Elizabeth II : quel est son état de santé ? Biographie courte de la reine d'Angleterre

"Elizabeth II : quel est son état de santé ? Biographie courte de la reine d'Angleterre"

Elizabeth II : quel est son état de santé ? Biographie courte de la reine d'Angleterre ELIZABETH II. Reine depuis plus de 70 ans, la santé de la reine d'Angleterre cristallise les inquiétudes des Britanniques. Quel est son âge ? Comment sa mort est-elle anticipée ? Qui lui succédera sur le trône ?

A l'âge de 96 ans, la reine d'Angleterre semble avoir de plus en plus de difficultés à se déplacer normalement. Depuis octobre 2021, elle est régulièrement aperçue se déplaçant appuyée sur une canne, ce qui suscite l'inquiétude des Britanniques vis-à-vis de sa santé. Ses apparitions publiques se raréfient et Sa Majesté est régulièrement contrainte d'annuler sa participation à des évènements en raison de recommandations de ses médecins à se reposer. En juin 2022, à l'occasion des festivités liées à son jubilé de platine, la reine a également annulé sa présence à plusieurs occasions mais a ravi le peuple britannique en se présentant au balcon de Buckingham Palace.

D'après divers médias britanniques, elle se déplacerait occasionnellement en fauteuil roulant dans ses appartements privés. Bien qu'Elizabeth II soit de plus en plus limitée dans ses déplacements, Buckingham affirme que le moral de la souveraine est plus solide que jamais et qu'elle demeure en bonne forme pour son âge. Mais son équipe de communication veille surtout, à travers ses communiqués, à temporiser l'inquiétude des Britanniques au sujet de la santé de la reine. Le décès de la reine provoquera une onde de choc dans le pays et ouvrira un nouveau chapitre de l'histoire du Royaume-Uni.

Comment va la reine d'Angleterre ? Elizabeth II est-elle malade ?

Ces derniers mois, Elizabeth II a été très régulièrement remplacée par des membres de la famille royale. Le prince Charles, son successeur, accompagnée de Camilla assurent de plus en plus sa représentation, ainsi que le duc et le duchesse de Cambridge, le prince William et Kate Middleton. En mai déjà, l'état de santé de la reine d'Angleterre l'a empêchée de tenir son traditionnel discours du Trône devant le Parlement britannique. A l'âge de 96 ans, son affaiblissement l'a contrainte à se faire représenter par son fils, le Prince Charles, héritier de la couronne. Le discours d'ouverture de la session parlementaire est pourtant un évènement incontournable incombant au titulaire de la couronne britannique. Il en est de même durant ce Jubilé où le Prince Charles et le Prince William sont appelés à jouer un grand rôle en représentant la reine dans plusieurs manifestations honorant son long règne.

Depuis près d'un an, et le décès du Prince Philippe, son époux, Elizabeth II semble avoir de plus en plus de difficultés à se déplacer normalement. La reine, qui est désormais plus proche de l'âge de 100 que de 90 ans fait face à des "problèmes de mobilité épisodiques" d'après un communiqué du palais de Buckingham. Cela l'a contrainte à annuler son traditionnel discours du trône en mai 2022 devant le Parlement britannique. Elle s'aide désormais d'une canne pour marcher, ne pouvant plus utiliser sa jambe gauche comme elle l'a elle-même annoncé, et les déplacements en voiture vers le palais de Westminster ont remplacé ses apparitions en calèche pour effectuer ce trajet. D'après divers médias britanniques, elle se déplacerait occasionnellement en fauteuil roulant dans ses appartements privés. Bien qu'elle soit de plus en plus limitée dans ses déplacements, Buckingham affirme que moral de la souveraine est plus solide que jamais et qu'elle demeure en bonne forme pour son âge. Mais son équipe de communication veille surtout, à travers ses communiqués, à temporiser l'inquiétude des Britanniques au sujet de la santé de la reine.

Le 20 février dernier, la reine d'Angleterre, Elizabeth II, a été contaminée par le coronavirus. Le palais de Buckingham a annoncé que la monarque britannique possédait de "légers symptômes" de la maladie, "comparables à ceux d'un rhume". A Windsor, elle n'a alors mené plus que des "tâches légères", durant sa période de contamination. Richard Fitzwilliams, commentateur royal, a confirmé auprès de l'AFP que la reine est "très stoïque" et qu'elle a "toujours été très positive". The Guardian a également indiqué que de nombreux médecins, dont Sir Huw Thomas, le chef de l'équipe médicale royale et médecin d'Elizabeth II, étaient à son chevet durant cette période. Il semble qu'elle ait contracté le Covid-19 au contact de son fils, le prince Charles, deux jours seulement avant que celui-ci ne soit testé positif. L'annonce de la contamination de la Reine avait relancé les inquiétudes des sujets de Sa Majesté... Bien que triplement vaccinée, la monarque est âgée, et semble de plus en plus limitée, dans sa mobilité, depuis quelques mois.

Biographie courte de la reine Elizabeth II - Élisabeth Alexandra Mary naît le 21 avril 1926 à Londres et n'est pas réellement destinée à régner, son père étant le frère du roi. En 1936, alors qu'elle est âgée de 10 ans, son oncle Edouard VIII abdique, le père d'Elizabeth accède au trône tandis que la jeune Elizabeth devient l'héritière présomptive de la Couronne britannique. Durant la Seconde Guerre mondiale, elle refuse d'être évacuée de Londres et s'engage au sein de l'Auxiliary Territorial Service, où elle devient conductrice d'ambulance. Le 20 novembre 1947, elle épouse Philip Mountbatten, prince de Grèce et de Danemark, rencontré quelques années auparavant. Leur mariage donne naissance à quatre enfants : Charles (1948), prince de Galles et héritier du trône britannique, Anne (1950), Andrew (1960)et Edward (1964). A partir de 1951, la princesse remplace fréquemment son père malade durant les cérémonies publiques. Il décède subitement le 6 février 1952 alors qu'Elizabeth et le prince Philippe sont au Kenya en tournée officielle. Malgré les attributions politiques symboliques qu'elle incarne, la reine a su susciter l'unité et la cohésion de son pays et du Commonwealth. Son règne n'est pas sans remous, particulièrement dans les années 1980-1990, période à laquelle la famille royale est le sujet favori de la presse à scandales. La reine Elizabeth est aujourd'hui mère, grand-mère et arrière-grand-mère. Son fils Charles devrait lui succéder à sa mort. Elle est depuis 2015 le souverain britannique ayant régné le plus longtemps. Le décès de son mari le prince Philippe le 9 avril 2021 , à presque 100 ans, éprouve la reine et la famille royale britanniques.  La Grande-Bretagne a célébré en juin 2022 les 70 ans de son règne à l'occasion de grandes festivités. 

Jeunesse et éducation royale

Élisabeth Alexandra Mary voit le jour le 21 avril 1926. Elle est le premier enfant du prince Albert, duc d'York et d'Elizabeth Bowes-Lyon. Surnommé "Lilibet" par son père dans son enfance, Margaret, sa sœur cadette, naît ans après elle. Elles sont éduquées à domicile par une gouvernante, Marion Crawford, qui leur enseigne l'histoire, l'élocution, la littérature et la musique. la jeune Elizabeth développe à cette période une passion pour les chiens, les chevaux ainsi qu'une compréhension étonnantes des responsabilités. A sa naissance, Elizabeth est troisième dans l'ordre de succession au trône britannique. Son destin est bouleversé en 1936 lorsque son grand-père, le roi George V décède et que son oncle, Édouard VIII, abdique après quelques mois de règne. Elle devient soudainement à l'âge de 10 ans héritière présomptive  au trône britannique. L'éducation de la future souveraine prend un nouveau tournant, elle étudie notamment le français et l'histoire constitutionnelle. Durant la Seconde Guerre mondiale, sa famille reste habiter à Londres alors que la ville est bombardée. Elle participe s'implique dans l'effort commun et devient conductrice d'ambulance. Elle épouse le prince Philippe de Grèce et de Danemark le 20 novembre 1947 à l'abbaye de Westminster. Elle donne naissance à son premier enfant, Charles, en 1949, héritier du trône britannique, puis à la princesse Anne en 1950.

Couronnement et règne d'Elizabeth II

A partir de 1951, la santé fragile de son père le roi George VI contraint Elizabeth à s'investir de plus en plus dans la vie publique. Elle le remplace fréquemment en Angleterre et à l'étranger. En février 1952, alors qu'elle réalise une tournée officielle à l'étranger, Elizabeth apprend la mort de son père, emporté par un cancer du poumon. Elle devient reine à l'âge de 26 ans et s'installe au palais de Buckingham, résidence officielle des souverains britanniques, avec sa famille. Son couronnement a lieu le 2 juin 1953 à l'abbaye de Westminster. Elle devient par la même occasion chef du Commonwealth et de 16 pays. La cérémonie est retransmise à la télévision pour la première fois de l'histoire. Durant son règne, elle assiste à la transformation de l'Empire britannique en Commonwealth. Elle est également témoin des évolutions politique, sociale et économique du pays. La reine parvient à maintenir et à lisser son image avec le temps, malgré les crises successives du début des années 1990. Depuis quelques années, le prince Charles prend de plus en plus part aux obligations incombant normalement au monarque. En 2021, la transition s'est accélérée en raison de la santé instable de la souveraine. 

Le jubilé de platine de la reine d'Angleterre

Le jubilé de platine de la reine Élisabeth II, marquant ses 70 ans de règne, a été célébré du 2 au 5 juin 2022. Divers manifestations dont la traditionnelle parade du Trooping the Colour, une messe à la cathédrale Saint-Paul et un concert donné au palais, intitulé " Platinum Party at the Palace " célèbrent en grandes pompes l'évènement. La reine, en raison de problèmes de santé, n'assiste qu'à une partie des célébrations. Les festivités grandioses ont enchanté le peuple britannique et avait l'air d'un "aurevoir joyeux" aux yeux des observateurs.

Âge d'Elizabeth II

Bien qu'elle fête son anniversaire deux fois par an (le 21 avril et en juin, pour permettre au défilé militaire de se dérouler sous un temps clément), le temps semble ne pas avoir de prise sur la reine Elizabeth II. Et pourtant... celle qui a fêté ses 96 ans le 21 avril 2022 a d'ores et déjà célébré son jubilé d'or (cinquantième anniversaire de son règne) en 2002, et son jubilé de diamant (60 ans de règne) en 2012. Le 6 février 2022 marque le jubilé de platine de la reine nonagénaire (70 ans de règne). Cet événement fait d'elle la première souveraine du Royaume-Uni à atteindre une telle longévité - en Europe, c'est Louis XIV, avec ses 72 ans de règne, qui est le souverain à avoir régné plus longtemps. Résultat : hors d'âge, Elizabeth II a déjà vu défiler 15 Premier ministres britanniques (de Winston Churchill à Boris Johnson) et 10 Présidents français. La longévité est aussi une histoire de famille chez les Windsor : la Reine mère est décédée à 101 ans, le 1er avril 2002. Son fils Charles, l'éternel Prince de Galles, peut donc bien attendre encore un peu pour régner à son tour. En attendant, Sa Majesté se révèle plutôt flegmatique. Stéphane Bern dit d'ailleurs d'elle qu'elle "accompagne les changements plus qu'elle ne les anticipe".

La mort de la reine d'Angleterre : un évènement préparé dans les moindres détails

reine d'Angleterre mort
Portrait de la reine Elizabeth II par l'artiste Rob Munday (2004) © Kirsty Wigglesworth/AP/SIPA (publiée le 31/05/2022)

Si l'état de santé est un sujet sensible politiquement, c'est parce qu'il recoupe aussi celui de l'après. La fin du règne d'Elizabeth II devrait ressembler à une déflagration politique, même si les autorités britanniques ont déjà en tête le protocole à suivre.  Tout est déjà prêt pour organiser les funérailles de la reine à l'annonce de son décès et rien n'est laissé au hasard. Le jeudi 28 juin 2018, les ministres britanniques se sont réunis dans le plus grand secret, afin de "répéter" la marche à suivre lorsqu'aura lieu la mort de la reine Elizabeth II. Ils ont ainsi préparé "les heures et les jours qui suivront le décès de la reine". On sait d'ores et déjà que dix jours de deuil national seront décrétés à l'annonce de la mort de celle qui est au pouvoir depuis 1952.  Enfin, la dépouille de la reine "sera exposée solennellement pendant cinq jours dans Westminster Hall". Le protocole détermine le moment où le premier ministre s'exprimera pour informer le peuple britannique de la nouvelle.

Pour la mort de la reine d'Angleterre : un plan digne de 007

reine d'Angleterre mort du prince Philip
Procession lors des funérailles du Prince Philip, époux de la reine, le 17 avril 2021 © Danny Lawson/AP/SIPA (publiée le 31/05/2022)

L'information de la mort d'Elizabeth II, lorsqu'elle surviendra, suivra un chemin bien particulier avant de devenir publique. "London Bridge est en panne, je répète, London Bridge est en panne", voici la phrase, digne d'un code utilisé par des espions, que le secrétaire privé de la reine transmettra à des émissaires désignés le jour de son décès. Une information qui restera, le temps de quelques heures, secret défense. Buckingham souhaite avant tout maîtriser cet événement, qui une fois révélé, deviendra incontrôlable. Le Premier ministre sera averti, ainsi que les chefs d'Etats membres du Commonwealth. "L'information voyagera comme l'onde de compression avant un tremblement de terre, détectable uniquement par un équipement spécial", décrit le journaliste Sam Knight, auprès du Parisien. Plus tard, lors de l'annonce aux médias, c'est un second volet du dispositif qui se mettra en place. Un panneau noir sera visible aux portes du palais de Buckingham, la résidence de la reine, installé par un valet de chambre en habits de deuil.  Les drapeaux de tout le Royaume-Uni tomberont et suivront des jours de commémorations avec notamment la procession de Buckingham Palace, avec un gigantesque défilé militaire, jusqu'au point d'orgue, les obsèques, qui auront lieu neuf jours après le décès. A cette date, qui aura les allure d'un jour férié, de nombreux corps de métier auront droit à un repos : magasins fermés, marché boursier inactif… Les bus s'arrêteront même quelques instants à 11 heures, lors de l'arrivée du cercueil à l'abbaye de Westminster, au moment de dire un dernier adieu à Elizabeth II, "le dernier lien vivant de la Grande-Bretagne avec notre ancienne grandeur", commente Sam Knight. La reine sera ensuite enterrée à la chapelle King George VI au château de Windsor, aux côtés de son époux.

Ordre de succession au décès de la reine d'Angleterre

reine d'Angleterre Charles
Photographie de la Reine d'Angleterre, Elisabeth II, en compagnie de Charles et William, héritiers du trône © Stefan Wermuth/AP/SIPA (publiée le 31/05/2022)

Dans l'ordre de succession au trône, c'est le fils aîné de la Reine, Charles, qui deviendra roi après la mort de sa mère. S'il venait à son tour à décéder, son fils William, duc de Cambridge, monterait sur le trône. Après ce dernier, c'est Georges de Cambridge, fils aîné de William et de Catherine, dite Kate Middleton, qui accèdera au trône. Les suivants dans l'ordre de succession sont sa sœur cadette, la princesse Charlotte de Cambridge puis son frère, le prince Louis de Cambridge.

Contemporain