Guy Marchand : films, Destinée... biographie de l'acteur français

Guy Marchand : films, Destinée... biographie de l'acteur français BIOGRAPHIE DE GUY MARCHAND - Acteur et chanteur français, Guy Marchand est un comédien connu pour son rôle dans Nestor Burma et pour la chanson Destinée.

Biographie de Guy Marchand - Né le 22 mai 1937 à Paris, Guy Emile Marchand possède plusieurs casquettes, étant acteur, chanteur, musicien et auteur. Il est connu pour avoir joué dans Nestor Burma et pour son titre "Destinée".

Jeunesse de Guy Marchand

Guy Marchand grandit dans le quartier de Belleville de Paris auprès de son père, ferrailleur, et de sa mère, femme au foyer. Etudiant au lycée Voltaire de Paris, il passe ses nuits dans les boîtes de Saint-Germain-des-Près pour jouer de la clarinette. Il fait ensuite son service militaire à la base école des troupes aéroportées de Pau, en tant qu'élève officier de réserve. Sous-lieutenant breveté parachutistes par la suite, il est mis en subsistance comme officier de liaison lors de la guerre d'Algérie au sein du 3e régiment étranger d'infanterie. Il entre dans le monde du cinéma dans les années 60 grâce à ses connaissances de parachutiste, devenant conseiller technique sur le film "Le Jour le plus long".

Sa carrière cinématographique

Débutant dans le film "Boulevard du rhum" de Robert Enrico en 1971, Guy Marchand joue en particulier des seconds rôles, tel que l'inspecteur adjoint de Lino Ventura dans "Garde à vue" de Claude Miller. Il remporte d'ailleurs pour ce rôle le César du meilleur acteur dans un second rôle en 1982. Il joue ensuite la même année dans le film de Jean-Luc Miesch "Nestor Burma, détective de choc". Michel Serrault ayant le rôle-titre, Guy Marchand le reprend dans la sérié télévisée du même nom de 1991 à 2003. Il se fait également remarquer dans "Coup de torchon", de Bertrand Tavernier en 1981, avec Philippe Noiret, ainsi que dans "Cousin, cousine" de Jean-Charles Tacchella en 1975, où il interprète un mari colérique, puis dans "L'été en pente douce" de Gérard Krawczyk en 1987, jouant un garagiste de province cynique.

Guy Marchand joue également son propre rôle dans la série à succès Dix pour cent en 2017 et 2018, puis apparaît dans le film Le Doudou aux côtés de Kad Merad et Malik Bentalha. Il fut nommé quatre fois pour le César du meilleur acteur dans un second rôle : pour Loulou en 1981, Coup de foudre en 1984, Noyade interdite en 1988 et Dans Paris en 2007. Il remporte toutefois le César du meilleur acteur dans un second rôle en 1982 pour Garde à vue, et le prix spécial au Festival des créations télévisuelles de Luchon en 2019. 

Guy Marchand au Festival Tv de Monte Carlo pour Nestor Burma © NIVIERE/SIPA

Ses chansons "Destinée" et "La Passionata"

Guy Marchand est également chanteur, possédant une belle voix de crooner. Ainsi, il rencontre le succès avec sa chanson "La Passionata", devenant un tube de l'été 1965. Plusieurs albums et singles suivent avec un égal succès. Puis en 1982, il connait de nouveau le succès avec sa chanson "Destinée", qui apparaît sur la bande originale des films "Les Sous-doués en vacances", de Claude Zidi, et "Le père Noël est une ordure", de Jean-Marie Poiré. Il revient ensuite à la chanson en 2012 avec l'album "Chansons de ma jeunesse", dans lequel il revisite les standards de la chanson française.

Bibliographie

guy marchand et sa femme
Guy Marchand et sa femme Adelina © TELBA/OH/SIPA

Guy Marchand se tourne également vers l'écriture, en publiant son autobiographie "Le Guignol des Buttes-Chaumont" en 2007. Il publie ensuite plusieurs romans "Un rasoir dans les mains d'un singe", en 2008 et "Le Soleil des enfants perdus", en 2011, qui reçoit le prix Jean Nohain en 2012.

Sa femme Adelina et sa fortune

En 2006, il rencontre Adelina, de 40 ans sa cadette, à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, cette dernière étant agent de sûreté. Le couple se sépare en 2019. Auparavant, il a été marié à la comédienne Béatrice Chatelier, son épouse de fiction dans le film "Les Sous-doués en vacances", avec qui il a eu deux enfants, un fils et une fille.

En 2019, il révèle être ruiné à cause de ses anciennes femmes, de sa passion pour les voitures américaines et des impôts. Ne vendant plus de disques, il estime qu'il n'y a que le cinéma qui peut le sauver. 

Cinéma français