Sean Connery : sa jeunesse, ses films... Biographie d'un James Bond iconique

Sean Connery : sa jeunesse, ses films... Biographie d'un James Bond iconique BIOGRAPHIE DE SEAN CONNERY - Acteur et producteur écossais, Sean Connery est une des icônes du cinéma britannique. Biographie de l'acteur qui a lancé la saga James Bond.

Biographie de Sean Connery - Thomas Sean Connery naît le 25 août 1930 à Edimbourg en Ecosse. Acteur mythique du cinéma britannique, il devient célèbre grâce aux films d'action et d'espionnage James Bond. Il continue ensuite sa carrière d'acteur en jouant dans des films à succès, tels que "Le Nom de la Rose", "Highlander" ou encore "Indiana Jones et la dernière croisade". Aujourd'hui à la retraite, il reste toujours dans les mémoires, principalement pour son rôle de Bond, James Bond. On oublie souvent que Sean Connery n'est pas le premier James Bond, le rôle avait d'abord été tenu par Barry Nelson en 1954. L'Ecossais est cependant l'acteur qui a véritablement lancé la saga telle qu'on la connaît.

Les débuts du jeune Sean Connery

Sean Connery jeune
Sean Connery jeune © RONALDGRANT/MARY EVANS/SIPA

Sean Connery naît d'un père catholique irlandais, chauffeur d'engins de chantiers et d'une mère protestante écossaise, femme de ménage. Il commence à travailler à partir de 8 ans en étant milkman (distributeur de lait) le matin et apprenti boucher après l'école. A 17 ans, il abandonne ses études et s'engage dans la marine britannique. Il y reste 3 ans et est rapatrié pour cause d'ulcère à l'estomac. Il fait ensuite plusieurs petits métiers : maçon, livreur, maître-nageur, vernisseur de cercueils ou encore modèle à l'Ecole des beaux-arts d’Édimbourg. En 1951, il est figurant dans "South Pacific", une comédie musicale. Il fait ensuite des apparitions au théâtre et à la télévision puis au cinéma, où il se forme grâce aux films "Geordie" de Frank Launder en 1955, et "Au bord du volcan" de Terence Young en 1957. En 1959, il joue dans le film "Darby O'Gill et les Farfadets" du Studio Disney. A la même période, il joue au football et son talent est remarqué par Matt Busby, manager de Manchester United. Celui-ci lui propose un contrat de 25£ par semaine mais Sean Connery refuse, préférant devenir acteur. 

Sean Connery et les années James Bond

Sean Connery dans James Bond
Sean Connery en James Bond © INTERFOTO USA/SIPA

Sean Connery accède brusquement à la célébrité lorsqu'il gagne un concours qui lui permet de jouer le rôle de James Bond. Ayant un budget limité, les producteurs choisissent alors un acteur inconnu. Ian Fleming, créateur des romans James Bond, doute d'abord sur le choix de l'acteur. L'auteur finit par se montrer convaincu par la prestation de Connery après le visionnage du premier film et après avoir entendu l'avis de sa femme. Il interprète donc le célèbre agent secret durant six films : "James Bond 007 contre Dr No" en 1962 ; "Bons baisers de Russie" en 1963 ; "Goldfinger" en 1964 ; "Opération Tonnerre" en 1965 ; "On ne vit que deux fois" en 1967 et "Les diamants sont éternels" en 1971.

Après "On ne vit que deux fois", il prend la décision d'arrêter d'incarner le célèbre rôle. La cause est multiple : scénario répétitif, pas de développement du personnage et il ne souhaite pas être enfermé que dans un seul rôle. Il interprète une dernière fois ce personnage dans "Les diamants sont éternels", puis en 1983, il joue de nouveau James Bond dans un remake d' "Opération Tonnerre", dans "Jamais plus jamais" d'Irvin Keshner, considéré comme un film non-officiel. Ayant marqué la saga, il laisse ensuite la place à George Lazenby, Roger Moore, Timothy Dalton, Pierce Brosnan et Daniel Craig

"Zardoz" et "The Rock" : la folle carrière de Sean Connery

Sean Connery dans Zardoz
Sean Connery jouant Zed dans "Zardoz" © REX FEATURES/SIPA

Grâce au succès des films James Bond, Sean Connery obtient une certaine notoriété et se crée une filmographie impressionnante tout au long de sa vie. Il joue pour d'innombrables grands réalisateurs comme Alfred Hitchcock dans "Pas de printemps pour Marnie" en 1964 et "La colline des hommes perdus", en 1965, de Sidney Lumet avec qui il tourne 5 fois.

En 1973-74, Sean Connery interprète le rôle de Zed, dans le film de science-fiction "Zardoz" de John Boorman. L'histoire se situe dans un futur apocalyptique (en 2293), dans une société composée de deux catégories de personnes : les Éternels et les Brutes. Zed fait partie des Brutes, il est un exterminateur qui doit réduire en esclavage les autres humains. Mais il n'est pas comme les autres, s'étant éduqué en lisant des livres dune bibliothèque en ruine, notamment l'histoire du Magicien d'Oz, auquel il fait un lien avec Zardoz. Il décide donc de stopper le manège de Zardoz. A sa sortie, le film est un échec commercial, puis petit à petit, à sa sortie vidéo, il obtient un grand succès, devenant un film culte pour les amoureux de science-fiction. Il est considéré par certains comme étant un nanar.

Il joue aussi dans "Le Crime de l'Orient-Express" de Sidney Lumet, en 1974, "Le Lion et le Vent" en 1975 et "L'Homme qui voulut être roi" la même année. Il apparaît dans des films historiques tels que "Le Nom de la rose", et dans des seconds rôles prestigieux avec "Highlander" en 1986, "Les Incorruptibles" en 1987, qui lui vaut un Oscar, et "Indiana Jones et la Dernière Croisade" en 1989. Il se fait plus rare dans les années 1990, mais s'illustre toujours dans des succès comme "A la poursuite d'Octobre Rouge" en 1990 et "Haute Voltige" en 1999.

Sean Connery se met également à la production de films, dont un dans lequel il joue "Rock", en 1996. Réalisé par Michael Bay et écrit notamment par Quentin Tarantino (non crédité), le film raconte l'histoire d'un général (Ed Harris) souhaitant une justice pour les familles dont les soldats sont tombés au combat lors d'opérations secrètes. Pour cela, il va prendre en otage des touristes sur l'île d'Alcatraz et menacer San Francisco à l'aide d'armes chimiques. Un ancien espion du MI6 et ancien détenu de la prison (Sean Connery) et un agent spécial du FBI, expert en armes chimiques (Nicolas Cage), vont tenter d'éviter la catastrophe. Le film reçoit de bonnes critiques et est un succès commercial.

Dans les années 2000, Sean Connery apparaît dans "La Ligue des gentlemen extraordinaires" (2003) puis décide de prendre sa retraite. Toutefois, il prête sa voix dans le jeu vidéo "James Bond 007 : Bons baisers de Russie", en 2005, et dans un film d'animation, "Sir Billi the Vet" en 2010.

Les distinctions de Sean Connery

Sean Connery a reçu de nombreuses distinctions dignes de sa carrière impressionnante. Il obtient 26 prix, dont un Golden Globe pour "Les Incorruptibles" en 1988, un Oscar du Meilleur acteur dans un second rôle toujours pour "Les Incorruptibles" en 1988 et deux BAFTA Awards : le premier en 1988 pour "Le Nom de la rose" et le second en 1998 pour l'ensemble de sa carrière. 

La femme de Sean Connery 

Sean Connery a été marié une première fois à l'actrice Diane Cilento, de 1962 à 1973. Ils ont un fils, Jason, né le 11 juillet 1963, dont Sean Connery ne semble pas proche. En 1975, il se marie une deuxième fois à la française Micheline Roquebrune, une artiste-peintre. En 2012, le site américain Gawker (et sur Première en France) ressort une vidéo de 1987 où Sean Connery tient des propos ambivalents sur la violence conjugale. Dans cette vidéo, Sean Connery est interviewé par Barbra Walters, une journaliste, qui lui remémore une déclaration qu'il a faite en 1965 : "Il y a plus grave que de frapper une femme une fois de temps en temps.". L'acteur se rappelle très bien de ses propos et affirme à Barbra Walters qu'il n'a toujours pas changé d'avis sur ce sujet : "Je n'ai pas changé d'avis. Je ne pense pas que ce soit bien [de gifler une femme] mais je ne pense pas non plus que ce soit une mauvaise chose. Cela dépend des circonstances et si elle le mérite.". La journaliste lui demande donc quelles sont les raisons de ce mérite : "Si vous avez essayé toutes les autres options. (...) Quand elles veulent vraiment avoir le dernier mot et que la situation est très provocante, alors je pense que c'est absolument approprié." 

Autour du même sujet