Dictionnaire français

plus que de raison

locution
plus que de raison, 28 expressions contenant le mot "plus que de raison"
  • Il faut savoir raison garder Sens : Il faut se montrer capable de ne pas dépasser les bornes. Origine : Expression qui viendrait du philosophe grec Aristote, elle serait apparue sous la forme actuelle au XIIe siècle dans un ouvrage de Marie de France. Utilisée de façon épisodique dans les lettres royales, elle connait un succès nouveau dès le XVIe et surtout au XVIIIe siècle avec les philosophes des Lumières, prônant la raison humaine.Lire la suite
  • à plus forte raison Sens : Raison invoquée et présentée comme encore meilleure pour conforter ses propos. Origine : Locution s'employant quand le locuteur souhaite renforcer ses arguments par d'autres venant corroborer ses dires. A fortiori peut être un synonyme.Lire la suite
  • A tort ou à raison Sens : Avec ou sans raison valable Origine : Expression qui s'emploie pour parler de quelque chose sans chercher à donner son avis sur le sujet, car ce n'est pas ce qui est le plus important. Elle exprime le fait que l'on veuille rester neutre, sans émettre de jugement de valeur ni de critiques vis-à-vis d'un choix fait par autrui.Lire la suite
  • Avoir raison de Sens : Obtenir gain de cause, triompher, gagner face à quelqu'un. Origine : L'emploi du verbe avoir avec le mot raison ensemble signifie déjà détenir la vérité. Quand on rajoute la préposition de, généralement suivi d'une personne ou d'un objet, une action qui objecte une résistance, cela prend une dimension différente et implique une victoire sur quelqu'un ou quelque chose.Lire la suite
  • Âge de raison Sens : Moment de la vie auquel le jeune enfant acquiert la conscience morale de soi. Origine : L'âge de raison est généralement situé vers l'âge de 7 ans chez l'enfant. Il correspond à la fin de la période oedipienne. Il commence à comprendre les notions de bien et de mal, de justice, ainsi que les conséquences de ses actes. Il a été évoqué pour la première fois dans le droit canonique défini par le concile de Latran IV en 1215 sous le terme latin annos discretionis, l'âge auquel l'enfant distingue le bien du mal. C'est à cet âge que l'enfant devait commencer à se prêter à la confession et à la communion.Lire la suite
  • Être de raison Sens : Être de pensée et non de réalité. Origine : Apparue pour la première fois dans "Les Pensées métaphysiques" de Spinoza (1663), l'expression désigne un concept philosophique toujours usité. Il est ainsi fait référence à un être qui n'a de substance que dans la pensée, en opposition avec l'être réel. Un être de raison est selon la propre définition du philosophe, "une façon de penser qui sert à retenir, expliquer et imaginer plus facilement les choses déjà comprises".Lire la suite
  • Demander raison de quelque chose à quelqu'un Sens : Demander des comptes à quelqu'un, à propos d'un tort qu'il nous a fait. Origine : "Demander raison" est une expression formée sur le latin "ratio", qui désigne la raison, le calcul, mais aussi le jugement. La "raison" désigne également la réparation d'un affront, d'un outrage. "Demander raison" revient donc à exiger des excuses ou un dédommagement pour un tort commis par autrui.Lire la suite
  • Mettre quelqu'un à la raison Sens : Utiliser la force ou la persuasion pour réduire quelqu'un. Origine : Si la raison est, en son sens premier, la faculté d'un homme à juger et à connaître selon des principes et non des sentiments, employé dans cette expression, le terme se charge d'un sens figuré. Il s'agit en effet de réduire quelqu'un en utilisant la force ou la persuasion.Lire la suite
  • Ecouter la voix de la raison Sens : Fait de choisir la solution la plus raisonnable ou la plus sécurisée, en contradiction parfois avec le choix du cœur. Traduction anglais : to listen to the voice of reason Origine : La voix de la raison est régulièrement opposée à la voix du cœur. L'idée que la raison, comme le cœur d'ailleurs, puisse avoir une voix susceptible de nous guider constitue une image.Lire la suite
  • Se faire une raison Sens : Se résigner, accepter une situation défavorable sur laquelle on n'a pas de contrôle. Traduction anglais : to resign oneself. Origine : Dans cette expression, le mot "raison" apparaît au sens de "motif" ou de "cause". Lorsqu'une situation est défavorable et que l'on ne peut la changer, on doit en effet se donner un motif pour l'accepter et mieux la supporter.Lire la suite

Mots proches recherchés

locution adverbiale
nom féminin
adverbe, nom masculin
adjectif, pronom
nom
nom masculin

Mots du jour

nom féminin
verbe transitif, verbe intransitif
nom masculin
nom masculin
adjectif
préposition
nom féminin
adjectif, nom
nom féminin
adjectif, nom