Centre de Cuba

Centre de Cuba Le centre de l'île est composé de villes importantes telles Cienfuegos, Santa Clara, Trinidad ou Camaguey. Toutes ces villes n'ont pas le même potentiel historique et culturel que La Havane ou Santiago de Cuba. L'idéal est de partir en voiture de la capitale et de parcourir le centre de l'île direction Santiago. Voici une sélection de quelques endroits à ne pas manquer.

La Baie des Cochons à Playa Giron à l'ouest de Cienfuegos est l'un des endroits les plus emblématiques de la révolution cubaine. C'est à cet endroit que des mercenaires, entraînés par la CIA, ont débarqué le 17 avril 1961 afin de renverser le gouvernement en place. Au terme de deux jours de combats intensifs, les guérilleros de Fidel Castro triomphèrent. Le musée Giron retrace cette journée historique.

Un peu plus à l'est, vous arriverez à la magnifique ville de Trinidad qui mérite une visite approfondie. Elle est classée au patrimoine de l'UNESCO depuis 1988. Les rues sont pavées, les maisons très colorées et les bâtiments, datant des premiers colons, sont bien restaurés. La richesse de l'architecture témoigne de l'époque prospère du commerce du sucre.

Le musée historique municipal raconte l'histoire de la troisième colonie de Cuba fondée en 1514 par Diego Velázquez.

Sur la route qui mène à Sancti Spiritus, vous arriverez dans la Vallee de los ingenios, où ont été cultivés, dès le XVIIIe, des champs de canne à sucre. La Torre de Manacas-Iznaga, une tour haute de 44 m qui servait à la surveillance des esclaves, domine le paysage.

La route qui part au nord de Trinidad est reliée directement à Santa Clara, surnommée «la ville du Che». Vous le comprendrez tout de suite en voyant l'immense monument Che Guevara. Sa dépouille repose toujours dans le mausolée adjacent.

De Santa Clara, empruntez la route principale qui mène à Camarguey. Bien que la ville ait gardé des traces historiques de l'ère coloniale, elle n'est pas à la hauteur de Trinidad ou La Havane. Gardez du temps pour visiter Santiago de Cuba.

Histoire de Trinidad

Diego Velázquez fonda La Villa de la Santissima Trinidad en 1514 légèrement en retrait de la mer. Les indiens présents furent réduits en esclavage puis remplacés par des esclaves africains.

Trinidad resta dans l'ombre jusqu'au XVIIIe, offrant seulement une étape pour les contrebandiers. La culture du sucre se développa grâce à l'arrivée d'exilés français fuyant une rébellion d'esclaves à Haïti. Ils installèrent, dans l'actuelle vallée de los ingenios, une cinquantaine de petites sucreries. La région produisait alors un tiers du sucre du pays. Les deux guerres d'indépendance et la concurrence d'autres provinces produisant du sucre ont altéré la stabilité économique de Trinidad.

Le développement du tourisme, ces dernières années, permet à Trinidad de rénover son patrimoine et de faire vivre les habitants.

Histoire de Cienfuegos

Lors du deuxième voyage de Christophe Colomb dans la région en 1494, le navigateur découvre la côte sud de Cuba. Mais il faudra attendre 1819 pour que soit fondée la colonie de Fernandina de Jagua, rebaptisée Cienfuegos l'année suivante. Son nom est un hommage au gouverneur en place à cette époque, José Cienfuegos.

Les premiers colons à s'y installer furent des français venus de Louisiane. Le développement de la région s'accéléra avec la mise en place d'un réseau de voies ferrées rejoignant La Havane. Cienfuegos exportait alors 15% de la production sucrière cubaine mais les différents événements, comme dans toutes les autres villes, mirent en péril le marché du sucre.

Cienfuegos devint au milieu du XXe un centre industriel majeur grâce à l'intervention de l'Union soviétique. Aujourd'hui, 12 sucreries produisent près de 40 000 tonnes de canne brute par jour. Son port est le premier exportateur de sucre dans le monde.

Histoire de Santa Clara

Santa Clara est marquée par une date importante : le 28 décembre 1958. C'est le jour où 300 guérilleros, dont Che Guevara, prirent le contrôle d'un train blindé transportant les troupes du dictateur Batista. Cette victoire annonça la défaite de Batista à Cuba. Santa Clara n'a donc d'intérêt que pour les passionnés de la révolution cubaine.

Bien que chargée d'histoire, la ville n'a pas gardée trace de l'époque coloniale.

Santa Clara fut fondée en 1689 par des habitants de Remedios, située à 50 km à l'est de Santa Clara, qui fuyaient les attaques de pirates. Un incendie la détruisit partiellement en 1692. Elle devint la capitale de la province de Las Villas en 1867 et se développa également grâce au chemin de fer.

Trouver un hotel

QUE VOIR AU CENTRE DE CUBA

Monuments

En hommage à Che Guevara, la ville de Santa Clara, qui se situe au centre de Cuba, a consacré une partie de son architecture au célèbre révolutionnaire.

Une immense statue en bronze, Place de la Révolution, accueille les visiteurs afin de commémorer pour l'éternité la mort de Che Guevara tué en 1967 en Bolivie. Son bras est en écharpe pour représenter sa chute d'un bâtiment lors de la bataille de Santa Clara en 1958.

Le monument Che Guevara fut érigé en 1987 ; en-dessous, un mausolée abrite la dépouille du Che depuis 1997 ainsi que les effigies de 38 guérilleros tués au cours de la révolution cubaine. Une lumière est allumée en permanence près de sa tombe. Allumée par Fidel Castro, elle symbolise la mémoire éternelle du révolutionnaire dans le coeur des cubains.

Ce site est très intéressant à visiter par sa charge émotionnelle et historique mais également pour le petit musée adjacent présentant des souvenirs de la Révolution, dont le matériel de diffusion utilisé par Radio Rebelde que le Che avait installé à La Mesa, dans les montagnes de la Sierra Maestra.

Un peu d'histoire?

Che Guevara et ses guérilleros attaquèrent Santa Clara le 28 décembre 1958. Le lendemain, les rebelles s'emparèrent d'un train blindé qui devait ravitailler les troupes de Batista. Aidés par les habitants qui sabotèrent les moyens de communications du dictateur, la victoire des révolutionnaires fut célébrée le jour de Noël. Batista s'exila à Saint Domingue en République Dominicaine.

Le 2 janvier 1959, Che Guevara entra dans La Havane .

Santa Clara est la ville mémoire du Che. Sa femme, Aleida est née dans cette ville. Tous les monuments témoignent de l'affection qui lui est portée. Après son exécution en 1997 en Bolivie, son corps fut ramené à Santa Clara et exposé pendant 3 jours. Une foule formant 5 km de queue se déplaça pour lui rendre un dernier hommage. Fidel Castro prononça un discours en sa mémoire Place de la Révolution avant que le corps du défunt ne soit acheminé dans le mausolée.

Sur la route qui mène à Remedios, vous pourrez voir un musée installé dans les wagons du train blindé pris par le Commandant Che Guevara aidé de ses hommes. Le bulldozer utilisé pour faire dérailler le train est toujours présent!

L'ancienne caserne où les partisans de Batista se rendirent à Che Guevara héberge un petit musée, le Musée provincial Abel Santamaria.

Informations Pratiques

Monument Che Guevara

Mausolée et Musée.

Ouvert du mardi au samedi de 9h à 18h.

Monumento a la toma del tren blindado (Monument de la prise du train blindé)

Ouvert du mardi au samedi de 8h à 18h.

Ouvert le dimanche de 8 h à 12h.

Musée provincial Abel Santamaria

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h.

Ouvert le samedi de 9h à 13h.

Musées

Le centre de l'ile est plus réputé pour son agriculture que pour ses musées.

Entre vergers, rizières et cultures maraichères, la Carretera Central relie les principales villes de la région. La première, Cienfuegos est surnommée la « perle du Sud ». Le centre historique s'est peu à peu transformé en un centre commercial. Les plus beaux édifices se situent près du Parque Jose Marti

A visiter, le musée historique provincial qui raconte le rôle de Cienfuegos dans la lutte pour l'indépendance de Cuba. Un peu plus à l'ouest, à Playa Giron, le musée Giron vous intéressera certainement. A quelques centaines de mètres s'est déroulé un événement historique en 1961 : le débarquement de 1500 mercenaires, dans la Baie des Cochons, venus renverser Fidel Castro.

Santa Clara est une ville hommage à Che Guevara. Elle fut la première ville à être prise par le Che en 1958. Un musée lui est dédié au monument Che Guevara près de la Plaza de la revolucion. Autres musées à découvrir : le musée des arts décoratifs et le musée provincial.

Trinidad est la ville la plus intéressante. Le musée historique municipalexplique la naissance de la cité. Un mini-musée est consacré à la traite des esclaves sur l'île.

Unesco

Trinidad et la valle de los ingenios, classées la même année au patrimoine de l'UNESCO

7 sites répertoriés au patrimoine mondial de l'UNESCO sont éparpillés dans toute l'île. Dans le centre de Cuba, deux endroits le sont depuis 1982. La ville de Trinidad a eu cet honneur en raison de son patrimoine colonial le mieux conservé du pays. Son centre historique pavé, ses palais et musées de la plaza Mayor, la beauté des vieilles demeures coloniales en font un joyau mondial.

A proximité, la vallee de los ingenios est un délice de sucreries. Bien que les exploitations de canne à sucre ne soient plus en activité, les vestiges, notamment la haute tour Torre de Manacas-Iznaga, témoignent de la production prospère du sucre jusqu'à la fin du XIXe.

Autour du même sujet

Annonces Google