Loches

Loches Petite ville située à l'extrémité sud de l'Indre et Loire, Loches recèle plus d'attraits qu'elle n'y paraît. Ancienne cité royale, Loches présente en effet un patrimoine moyenâgeux qui a de quoi rivaliser avec d'autres villes du département, telles que Chinon. On a d'ailleurs tendance à assimiler les cités médiévales respectives de ces deux communes de Touraine.

Le château de Loches, connu sous le nom de Logis royal, et plus largement la cité royale de Loches font justement la fierté de tous les Lochois et le plaisir de tous ses visiteurs. Comme figée dans le temps, la cité médiévale se découvre à pied. Du Logis royal au Donjon roman, en passant par la Collégiale Saint-Ours et les différentes Portes qui percent les remparts, il n'y a qu'un pas. Quel ravissement de s'adonner à la flânerie  dans ses petites rues pavées emplies d'histoire.

Histoire de la Ville

Quelques mots sur l'histoire de Loches justement. De nombreux personnages ont marqué les esprits de la ville, à commencer par des femmes : Jeanne d'Arc, Agnès Sorel et Anne de Bretagne.

Si la première ne fera qu'un passage éclair à Loches en 1429 pour rencontrer le roi Charles VII et le convaincre d'aller se faire sacrer à Reims, Agnès Sorel - favorite de ce même roi - viendra s'y installer pour échapper au Dauphin, ne supportant pas cette relation illégitime. Quant à Anne de Bretagne, elle finira également par séjourner au château de Loches, et ce après son remariage avec Louis XII.

Plusieurs siècles plus tard, en 1797 pour être précis, la ville de Loches verra naître un de nos célèbres romanciers de l'époque, Alfred de Vigny. De même, Jacques Villeret, acteur reconnu, fait partie des illustres natifs de Loches. Né en 1951 et mort en 2005, il est enterré à Perusson, commune voisine de Loches. Une statue lui rend par ailleurs hommage dans le jardin public de la ville.

Office de Tourisme du Lochois

Place de la Marne - BP 112

37601 Loches cedex

En savoir plus

VOYAGE À LOCHES

Carte d'identité

Population (2010) : 6 507 habitants

Superficie : 27,06 km²

Nom des habitants : Lochois, Lochoises

Plus d'informations

Trouver un hotel

QUE VOIR À LOCHES

Monuments

C'est bien simple, tout le patrimoine architectural de Loches se concentre dans sa cité médiévale, et date par conséquent du Moyen-âge.

Si les incontournables - le Logis royal, le Donjon et la Collégiale Saint-Ours - se trouvent dans la première enceinte des remparts, dite cité royale, d'autres petites perles d'architecture sont à découvrir au gré d'une promenade piétonne dans la vieille ville, elle-même ceinte d'une autre rangée de remparts dont il ne reste que quelques vestiges.

C'est le cas des différentes portes qui délimitent la vieille ville de la « nouvelle » ville : la porte des Cordeliers, située sur les bords de l'Indre, et la Porte Picois qui jouxte le très beau bâtiment de l'hôtel de ville.

N'oublions pas non plus la tour St-Antoine, rare beffroi du XVIe siècle visible dans le Centre de la France, et deux maisons médiévales dignes d'intérêt : la maison du Centaure dont les bas-reliefs sont significatifs et la Chancellerie où se déroulent régulièrement des expositions temporaires.

Mais le descriptif d'un circuit dans Loches vous en dira sans doute plus sur la marche à suivre pour tout découvrir de la ville de Touraine.

Itinéraires

Etant donné que les principales curiosités de Lochesse concentrent dans le cœur historique de la ville, le mieux est de faire ce parcours touristique à pied. D'ailleurs, vous n'aurez d'autre choix pour traverser la cité, dite royale, où sont regroupés le Logis royal, la Collégiale Saint-Ours et le Donjon .

Si possible, l'idéal est de stationner au pied de la Porte Royale (côté ouest de la cité médiévale) puis de traverser cette même porte.

La Porte Royale

La Porte Royale constitue la seule issue pour accéder à la Cité royale de Loches. Cette porte, qui date des XIIe et XIIIe siècles, a été complétée au XVe siècle par un corps de bâtiment central et une terrasse à canons. D'ici, montez la première rue à gauche. Appelée rue Lansyer, c'est dans cette issue que se trouve la Maison-musée du peintre éponyme actif au XIXe siècle.

Mais surtout cette voie mène au Logis Royal, c'est-à-dire au château médiéval de Loches, à la Collégiale Saint-Ours, réputé pour le gisant d'Agnès Sorel qu'elle abrite.

Après avoir visité ces deux monuments incontournables, empruntez la rue Thomas Pactius, allez toujours tout droit et vous arriverez au pied d'une allée - le Mail du donjon - conduisant au pied du Donjon, magnifique construction romane à découvrir absolument.

Après cette visite, prenez la petite rue située en face du Mail du donjon. Vous pourrez ainsi rejoindre la rue Foulques Nerra qui vous reconduira au pied de la Porte Royale. En sortant de la Cité Royale, prenez à droite et descendez la rue du Château. C'est dans cette rue que vous pourrez admirer deux belles demeures Renaissance, situées l'une à côté de l'autre.

La Maison du Centaure et la Chancellerie

Construite au début du XVIe siècle, la Maison du Centaure tire son nom du bas-relief de la façade qui représente Hercule et le centaure Nessus. La Maison Renaissance dite « Chancellerie » abrite actuellement les services municipaux liés à la culture et au patrimoine de la ville de Loches. De plus, la demeure est le siège d'expositions temporaires. Poursuivez votre marche jusqu'au prochain croisement. Ici vous arriverez place au Blé, sur votre gauche. C'est ici que se trouvent la Porte Picois et l'actuel Hôtel de Ville.

La Porte Picois et l'Hôtel de Ville

Ouverte dans la troisième ceinture de remparts au XVe siècle, la Porte Picois se caractérise par son système défensif avec pont-levis, herse et mâchicoulis. Sa façade intérieure est agrémentée d'une fenêtre gothique et d'une niche Renaissance dans laquelle on peut distinguer une statue de la Vierge au Cœur (il s'agit de la copie d'une statue exposée au musée Lansyer).

L'Hôtel de Ville - qui jouxte la Porte Picois - est installé dans une belle demeure Renaissance construite sous François Ier. Elle se compose d'un corps de bâtiment et d'un pavillon d'escalier. Vous remarquerez, sur la façade, les lucarnes sculptées aux armoiries de la ville et de la salamandre de François Ier.

Prenez alors, en face de l'Hôtel de Ville, la rue St-Antoine. Elle recèle la fameuse Tour St-Antoine, rare beffroi Renaissance encore intact dans le Centre de la France.

La Tour Saint-Antoine

Ancien clocher d'une église, la Tour St-Antoine culmine à 52 mètres. Construite entre 1529 et 1575, elle affiche des décors d'origine tels qu'une balustrade en pierre ornée de lettres, de monogrammes et de blasons. On reconnaît en particulier la croix de Savoie et les initiales d'Honorat de Savoie, marquis de Villars, qui fut gouverneur du château de Loches au milieu du XVIe siècle.

Enfin, une fois au bout de la rue St Antoine, tournez à droite dans la rue des Moulins. C'est depuis cette rue que vous pourrez découvrir la Porte des Cordeliers.

La Porte des Cordeliers

Ouverte au XVe siècle dans la troisième ceinture de remparts de la ville, la Porte des Cordeliers était munie de deux ponts-levis franchissant l'Indre. Observez alors le cours d'eau entouré de part et d'autre de charmantes maisons.

Proche de la Porte des Cordeliers se trouve le Jardin Public de Loches (direction Beaulieu-lès-Loches), pensez à y faire une petite halte. C'est d'ici que vous aurez le meilleur point de vue sur le Logis royal.

Salles d'exposition de la Chancellerie

8, rue du Château - 37600 Loches

Entrée gratuite.

Horaires hors saison : ouvert pendant toutes les vacances scolaires (du 06/02 au 11/03, du 01/04 au 30/05, du 01/09 au 11/11, du 22/12 au 31/12) tous les jours de 10h30 à 12h30 et de 14h30 à 17h. Fermé les 25/12 et 01/01.

Horaires d'été : ouvert du 01/06 au 31/08 tous les jours de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h.

QUE FAIRE À LOCHES

Sortir

Restaurants à Loches

Agenda culturel de Loches

Annonces Google