Passer sa retraite au Vietnam : démarches, impôts et avantages

Passer sa retraite au Vietnam : démarches, impôts et avantages De plus en plus prisé des Français au moment de la retraite, le Vietnam est une destination qui fait rêver. Démarches, impôts, avantages, voici les informations à connaître avant de vous envoler vers Hanoï, Da Nang ou Hô-Chi-Minh-Ville.

Avec ses quelque 3 260 kilomètres de côtes et ses innombrables îles et archipels, le Vietnam s'impose peu à peu comme une destination de rêve. Depuis quelques années d'ailleurs, ce sont les retraités français qui s'expatrient de plus en plus vers ce pays pour y passer une retraite paisible. Il faut dire que ce territoire a de multiples atouts à proposer parmi lesquels figurent, notamment, la douceur de vivre et un climat généreux. Mais pour s'installer au Vietnam, il est nécessaire de s'informer sur les démarches administratives à accomplir.

Les démarches pour passer sa retraite au Vietnam

Vous souhaitez quitter la France pour passer votre retraite au Vietnam ? Avant de couler des jours heureux dans ce pays du sud-est de l'Asie, de nombreuses démarches plus ou moins contraignantes devront être effectuées avant votre départ mais aussi sur place.

  • Les vaccinations : le Vietnam ne requiert pas de vaccinations spécifiques pour qu'un expatrié pénètre sur son territoire. Cependant, renseignez-vous auprès de l'ambassade du Vietnam en France, car certaines régions nécessitent néanmoins des précautions. Dans tous les cas, les autorités sanitaires françaises recommandent, de leur côté, une vaccination contre : la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la typhoïde, l'hépatite A, l'hépatite B, les méningites A + C. Le vaccin contre la rage est également préconisé, si vous séjournez dans des zones rurales. 
  • Déménager au Vietnam : la voie maritime est le mode de transport privilégié pour le déménagement de gros volumes. Pour ce type de prestations, il faut prévoir un délai compris entre 6 et 8 semaines d'acheminement. Les autorités françaises recommandent aux expatriés de s'octroyer les services de professionnels disposant de certifications reconnues de type NF Service ou ISO 9002. 
  • Assurance maladie au Vietnam : si vous souhaitez pouvoir passer une retraite paisible au Vietnam, il est indispensable de bénéficier d'une couverture santé de qualité afin d'anticiper le remboursement de frais médicaux éventuels dans le pays. Vous devez savoir que la couverture maladie française ne vous couvrira que pendant les trois mois qui feront suite à votre départ. Après, vous ne bénéficierez d'aucune protection. Deux solutions s'offrent alors à vous : vous adhérez à la Caisse des Français de l'étranger lorsque vous vous installez au Vietnam ou vous souscrivez une assurance privée auprès d'une compagnie d'assurances. Pour obtenir des renseignements sur ce sujet, adressez-vous au service des affaires sociales du consulat. 
  • Immatriculation : lors de votre installation au Vietnam, il est conseillé de vous faire connaître auprès du service de l'accueil du consulat. Ainsi, vous serez inscrit sur le registre des Français établis hors de France. Si cette inscription ne fait pas partie des démarches obligatoires, elle présente néanmoins les avantages de faire bénéficier de la protection du consulat, de tarifs préférentiels ou encore de l'établissement des documents administratifs.

Le visa pour passer sa retraite au Vietnam

Les Français expatriés doivent obtenir un visa pour pouvoir séjourner au Vitenam. Pour obtenir le précieux sésame, vous devez vous adresser directement à l'ambassade du Vietnam en France, où vous devrez suivre une procédure spécifique et présenter un dossier comprenant les documents suivants : 

- un passeport original en cours de validité l

- les formulaires de demande de visa de l'ambassade du Vietnam

- des photos d'identité récentes de format 4 x 6 cm
- les frais de visa

Passer sa retraite au Vietnam : les impôts

Une convention lie la France et le Vietnam. Pour payer ses impôts au Vietnam, il faut être résident de ce pays. Pour simplifier cette convention, un français ayant son foyer permanent au Vietnam paiera ses impôts au Vietnam. Dans ce cas, l'imposition répond au même principe qu'en France, il existe un barème par tranche (ici en millier de dong) :

- Jusqu'à 8 000 par mois : 0% 
- De 8 000 à 20 000 par mois : 10% 
- De 20 000 à 50 000 par mois : 20% 
- De 50 000 à 80 000 par mois : 30% 
- Au-delà de 80 000 par mois : 40% 

A vous de calculer si ce barème se révèle plus intéressant pour vous. Il est à noté que certains revenus restent taxés en France même si vous êtes résidents au Vietnam. C'est le cas notamment des revenus immobiliers et des plus values sur la cession de biens immobiliers (y compris en SCI), des jetons de présence, des retraites de fonctionnaires... Il y a donc une déclaration à faire auprès du centre des impôts des non-résidents.

Passer sa retraite au Vietnam : les avantages

Il existe mille et une raisons qui peuvent vous pousser à prendre votre retraite au Vietnam, parmi lesquelles figurent notamment l'extraordinaire beauté des paysages, la diversité des cultures, la douceur de vivre et la convivialité des Vietnamiens, le coût de la vie plus bas qu'en France le dépaysement total. 

Passer sa retraite au Vietnam : les inconvénients

S'expatrier dans un pays étranger avec une culture différente de la sienne peut représenter un frein. Il est donc indispensable d'avoir réfléchi aux inconvénients qui pourraient compliquer votre intégration sur le territoire vietnamien :  la langue officielle est le vietnamien et la plupart des habitants ne parlant que cette langue, il faut donc que vous en appreniez les bases avant de partir la corruption, l'insécurité routière, la surtarification des produits pour les étrangers et le manque d'infrastructures modernes. 

Retraite à l'étranger

Annonces Google