Changement d'heure : passe-t-on à l'heure d'été en 2022 ? Les infos pratiques

"Changement d'heure : passe-t-on à l'heure d'été en 2022 ? Les infos pratiques"

Changement d'heure : passe-t-on à l'heure d'été en 2022 ? Les infos pratiques CHANGEMENT HEURE ETE 2022. L'heure d'été en France arrive bien avant l'été à proprement parler ! Mode d'emploi du prochain changement d'heure.

[Mis à jour le 22 décembre 2021 à 16h08] Dans la nuit de samedi 26 mars 2022 à dimanche 27 mars 2022, la France passera à l’heure d’été. Un changement d’heure qui se déroulera en plein milieu de la nuit, précisément à 2 heures du matin. Les aiguilles passent alors instantanément de 2 heures à 3 heures recul des aiguilles à 2h (plus d'informations ici).   

Le changement d’heure fait débat depuis son entrée en vigueur, en 1976. L’objectif initial de la mesure était d’économiser de l'électricité en obtenant une heure de luminosité naturelle supplémentaire en début de journée. Néanmoins, ces économies ont toujours ou presque été contestées. Les autorités françaises et une décision du Parlement européen ont depuis acté la fin de cette tradition, qui n'interviendra cependant pas tout de suite. Sa suppression attendra la fin de la pandémie de Covid-19 et dépendra également de l'harmonisation des États membres autour du dilemme heure d’hiver/heure d’été permanente (plus d'infos ici).

A quelle date et à quelle heure a été programmé le changement d'heure d'été 2022 ?

Le changement d'heure d'été a toujours lieu le dernier week-end (complet) de mars, à 2 heures du matin, dans la nuit du samedi au dimanche. Le changement d'heure d'été 2022 a donc lieu dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 mars 2022, avec un saut des aiguilles de 2 heures à 3 heures du matin.

Quand et comment s'effectue le passage à l'heure d'été ?

Lors du changement d'heure d'été, à 2 heures du matin, il faut toujours avancer les aiguilles de sa vieille montre ou de son horloge ancestrale d'une heure. A 2 heures, la France passe en effet instantanément à 3 heures. En termes plus techniques, l'Hexagone "switche" de GMT+1 (heure d'hiver) à GMT+2 (heure d'été). Si une heure de sommeil est ainsi "perdue", la nuit tombe, en revanche, une heure plus tard. La manœuvre fait donc artificiellement perdre une heure de sommeil, mais gagner également artificiellement une heure de luminosité naturelle en fin de journée, en plus du rallongement naturel et progressif des journées à l'approche du solstice d'été, en juin. Bien évidemment, les smartphones comme tous les appareils connectés passent à l'heure d'été automatiquement, sans qu'aucune intervention ne soit nécessaire.

Le changement d'heure de mars 2022 est-il le dernier ?

Non seulement le changement d'heure d'été de mars 2022 n'est pas le dernier, mais plusieurs autres changements d'heure doivent encore suivre ensuite. Selon la Commission européenne, citée par Le Figaro.fr, la suppression du changement d'heure n'interviendra, en effet, sans doute pas en 2022. Hormis le retard induit par la crise sanitaire du Covid, ce qui bloque est l'harmonisation entre les Etats membres. L'Union européenne connaît en effet trois fuseaux horaires aujourd'hui, et une directive de l'UE suggère de laisser chaque Etat choisir de supprimer ou non le changement d'heure, pour ensuite passer soit à l'heure d'hiver soit à l'heure d'été permanente. Ladite directive de l'Union européenne a été validée par le Parlement européen en mars 2019, mais elle doit aussi l'être par le Conseil des ministres (qui unit les représentants des différents États membres de l'UE). C'est là que les négociations patinent.

Comme l'a récemment confié au journal Sud Ouest l'eurodéputée EELV Karima Delli, qui chapeaute la réforme à Bruxelles, la situation est "au point mort". Le 26 mars 2021, l'eurodéputée déplorait déjà que "plusieurs États d'Europe du Sud ne se montraient pas spécialement favorables à la fin du changement d'heure, à l'inverse de pays d'Europe du Nord. Chacun avait son idée". En raison du blocage actuel, "il serait extrêmement difficile d'envisager une fin du changement d'heure pour 2022 ou [même] 2023", concluait-elle.

Quel est l'avis des Français sur la fin du changement d'heure ?

En février 2018, le Parlement européen a sondé les citoyens de l'UE sur le sujet du changement d'heure. Parmi les 4,6 millions d'Européens qui ont répondu, 84% se sont dit pour la fin du changement d'heure. En mars 2019, une consultation citoyenne, menée en France cette fois auprès de 2,1 millions de participants, via le site de l'Assemblée nationale, avait aussi donné une nette préférence française pour la fin du changement d'heure (83,71%). Et les Français se prononçaient également assez nettement (près de 60%) pour rester définitivement à l'heure d'été comme heure saisonnière permanente : 59,17% des répondants ont choisi cette option contre 36,97% pour l’heure d’hiver, pourtant plus proche de l'heure dite "solaire" ou naturelle. 46,62% invoquaient la santé et les rythmes biologiques ; 22,15% des répondants expliquaient leur choix par leur volonté de permettre le développement d’activités de loisirs en fin de journée ; 10,16% entendaient favoriser les économies d’énergies ; 10,72% assurer un bon fonctionnement des échanges avec les pays voisins et enfin 8,93% mentionnaient la sécurité routière.

41% des sondés "pour l'heure d'hiver permanente", dans une étude récente

Les mentalités ont-elles évolué depuis la consultation officielle de 2019 ? Selon un sondage exclusif réalisé par YouGov France pour Linternaute*, à la question "A terme, dans quelle mesure êtes-vous pour, ou contre, le fait de rester de façon permanente à l'heure d'hiver ?". 41% des sondés ont répondu "Pour", 40% ont se sont déclarés "Contre". Le résultat se montre donc très serré. Si l'on affine le verdict, 18% des sondés se disent "totalement pour" rester en permanence à l'heure d'hiver, quand 23% sont "plutôt pour".

De l'autre côté, 22% des Français interrogés se disent "totalement contre" l'heure d'hiver permanente, et 18% "plutôt contre". 19% des interrogés ne savent tout bonnement pas s'ils sont pour ou contre une heure d'hiver toute l'année, autrement dit un décalage permanent d'une heure avec l'heure solaire, contre un décalage de deux heures lorsqu'on est à l'heure d'été.

* Sondage réalisé en ligne du 6 au 7 octobre 2021, sur 1 007 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus.

Changement d'heure d'hiver
© YouGov

Quand et comment a été mis en place le changement d'heure en France ? 

Le changement d'heure a été instauré au sein de plusieurs pays européens dans les années 70. Le prix de l'énergie était alors décuplé par les premiers chocs pétroliers entraînés par l'OPEP. La France a quant à elle adopté la mesure de l'heure d'été en 1976. Objectif : économiser de l'électricité en grappillant artificiellement une heure de luminosité naturelle le matin. Un credo controversé depuis plusieurs décennies à cause des effets négatifs collatéraux du double changement d'heure saisonnier, sans bénéfices suffisants en contrepartie. Les dates de changement d'heure ont été harmonisées dans les 1980 entre les Etats membres de l'UE, pour favoriser la fluidité des communications et des transports entre eux.