Guerre Ukraine-Russie : tensions près de Zaporijjia et en Crimée, cartes et bilan du conflit

"Guerre Ukraine-Russie : tensions près de Zaporijjia et en Crimée, cartes et bilan du conflit"

Guerre Ukraine-Russie : tensions près de Zaporijjia et en Crimée, cartes et bilan du conflit UKRAINE. La guerre en Ukraine fait toujours rage depuis l'invasion russe du 24 février 2022. Les tensions se cristallisent sur des zones sensibles et stratégiques : la centrale nucléaire de Zaporijjia et la Crimée. Où en est le conflit ?

La guerre en Ukraine fait toujours rage aux portes de l'Europe. Près de six mois après le début du conflit, la centrale nucléaire de Zaporijjia, aux mains des Russes depuis le 4 mars 2022, est toujours un des points sensibles. Début août, de nouvelles frappes sur des villes voisines et sur le site nucléaire ont relancé les inquiétudes de la communauté internationale. L'Ukraine accuse l'envahisseur de mettre en danger la centrale tandis que la Russie se défend d'attaquer et renvoie les accusations à Kiev. Le 18 août, à quelques heures de la rencontre prévue entre le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, et les présidents ukrainien Volodymyr Zelensky et turc Recep Tayyip Erdogan, le ministère russe de la Défense a assuré dans un communiqué que "seules des unités assurant la sécurité se trouvent" sur la centrale de Zaporijjia.

Pourtant le discours de Moscou ne convainc pas et le 17 août l'inspection de la centrale nucléaire par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a de nouveau été réclamée par l'Otan lors d'une conférence de presse. Selon l'organisation occidentale l'occupation du site par les Russes "constitue une grave menace pour sa sécurité et augmente les risques d'accident ou d'incident nucléaire". Mais un autre site hautement stratégique et symbolique devient central dans la guerre en Ukraine : la Crimée. Et cette fois, la menace vient de Kiev qui après avoir lancé des frappes sur la péninsule a menacé le 17 août d'attaquer le pont de Kretch qui relie la Russie au territoire annexé par Moscou en 2014.

Six mois de guerre en Ukraine

Le guerre en Ukraine déclenchée par l'invasion du pays de l'est de l'Europe par les troupes de Vladimir Poutine traîne en longueu et les objectifs de l'"opération militaire spéciale" de Moscou censée "dénazifier" l'Ukraine sont toujours flous. Six mois après le début des combats la pression ne retombe pas et les bombardements sont toujours légion dans un pays qui a reçu le soutien du monde entier (ou presque) quand son agresseur s'est vu être sanctionné à divers niveaux par les principaux pays du globe. Qu'importe, les combats continuent. Leur typologie a toutefois évolué et après avoir multiplié les bombardements à divers endroits du pays, la Russie a concentré ses efforts dans l'est et le sud du pays où elle a pris le contrôle de plusieurs régions mais aussi de la centrale nucléaire du Zaporijjia et de tous les accès à la mer, des lieux hautement stratégiques. Les troupes russes et ukrainiennes poursuivent les offensives tandis que le bilan humain déjà dramatique continue de s'alourdir. La guerre a également des conséquences à l'échelle mondiale, notamment d'un point de vue financier. Actualités, carte et bilan... Voici les clés pour suivre la guerre en Ukraine au jour le jour.

La centrale de Zaporijjia au cœur de la guerre en Ukraine ?

Dix jours après le début de la guerre en Ukraine, soit le 4 mais 2022, l'armée russe s'est emparée de la centrale de Zaporijjia dans le sud-est du pays. Cette prise de contrôle n'est pas anodine puisque depuis la Russie a la main mise sur la plus grande centrale nucléaire d'Europe faisant planer une menace directe sur l'Ukraine et l'Occident. Plusieurs frappes ont frôlé le site et les villes voisines mais les tensions se sont ravivées en août quand plusieurs bombardements ont touché un bâtiment de stockage radioactif et provoqué l'arrêt automatique d'un des six réacteurs. Moscou et Kiev s'accusent mutuellement d'être à l'origine des frappes. Reste qu'aux yeux de la communauté internationale la Russie est la première responsable de la dangerosité du site, l'AIEA expliquant que depuis la prise de contrôle aucune information sur l'activité du site n'est disponible. L'Onu et le directeur générale de l'Agence de l'énergie atomique, Rafael Grossi, ont demandé à la suite des frappes l'envoi d'une mission d'inspection sur place "dans les meilleurs délais". Mais l'organisation attend encore de pouvoir se rendre sur place.

Le président ukrainien adopte un ton alarmiste pour décrire la situation à Zaporijjia comparant la centrale à une "bombe à retardement" et une menace pour l'Europe tant qu'elle est aux mains des Russes. L'AIEA plaide pour qu'un accord soit trouvé entre Moscou et Kiev et permette la venue des experts de l'agence. "La situation à la centrale nucléaire est alarmante", a-t-il indiqué sur Twitter. "Les actions militaires mettent en péril la sûreté et la sécurité nucléaires. Elles doivent cesser immédiatement. Une mission de l'AEIA nous permettrait de mener à bien les activités techniques nécessaires et d'exercer une influence stabilisatrice" a-t-il ajouté.

Actualités sur la guerre en Ukraine

Depuis six mois, l'Ukraine est donc en guerre contre la Russie. Une invasion qui a des conséquences directes sur le pays, tant sur la perte de contrôle de certains territoires que sur un bilan humain particulièrement lourd. Alors que les frontières de l'Ukraine sont en passe d'être redessinées par la Russie, le retour de la guerre aux portes de l'Union européenne a entraîné d'importants chamboulements jusqu'en France et même dans le monde entier, tant sur le plan géopolitique que financier. Les répercussions sur les prix de l'alimentaire ou encore de l'énergie ne se sont pas faites attendre, tandis que diverses sanctions internationales ont été prises. Découvrez ci-dessous les dernières actualités liées à la guerre en Ukraine.

Carte de la guerre en Ukraine

En cinq mois de guerre, la Russie a gagné du terrain en Ukraine. Elle a pris le contrôle de plusieurs territoires, à l'est du pays, étendant son emprise dans les oblasts de Louhansk et Donetsk (orange) -déjà en partie acquis à la cause russe-, ainsi qu'au nord de ces deux régions, à proximité de Kharkiv (zone rouge), mais aussi au sud du pays, sur les bords de la mer d'Azov, tout comme sur une partie des côtes de la mer Noire (zone rouge). C'est sur ces secteurs là que l'armée de Vladimir Poutine concentre réellement ses efforts, comme en atteste la carte mise à jour tous les jours par Project Owl. 

Comment bien suivre l'évolution de la guerre en Ukraine ?

Qui dit guerre dit guerre d'information. Forcément, entre l'Ukraine et la Russie, les versions sur les faits qui se produisent sur le terrain divergent. La propagande va bon train, tant du côté de Kiev que de Moscou. Au milieu de tout ça, comment s'y retrouver ? Sur les réseaux sociaux, deux anciens militaires suivent très régulièrement l'évolution du conflit. Tout d'abord, Michel Goya, ex-colonel des troupes marines devenu spécialiste dans l'analyse des guerres. Depuis le début du conflit en Ukraine, il commente et document les combats sur son compte Twitter, lui qui est également devenu consultant pour BFM TV.

Par ailleurs, Cédric Mas, président de l'institut Action résilience, suit lui aussi l'avancée de la guerre en Ukraine au jour le jour. Ses cartes et diverses images, agrémentées de commentaires détaillés, permettent de mieux comprendre l'évolution du conflit.

Quelles sont les causes de la guerre en Ukraine ?

Pourquoi Vladimir Poutine a-t-il décidé de lancer une "opération militaire" en Ukraine ? La tentative d'invasion russe est le résultat de longs mois de tensions entre la Russie et son voisin. Retour sur les origines lointaines et les causes immédiates de la guerre dans notre article dédié ci-dessous.

Morts, blessés… Bilan de la guerre en Ukraine

Le bilan de la guerre en Ukraine s'alourdit de jour en jour. Toutefois, difficile d'en établir un précis au quotidien. Seules les Nations unies tentent de mettre à jour régulièrement le nombre de personnes tuées et blessées par les combats. Chaque semaine, l'organisation fait un point sur les pertes civiles dans le pays.

Selon les derniers chiffres publiés, en date du dimanche 24 juillet 2022, 5 237 civils sont morts depuis que la guerre a éclaté. Parmi lesquels, 4 889 sont des adultes et 348 des enfants. Par ailleurs, au moins 7035 personnes ont été blessées. Un bilan qui manque toutefois de précision, comme le reconnait l'ONU elle-même : "les chiffres réels sont considérablement plus élevés, car la réception des informations provenant de certains endroits où des hostilités intenses se sont déroulées ont été retardées et de nombreux rapports sont toujours en attente de confirmation."

Du côté du bilan militaire, ni l'Ukraine ni la Russie ne dévoilent publiquement les chiffres des pertes.