Agirc-Arrco : réversion, retraite, mon compte… Tout savoir

Agirc-Arrco : réversion, retraite, mon compte… Tout savoir AGIRC ARRCO. La retraite dite Agirc-Arrco est la retraite complémentaire des salariés du secteur privé. Démarches, pensions de réversion, compte en ligne... on vous dit ce qu'il faut savoir.

[Mis à jour le 30 septembre 2022 à 10h29] Dans un communiqué de presse publié le 17 mars dernier, l’Agirc-Arrco a annoncé son retour à l’équilibre financier "technique" fin 2021. En effet, grâce notamment à un résultat technique (différence entre les cotisations collectées et les charges versées, sans prendre en compte les produits financiers du régime) de 2 milliards d’euros, le régime complémentaire n’a plus de dettes. Ce retour à une situation financière saine est notamment dû, d’après l’Agirc-Arrco, au rebond observé de l’économie française et à la gestion décrite comme "responsable" des partenaires sociaux (représentants des salariés et des entreprises).

Parmi ces représentants des salariés, le syndicat Force Ouvrière a en revanche fait savoir son mécontentement cet été. Alors que la décision d’une revalorisation de 4 % des retraites de base a été décidée par le projet de loi portant sur les mesures d'urgence pour la protection du pouvoir d'achat adopté le 3 août, rien n’est actuellement prévu pour la retraite complémentaire Agirc-Arrco, malgré des réserves de 68 milliards d’euros annoncées par le régime. FO "a exigé une revalorisation forte des pensions, le plus rapidement possible", mais pour l’instant, la prochaine augmentation est fixée au mois de novembre selon le calendrier prévu par l’Agirc-Arrco. A suivre donc.

Le régime Agirc-Arrco, c'est quoi ?

Le régime Agirc-Arrco est un régime de retraite complémentaire des salariés. Unifié au 1er janvier 2019, ce régime est né de la fusion entre :

  • l’Agirc (l’Association générale des institutions de retraite des cadres) créée en 1947 par des partenaires sociaux pour gérer un régime de retraite complémentaire dédié aux salariés cadres de l’industrie et du commerce ;
  • l’Arrco (l'Association des régimes de retraite complémentaire des salariés) créée en 1961 par le CNPF (Conseil national du patronat français), FO (Force Ouvrière) et la CFDT (Confédération française des travailleurs chrétiens) pour proposer un régime complémentaire aux autres salariés du privé.

Généralisé désormais à tout le secteur privé, l’Agirc-Arrco est un régime complémentaire obligatoire par répartition, c’est-à-dire que les cotisations récoltées auprès des salariés et des employeurs servent à payer directement les allocations des retraités. Le régime refuse également le recours à l’endettement afin d'assurer à ses affiliés le paiement de leurs pensions au moment de leur retraite.

Qui cotise à l'Agirc-Arrco ?

L’Agirc-Arrco concerne toutes les personnes salariées du secteur privé payant des cotisations retraite, peu importe qu’elles travaillent dans le commerce, l’industrie, les services ou l’agriculture.

Le régime annonce sur son site officiel compter 25 524 000 assurés ayant acquis au moins un point (tous types de droits) au cours de l’année 2019, hors retraités et personnes décédées. Sur ces plus de 25 millions de cotisants, on trouve 11,8 millions de femmes et 13,7 millions d’hommes travaillant comme salariés dans le secteur privé. L’âge moyen de départ à la retraite des femmes qui cotisent au régime est de 62 ans et 10 mois, et celui des cotisants hommes est de 62 ans et 5 mois.

L’Agirc-Arrco collecte aussi les cotisations salariales et patronales de 1,7 million d'entreprises et de 2,6 millions de particuliers employeurs appartenant au secteur privé, mais également des cotisations auprès de l’Unédic (assurance chômage) et de l’Etat (fonds national de l’emploi permettant à des préretraités licenciés pour motif économique de percevoir une allocation jusqu'à l'âge de retraite à taux plein).

Quel est le montant de la pension de réversion Agirc-Arrco ?

Versant plus de 80 milliards d’euros de retraites chaque année à 13 millions de retraités (84 milliards d’euros en 2021), l’Agirc-Arrco prévoit une pension de réversion lorsque le salarié cotisant ou le retraité ayant cotisé décède. Cette pension de réversion peut être attribuée sous conditions :

  • au/à la conjoint(e) survivant(e) du défunt ;
  • à son ex-conjoint(e) ;
  • à ses orphelins, si le deuxième parent est également décédé.

Le montant de la pension de réversion est égal à 60% de la retraite complémentaire du salarié ou du retraité décédé. Il n’est jamais tenu compte du coefficient dit d’anticipation (plus le départ en retraite a lieu tôt, plus le coefficient est bas, et plus il minore le montant de la pension) dans le calcul de la pension de réversion.

Quelle est la différence entre Ircantec et Agirc-Arrco ?

L'Ircantec (Institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l'Etat et des collectivités publiques) est également un régime de retraite complémentaire obligatoire, mais qui concerne une partie de la fonction publique. La première grande différence entre Ircantec et Agirc-Arrco est donc le secteur des cotisants.

De plus, l’Agirc-Arrco concerne la totalité des salariés du secteur privé, alors que l’Ircantec est ouvert seulement aux agents non titulaires de l'Etat et des collectivités publiques. De ce fait, l’Ircantec est un régime complémentaire qui concerne un nombre d’actifs cotisants bien inférieur à celui de l’Agirc-Arrco (3 millions en 2019).

Comment joindre l'Agirc-Arrco gratuitement ?

Il est possible de joindre l'Agirc-Arrco gratuitement de différentes façons. En plus de la rubrique FAQ (foire aux questions) du site internet Agirc-Arrco.fr qui se veut être le service de référence pour toutes les questions sur la retraite et sur le régime, l'Agirc-Arrco peut être contacté directement :

Il est également possible de joindre le régime par téléphone au 0 970 660 660 où des conseillers spécialisés retraite répondent du lundi au vendredi, de 8h30 à 17h sans interruption. Cependant, l’appel non surtaxé est tout de même payant.

Comment accéder à mon compte personnel Agirc-Arrco ?

Pour accéder à son compte personnel Agirc-Arrco, il faut se connecter à partir de la rubrique dédiée sur le site internet du régime complémentaire. Gratuit et sécurisé, l'espace personnel Agirc-Arrco demande d’avoir un compte FranceConnect, qui est la solution numérique mise en place par l'Etat pour simplifier la connexion aux différents services publics en ligne. L’accès à son compte personnel Agirc-Arrco se fait donc en choisissant l'un des comptes que l'affilié possède déjà, par exemple son compte contribuable sur le site impots.gouv.fr, ou son compte d'assuré sur le site ameli.fr (Assurance Maladie) ou MSA.fr (Mutualité sociale agricole). Le compte personnel Agirc-Arrco donne la possibilité d’accéder à de nombreux services.

Comment voir mes paiements Agirc-Arrco ?

Permettant notamment de consulter son relevé de carrière, de simuler ses droits ou encore de demander sa retraite en ligne, le compte personnel Agirc-Arrco est également un endroit pour voir ses paiements. En effet, s’il est évidemment possible de consulter son compte bancaire courant pour regarder si sa pension est arrivée, l’espace personnel Agirc-Arrco met à disposition les attestations de paiement Agirc-Arrco au sein de sa rubrique "Mon espace documentaire".

Pour les personnes souhaitant savoir quand auront lieu leurs paiements Agirc-Arrco, le régime a mis en ligne une page dédiée au calendrier des versements des pensions de retraite (versements mensuels, trimestriels, ou versement annuel).

Pour toute autre information sur les paiements, il est demandé de contacter directement sa caisse de retraite.

Comment obtenir mon attestation fiscale Agirc-Arrco ?

L’espace personnel Agirc-Arrco permet également d’obtenir son attestation fiscale. Une fois identifié sur son compte personnel Agirc-Arrco, il est possible de :

  • simplement consulter en ligne l’attestation fiscale Agirc-Arrco, par exemple pour les personnes qui souhaitent connaître le montant imposable de leurs retraites complémentaires ;
  • ou la télécharger afin d’avoir son attestation fiscale à disposition, y compris hors connexion.

Il est également possible d’obtenir son attestation fiscale Agirc-Arrco par e-mail ou par courrier. Pour cela, l’affilié devra en demander l’envoi auprès de sa caisse de retraite, et non pas auprès des services du régime Agirc-Arrco.

Comment informer les organismes d'un décès ?

Dans le cas du décès d’un bénéficiaire de l’Agirc-Arrco, il convient pour les ayants droit d’en informer la caisse régionale de retraite du défunt. Pour cela, il faut rédiger un courrier incluant le nom et le prénom de la personne décédée, son numéro de Sécurité sociale, ainsi que la date et le lieu du décès. De plus, il est recommandé de joindre un acte de décès (obligatoire si celui-ci a eu lieu à l'étranger).

Si l’un des ayants droit peut prétendre à une pension de réversion au décès de l’affilié, il doit en faire la demande en complétant le formulaire en ligne dédié dans l’espace personnel Agirc-Arrco (le numéro de Sécurité sociale du défunt est de nouveau requis). Si l’ayant droit n’a pas encore d’espace personnel, il devra en créer un.

Est-ce que la retraite complémentaire est imposable ?

Comme la retraite de base, la retraite complémentaire est imposable au titre de l’impôt sur le revenu, et doit donc être déclarée à l’administration fiscale. En revanche, l’affilié recevant ses pensions de retraite n’a en principe aucune démarche à faire depuis l’entrée en vigueur en France le 1er janvier 2019 du prélèvement de l’impôt à la source. Les sommes perçues au titre de la retraite complémentaire sont directement transmises par la caisse de retraite de l’affilié au service fiscal à partir d’une déclaration fiscale. Quant au montant des pensions reçues sur l’année, il est en principe prérempli par l’administration fiscale dans la déclaration d’impôts sur le revenu de l’affilié. Ce dernier doit tout de même vérifier l'exactitude de la somme inscrite.

Autour du même sujet