Figeac

Figeac L'histoire de Figeac commence au IXe siècle, lorsque Pépin Ier d'Aquitaine y installe des moines dont le monastère a été détruit. En 838, l'abbaye Saint-Sauveur est construite. Au fil des siècles, la ville s'étend et s'enrichit, notamment grâce à son activité commerçante.Mais cette forte expansion est stoppée par la Guerre de Cent Ans et l'épidémie de peste qui sévit alors.

Plus tard, ce sont les guerres de religion qui vont à nouveau semer le trouble, lorsque les protestants prennent la ville et fortifient l'église Notre-Dame du Puy. A la mort du roi Henry IV, les protestants sont chassés et commence alors la reconquête catholique.

Lors de la Réforme, de grands travaux sont entrepris pour reconstruire les églises mais également pour réaménager la ville et l'étendre. Les remparts sont alors détruits et de nouveaux quartiers voient le jour. Aujourd'hui encore, la politique de la ville s'inscrit dans une optique de revalorisation de l'espace et du patrimoine historique.

Ainsi, Figeac mise désormais sur l'activité touristique que ce formidable patrimoine engendre. Le centre historique est depuis quelques années en constante amélioration et l'offre culturelle s'en trouve diversifiée. De plus, la ville bénéficie d'une grande renommée, car elle a vu naître Jean-François Champollion, célèbre déchiffreur des hiéroglyphes, à qui elle n'a pas oublié de consacrer une partie de son musée des écritures du monde.

En savoir plus

VOYAGE À FIGEAC

Carte d'identité

Population (2010) : 9 810 habitants

Superficie : 35,16 km²

Nom des habitants : Figeacois, Figeacoises

Plus d'informations

Trouver un hotel

QUE VOIR À FIGEAC

Musées

Petite ville commerçante, à la fois dynamique et tranquille, Figeac possède un patrimoine de qualité. Quoi de plus naturel alors que de valoriser celui-ci à travers des musées thématiques ?

Le premier est celui duVieux Figeac. Il occupe une partie de l'ancien Hôtel de la Monnaie, au cœur de la vieille ville. Il présente la géologie, la préhistoire et la vie quotidienne figeacoises.

Le musée Champollion, lui, rend un bel hommage à Jean-François Champollion. Installé dans la maison natale du célèbre déchiffreur des hiéroglyphes égyptiens, il présente les écritures du monde. Il retrace ainsi la naissance des premières écritures, leur évolution, mais également leur utilisation, et met surtout en évidence leur rôle primordial dans l'histoire.

Itinéraires

Vous trouverez ici un circuit à effectuer dans le vieux Figeac. Vous pourrez ainsi découvrir les principaux points d'intérêt de la ville. En été, nous vous conseillons de suivre cet itinéraire tôt le matin. Vous serez plus tranquilles et profiterez en plus de la douce lumière, qui, à l'aube, donne à Figeac ses couleurs chaudes et ses multiples reflets.

En partant du Pont Gambetta, qui permet de lier le vieux bourg au reste de la ville, continuez tout droit par la Rue Gambetta, ancienne voie romaine reliant Limoges à Rodez. Lorsque vous êtes dans la vieille ville, prenez la première à gauche, rue Balène. Au n° 1, vous pourrez admirer l'Hôtel d'Auglanat, qui possède encore une petite tourelle et un joli portail du XIVe siècle. Au n°7, vous pourrez observer l'ancien Hôtel de Balène, du XIVe siècle.

Poursuivez par la rue Balène jusqu'à la rue Ortabadial, d'où vous gagnerez la Place Vival. Vous y trouverez l'Hôtel de la Monnaie, qui accueille l'office de tourisme ainsi que le Musée du Vieux Figeac. A l'extrémité Nord de la place, la rue du 11 Novembre vous permettra de rejoindre la rue Caviale. Au n°22, la Sous-préfecture occupe l'Hôtel de Salgues, modèle typique de l'architecture locale au XVIIIe siècle. Un peu plus loin, au n°30, vous dépasserez l'Hôtel de Marroncles, du XVe siècle.

Dans le prolongement, au niveau de la rue de la République, vous traverserez la Place Carnot, anciennement appelée "Place du Froment", et où se tient régulièrement un petit marché. Une fois dans la rue d'Anjou, prenez à droite par la rue de Crussol, où se trouve l'hôtel du même nom. En haut à droite, la rue Saint-Thomas vous permettra de passer sous le passage couvert de l'Hôtel de Laporte.

Prenez ensuite la rue de Maleville sur votre droite et tournez à gauche par la rue de Colomb. Au niveau du boulevard Teulié, vous devrez redescendre par la rue Delbos, jusqu'à l'église Notre-Dame du Puy. De là, la vue s'étend sur tout le vieux Figeac, et, au petit matin, les couleurs sont magnifiques. Après avoir contourné l'église, descendez la rue des Mirepoises et tournez à droite dans la rue Emile Zola.

Vous arriverez alors sur la Place Champollion. Vous pourrez y contempler une magnifique maison médiévale et surtout, vous serez face au Musée Champollion. Revenez sur vos pas dans la rue Emile Zola et tournez à droite par la rue Tomfort. Vous passerez ensuite  par la rue de Clermont, la Place aux Herbes, puis la rue Gambetta. De là, empruntez la rue Traversière puis la rue du Chapitre, jusqu'à la Place Michelet.

La rue Roquefort, qui débouche sur la Place de l'Estang, vous offrira l'occasion de visiter l'église Saint-Sauveur. Vous devrez ensuite traverser la place pour vous diriger dans la rue des Bains puis dans la rue du Canal. Au n° 2, vous y verrez la maison du guetteur.

Au niveau de la Place Gaillardy, il ne vous restera plus qu'à descendre la rue éponyme puis de suivre l'avenue du Maréchal Foch jusqu'au pont Gambetta, en profitant de la jolie vue que vous offriront les berges du Célé.

QUE FAIRE À FIGEAC

Sortir

Restaurants à Figeac

Musées à Figeac

Evènements, spectacles à Figeac

Annonces Google