Passer sa retraite au Mexique : démarches, visas et avantages

Passer sa retraite au Mexique : démarches, visas et avantages Passer sa retraite au Mexique est le rêve de nombreux seniors souhaitant s'expatrier. Démarches, visas et avantages, retrouvez toutes les informations à connaître avant de franchir le pas.

Saviez-vous que la communauté française représente l'une des communautés étrangères les plus importantes du Mexique ? Entre les descendants des immigrants du siècle dernier et les expatriés, on compte actuellement près de 20 000 Français sur le sol mexicain. Depuis quelques années, de nombreux retraités choisissent de passer leur retraite au Mexique, séduits par ce pays ensoleillé où la douceur de vivre et la convivialité sont érigées en véritable art de vivre. Pour vous aider à préparer votre séjour longue durée, voici quelques conseils pratiques.

Les démarches pour passer sa retraite au Mexique

  • La santé : Pour bénéficier d'une couverture maladie au Mexique, vous devez avertir votre Caisse primaire d'assurance maladie de votre départ. Il vous sera alors fortement conseillé d'adhérer à la Caisse des Français de l'étranger (CFE) qui, contre cotisations, vous couvrira en cas de soins. Vous avez également l'opportunité de souscrire un contrat d'assurance auprès d'une compagnie privée. Dans tous les cas, il est recommandé de contracter une assurance rapatriement. Si les soins sont de bonne qualité au Mexique, ils sont également très chers
  • Les formalités douanières : Le déménagement par la voie maritime est conseillé pour les volumes dépassant les 1 000 kg. Pour un container exclusif, prévoyez un budget compris entre 6 500 ? et 9 000 ?. Pour un container partagé, il faut compter entre 2 000 et 5 000 ? en fonction du volume transporté. Cette fourchette de prix ne comprend pas l'assurance. Sachez que grâce à votre permis de séjour, vous obtiendrez la franchise totale de douane. Il est vivement recommandé de ne pas acheminer de matériel informatique ou de véhicule, car la législation en la matière est contraignante. 
  • Les vaccins : Si aucune vaccination n'est demandée pour un ressortissant français, les autorités sanitaires recommandent toutefois la prescription de certains vaccins. Pour les adultes, une mise à jour des vaccinations contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite est recommandée ainsi qu'une vaccination contre la typhoïde, l'hépatite A et l'hépatite B.
  • Inscription au consulat : Lorsque vous serez installé au Mexique, rapprochez-vous du consulat général de Franceau Mexique afin de vous faire connaître. Cette démarche n'est pas obligatoire, mais elle est conseillée, d'autant plus qu'elle est gratuite. En l'effectuant, vous serez inscrit sur le registre des Français établis hors de France. Cela vous permettra de garder un lien avec la France tout en bénéficiant de démarches administratives facilitées. 

Les visas pour passer sa retraite au Mexique

Pour un séjour n'excédant pas 90 jours, tout ressortissant français n'a besoin que d'un passeport, dont la durée de validité est supérieure à 6 mois, pour pénétrer sur le sol mexicain. Pour les résidents des DOM-TOM, le délai de séjour est ramené à 30 jours. Seul un formulaire migratoire touristique est à remplir, généralement à bord de l'avion. Mais pour un retraité qui souhaite s'installer durablement sur le territoire, il faudra obtenir un visa de type FM2. Ce visa "Visitante Rentista" permet un séjour longue durée, mais n'autorise aucune activité rémunérée. Pour obtenir ce visa, il convient de fournir les pièces justificatives suivantes : 

  • le formulaire de demande de visa complété et signé
  • le passeport en cours de validité pendant toute la durée du séjour au Mexique
  • les photocopies des pages du passeport avec la page d'identité et les pages sur lesquelles figurent, le cas échéant, les visas en vigueur
  • deux photos d'identité récentes
  • des justificatifs de revenus comprenant les trois derniers relevés de compte et une attestation de votre banque s'engageant à effectuer des virements mensuels équivalents à 1 500 dollars américains, majorés de 600 dollars pour chaque personne à charge
  • un justificatif d'arrêt d'activité en France
  • le montant correspondant aux frais de visa

Passer sa retraite au Mexique : les avantages

Voici les meilleures raisons de vivre sa retraite au Mexique : 

  • le rythme de vie, 
  • le dépaysement
  • la richesse du patrimoine culturel et architectural
  • la convivialité de la population
  • le coût de la vie plus bas qu'en France 

Passer sa retraite au Mexique : les inconvénients

Parmi les principaux désagréments du Mexique figurent notamment le manque d'infrastructures, l'insécurité liée au trafic de drogue et l'instabilité économique du pays.

Retraite à l'étranger

Annonces Google