Assurance scolaire : obligatoire ou facultative, extrascolaire... L'essentiel

Chargement de votre vidéo
"Assurance scolaire : obligatoire ou facultative, extrascolaire... L'essentiel"

Assurance scolaire : obligatoire ou facultative, extrascolaire... L'essentiel L'assurance scolaire est en principe facultative, mais elle demeure incontournable dans certaines circonstances pour protéger votre enfant lorsqu'il est victime ou auteur de dommages.

Inscription au club de sport, fournitures scolaires, mode de garde... En cette rentrée des classes, vous êtes persuadé d'avoir pensé à tout. Avez-vous pris soin de souscrire une assurance scolaire ? Dans certains cas, cette dernière peut se révéler obligatoire, car elle permet de protéger votre enfant. Dans quels cas est-elle nécessaire ? Quel est le prix d'une assurance scolaire ? On répond à vos questions.  

Doit-on nécessairement souscrire une assurance scolaire ?

Non, en principe, elle est facultative, mais elle est obligatoire dans certaines circonstances. Pour les activités scolaires dites obligatoires par exemple, qui figurent dans l'emploi du temps de l'enfant, vous n'êtes pas obligé d'y souscrire. 

Toutefois, si votre enfant est amené à effectuer des activités facultatives (sortie au musée, séjour linguistique, classe verte...), organisées par l'établissement scolaire, vous devrez l'assurer. Il en est de même lorsqu'il déjeune à la cantine et s'il effectue des activités périscolaires après l'école, peut-on lire sur le site internet du ministère de l'Education nationale. 

A quoi l'assurance scolaire sert-elle ? Quelles garanties ?

L'assurance scolaire comporte toujours deux garanties. La garantie d'accident corporel va couvrir les dommages que votre enfant subit, "y compris s'il se blesse lui-même", explique-t-on service-public.fr. Quant à la garantie de responsabilité civileelle le couvre lorsqu'il est responsable de dommages causés à autrui.

Très concrètement, l'assurance scolaire protège l'enfant dans un cadre bien précis : sur le chemin de l'école et pendant les activités scolaires obligatoires (inscrites dans son emploi du temps). Il est possible d'ajouter des garanties complémentaires, couvrant le racket ou le cyberharcèlement par exemple. L'assurance extra-scolaire, elle, protège votre enfant 24 heures sur 24 à l'école, au domicile familial, mais aussi durant les activités extra-scolaires. Attendez-vous à voir le prix de votre assurance scolaire grimper (lire plus bas). 

Pourquoi faut-il consulter son contrat d'assurance habitation en amont ?

Pour éviter les doublons, tout simplement. Votre contrat multirisques habitation peut contenir une clause de responsabilité civile. Idem pour certains contrats individuels : une garantie des accidents de la vie peut être incluse. Dans ce cas votre enfant est déjà protégé. 

Si ce n'est pas le cas, sachez que vous pouvez vous tourner vers de nombreux acteurs pour souscrire une assurance scolaire, des compagnies d'assurances (Macif, MAE, etc) voire une enseigne comme Carrefour. Vous pouvez aussi demander à bénéficier d'une assurance scolaire en adhérant à une association de parents d'élèves. 

Quel est le prix d'une assurance scolaire ?

Il dépend de la formule à laquelle vous souscrivez. Les prix débutent à huit euros pour une assurance scolaire classique. Le prix d'une assurance scolaire est en général de 10 euros par an et par enfant. Ce coût augmente si vous décidez de compléter votre contrat avec des garanties complémentaires ou si vous optez pour une assurance extrascolaire. Si vous choisissez une assurance scolaire et une assurance extra-scolaire, sachez que les tarifs grimpent en flèche et peuvent aisément dépasser les 40 euros par enfant et par an. Ayez à l'esprit que, comme pour toute assurance, des plafonds de prise en charge sont imposés (pour l'optique ou le dentaire par exemple). 

Comment opérer la résiliation d'une assurance scolaire ?

Pour procéder à la résiliation d'une assurance scolaire, sachez que vous devrez adresser une lettre en courrier recommandé à l'assureur. Attention, la résiliation ne peut pas intervenir avant l'échéance annuelle. Cette dernière est inscrite dans le votre contrat d'assurance scolaire. Pensez donc à bien le lire au préalable avant d'adresser votre courrier. Un délai de préavis peut en effet vous être imposé pour résilier une assurance scolaire.