Synopsis - « Il reste trois civils à fusiller, et si on le fait après, on n'aura plus de munitions. » (JLG, 1988)