Cahors

Cahors Encerclée par un méandre du Lot, Cahors est une sorte de presqu'île entourée de collines. Comme de nombreuses villes de France, elle connut une histoire tumultueuse. Elle est désormais la préfecture du Lot et compte un peu plus de 20 000 habitants.Son nom lui provient de l'ancienne ville sur laquelle elle fut bâtie : Divona Cadurcorum. Celle-ci se situait autour de l'actuelle fontaine des Chartreux, autrefois la source sacrée de Divona, qui alimentait la ville en eau potable.

Divona Cadurcorum donna ainsi Cadurac, puis Caurs et enfin Cahors.

Lors des grandes invasions barbares, au VIIe siècle précisément, on construisit des remparts dans la partie Est de la ville, où se développa la cité médiévale. Cette expansion fut à son apogée au XIIIe siècle. Cahors était alors une des plus grandes villes de France et attirait de nombreux banquiers, commerçants et autres hommes d'affaires.

Le siècle suivant marqua la construction de nouveaux remparts au Nord, autour du méandre du Lot. Pour le franchir, trois ponts furent construits : le Pont Vieux, le Pont Neuf et le Pont Valentré, encore représentatif de la ville.

Au début de la Guerre de Cent ans, Cahors parvint à se prémunir contre les invasions anglaises. Mais pas pour longtemps. Le sud ouest de la France fut en effet cédé au roi Edouard III d'Angleterre par le traité de Brétigny, en 1360. Après une trêve de neuf ans, Cahors fut libérée. Elle revint au royaume français complètement ruinée.

Après quelques années d'accalmie, la Réforme marqua une division de la population. Des protestants furent assassinés, ce qui déchaîna les passions. En 1580, Cahors fut assiégée et pillée par les Huguenots, sous le commandement d'Henri IV.

Au XIXe siècle, la ville fut récupérée et l'ancien fossé des fortifications, l'actuel Boulevard Gambetta, devint un axe majeur. On y édifia toutes les grandes institutions, comme un reflet du prestige perdu.

De cette époque prospère, Cahors a gardé de belles traces. La cité médiévale en est l'exemple parfait. Vous pourrez suivre notre circuit pour découvrir quelques une des plus jolies ruelles anciennes. Vous pourrez également aller contempler quelques beaux monuments, en particulier le Pont Valentré, ou visiter les musées cadurciens.

En savoir plus

VOYAGE À CAHORS

Carte d'identité

Population (2010) : 20 194 habitants

Superficie : 64,72 km²

Nom des habitants : Cadurciens, Cadurciennes 

Plus d'informations

Trouver un hotel

QUE VOIR À CAHORS

Monuments

Cahors a gardé de son passé de beaux vestiges, encore très bien conservé. Au détour des ruelles, vous pourrez ainsi vous rendre à la tour Jean XXII, haute de 34 mètres, qu'il reste de l'ancien palais de Pierre Duèze.

En redescendant le boulevard Gambetta, vous dépasserez ensuite l'Hôtel de Ville, puis pourrez vous enfoncer dans les ruelles du centre historique. Elles vous mèneront à la cathédrale Saint-Etienne, qui est l'une des plus étonnantes cathédrales romanes de France. En continuant votre chemin, vous verrez l'"horloge monumentale", près des quais D'Aguesseau et Champollion. Enfin, un détour à l'ouest de la ville vous conduira au magnifique Pont Valentré.

Musées

De visite à Cahors, vous pourrez profiter de ses musées pour mêler culture et promenades dans la ville. Incontournable dans cette région viticole, vous pourrez commencer par le musée du Vin.

Vous pourrez ensuite vous rendre au musée de la Résistance, de la Déportation et de la Libération. Ouvert en 1992, il est né à l'initiative d'anciens résistants et déportés.

Enfin, vous pourrez terminer votre visite des musées de Cahors par le musée Henri Martin. Relatant l'histoire de la région quercynoise, la majeure partie des collections repose sur l’œuvre du peintre pointilliste Henri Martin. Vous pourrez par exemple y découvrir de très belles toiles représentant Saint Cirq Lapopie.

Itinéraires

Cahors est une ville de taille relativement modeste, mais il vous faudra tout de même y consacrer une journée pour en faire le tour sans vous presser, en intégrant les éventuelles visites de musées.

Partez de la Place Lafayette, au pied de la tour Jean XXII. Vous bénéficierez d'une belle vue sur le Lot et sur la partie orientale de la ville. Sur la même place, vous dépasserez ensuite l'église Saint Barthélemy et suivrez la rue éponyme jusqu'à la place de la Citadelle.

Dans le prolongement de celle-ci, les rues Soubirous et du Château du Roi vous mèneront à la Place de la Libération. Il vous faudra alors emprunter la rue Pélegry puis tourner à droite pour rejoindre le Pont de Cabessut. Depuis ce dernier, la vue sur la ville est des plus charmantes avec les façades des bâtiments qui se reflètent sur la rivière dans des tons allant du jaune pâle à l'ocre.

Reprenez le Pont de Cabessut en sens inverse et longez le quai Champollion. Sur votre gauche, vous devrez prendre la rue Delmas. Vous y verrez alors l'"horloge monumentale". A quelques pas, se dresse ce qu'il reste de l'église Saint Urcisse.

Continuez rue Lastié, une des plus vieilles ruelles de Cahors, puis remontez la rue Nationale jusqu'à la place des Halles. Au nord est de cette place, vous serez face à lacathédrale Saint Etienne, que vous pourrez alors visiter. Vous serez sans aucun doute impressionné par la multitude de couleurs de son chœur.

Vous devrez enfin ressortir par la place Chapou et vous rendre devant l'Hôtel de Ville par la rue Delpech. Il ne vous restera alors qu'à remonter la grande avenue Gambetta pour rejoindre votre point de départ.

QUE FAIRE À CAHORS

Sortir

Restaurants à Cahors

Musées à Cahors

Cinémas à Cahors

Spectacles à Cahors

Annonces Google