Vence

Vence A l'image du village voisin Saint-Paul de Vence, la ville de Vence est tournée vers l'art et valorise son patrimoine historique. La Chapelle du Rosaire, créée par Matisse, attire à Vence des touristes du monde entier. Les conditions sont donc réunies pour constituer une visite agréable, au fil des rues de cette ville moyenâgeuse. L'histoire de la villeDe nombreux ossements humains et animaux datant de la Préhistoire ont été retrouvés dans les montagnes aux alentours de Vence.

La ville fut ensuite le chef-lieu d'une tribu ligure, les Nérusiens, qui célébraient notamment le dieu Ventius. La ville tiendrait son nom de cette tribu. Les Nérusiens sont battus par Rome en l'an 16 avant J.C.

, et la cité romaine de Vintium est fortifiée. Les Romains lui donnent accès à l'eau et construisent des routes.

Avec la montée du christianisme, Vence devient une importante ville épiscopale. Au XIIIe siècle, la ville se protège derrière des remparts entourés de fossés. Elle est, jusqu'à la Révolution, sous la domination des barons de Villeneuve et des évêques, coseigneurs de la ville. Parmi les évêques de Vence, certains se sont distingués. Au début du XVIe siècle, Alexandre Farnèse devient Pape sous le nom Paul III. Plus tard, Antoine Godeau, évêque de Vence de 1654 à 1672, devient un poète illustre et membre de la première Académie Française.

Avec l'arrivée du chemin de fer, Vence devient une ville de villégiature. Après 1945, elle se développe moins vite que ses voisines du littoral. Cela lui permet de conserver l'authenticité recherchée par les artistes qui viennent alors y séjourner, comme MatisseChagall ou Dubuffet. Après 1960, la population de la ville croît rapidement ce qui fait perdre à ses alentours leur charme naturel. Marc Chagall quitte donc Vence pour s'installer à Saint-Paul. La ville est aujourd'hui une destination touristique appréciée des Français, comme des étrangers.

En savoir plus

VOYAGE À VENCE

Carte d'identité

Population (2010) : 19 281 habitants

Superficie : 39,23 km²

Nom des habitants : Vençois, Vençoises

Plus d'informations

Trouver un hotel

QUE VOIR À VENCE

Monuments

La ville de Vence, autrefois fortifiée, possède de nombreux monuments historiques intéressants. Néanmoins, le monument le plus important de la ville, qui fait se déplacer à Vence des touristes venus de loin, est la chapelle du Rosaire, une réalisation de Matisse.

Mais la cité médiévale de Vence possède également des monuments intéressants.

A l'extrémité ouest de la vieille ville, se trouve le château de Villeneuve, qui abrite la fondation Emile Hugues, lieu d'exposition d'art moderne et contemporain. A côté du château, on entre dans la vieille ville par la porte du Peyra, derrière laquelle se trouve la belle fontaine du Peyra.

Sur la place Clemenceau, la cathédrale Notre-Dame de la Nativité abrite une belle mosaïque qui fut réalisée par Marc Chagall.

A l'extérieur de la cité médiévale, la chapelle des Pénitents Blancs, aujourd'hui lieu d'exposition, possède une superbe coupole en tuiles polychromes.

Itinéraires

Le centre historique de la ville de Vence a été bien préservé. Cela lui donne un charme qui saura vous séduire lors de ce parcours dans ses ruelles médiévales.

Notre visite de la cité médiévale de Vence commence à proximité de la porte du Peyra. A gauche de cette porte, la tour carrée date du XIIe siècle. Elle fut ensuite annexée au château des Villeneuve, malgré les réticences de la commune. Sa façade ouest conserve son aspect originel, avec des archères qui indiquent l'escalier intérieur. Collé à la tour, le château des Villeneuve, comtes de Provence et seigneurs de Vence, date du XVIIe siècle. Entièrement rénové, il abrite aujourd'hui la fondation Emile Hugues, où ont lieu des expositions d'art moderne et contemporain.

On entre ensuite dans la ville médiévale par la porte du Peyra, qui date de 1810. Derrière cette porte, se trouve une belle fontaine, qui a remplacé en 1822 une autre fontaine datant de 1578. Plus loin, vous vous trouvez sur la place du Peyra, qui était traditionnellement la place du marché et des orateurs, où l'on discutait des affaires de la cité. Le mot « peyra » signifie « pierre ». Il fait référence à la pierre qui était utilisée lors des exécutions judiciaires. Les terrasses de cette place invitent les passants à une halte conviviale.

En descendant la place du Peyra, vers la rue du Portail Levis, vous pouvez remarquer la place Vieille, considérée comme la plus petite place de France. Revenez vers la place du Peyra, puis empruntez la rue éponyme. Au bout de cette rue, prenez à gauche la rue de la Place Vieille, puis tout de suite à droite la rue de l'Evêché. Au bout de cette rue se trouve la place Godeau.

De cette place, vous pouvez voir le chevet roman de la cathédrale, ainsi que son clocher orné de créneaux. Le cimetière de la ville se trouvait à cet emplacement jusqu'en 1780. Sur la place Godeau, notez la colonne en granit qui est l'une des deux colonnes offertes par la ville de Marseille en 230, en l'honneur du Dieu Mars Vintium. Remarquez également, au Nord de la place, la maison avec des fenêtres géminées, qui datent du XIIIe siècle.

Continuez vers le Sud jusqu'à la rue Saint Lambert, puis empruntez sur votre gauche la rue de l'Hôtel de Ville, qui vous conduit à la porte du Signadour. Cette porte, dont le nom signifie « porte du guetteur » en provençal, date du XIIIe siècle. Longez la rue extérieure à la cité médiévale, qui occupe l'emplacement des anciens fossés, jusqu'à la Porte du Pontis. Ce passage voûté ne fut ouvert qu'en 1863. Entrez à nouveau dans la cité médiévale par cette porte, puis empruntez la rue Alsace-Lorraine pour rejoindre la place Clemenceau.

Là, vous pouvez tout d'abord voir l'Hôtel de ville, inauguré en 1911, qui occupe en partie la place de l'ancien Palais Episcopal. A l'Est de la place, le château « intra-muros » est une ancienne demeure des Seigneurs de Villeneuve. Sur sa façade, un écusson représente les armes des Villeneuve.

A gauche du château, vous pouvez voir la belle façade colorée de la cathédrale Notre-Dame de la Nativité, qui fût construite au IVe siècle, à l'emplacement d'un temple romain. Elle ne prit toutefois sa forme actuelle qu'aux XIe et XIIe siècles. Vous pouvez voir, à gauche et à droite du fronton de la cathédrale, des pierres portant des inscriptions romaines datant du IIIe siècle. La nef, de style roman, ne possède pas d'intérêt particulier. C'est dans le baptistère que se cache le trésor de cette cathédrale : une mosaïque de « Moïse sauvé des eaux », réalisée et offerte par Marc Chagall en 1979. Notez également les stalles et le lutrin sculptés, qui datent du XVe siècle.

En ressortant de la cité historique de Vence, ne manquez pas d'aller voir la chapelle des Pénitents Blancs, qui se trouve dans la rue d'Isnard. Celle-ci se distingue par sa belle coupole en tuiles polychromes. Cette chapelle est aujourd'hui un lieu d'exposition dédié aux arts plastiques.

Pour prolonger la visite...

Après la visite de la cité médiévale de Vence, vous pouvez prendre votre voiture et vous rendre au col de Vence, situé à 10 Km au Nord de la ville. Le paysage dénudé y est magnifique et vous offre de beaux panoramas sur la vallée et jusqu'à la Méditerranée. De nombreuses randonnées sont également possibles dans les environs. Se renseigner à l'office de tourisme.

QUE FAIRE À VENCE

Sortir

Restaurants à Vence

Cinémas à Vence

Evènements, spectacles à Vence

Annonces Google