Booba : des clashs et des tubes... Biographie du Duc de Boulogne

Booba : des clashs et des tubes... Biographie du Duc de Boulogne Depuis le début des années 90, Booba semble confortablement installé sur le trône du rap français, malgré les nombreuses polémiques à son sujet. Portrait.

Voilà près d'un quart de siècle, Booba que trône fièrement sur le rap français. Surnommé Le Duc de Boulogne, B2O, ou encore Kopp, Élie Yaffa de son vrai nom est considéré comme le père du "gangsta rap" à la française depuis ses débuts dans les années 1990, par sa discographie bien sûr, ses succès musicaux, ses ventes de disques, ses collaborations fructueuses avec de nombreux artistes... mais aussi (et surtout ?) par ses innombrables altercations avec d'autres rappeurs et autres polémiques qui font les choux gras de la presse. 

La biographie de Booba est aussi riche en succès qu'en polémiques. Agé de 41 ans, le rappeur est né le 9 décembre 1976 à Boulogne-Billancourt, ville de banlieue parisienne où il a grandi, dans le quartier du Pont-de-Sèvres, après un court passage à Meudon. Il revendique des origines sénégalaises, estimant être issu des Sonikés, un peuple implanté entre Sénégal et Mali. Son nom de scène est inspiré d'un cousin, Boubakar, rencontré pendant son enfance lors d'un voyage dans son pays d'origine. Il se dit par ailleurs musulman et a plusieurs fois démenti être de confession juive. Booba s'intéresse très tôt à la danse hip-hop et au rap et monte avec des amis artistes un collectif de rappeurs du 92, puis le groupe Lunatic avec Ali. Après ce projet, Booba ira de collectif en collectif avant d'entamer sa carrière solo en 2002.

Son premier succès est immédiat avec un premier album ("Temps Mort") disque d'or. Des succès donc, mais pas que. Il est l'illustration même du "rap game" à la française. Père de deux enfants, le rappeur et producteur, Booba est également un homme d'affaires touche-à-tout : il est à la tête de sa propre collection de vêtements streetwear, d'une marque de whisky, de la radio et du site autour du rap OKLM. 

Booba banni d'Instagram

"Apparemment c'est mon dernier post ! Instagram ferme mon compte définitivement à 16H. Merci pour votre soutien la piraterie n'est jamais finie". Voici le dernier message que Booba a posté sur son compte Instagram, jeudi 30 janvier 2020. Effectivement, depuis, plus de nouvelles du Duc de Boulogne sur le réseau social, où il gratifiait chaque jour ses 5 millions d'abonnés de vidéos, photos et autres stories. Mais alors pourquoi Instagram a-t-il décidé de censurer le compte de Booba ? Pour l'heure, aucune information officielle ne circule. La faute à ses (trop) nombreuses provocations ? Ce réseau social est devenu, depuis plusieurs mois, le terrain de jeu favori du rappeur pour déclencher des guerres avec d'autres rappeurs. Il n'hésite d'ailleurs pas à poster des "dossiers" sur ses adversaires, comme des sextapes. Dernière victime en date : Fianso.

Comme lui, La Fouine, Damso, Rohff, Damso ou Kaaris, doivent eux célébrer cette décision, survenue d'ailleurs le jour de l'anniversaire de ce dernier, Le Dozo, ennemi juré de Booba et sa victime préférée sur Instagram. En revanche, les abonnés du rappeur eux, regrettent cette décision et le font savoir. Sur Twitter, où le Duc a toujours son compte bien qu'il y soit très inactif, ils sont nombreux à s'agacer de la disparition de l'interprète de "Scarface". Avec plus ou moins d'humour.

Mais qu'importe cette levée de boucliers : Instagram persiste et confirme avoir supprimé le compte du rappeur. "Toute personne qui utilise Instagram doit s'engager à respecter nos règles de la communauté. Nous avons supprimé le compte de Booba et lui avons interdit d'utiliser Instagram pour avoir enfreint ces règles", explique une porte-parole à l'AFP. Dans ses conditions d'utilisation, le réseau social précise que ces règles de la communauté bannissent "la nudité" et donc "les photos, les vidéos et les autres contenus numériques présentant des rapports sexuels, des organes génitaux ou des plans rapprochés de fesses entièrement exposées." Donc évidemment, les sextapes.

Booba vs Kaaris, un clash interminable

Entre les deux anciens collaborateurs, Booba et Kaaris tout est parti d'une guerre d'ego : le second n'aurait pas pris la défense du premier dans l'un de ses innombrables clashs. Mais le bras de fer a pris un tournant décisif à l'été 2018, quand une bagarre générale éclate entre les deux rappeurs et leur bande à l'aéroport d'Orly. Une altercation violente qui se soldera par une garde à vue, 18 mois de prison avec sursis et une amende de 50 000 euros, ainsi que 800 000 de dommages et intérêts réclamés par les parties civiles pour les dégâts engendrés par la bagarre. Après cet épisode, les rivalités entre Booba et Kaaris avaient changé de terrain : c'est sur les réseaux sociaux que les deux hommes, âgés respectivement de 43 et 40 ans, ont continué à s'écharper. De provocations en provocations était née une idée : celle d'un octogone, sans règles, pour définitivement clore cette affaire.

Mais là encore, les rebondissements ont été nombreux. Entre changement de contrat, de pays organisateur ou d'arène de combat, la partie de MMA semblait inenvisageable. Et après des mois de (faux ?) suspense, une décision : celle de Kaaris de renoncer à se battre, en septembre dernier. Le "combat du siècle" aurait dû se tenir le 30 novembre 2019 en Suisse.

L'octogone annulé de Booba et Kaaris

Le mot était devenu l'une des façons d'évoquer le "combat du siècle" entre Booba et Kaaris, les deux ennemis du rap français, qui devaient donc s'affronter en MMA. Pourtant, un octogone désigne à la base un polygone à huit côtés, soit également la forme donnée à une arène de MMA, le sport choisi par les deux artistes. Cette zone de combat est aussi appelée, dans le règlement de la discipline, "cage" et peut être grillagée. En janvier 2019, Kaaris ressort ce mot et en fait une chanson dans laquelle il évoque son adversaire et leur rencontre prochaine. "Quand je cogne, j'fais pas de break, tu manges les gants, tu manges le grec", lance-t-il notamment dans son morceau, faisant référence au kebab promis à Booba dans l'une des clauses du contrats.

La date, le lieu, les clauses spécifiques... Les points de discorde entre les deux rappeurs sur l'organisation de l'affrontement sur l'octogone ont été nombreux et très discutés. C'est finalement la fédération suisse de MMA, le SHC, qui avait mis d'accord les deux ennemis du rap français, avec un contrat à deux millions d'euros : 1,5 million pour le vainqueur, 500 000 pour le vaincu. Parmi les clauses connues du contrat négocié par Booba et Kaaris pour leur "combat du siècle", on note également un point d'exigence du Duc pour le moins improbable. En effet, un "sandwich grec" aurait été ajouté au règlement de l'octogone et impose aux producteurs de la rencontre d'offrir à Booba un sandwich kebab, peu importe qu'il gagne ou perde. Il est également indiqué que B2O aura la possibilité d'avoir des "bâtonnets de pommes de terre cuits par friture, plus communément appelés 'frites'".

Booba s'attaque à Damso

Encore une collaboration qui aura tourné au vinaigre. Après avoir participé au travail de Damso, Booba s'est fait un ennemi de son cadet. Dernières tensions en date pour les deux artistes : le troll du Duc à l'annonce de la sortie repoussée du nouvel album de Damso. Ce dernier avait annoncé le report de sa parution à cause de l'état de santé de sa mère, dans le coma. "L'album le plus attendu de l'année sortira pas cette année (…) La daronne dans le coma. Donc j'vais rien sortir cette année, le temps que la daronne marche, sorte de l'hosto", expliquait Damso. Il n'en fallait pas plus à Booba, qui n'a pas hésité à se moquer de son ancien collaborateur, toujours sur les réseaux sociaux. "Grosse news la famille, mon chat Ricky est actuellement dans le coma donc l'album le plus attendu de 2020 ne sortira peut-être pas en 2020", lâchait Booba.

Booba VS La Fouine

Voilà plusieurs années que Booba et La Fouine se lancent des piques sur les réseaux sociaux. Régulièrement, Booba continue d'insulter La Fouine de "pointeur", en disant qu'il aurait abusé sexuellement d'une personne mineure. En novembre 2017, La Fouine avait révélé son casier judiciaire face caméra lors d'une interview accordée à Rapunchline. Il avait voulu clarifier les choses et stopper les fausses accusations. "Mon casier judiciaire est vierge" avait-il expliqué. "Tous les crimes que j'ai commis dans ma vie étaient toujours correctionnels, et mineurs. À ma maturité, tout a été rayé de mon casier judiciaire. Aujourd'hui, si j'avais commis un viol, un meurtre, ça me suivrait à vie. Mais ce n'est pas le cas. (…)" avait-il poursuivi avant d'ajouter : "Toute ma vie, j'ai frappé des violeurs en prison. Les pointeurs, on les aime pas. Et c'est pas demain la veille que je ferai du mal à une femme". Des propos qui n'empêchent pas Booba de continuer à l'accuser d'être un "pointeur". Depuis, régulièrement, Le Duc lâche de nouvelles provocations sur ce même sujet.

Rohff, encore un ennemi pour Booba

Depuis 2001 Booba et Rohff se livrent une bataille dans merci. Tout avait pourtant bien commencé entre les deux hommes, avec une collaboration pour le titre "C'est nous la rue". S'en est suivi une série de désaccords, pour de l'argent d'abord, pour une bataille d'ego ensuite. Une série de piques et de menaces par vidéos interposées qui débouchent sur un clash qui dure, mais qui n'avait jamais été plus loin qu'une guerre virtuelle, jusqu'en 2014 et le saccage de la boutique Ünkut. Le 21 avril cette année-là, un pas avait été franchi dans la bataille que se livraient les deux rappeurs sur le Net, avec les dégâts causés à ladite boutique. Rohff, le pire ennemi du rappeur de Boulogne, accompagné de quelques autres personnes s'en étaient pris au commerce situé dans le quartier des Halles à Paris. Une bagarre avait éclaté entre les vandales et des vendeurs du magasins. La boutique avait été saccagée et les employés avaient été cinq jours en incapacité totale de travailler (ITT).

L'un d'eux a été violemment pris à partie et avait été tabassé à coups de poings et de pieds, tandis qu'un autre avait été blessé à cause d'une caisse enregistreuse et abandonné, gisant sur le sol. La vidéo de l'agression avait été diffusée sur Internet, dévoilant les images d'une altercation d'une rare violence. On aperçoit sur les images le rappeur Housni Mkouboi entrer dans le magasin, suivi par une dizaine de complices. Une enquête avait été ouverte et Rohff placé en détention provisoire avant d'être relâché.

Qui est la femme de Booba ?

Si la carrière de Booba est émaillée de nombreux clashs avec d'autres rappeurs, côté vie privée, difficile d'évoquer avec précision les relations du rappeur avec les femmes. Booba mène donc de front sa carrière de rappeur en France et sa vie de père de famille aux États-Unis. Ses deux enfants, Luna et Omar, sont nés de sa relation avec Patricia Cerqueira Vinces. Cette dernière, une maquilleuse, est très discrète sur son ancienne relation avec le rappeur. L'une de ses rares apparitions dans les médias restera sa courte prise de parole lors de la détention de son ex-compagnon après la bagarre d'Orly : "tu me manques tous les jours mon amour", écrivait-elle sur Instagram. Si le couple s'est séparé il y a quelques années, depuis, le mystère plane quant au statut matrimonial du Duc de Boulogne.

Dernière mise au point faite à ce sujet : le 30 octobre 2017 sur Instagram. Après une attaque de l'un de ses ennemis, Patrice Quarteron, qui affirmait que la jeune femme trompait son conjoint, Booba écrit sur le réseau social : "Élie YAFFA : célibataire depuis 2 ans, n'a jamais été marié. Ne le sera jamais car je n'aime pas la paperasse...", affublé de hashtags comme "Calmez vous les puceaux" ou "le duc reste le duc".

Titres de Booba : DKR, OKLM, Gotham

Le rappeur Booba a connu un immense succès avec plusieurs chansons qui lui ont fait une place spéciale dans le paysage du rap français. La chanson DKR lui a valu, par exemple, un disque de diamant. Son titre OKLM, sorti en 2014, se placera en tête des ventes sur iTunes avant même sa sortie. Son dernier gros succès est sans conteste Gotham, dont le clip a été vu plus de 10 millions de fois sur Youtube.