Aurore boréale : qu'est-ce que c'est ? où et quand en voir ?

Aurore boréale : qu'est-ce que c'est ? où et quand en voir ? AURORE BOREALE. Évènements cosmiques visibles depuis les pôles de notre planète, les aurores boréales constituent un spectacle fascinant dans le ciel. Comment les expliquer ? Où et quand les observer ? Tout savoir sur le phénomène.

[Mise à jour le 1er septembre 2022 à 15h14] Les aurores boréales, aussi appelées aurores polaires dans les deux hémisphères, parsèment le ciel des pays nordiques durant 6 mois de l'année et font le bonheur des touristes. Manifestations divines, sinistres présages ou encore âmes dansantes, ces phénomènes ont suscité la crainte, le respect et l'admiration depuis la nuit des temps. Produits de la rencontre entre des particules solaires et les gaz présents dans notre atmosphère, les aurores polaires sont d'autant plus fréquentes et impressionnantes lors des phases de forte activité du Soleil. Or, ce dernier est entré en 2019 dans son 25e cycle d'activité, promettant de fabuleux spectacles célestes.

Ces manifestations colorées ne sont pas réservées à la Terre. Le télescope James Webb a ainsi fourni une photographie de la planète Jupiter sur laquelle on peut voir les anneaux et deux lunes de la géante gazeuse, mais également des aurores polaires au niveau de la haute atmosphère des pôles. Ce cliché exceptionnel a été possible grâce à la caméra NIRCam qui permet au télescope d'enregistrer des longueurs d'onde invisibles pour l'œil humain.

Qu'est-ce qu'une aurore boréale ?

Les aurores boréales sont des phénomènes atmosphériques que l'on peut observer au niveau des pôles de la Terre. Elles se manifestent sous la forme de nuages lumineux qui semblent danser dans le ciel nocturne. Si on les a interprétées de différentes manières dans l'histoire et selon les folklores, ces voiles lumineux sont en réalité liés à l'activité du Soleil qui bombarde régulièrement la Terre de particules énergétiques. Lorsque ces dernières atteignent l'atmosphère terrestre, elles interagissent avec les gaz qui constituent notre atmosphère, provoquant ces manifestations célestes.

aurore boréale
Aurore boréale photographiée à Tromsø en Norvège © jamenpercy - stock.adobe.com

Quelle est la cause des aurores boréales ?

Le Soleil émet des particules électriquement chargées dans toutes les directions, y compris vers notre planète. Cette dernière est protégée de ces particules par le champ magnétique terrestre, un véritable bouclier invisible généré par les mouvements du noyau liquide de la Terre. Lorsque le vent solaire rencontre cette barrière de protection, cette dernière se déforme, mais empêche généralement les particules de pénétrer dans l'atmosphère.

aurore boréale
Le champ magnétique terrestre protège notre planète des éruptions solaires © Naeblys - stock.adobe.com

Cependant, il arrive que des vents solaires plus violents que d'ordinaire aient lieu. C'est notamment le cas lors des éruptions solaires d'une grande intensité. Dans ce cas, le champ magnétique se trouve perturbé et les particules émises par le Soleil passent cette barrière invisible. C'est la rencontre de ces particules avec les gaz de l'atmosphère terrestre qui engendre les aurores boréales et australes.

Lorsque les particules énergétiques émises par le Soleil pénètrent dans l'atmosphère, elles rencontrent les particules qui composent les gaz de la haute atmosphère et entrent en collision avec elles. "Électrons et protons excitent alors les atomes qui constituent ces gaz et, par un phénomène appelé ionisation, leur transmettent une charge électrique. C'est en revenant à leur état initial que les atomes de l'atmosphère terrestre vont libérer de l'énergie lumineuse, sous forme de photons" explique le magazine Geo. Ce sont donc ces interactions électriques qui génèrent des bandes lumineuses et colorées au-dessus de nos têtes.

Qu'est-ce qui explique la couleur des aurores boréales ?

Tantôt vertes, tantôt rouges ou rose, les aurores boréales et australes se parent de couleurs variées et peuvent offrir des spectacles bien différents d'un jour à l'autre. "Au moment du heurt, ces particules font jaillir de la lumière. Les couleurs, elles, diffèrent selon les atomes stimulés, du rouge au vert en passant par le violet ou le jaune. Les dégradés peuvent représenter toutes les teintes du spectre chromatique" explique le magazine National Geographic. La couleur d'une aurore boréale dépend de l'altitude à laquelle elle se forme ainsi que de la nature des gaz présents à cette hauteur.

Ainsi, lorsqu'elles se forment à basse altitude, autour de 100 kilomètres, les aurores peuvent se présenter sous la forme d'un voile vert en présence d'oxygène, rose ou rouge en présence d'azote ou encore bleu ou violet en présence d'hélium ou d'hydrogène. À plus haute altitude, aux environs de 300 à 400 kilomètres, l'oxygène peut également donner une teinte rouge aux lueurs.

Quelle est la différence entre une aurore boréale et une aurore polaire ?

Bien qu'on parle généralement d'aurore boréale, ce type de manifestation n'est pas réservé à l'hémisphère nord du globe terrestre. Au pôle sud également on observe des aurores, que l'on appelle aurores australes. Il s'agit du même phénomène de l'autre côté de la Terre.

Le terme aurore polaire est une appellation générique qui englobe les aurores boréales (qui ont lieu dans l'hémisphère nord) et les aurores australes (qui ont lieu dans l'hémisphère sud).

Quand sera la prochaine aurore boréale ?

Il est impossible de prédire avec précision la date et l'heure de la prochaine aurore boréale en un endroit donné. En revanche, certains indices permettent de connaître la probabilité que ce type d'évènement survienne. Pour cela, on s'intéresse généralement à l'indice Kp qui renseigne sur l'intensité des perturbations magnétiques que subit la Terre. L'indice Kp planétaire, mis à jour toutes les trois heures, est disponible sur le site internet SpaceWeatherLive.

Pour savoir si des aurores boréales sont à prévoir, il est généralement conseillé de suivre l'évolution de cet indicateur qui traduit la survenue d'éruptions solaires. Ces dernières émettent des vents solaires qui peuvent, s'ils croisent la trajectoire de la Terre, être à l'origine d'aurores boréales spectaculaires selon leur intensité.

Où et quand voir les aurores boréales ?

Les aurores boréales ont lieu au niveau des pôles de notre planète. La raison de cette localisation restreinte est liée au champ magnétique terrestre. Les particules solaires qui sont responsables des aurores boréales suivent les lignes du champ magnétique de la Terre. Or, ces dernières émergent du pôle sud pour rejoindre le pôle nord. Les particules qui suivent ces lignes sont donc naturellement attirées vers les pôles magnétiques de la planète.

Les habitants des pays situés au niveau des pôles sont donc plus susceptibles d'admirer des aurores boréales que les autres. Si vous souhaitez assister à ce spectacle inoubliable, tentez votre chance dans un pays scandinave. Le nord de la Norvège, de la Finlande et de la Suède sont des endroits incontournables pour les chasseurs d'aurores boréales. En Norvège, la ville de Tromsø est particulièrement réputée en ce sens. L'Islande est également une destination intéressante pour admirer des aurores boréales.

Privilégiez la période de septembre à mars pour maximiser vos chances d'assister à ce phénomène. Il s'agit de la période où la nuit est la plus sombre, permettant aux aurores boréales de se dessiner plus nettement dans le ciel.

Où voir des aurores boréales en Norvège ?

Avec un territoire qui s'étend largement au-delà du cercle polaire arctique, la Norvège est un des pays les plus propices à l'observation des aurores boréales. Les endroits dans lesquels vous avez le plus de chances d'en observer sont situés au nord du pays. C'est le cas de la ville de Tromsø, petite ville authentique de la Norvège ainsi que de la région de Lyngenfjord située non loin. Enfin, d'une manière générale, les îles du Lofoten sont également une région où l'on observe de nombreuses aurores boréales.

Où voir des aurores boréales en Finlande ?

La région de Finlande située au nord du pays et appelée Laponie est l'endroit où les aurores boréales sont les plus courantes. Vous pouvez vous rendre dans le village d'Ivalo et de ses alentours pour admirer ces manifestations célestes.

Où voir des aurores boréales en Suède ?

C'est en Laponie suédoise, au nord du territoire, que vous aurez les meilleures chances d'admirer des aurores boréales. Le Parc National d'Abisko est une destination parfaite pour en profiter dans un cadre naturel.

Où voir des aurores boréales en France ?

La France est un pays situé largement au sud du cercle Arctique. C'est pour cette raison que la probabilité d'y observer une aurore boréale est extrêmement faible. Toutefois, ce phénomène se produit de temps en temps comme ce fut le cas en mars 2015 à l'occasion d'une éruption solaire de forte intensité.

Ce type d'évènement se limite cependant aux régions situées très au nord du pays comme le département du Pas-de-Calais, du Nord et de l'Alsace. Mais ces aurores boréales sont très difficiles à observer à l'œil nu et ne sont généralement repérables que sur les clichés des appareils photo.

Quelle est la meilleure période pour voir des aurores boréales ?

Afin de mettre toutes les chances de votre côté pour voir des aurores boréales, vous devez vous assurer d'avoir une nuit la plus sombre possible. C'est pour cette raison que les mois d'été en Scandinavie sont peu propices à l'observation des aurores boréales puisque durant cette période la nuit est courte, voire inexistante. La meilleure période pour admirer les aurores boréales se trouve entre décembre et mars, lorsque la nuit est longue et bien sombre.

Quelles sont les conditions pour voir une aurore boréale ?

Pour profiter complètement d'une aurore boréale, il est préconisé de s'éloigner des sources de pollution lumineuse. Cherchez donc un endroit situé à distance des zones urbanisées. Surveillez la météo pour privilégier une nuit où le ciel est dégagé ou que les nuages ne sont pas trop épais. Enfin, vous pouvez surveiller l'indice Kp qui vous permettra de connaître la probabilité qu'une aurore boréale survienne.

Les aurores boréales présentent-elles un danger ?

Bien qu'elles soient particulièrement impressionnantes, les aurores boréales ne constituent pas un danger pour l'être humain. Aucune crainte à avoir, les aurores boréales peuvent être photographiées et observées à l'œil nu sans problème. Le seul danger associé aux aurores boréales est celui inhérent aux éruptions solaires et concerne nos infrastructures électriques et de communication. En effet, en cas d'éruption solaire de très forte intensité, ces installations peuvent être endommagées, mais ce risque n'est pas lié aux aurores boréales elles-mêmes.

Quelles aurores boréales observées depuis l'espace ?

Visibles depuis la Terre, les aurores boréales peuvent également donner lieu à un spectacle remarquable depuis l'espace. C'est ainsi que les astronautes qui séjournent dans la station spatiale internationale (ISS) ont régulièrement l'occasion d'assister à ce phénomène époustouflant. L'astronaute français Thomas Pesquet a ainsi filmé une aurore boréale depuis la capsule spatiale Crew Dragon alors arrimée à l'ISS.

Le télescope spatial James Webb a également capturé l'image d'aurores boréales en août 2022. Cette fois, ce phénomène n'avait pas lieu sur Terre, mais bel et bien au niveau des pôles de la planète Jupiter. Sur le cliché on peut en effet apercevoir une coloration rouge orangé au niveau des deux pôles de la géante gazeuse. Ces aurores polaires sont assez différentes de celles que l'on observe sur la Terre. Sur notre planète, c'est le Soleil qui émet des particules énergétiques à l'origine des aurores polaires tandis que sur Jupiter c'est l'activité de sa lune, Io, qui produit ces particules.

aurore boréale
Dans cette image de Jupiter prise par le télescope James Webb, on peut observer aisément les aurores aux pôles de la planète. © Nasa/UPI//SIPA (publiée le 01/09/2022)