Amel Bent : ses succès, son mari et ses filles... Retour sur un incroyable destin

Amel Bent : ses succès, son mari et ses filles... Retour sur un incroyable destin Cette année, Amel Bent est passée dans la cour des grands en tant que jury de The Voice, sur TF1. Retour sur la vie de la chanteuse qui a marqué les années 2000.

[Mis à jour le 06 mars 2020 à 17h20] "Je n'ai qu'une philosophie". Qui n'a jamais entonné cette chanson, qui a marqué toute une génération ? À 34 ans, Amel Bent est de retour pour une quatrième semaine dans le fauteuil rouge des coachs de The Voice, dont la neuvième saison a débuté samedi 18 janvier 2020, sur TF1. Il faut dire que la chanteuse connaît bien l'émission, puisqu'elle a participé pendant deux ans à The Voice Kids. Cette année, aux côtés de Marc Lavoine, Lara Fabian et Pascal Obispo, la chanteuse peut compter sur sa popularité pour attirer les talents dans son équipe. "Avoir un fauteuil dans The Voice est un honneur et une fierté... Avoir un fauteuil dans The Voice, c'est avoir la chance de m'asseoir à côté de 3 artistes qui ont bercé ma vie ! Avoir un fauteuil dans The Voice, c'est pouvoir rencontrer les artistes avec qui nous composerons la musique de demain", se réjouissait Amel Bent sur Twitter après l'annonce de sa participation au télé-crochet de TF1.

Et d'ajouter : "Mais avant tout, être dans ce fauteuil c'est avoir l'occasion pour moi de rendre la monnaie de sa pièce à la vie en donnant une chance aux autres... tout comme on m'a donné la mienne il y a 15 ans ! RDV en 2020". C'est effectivement via un autre télé-crochet, La Nouvelle Star, sur M6, que la jeune artiste s'était fait connaître du grand public, en se hissant jusqu'à la demi-finale en 2004. Une troisième place qui ne l'a pas empêchée de faire carrière dans la musique. Retour sur l'incroyable destin de l'interprète de "Ma philosophie". 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par Amel Bent (@inst_amel) le

Amel Bent, les origines du succès

Amel Bent Bachir est née le 21 juin 1985, à Joué-les-Tours en Indre-et-Loire. Son père est algérien, sa mère, algéro-marocaine. C'est à La Courneuve, en banlieue parisienne, que la future chanteuse grandit, aux côtés de ses parents, de sa demi-soeur Mélissa et de son demi-frère Ilies. Sa mère lui transmet l'amour de la chanson française, notamment celle de Charles Aznavour. C'est très tôt qu'elle se découvre une passion pour la chanson. Appuyée par son professeur de musique de lycée, elle intègre une chorale de gospel et se produit, adolescente, à la MJC de son quartier. Après un bac S, Amel Bent entame des études de psychologie. Mais c'est en 2003 que son destin bascule : cette année-là, la jeune femme passe les casting de la Nouvelle Star, télé-crochet très populaire de M6.

Amel Bent à La Nouvelle Star

En 2003 donc, à ses 18 ans, Amel Bent envoie sa candidature à La Nouvelle Star, saison 2. Elle est retenue et intègre l'aventure de M6 l'année suivante. Aux castings, elle se présente face à André Manoukian, Dove Attia, Marianne James et Manu Katché avec le titre "I Surrender", de Céline Dion, puis, en français, "La Bohème" de Charles Aznavour. "Vous êtes une très bonne chanteuse... de karaoké", lui lance Dove Attia à la fin de sa prestation, lui donnant un "non". C'est un "oui" pour Manu Katché, André Manoukian et Marianne James : Amel Bent intègre l'émission. Sa voix puissante la fait gagner, semaine après semaine, le soutien des téléspectateurs de l'émission. La jeune artiste se hissera jusqu'en demi-finale. Une troisième place qui l'aura fait connaître du public, mais également des producteurs, qui lui proposent un contrat dès sa sortie du télé-crochet. A la fin de l'année 2004, le 30 novembre, Amel Bent sort son premier album, baptisé "Un jour d'été" et porté par le single "Ma philosophie".

"Un jour d'été", l'album du succès pour Amel Bent

Après la folie Nouvel Star et sa signature chez le label Jive, de Sony, les téléspectateurs attendent Amel Bent et son premier album au tournant. Outre le succès incontestable du titre "Ma philosophie" dont on parlera un peu plus bas, les autres singles "Le droit à l'erreur" et le presque aussi connu "Ne retiens pas tes larmes" sont eux aussi des tubes : l'album "Un jour d'été" s'écoule à plus de 650 000 exemplaires écoulés en seulement quelques semaines, obtenant la certification disque de platine. Et surtout, ce premier album permet à Amel Bent d'être nommée aux Victoires de la musique en 2006, dans la catégorie Artiste révélation du public de l'année. Un prix qu'elle décroche, après avoir interprété son tube, "Ma philosophie", sur la scène du Zénith de Paris.

"Ma philosophie" d'Amel Bent, l'histoire d'un tube

La chanson a marqué une génération entière : "Ma philosophie", single du premier album d'Amel Bent, "Un jour d'été", sorti en 2004. Le titre est un succès commercial et populaire incroyable : pendant six semaines consécutives, il squatte la première place des charts en France, puis dans le Top 10 pendant douze semaines. En 2005, "Ma philosophie" est le troisième single le plus vendu de l'année, s'étant écoulé à plus de 750 000 exemplaires rien qu'en France. Comme l'album, la chanson est nommée aux Victoires de la musique en 2006, dans la catégorie Chanson originale de l'année. Écrite par Amel Bent et la rappeuse Diam's, "Ma philosophie" parle d'une jeune femme, "métisse mais pas martyr", "fille d'un quartier populaire", qui croit en ses rêves et se bat pour avancer, et "viser la lune", "toujours le poing levé".

Après ce vaste succès, Amel Bent sortira cinq autres albums entre 2007 avec "A 20 ans" et 2019 avec l'opus "Demain". Mais la musique n'est pas la seule passion de l'artiste, qui se lance parallèlement au cinéma et dans le doublage de dessins-animés, comme "Clochette et le Secret des fées" ou "Yéti & Compagnie". Amel Bent enchaîne également les plateaux télé : de la Nouvelle Star elle est passée par Danse avec les Stars, The Voice Kids et maintenant, The Voice.

Qui est Patrick Antonelli, mari d'Amel Bent ?

Si côté professionnel tout semble réussir à Amel Bent, la chanteuse a une vie privée aussi bien occupée. Le 15 juin 2015, elle épouse Patrick Antonelli, gérant d'une auto-école à Neuilly-sur-Seine, qu'elle a rencontré l'année d'avant. Leur mariage à lieu dans cette ville, avant qu'ils ne partent pour Saint-Tropez pour y passer leur lune de miel. Né en février 1977, il gère deux établissements. En 2016, il a été mis en examen dans une affaire de fraude au permis de conduire impliquant des célébrités (comme Ali Baddou, Jérémy Ménez ou Samir Nasri), avec la complicité d'une employée de la préfecture des Hauts-de-Seine. Selon les autorités, il aurait permis à 258 personnes de se procurer de faux permis de conduire contre une somme d'argent, entre 2 000 et 10 000 euros. Il passera quatre mois en prison.

Sofia et Hana, les deux filles d'Amel Bent

Avec son mari Patrick Antonelli, Amel Bent a eu deux filles. Le 30 septembre 2015, c'est sur les réseaux sociaux qu'elle fait par de la nouvelle de sa première grossesse : le 4 février 2016, elle accouche d'un premier enfant, prénommée Sofia. "Je kiffe mes moments en studio, mais je me dépêche pour retrouver ma fille et mon mari. Je sais que chanter est ma passion, mais c'est aussi mon travail. Et ce travail ne peut pas manger toute ma vie. Je suis une femme, une épouse, une mère. Terriblement heureuse. Et je me languis de retrouver mon public, vous n'avez pas idée", confiait-elle à l'époque à Télé 7 Jours. Le 17 octobre 2017, elle donne naissance à une deuxième petite fille, appelée Hana.

Divers