Ecole et Covid : le coronavirus peut-il encore être à l'origine de fermeture de classes ?

"Ecole et Covid : le coronavirus peut-il encore être à l'origine de fermeture de classes ?"

Ecole et Covid : le coronavirus peut-il encore être à l'origine de fermeture de classes ? ECOLE ET COVID. Bien que la situation sanitaire s'améliore, le Covid-19 circule encore en France. Pour autant, le gouvernement estime que la fermeture d'une classe ne doit survenir qu'en tout dernier recours.

[Mis à jour le 4 août 2022 à 16h08] Dans moins d'un mois, les élèves vont reprendre le chemin de l'école. Depuis 2020, on commence à en avoir l'habitude, le coronavirus fait partie intégrante de la vie en société. C'est pourquoi différents protocoles ont été appliqués au sein des établissements scolaires. Pour cette rentrée 2022, un nouveau dispositif a été annoncé par le ministère de l'Éducation nationale fin juillet. 

La grande nouveauté de ce dernier est qu'il ne prévoit pas de fermeture de classe ou, tout du moins, cette mesure n'est pas mentionnée nommément dans le protocole. En cas de forte reprise épidémique, il n'est donc pas exclu que l'exécutif réimpose des fermetures de classes ou d'établissements. Il s'agit donc, désormais, d'une option utilisée en tout dernier recours. De même, le port du masque en milieu scolaire évolue également. Il n'est plus obligatoire. L'Éducation nationale souhaite ainsi mettre en place "un alignement de l'école avec la population générale. Il n'y a pas de règle spécifique en milieu scolaire, plus de politique spécifique de tests à l'école, ni de dispositif de contact tracing spécifique en milieu scolaire".

Les classes et les écoles peuvent-elles fermer ? 

Depuis janvier, le principe général établi par le ministère de l'Education nationale est celui-ci : même en cas d'apparition de contaminations, les classes ne ferment pas et les enfants sont testés dès lors qu'un cas de Covid est identifié dans la classe. Des fermetures de classe peuvent tout de même intervenir en réalité "en fonction de la situation". "En présence par exemple d'un très grand nombre de cas", ont précisé les services du ministère. Ces derniers mois, les fermetures de classe ont été très rares, de l'ordre de quelques dizaines chaque semaine.

Que faire quand son enfant est positif au Covid-19 ?

Le protocole en la matière n'a pas évolué : il demeure le même à la rentrée scolaire 2022. L'enfant positif doit s'isoler et donc ne pas être amener en cours ou en classe, pendant 7 jours, ou bien 5 jours si un test antigénique ou PCR est effectué au bout de 5 jours et que celui-ci est négatif. Attention toutefois, pour les enfants de plus de 12 ans n'ayant pas de schéma vaccinal complet, la période d'isolement est de 10 jours, ou bien de 7 jours si un test antigénique ou PCR est effectué et que celui-ci est négatif.

Circulation du Covid dans les écoles

Voici les taux d'incidence (nombre de cas pour 100 000) mesurés sur la dernière semaine glissante par niveau scolaire. Les chiffres ci-dessous sont établis par Santé publique France et extraits du site Data.gouv.

Que se passe-t-il lorsqu'un élève est cas contact ?

Le ministère de l'Education nationale a mis en ligne des infographies pour rendre le dispositif anti-Covid facilement compréhensible.

A l'école élementaire

Au collège et au lycée

Un protocole sanitaire a aussi été mis en place pour cette année scolaire 2022-2023. Les règles évoluent en fonction de la situation épidémique en France, mais il est à noter qu'il n'est désormais plus prévu de rendre à nouveau obligatoire le port du masque. Les bonnes pratiques pour limiter la propagation du virus sont rappelées encore et encore.

Coronavirus