Gains à Roland Garros en 2022 : en hausse, quelle prime pour les joueurs ?

"Gains à Roland Garros en 2022 : en hausse, quelle prime pour les joueurs ?"

Gains à Roland Garros en 2022 : en hausse, quelle prime pour les joueurs ? GAIN ROLAND GARROS. Les organisateurs du tournoi ont annoncé une dotation en hausse pour le tournoi. Combien gagnera le vainqueur ? Combien gagne un joueur qui remporte son 1er tour ? Découvrez les gains de Roland Garros pour l'année 2021.

[Mis à jour le 5 mai 2022 à 10h00] Après une baisse de la dotation en raison de la crise sanitaire en 2021, les gains sont en augmentation de 7% pour l'édition 2022 de Roland Garros par rapport à l'édition 2019. Au total, ce sont 43,6 millions d'euros qui seront distribués. La dotation des tableaux de simple enregistre une augmentation de 1,43 % par rapport à 2019, avec une augmentation significative du montant pour les joueurs éliminés au premier tour : 35 % de plus par rapport à 2019 et 3 % par rapport à 2021, soit une prime de 62 000 euros. Le lauréat et la lauréate du tournoi toucheront chacun 2,2 millions d'euros ( contre 1,4 million d'euros en 2021.

Gains à Roland-Garros 2022 (dames et messieurs)
Statut Gain en euros
Source : Roland Garros
Vainqueur  2 200 000
Défaite en finale 1 100 000
Défaite en demi-finale 600 000
Défaite en quarts de finale 380 000
Défaite en huitième de finale 220 000
Défaite au troisième tour 125 800
Défaite au second tour 86 000
Défaite au premier tour 62 000

Combien gagne un ramasseur de balles ?

gains rg
Pas difficile de deviner qui gagne le plus sur cette photo.. © Linternaute.vom

Un ramasseur touche... beaucoup de balles mais pas d'indemnités. Les jeunes (ils ont tous entre 14 et 17 ans) sont récompensés en revanche par leur sponsor Adidas. Ils conservent notamment leur équipement. Et s'ils n'ont pas de places offertes dans les gradins pour les gros matchs, ils bénéficient parfois d'un accès sur le bord du court pour assister aux rencontres.

Combien gagnent les arbitres ?

Les juges de ligne sont tous bénévoles. Ils touchent une indemnité journalière d'un montant inférieur à 150 euros. La quasi-totalité des arbitres de chaise sont professionnels. Ils disposent en général d'un contrat à la semaine ou pour la totalité du tournoi. La FFT ne souhaite pas communiquer sur ces chiffres.