Châlons-en-Champagne

Châlons-en-Champagne La ville de Châlons-en-Champagne, préfecture de la Marne, constitue une étape intéressante lors d'un séjour en Champagne. Elle possède en effet de nombreux monuments, qu'ils soient religieux, administratifs ou civils. Mais c'est principalement par ses édifices religieux que la ville se distingue : la cathédrale St-Etienne et la collégiale Notre-dame-en-Vaux, à elles seules, justifient un séjour à Châlons-en-Champagne.

Les rues sont par ailleurs jalonnées d'autres monuments religieux, que ce soient des églises ou d'anciens couvents.

Une promenade dans les rues de cette ville paisible vous fera découvrir les autres richesses de Châlons-en-Champagne. Elle possède notamment des maisons traditionnelles champenoises, caractérisées par l'usage du pan de bois et du torchis. La ville compte également de nombreux hôtels particuliers, dont certains constituent de beaux exemples de construction typique de la région, dit « appareillage champenois », combinant la brique et la craie.

Enfin, Châlons-en-Champagne bénéficie d'un agréable environnement naturel, dont elle a su tirer partie. La ville est traversée par plusieurs cours d'eau, qui jalonnent ses rues. Au Sud du centre ville, les jardins publics occupent un vaste espace et offrent une promenade des plus réjouissantes.

Pour découvrir toutes ces richesses, l'office de tourisme propose différentes visites guidées. Il est également possible, de mai à septembre, d'effectuer des promenades en barque sur les cours d'eau qui traversent Châlons-en-Champagne. Une façon agréable de découvrir ses différents monuments.

Mais le patrimoine de Châlons-en-Champagne s'apprécie également dans ses musées.

Ne manquez pas, en particulier, le musée des Beaux-Arts et d'Archéologie, ainsi que la remarquable collection lapidaire du musée du Cloître Notre-Dame-en-Vaux.

Histoire de la ville

L'origine du nom de Châlons-en-Champagne vient du peuple gaulois des Catalaunes, qui était installé sur l'oppidum de la Cheppe, aussi appelé camp d'Attila, à 16 km de la ville actuelle. Quelques années avant notre ère, un réseau routier se développe en Gaule. L'une des voies principales, reliant Milan à Boulogne-sur-Mer, traverse l'actuelle ville de Châlons à l'emplacement de la rue de la Marne. Les Catalaunes se rapprochent donc de cet axe routier et s'établissent entre le Canal Latéral à la Marne et le Nau.

Au IXe siècle, la ville devient un important marché agricole, dont les produits viennent parfois de loin. On créé alors une place pour accueillir ce marché : la place du Marché au Blé, aujourd'hui place de la République. Aux XIIe et XIIIe siècles, la ville prospère avec la fabrication de draps de laine de qualité. Ceux-ci sont exportés dans toute l'Europe par le biais des grandes foires de Champagne, comme celle de Provins. Cette prospérité permet la construction de nombreux édifices religieux, qui font aujourd'hui toute la richesse patrimoniale de la ville. Dix-sept édifices religieux sont en effet construits ou reconstruits à cette époque !

A partir du XIVe siècle, la guerre de Cent Ans et le changement des axes routiers n'épargneront pas la ville, qui cesse de se développer. Au XVIIIe siècle, Rouillé d'Orfeuil, dernier des intendants de Champagne, représentant du Roi, lance d'importants travaux dans la ville afin d'en faire une capitale provinciale. Il fait notamment construire l'hôtel de ville et la place Foch qui lui fait face, ainsi que l'hôtel des Intendants de Champagne.

Au XIXe siècle, la ville voit l'installation de nombreux régiments et la construction de quartiers militaires (infanterie, artillerie, cavalerie). Elle est l'une des principales villes de garnison française à la veille de la Première Guerre mondiale.

Office de Tourisme

3, quai des Arts

51000 Chalons-en-Champagne

E-mail: accueil@chalons-tourisme.com

Site Internet : www.chalons-tourisme.com

Horaires d'ouverture

- Mai à septembre : du lundi au samedi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h30, de 11h à 13h et de 14h à 18h le dimanche et les jours fériés ;

- Octobre à avril : du lundi au samedi de 9h30 à 12h et de 14h à 18h.

VOYAGE À CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE

Carte d'identité

Population (2010) : 45 299 habitants

Superficie : 26 km²

Gentilé : Châlonnais, Châlonnaises

Plus d'informations

Trouver un hotel

QUE VOIR À CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE

Monuments

La ville de Châlons-en-Champagne possède un patrimoine architectural assez riche, en particulier pour ses édifices religieux. Elle possède en effet plusieurs églises, à commencer par la magnifique cathédrale St-Etienne, aux dimensions impressionnantes. Une autre construction remarquable est la collégiale Notre-Dame-en-Vaux, classée au Patrimoine mondial de l'Unesco.

Outres ces édifices majeurs, un parcours dans la ville vous fera découvrir de nombreux bâtiments intéressants : églises, hôtels particuliers, bâtiments administratifs, maisons traditionnelles, etc.

Musées

De belles collections d'oeuvres d'art

La ville de Châlons-en-Champagne compte cinq musées, dont les collections sont essentiellement constituées d'oeuvres d'art. Le plus important est le musée des Beaux-Arts et d'Archéologie, aussi appelé musée municipal. Vous y découvrirez des collections variées, présentant des pièces archéologiques, des sculptures, de nombreux tableaux, du mobilier et une collection ornithologique unique en France.

Un autre musée intéressant est celui du cloître Notre-Dame-en-Vaux. Il abrite les vestiges de l'ancien cloître de la collégiale Notre-Dame-en-Vaux***, qui fut détruit au XVIIIe siècle. Les trois quarts des éléments du cloître ayant été retrouvés, cette remarquable collection lapidaire permet d'imaginer la beauté passée de ce cloître.

Vous pourrez également visiter les trois autres musées de la ville, moins importants que les deux précédents, mais néanmoins intéressants. Le musée Garinet est abrité dans la plus ancienne maison en pierre de Châlons-en-Champagne. Sa construction est typique de la région, avec un "appareillage champenois" combinant la craie et la brique. On y découvre l'intérieur d'un collectionneur du XIXe siècle. Outre des tableaux datant du XIVe au XIXe siècle, le musée présente une importante collection de maquettes de monuments français.

Le musée Schiller et Goethe est né d'un legs de la veuve d'un descendant du poète allemand Schiller. Les collections sont ainsi constituées de porcelaines de Meissen, de mobilier et de vêtements ayant appartenu à l'écrivain. Dans certaines pièces, le musée évoque également Goethe, ami de Schiller.

Enfin, un dernier établissement, le musée de la Machine à Coudre, présente une collection de machines à coudre datant de 1850 à 1980, fonctionnant de différentes manières. On y expose également une collection de petites machines à coudre pour enfants, ainsi que des affiches anciennes.

Informations pratiques

» Musée Garinet

13, rue Pasteur

Tél. : 03 26 69 38 53

Horaires d'ouverture : ouvert tous les jours sauf le mardi de 14h à 18h, de 14h30 à 18h30 les dimanches et jours fériés.

» Musée Schiller et Goethe

68, rue Léon Bourgeois

Tél. : 03 26 69 38 53

Horaires d'ouverture :

- Juillet et août : ouvert tous les jours de 14h à 18h et le dimanche de 14h30 à 18h30 ;

- Septembre à juin : ouvert le samedi de 14h à 18h et le dimanche de 14h30 à 18h30.

» Musée de la Machine à Coudre

13, place des Buttes

Tél. : 03 26 65 62 46

Visite gratuite sur rendez-vous.

Itinéraires

La ville de Châlons-en-Champagne compte de nombreux édifices intéressants, à commencer par ses monuments religieux, d'une grande richesse architecturale. Mais vous découvrirez également de beaux hôtels particuliers et autres maisons à pans de bois au cours de cette promenade dans le centre de la ville. Comptez une journée pour effectuer ce parcours, visite des musées et des monuments compris.

Ce parcours dans les ruelles de Châlons-en-Champagne commence au bord de la Mau, près de la place Monseigneur Tissier, devant l'un des principaux monuments de la ville : la collégiale Notre-Dame-en-Vaux. Cet édifice du XIIe siècle marque la transition du style roman vers le style gothique. Il abrite de remarquables vitraux du XVIe siècle et son carillon est l'un des plus grands d'Europe. Toutes ces richesses lui ont valu de figurer sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco.

Au Nord de la collégiale, vous pourrez visiter le musée du Cloître Notre-Dame-en-Vaux, où sont abrités les vestiges du cloître qui fut construit à côté de la collégiale au XIIe siècle et détruit par les chanoines au XVIIIe. Cette collection lapidaire est d'une grande richesse et laisse imaginer la beauté du cloître. Face à l'entrée du musée, la belle maison Clémangis, à pans de bois et torchis, accueille des expositions.

En vous dirigeant de la place Monseigneur Tissier vers l'Est, vous remarquez sur la gauche un bâtiment tout en longueur. Il s'agit du musée des Beaux-Arts et d'Archéologie, aussi appelé musée municipal. Il présente une vaste collection archéologique, d'oeuvre d'art et de mobilier. Notez que le musée organise régulièrement, en partenariat avec le musée du Louvre, des expositions d'envergure.

Continuez dans la rue de l'Hôtel de Ville pour découvrir la mairie, située sur la place du Maréchal Foch. Le vaste édifice possède une façade néoclassique du XVIIIe siècle. Remarquez la plaque rappelant que le soldat inconnu américain y fut désigné en 1921.

Revenez à la rue de l'Hôtel de Ville, qui devient bientôt la rue de la Marne. Prenez à gauche la rue des Lombards, pour découvrir l'église St-Alpin, étriquée entre deux maisons. Edifiée au XIIe siècle et remaniée jusqu'au XVIe, cette église combine les styles gothique et Renaissance. Portez notamment votre attention sur les verrières Renaissance en grisaille éclairant les chapelles du bas-côté.

Regagnez la rue de la Marne. Cette rue commerçante emprunte la voie romaine qui fut construite par Agrippa à partir de l'an 20 avant J.-C. Cette voie reliait Milan à Boulogne-sur-Mer et traversait l'ensemble de la cité gallo-romaine de Châlons d'Ouest en Est. Juste après le Nau, la maison dite de la Petite Juiverie abrite l'Office de Tourisme. Datant de la seconde moitié du XVIe siècle, elle se caractérise par ses pans bois aux formes très élaborées.

En continuant plus loin vers l'Ouest dans la rue de la Marne, vous ne pourrez manquer la superbe cathédrale St-Etienne, aux dimensions monumentales. Contournez l'édifice par la rue du Vieil Evêché, en passant devant la façade baroque de la cathédrale, puis continuez tout droit dans la rue Popelin. Prenez à droite la rue Juliette Récamier, puis à gauche la rue des Cordeliers et enfin tout droit dans la rue des Poissonniers. Cette rue débouche sur la place de la République, où vous pourrez voir plusieurs maisons à pans de bois. Jusqu'au XIXe siècle, cette place accueillait un grand marché agricole. Au Sud de la place, prenez à gauche la rue Thomas Martin, puis à droite la rue de Chastillon.

La rue de Chastillon est particulièrement agréable et regroupe plusieurs curiosités. A l'angle de cette rue avec celle des Teinturiers, remarquez la belle façade Art nouveau. Plus loin, au n°2, la Chambre de Commerce et d'Industrie est abritée dans un superbe hôtel particulier possédant un portail du XVIe siècle. Plus intéressant encore, l'hôtel particulier situé au n°10 de la rue fut fabriqué en partie, en briques et en craie (XVIIe), une autre partie de l'édifice étant faite de pans de bois. Il s'agit de la Chambre Régionale de Commerce. Vous pourrez voir d'autres exemples d'usage du pan de bois sur les façades des maisons situées aux n°14 et 16 de la rue de Chastillon.

Prenez ensuite à gauche la rue de Jessaint. Bordant le Mau, l'ancien couvent Ste-Marie possède une architecture classique dont l'originalité tient à l'utilisation combinée de la pierre, de la brique et de la craie. Côté cour, l'édifice est plus classique, se caractérisant par ses pilastres crénelés. Destiné à l'enseignement des filles lors de sa construction au XVIIe siècle, le couvent devint un Grand Séminaire au XIXe siècle. Il accueille aujourd'hui les services du Département de la Marne.

En débouchant sur la rue Carnot, engagez-vous vers la droite, puis prenez à gauche la rue de Vinetz. Vous découvrez rapidement sur votre droite la place de l'Europe, close par une grille. Celle-ci combine les bâtiments récents des Archives départementales et les constructions plus anciennes du prieuré de Vinetz, datant du XVIIe siècle. Cet ancien prieuré a la particularité d'avoir une façade à pans de bois côté cour et une autre en craie côté rue, que vous pourrez voir plus haut dans la rue.

Revenez sur vos pas dans rue de Vinetz. En arrivant sur la rue Carnot, vous êtes face à un imposant bâtiment du XVIIIe siècle : la Préfecture. Il s'agit de l'ancien hôtel des Intendants de Champagne, où logeaient l'intendant de Champagne et ses services. Pour la petite histoire, Louis XVI et Marie-Antoinette passèrent la nuit du 22 juin 1791 dans cet hôtel, alors qu'ils regagnaient Paris suite à l'échec de la « fuite de Varennes ».

En redescendant la rue Carnot, vous vous trouvez face à la porte Sainte-Croix, construite en 1769. Elle était, lors de sa construction, intégrée aux remparts de la ville. La porte fut dédiée à Marie-Antoinette lors de son arrivée en France pour épouser le dauphin, futur Louis XVI, d'où son second nom de « porte Dauphine ». Cette porte est restée inachevée, puisqu'elle n'est pas sculptée côté ville, mais seulement du côté de la place Ste-Croix.

De la place Ste-Croix, vous serez tout près des jardins publics de la ville : le Petit Jard, le Grand Jard et le Jard Anglais. Ces trois parcs joliment paysagés et agrémentés de plusieurs cours d'eau constituent une jolie promenade. Ne manquez pas de vous rendre sur les rives de la Marne dans le Grand Jard pour profiter d'une belle vue sur la cathédrale. On réalise alors le caractère monumental de l'édifice.

QUE FAIRE À CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE

Sortir

Agenda des évènements et spectacles à Châlons en Champagne

Autour du même sujet

Annonces Google