Jours fériés 2018 : quand partir ? Dates et calendrier

Jours fériés 2018 : quand partir ? Dates et calendrier JOURS FERIES - En 2018, les 11 jours fériés de l'année sont bien placés et permettent de partir en long week-end. Voici le calendrier officiel et les dates de tous les jours fériés de 2018 et 2019.

[Mis à jour le 27 mai 2018, à 15h09] Bonne nouvelle, l'année 2018 vous réserve encore de belles opportunités de week-ends prolongés en Europe ou ailleurs. Pour ne plus manquer une occasion de profiter des jours fériés à venir, retrouvez  toutes les dates des jours fériés 2018 et 2019 dans un tableau.

Ponts 2018 : quels jours poser ?

En 2018, trois lundis sont fériés : le Nouvel An le 1er janvier, le lundi de Pâques le 2 avril et le lundi de Pentecôte le 21 juin (jour de la fête de la musique). Trois fêtes pourraient également vous permettre de faire un week-end prolongé en posant le lundi : les 1er mai, 8 mai et Noël tombent en effet des mardis. Deux autres se prêtent à un week-end de 4 jours en posant le vendredi puisque l'Ascension et la Toussaint tombent des jeudis (respectivement les 10 mai et 1er novembre). L'Assomption coupera vous semaine en deux au mois d'août puisque le 15 août est placé sur un mercredi dans le calendrier 2018. Enfin, deux jours fériés sont placés sur le week-end : le 14 juillet un samedi et le 11 novembre un dimanche.

Jours fériés 2018 : le calendrier complet

Le calendrier des jours fériés 2018
Lundi 1er janvier 2018 Nouvel An
Lundi 2 avril 2018 Lundi de Pâques
Mardi 1er mai 2018 Fête du travail
Mardi 8 mai 2018 Armistice 1945
Jeudi 10 mai 2018 Ascension
Lundi 21 mai 2018 Lundi de Pentecôte
Samedi 14 juillet 2018 Fête nationale
Mercredi 15 août 2018 Assomption
Jeudi 1er novembre 2018 Toussaint
Dimanche 11 novembre 2018 Armistice 1918
Mardi 25 décembre 2018 Noël

Jours fériés 2019 : le calendrier complet

Le calendrier des jours fériés 2019
Mardi 1er janvier 2019 Nouvel An
Lundi 22  avril 2019 Lundi de Pâques
Mercredi 1er mai 2019 Fête du travail
Mercredi 8 mai 2019 Armistice 1945
Jeudi 30 mai 2019 Ascension
Lundi 10 juin 2019 Lundi de Pentecôte
Dimanche 14 juillet 2019 Fête nationale
Jeudi 15 août 2019 Assomption
Vendredi 1er novembre 2019 Toussaint
Lundi 11 novembre 2019 Armistice 1918
Mercredi 25 décembre 2019 Noël

Les jours fériés en France

En France, l'année est marquée par 11 jours fériés, contre 10 en Belgique, 12 en Espagne et 9 en Allemagne. En Europe, ce sont les Chypriotes qui bénéficient du plus de jours fériés avec 15 jours par an. A l'inverse, au Royaume-Uni, on n'en compte que 8. Ces dates ont été déterminées selon l'histoire et la culture des pays. Il existe donc chez nous deux types de jours fériés, les civils et les religieux. On compte 5 fêtes civiles : le jour de l'An férié depuis le 1er Empire en 1810, le 1er mai (Fête du Travail) déclaré chômé en 1919, le 8 mai qui commémore la capitulation de l'Allemagne, le 14 juillet qui célèbre la prise de la Bastille et qui est chômé depuis le 6 juillet 1880, et le 11 novembre jour de l'Armistice de la Première Guerre mondiale. Et 6 fêtes religieuses : l'Assomption, l'Ascension, la Toussaint, Noël, la Pentecôte et Pâques sont les 6 fêtes religieuses fériées en France. Les quatre premières sont devenues fériées à partir de 1802 suite à la signature du Concordat entre Bonaparte et la papauté. Le lundi de Pâques et celui de la Pentecôte ont été ajoutés en 1886. A noter : il existe quelques particularités locales : en Alsace-Moselle, le Vendredi Saint et le 26 décembre sont également fériés et dans les DOM, on commémore l'abolition de l'esclavage.

Les jours fériés sont-ils payés ?

Le 1er mai, jour de la Fête du Travail, est en France le seul jour obligatoirement chômé et payé par les entreprises (mais il peut exister des professions qui font exception.) Pour les autres jours fériés, la loi prévoit que lorsque le jour n'est pas travaillé dans une entreprise, le salarié doit être payé à partir de 3 mois d'ancienneté. Si le jour férié est travaillé, l'employeur n'est pas obligé de rémunérer son employé davantage, en revanche certaines conventions collectives prévoient une majoration. Il convient donc de consulter sa convention collective pour connaître sa situation. En ce qui concerne les ponts, il n'existe pas d'obligation pour l'employeur de les accorder. Si la convention collective ne spécifie pas cette particularité, l'employeur reste libre de décider. Il n'est de toute façon pas contraint de rémunérer son salarié ce jour-là. En revanche, l'employeur peut imposer un pont aux salariés.

Vidéo : 10 choses à faire un jour férié

Où et quand partir ?

Annonces Google