, a débuté en 1944 et s'est terminée neuf ans plus tard. L'ancien président repose dans un lourd sarcophage de marbre vert.

La capitale de la Turquie a conservé son ancienne citadelle byzantine. Deux murs d'enceinte, dotés d'une vingtaine de tours de guet, protégeaient la citadelle et sont encore visibles aujourd'hui. Une promenade dans ses ruelles sera un moment très agréable.

La ville possède également quelques vestiges de l'époque romaine. Les amateurs de vieilles pierres pourront voir les ruines d'un temple dédié à Auguste ainsi que des thermes.

Enfin, rien ne vous empêchera de faire un tour dans les quartiers modernes au sud de la ville. Mais aucun dépaysement à la clé car les immeubles et magasins ont un visage résolument occidental...

Musées

C'est incontestablement le Musée des civilisations anatoliennesqui attire les foules à Ankara.

Dédié à l'histoire des civilisations ayant peuplé l'Anatolie il y a près de 3 000 ans, ce musée possède une collection unique au monde. En le parcourant, vous apprendrez qui étaient les Hattis, les Hittites, les Phrygiens et les Ourartous.

QUE FAIRE À ANKARA

Sports

Sports de montagne / Ski / Alpinisme

Situé à 23 km d'Ankara, Elmadag (1855m)est une station de sports d'hiver très animée.

Annonces Google