Inde du Nord

Inde du Nord MIS A JOUR LE 8 AVRIL 2016 - L'Inde du nord compte les monuments les plus connus du pays. Le Taj Mahal est aussi beau que son histoire est belle.

Même si c'est l'un des monuments les plus visités dans le monde, rien ne remplace de le voir de ses propres yeux avec un coucher de soleil rougissant en toile de fond?  Géographiquement, l'Inde du nord est très contrastée entre le désert de Thar tout à l'ouest du Rajasthan, les montagnes himalayennes qui font office de frontière naturelle avec la Chine et le Bengale occidental, au climat tropical, bordé par le Bangladesh.

L'architecture de l'Inde du nord rappelle les grandes périodes coloniales, de la toute puissance des Rajputs, ces valeureux guerriers aux Moghols puis aux Britanniques jusqu'à la moitié du XXe siècle. Autant lacitadelle de Gwalior, à quelques kilomètres d'Agra, témoigne de l'âge d'or des maharajas, autant la ville abandonnée de Fatehpur Sikriest la digne représentante de l'art moghol.

Il existe d'autres palais aussi merveilleux, notamment au Rajasthan, cette province oubliée pendant des siècles qui reflète le vrai visage de l'Inde. Eloignez-vous un instant des villes surpeuplées, du bruit et de la population pour profiter de grands espaces, de paysages grandioses et des sourires des Rajahsthanis qui vous marqueront à jamais.

La religion est, bien évidemment, au coeur de la culture indienne. Hindous, Bouddhiste, Jaïn ou Musulmans cohabitent sur le même territoire. Et même si les temples ne sont pas votre tasse de thé, vous pourrez au moins passer un bon moment à Khajuraho, célèbre pour ses sculptures érotiques.

Si, au contraire, vous adorez ça, les500 temples de Bhubaneswar, dans l'Orissa,  devraient vous satisfaire. Une fois dans cette région, visitez le Temple du soleil et ses dentelles de sculptures, au bord du golfe du Bengale.

Rien ne remplace la visite d'un musée pour mieux connaitre un pays, d'autant plus que l'histoire de l'Inde a été très mouvementée, subissant autant l'influence asiatique qu'occidentale.

Lemusée du Tibetraconte la lutte (toujours actuelle) du peuple tibétain pour son indépendance et des relations historiques, culturelles et religieuses avec l'Inde. Autre musée plus provincial mais tout aussi intéressant, lemusée de l'Orissa. Il met en valeur cette région grâce aux nombreuses découvertes archéologiques et ses sculptures en provenance du nord de l'Inde.

Sortez des sentiers battus pour découvrir la faune et la flore indienne dans la région du Bengale occidental. Peut-être apercevrez-vous le «mangeur d'homme», le Tigre du Bengale, craint par une population locale essentiellement agricole et très pauvre. Leparc des Sundarbans, à l'embouchure du Gange, est la plus grande réserve de mangroves du monde.

Des safaris sont proposés aux touristes avec peut-être à la clé la chance d'apercevoir un éléphant, un tigre ou un lion sauvage dans les parcs naturels de Corbett et de Sasan gir Lion Sanctuary.

VOYAGE AU INDE DU NORD

Météo / Quand partir

Climat et Météo

Le climat indien est aussi contrasté que son territoire. Autant le sud, plus près de l'équateur, connaît des fortes chaleurs, autant le nord, près de l'Himalaya rencontre des températures au-dessous de zéro. Il est indispensable de se renseigner sur les différentes saisons avant de partir en Inde.

Trois saisons distinctes rythment l'année. La saison chaude commence en mars ; le temps est sec, la poussière s'infiltre partout.

Les températures affichent 45°C dans le sud du pays. C'est la période idéale pour visiter le nord de l'Inde, notamment les régions du cachemire et les frontières de l'Himalaya. Les températures sont d'environ 20°C. Puis, l'humidité augmente progressivement jusqu'à juin qui signale l'arrivée de la mousson.

C'est la saison chaude qui va durer jusqu'à septembre. Le soleil est bien présent mais d'un coup, des trombes d'eau peuvent tomber sans discontinuer pendant des heures? pas l'idéal pour se balader. Les inondations sont alors fréquentes. Vous aurez du mal à supporter cette humidité permanente couplée à une chaleur écrasante.

En octobre, les pluies s'arrêtent et c'est la saison fraîche qui démarre. C'est la saison la plus agréable pour visiter l'Inde, surtout dans le nord. A Delhi, les températures sont entre 15°C et 20°C. Quand à l'extrême nord, elles passent au-dessous de 0.

Quand partir en Inde?

La saison fraîche est la plus agréable pour se rendre en Inde. En revanche, si vous souhaitez aller dans le Ladakh flirter avec les cimes himalayennes, allez-y à la saison chaude pour bénéficier de températures clémentes.

Passeport / Visa / Formalités

PASSEPORT - Pour vous rendre en Inde du Nord, vous devez impérativement être en possession d'un passeport valide au moins six mois après votre date de retour. Il devra également présenter au moins 3 pages vierges, dont 2 se faisant face. A votre arrivée à l'aéroport, vous devrez fournir au service des douanes un formulaire préalablement rempli qui, outre les formalités d'usage telles que votre numéro de passeport, vous demandera de fournir l'adresse de votre lieu de séjour.

VISA - Un visa est obligatoire pour se rendre en Inde. Il est conseillé de s'y prendre plusieurs semaines à l'avance, car les délais d'obtention peuvent être assez longs. Les ambassades ne se chargeant plus du traitement des visas, vous devrez envoyer votre demande dans l'un des centres VFS Global. Si vous habitez Paris, Lyon, Bordeaux, Nice, Strasbourg ou Marseille, vous pourrez directement vous adresser à l'un des centres VFS. Dans le cas contraire, vous devrez envoyer votre demande par courrier accompagné de votre passeport et de deux photos d'identité couleur au format 5,08 X 5,08. Dans certains cas, on vous demandera également de fournir vos billets d'avion aller et retour. Les visas touristiques sont accordés pour 6 mois à compter de la date de délivrance du visa.

Transports

La ville principale du nord de l'Inde est Delhi, c'est aussi la capitale du pays. Pour parcourir les 6700 km qui relient Paris à Delhi, l'avion est le moyen de transport le plus pratique et le plus rapide. Comptez 8 heures de vol entre Paris et Delhi.

De nombreuses compagnies aériennes assurent des lignes quotidiennes ; les prix varient énormément en fonction de la saison à laquelle vous vous rendrez en Inde.

Par exemple, un aller-retour Paris-Delhi en plein mois d'Août vous coutera moins de 1 000 euros si vous partez un jour de semaine avec Air France ; les départs le samedi et dimanche sont plus onéreux. Mais vous tomberez en pleine mousson, ce qui est très épuisant pour nous occidentaux. La chaleur humide devient vite insupportable.

Pour un départ entre novembre et février, qui est la meilleure saison pour aller en Inde, les prix passeront à 2 000 euros voire plus si vous partez le weekend, toujours avec Air France.

Si vous réservez un vol avec Air India, les prix tourneront autour de 1 000 euros pour un départ à la meilleure saison, entre novembre et février. Les compagnies telles que Alitalia, Gulf Air, Kuweit Air, KLM ou Aeroflot proposent des prix plus abordables mais vous aurez inévitablement des escales. Le temps de vol varie entre 10h et 14h. Si vos dates sont flexibles, n'hésitez pas à aller faire un tour sur les sites des compagnies low-cost.

Pour le retour, la taxe d'aéroport est de 500 INR.

Si vous choisissez la voie terrestre, vous pourrez passer la frontière indienne du Boutan, du Pakistan, du Népal et du Bangladesh. Aucun accès n'est possible de la Chine et de la Birmanie.

  • Se déplacer en Inde du nord

L'avion est très cher en Inde. Même si de nouvelles compagnies offrent des tarifs compétitifs, il  vaut mieux vous renseigner sur la sécurité de ces vols et préférer les liaisons régulières. Mais le nord de l'Inde compte moins d'aéroports nationaux que le sud. Il faut bien préparer son itinéraire.

Les grands voyageurs choisiront le forfait découverte d'Indian Airlines. Cela permet de se promener dans plus de cinquante villes du nord de l'Inde sur une période donnée : une, deux ou trois semaines. Et le tout pour somme raisonnable. Veillez à toujours venir 2 ou 3 heures avant le décollage de votre avion car en Inde, les premiers arrivés sont les premiers servis, le surbooking étant pratique courante.

Le train est une bonne alternative car les trajets sont rapides et surtout, il est confortable ! Juste un chiffre : il y a plus de 6 800 gares en Inde? Il existe deux sortes de train : les Shatabdi qui relient les grandes villes entre elles dans la même journée, et les Rajdhani qui joignent Delhi aux capitales des différentes provinces du nord de l'Inde. Vous paierez votre billet en fonction de la distance parcourue

Il existe cinq classes différentes qui passent du simple au double : la première classe avec climatisation et couchettes moelleuses, la seconde classe climatisée mais avec couchettes dures, troisième classe climatisée mais vous êtes six dans le compartiment, la quatrième classe sans la climatisation et la classe populaire avec de simples banquettes en bois.

Un conseil : le train est le moyen de transport le moins cher et donc le plus populaire. Veillez bien à vos affaires, les vols sont fréquents.

Les bus sont très pratiques mais pour des distances courtes. Evitez de les prendre la nuit et surveillez bien vos sacs. Vous aurez du mal à réserver une place surtout dans les compagnies publiques qui sont prises d'assaut par les locaux. Les compagnies privées sont plus confortables mais le temps de trajet est désespérément très long.

Pour plus d'indépendance, louez une voiture sur place. A partir de trois personnes, les prix sont très abordables (environ 1600 IDR) et le chauffeur en plus ne vous coutera qu'un petit supplément (les Indiens tiennent à leur voiture?). Et vous ne le regretterez pas, les autochtones ayant une vision très? personnelle du code de la route. D'ailleurs, les routes sont souvent en très mauvais état, sans parler du nord de l'Inde où le relief montagneux rajoute des obstacles à la conduite.  

Oubliez le stop, c'est une pratique très marginale en Inde.

  • Dans les villes

Les sportifs choisiront le vélo qui est très utilisé dans les villes et pas si dangereux à condition de faire attention (PS : en Inde, on roule à gauche). Déplacez-vous en rickshaw, ces engins à trois roues motorisés ou non. Veillez à toujours demander le tarif avant de monter dans le rickshaw. Vous pouvez y monter à deux personnes. Cela vous coûtera environ 20 IDR (0,30 euros) du kilomètre.

Le taxi est deux fois plus cher mais les prix sont très variables et le compteur est bien souvent cassé !

Santé / Sécurité / Vaccins

SANTE - Les principaux risques sanitaires auxquels vous serez confronté sont liés aux mauvaises conditions d'hygiène ainsi qu'à l'eau et à la nourriture. Pour éviter les affections, emportez impérativement des comprimés pour traiter l'eau, et ne buvez jamais l'eau du robinet. Si vous achetez des fruits ou des légumes sur les marchés ou à des vendeurs ambulants, nettoyez-les avec de l'eau traitée et pensez à vous laver les mains régulièrement ou à vous les désinfecter avec des solutions en gel. La cuisine indienne étant souvent très épicée, les troubles gastriques sont fréquents et les médicaments contre la diarrhée s'avèrent souvent bien utiles.

SECURITE - Prenez garde à vos bagages et pensez à emporter ou à acheter sur place une chaine et un cadenas pour les attacher, surtout si vous prenez des trains de nuit ou si vous laissez votre sac dans les consignes des gares. Les arnaques sont assez fréquentes, surtout en ce qui concerne les transports. Dans les gares et les aéroports, évitez les rabatteurs qui ne manqueront pas de vous accoster, et réservez votre trajet par le biais des guichets agréés par le gouvernement. Concernant les rickshaws, les taxis locaux, négociez le prix de la course avant de monter à bord et n'hésitez pas à discuter les tarifs.

VACCINS - A l'exception des voyageurs ayant séjourné dans un pays infecté par la fièvre jaune dans les jours précédant leur voyage en Inde, aucun vaccin n'est obligatoire. Pour davantage de sécurité, il est néanmoins conseillé d'être à jour dans les vaccins d'usage parmi lesquels la diphtérie, le tétanos, l'hépatite A et B et la poliomyélite. Certaines injections nécessitant plusieurs semaines pour être efficaces, il est recommandé de s'y prendre à l'avance. Demandez à votre médecin traitant qu'il vous fournisse un carnet de vaccination afin de savoir quand vous devrez effectuer les différents rappels.

Monnaie

La monnaie que vous utiliserez sur place est la roupie indienne (Rs). Pour calculer les prix sur place, sachez que 1 euro correspond à environ 75 Rs (taux en octobre 2015). Vous pourrez obtenir les devises locales dans les nombreux bureaux de change ou dans les banques. Même si l'utilisation des cartes de paiement devient de plus en plus fréquente dans certains établissements haut de gamme, veillez tout de même à toujours avoir de la monnaie sur vous. Vous pourrez également retirer de l'argent via les distributeurs automatiques de certaines banques ou en présentant votre carte bancaire au guichet.

POURBOIRE - Dans certains hôtels et restaurants, le service est inclus, mais ce n'est généralement pas le cas dans les petits établissements. Si le pourboire n'est pas obligatoire, il est néanmoins apprécié. Le niveau de vie des habitants étant souvent très bas, n'hésitez pas à laisser une petite somme si vous êtes satisfait du service rendu. Dans les hôtels avec bagagiste, il est d'usage de laisser entre 10 et 20 Rs par bagage, tout comme dans les restaurants de catégorie supérieurs où 10 % de la note en pourboire est raisonnable. Si vous décidez de louer les services d'un guide ou d'un chauffeur pendant plusieurs jours, un pourboire pour le service est également attendu.

Trouver un hotel

QUE VOIR AU INDE DU NORD

Monuments

Bien que vous n'aurez pas accès à de nombreux temples réservés strictement aux Hindous (c'est le cas du Golden Temple de Vârânasî et du Lingaraja Temple à Bhubaneswar), la majorité des lieux de culte sont ouverts à tous et à toutes les religions.

Nous vous proposons un petit panel des plus beaux temples du nord de l'Inde mais aussi quelques monuments dont l'architecture dévoile des grands événements de l'histoire de l'Inde.

En vous baladant autour de Delhi, comme au nord à Amritsar, visitez le temple d'orle lieu le plus sacré de la religion sikh. Les Sikhs sont reconnaissables à leur turban, souvent bleu, qui cache leurs longs cheveux, et à leur petit poignard accroché à la ceinture.

Une ambiance très pieuse se diffuse dans tout le site, au son de la lecture du livre sacré du lever du jour à la tombée de la nuit.

Au sud d'Agra, où se trouve le Taj Mahal, faites une escale au fort de Gwalior qui domine la ville du haut de sa colline. Même si le paysage fait penser au Fort de Mehrangarh à Jodhpur au Rajasthan, l'architecture reste différente.

Dirigez-vous vers l'est jusqu'à atteindre l'une des plus anciennes cités d'Inde mais aussi l'une des sept villes saintes : Vârânasî(ou Bénarès).

Pas la peine de chercher à visiter des temples, l'animation se passe au bord du Gange, sur les Ghats, ces marches qui bordent le fleuve. Le Gange permet de purifier les pèlerins qui viennent à Vârânasî car c'est le lieu ultime de leurs parcours religieux.

D'ailleurs, vous verrez beaucoup de vieillards qui attendent la mort car la  ville sainte permet de « sauter » quelques étapes de réincarnations et d'atteindre plus vite le Nirvana.

En soirée, si vous avez de la chance, vous pourrez assister à des funérailles, un moment très émouvant.

Encore plus à l'est, dans la province de L'Orissa, au bord du Golfe du Bengale, la cité des temples Bhubaneswar, vous enchantera par sa diversité architecturale, bien que les plus beaux temples soient interdits aux non-hindous.

Musées

Afin de découvrir les spécificités régionales de la partienord de l'Inde, nous vous invitons à parcourir quelques musées illustrant la richesse culturelle du pays.

A Dharamsala, le musée du Tibet permet de découvrir ou approfondir ses connaissances sur cette région rattachée à la Chine. L'histoire coloniale de l'Inde a permis au Tibet de se développer fortement au XIXe siècle mais cette période prospère sera de courte durée avec la proclamation de la république populaire de Chine.

Vers l'est, le musée régional de l'Orissamet en avant le patrimoine culturel et naturel de cette région qui borde la baie de Bengale.

Grace à une immense collection archéologique, le fonds du musée s'est peu à peu agrandi pour disposer aujourd'hui de sections aussi riches et variées que le territoire qu'il met en valeur.

Itinéraires

Entre les sites classés au patrimoine mondial de l'Unesco, les parcs naturels et les nombreux temples, votre itinéraire sera intense dans le nord de l'Inde.

Si vous arrivez par avion à Delhi, consultez notre itinéraire dans la ville.

Deux heures plus tard, rejoignez Agra pour visiter LE monument tant attendu, leTaj Mahal, un magnifique mausolée recouvert de marbre.

Une fois sur place, il serait dommage de manquer la visite du Fort Rouge, palais des empereurs moghols et à une quarantaine de kilomètres, la ville, aujourd'hui fantôme, de Fatehpur Sikri.

Descendez encore plus au sud vers Gwalior  et sa jolie citadelle qui s'explore à pied.

Après une dizaine d'heures de train en allant vers l'est, lesite archéologique de Khajuraho ne vous laissera pas de marbre. Célèbre pour ses sculptures érotiques, attardez-vous sur les temples du groupe ouest beaucoup plus révélateurs de l'art des Chandela.

Toujours en direction de l'est, vous arriverez à Bénarès rebaptisée Vârânasî, l'une des villes sacrées de l'Inde. L'intérêt principal de passer par cette ville est de voir les longues processions d'hindous agglutinés sur les ghâts, ces marches en bordure du Gange, se purifier dans l'eau de ce fleuve sacré.

De Vârânasî, le mieux est de prendre l'avion pour rejoindre Calcuttadans le Bengale occidental.

Lire notre itinéraire à Calcutta.

A l'embouchure du Gange, irrigué par la baie du Bengale, le parc des Sundarbans vous offre (peut-être) la chance de rencontrer le célèbre tigre du Bengale.

Ces « mangeurs d'hommes » sont assez timides et il faudra se lever tôt pour en apercevoir un traverser un bras du Gange, en excellent nageur. A défaut, sachez que le parc contient la plus grande réserve de mangroves du monde !

Un peu plus au sud, vous entrerez dans la province de l'Orissa, où l'on trouve des temples magnifiques et des paysages uniques. La région est peu touristique en raison d'un climat très capricieux et de l'immense pauvreté de la population essentiellement rurale.

Néanmoins, entre octobre et mars, vous vous régalerez notamment auxtemples de Bhubaneswar, puis au temple du soleil à Konarak. Profitez-en pour faire un tour au musée de l'Orissaqui met en avant les trésors archéologiques, culturels et naturels de cette région.

Il faut déjà penser au retour. Vous pouvez revenir directement à Delhi ou filer plus au nord jusqu'à Amritsar, dans la région de Pendjab afin de visiter letemple d'or, berceau de la religion sikh.

Vous n'êtes plus à quelques kilomètres près alors dirigez-vous vers Dharamsala, le « petit Lhassa » de l'Inde, ou vit une grande communauté de Tibétains ayant fui leur région. C'est également l'actuel lieu de résidence du dalaï-lama exilé en Inde depuis le début de l'oppression chinoise au Tibet. Il n'est donc pas étonnant d'y trouver le musée du Tibet.

Unesco

Si la majorité des touristes choisissent l'Inde du nord pour leur premier voyage, ce n'est pas étonnant. La région regroupe à elle seule le meilleur du patrimoine indien et les plus beaux sites classés au patrimoine mondial de l'Unesco.

Tout dépend évidemment de votre conception des vacances, mais si vous aimez l'architecture, l'art et l'histoire, vous allez vous régaler.

On commence évidemment par l'emblème national de l'Inde, un monument recouvert de marbre situé à Agra, vous avez deviné ?

Le Taj Mahal bien sûr, construit par Shah Jahan, un empereur moghol tellement malheureux après le décès de son épouse qu'il édifia un mausolée à la hauteur de son amour.

Toujours à Agra, le Fort rougeest une ancienne forteresse reconvertie en palais lors du règne de Shah Jahan. Le grès rouge omniprésent donne à l'édifice un charme unique.

A quelques dizaines de kilomètres, la ville deFatehpur Sikriprésente un panel du meilleur de l'art moghol. La ville est totalement désertée depuis des siècles, lorsque son fondateur, l'empereur Akbar, est parti conquérir d'autres territoires.

La sculpture jaïn et hindoue est à l'honneur dans les temples de Khajuraho. Les artisans de l'époque laissent ainsi un témoignage unique des modes de vie du Xe siècle mais aussi des épisodes guerriers ou de la diversité des divinités.

Mais admettons-le, la tentation d'observer les sculptures érotiques, peu farouches pour l'époque, sont l'une des principales raisons de l'attractivité de ces temples.

Plus à l'est, vers le Bengale occidental, vous pourrez visiter le temple du soleil, construit comme un immense char de pierre tiré par des chevaux et, plus exotique, faire un trek dans le parc des Sundarbanset espérer croiser un tigre du Bengale.

Parcs naturels

Il vous faudra de la motivation pour accéder aux parcs naturels du nord de l'Inde en raison de leur éloignement des villes. Mais c'est l'occasion unique d'observer des animaux sauvages dans leur habitat naturel.

Vous voulez voir des lions ? Rendez-vous auparc national de Sasan Gir, vaste écran de verdure au milieu du désert qui abrite l'une des dernières réserves de lions d'Asie.

Vous voulez voir des tigres ? Le parc national de Corbett, au pied de l'Himalaya, s'étend sur plus de 1300 km² et promet de belles rencontres animalières. Vous pourrez même parcourir le site à dos d'éléphant mais si vous voulez voir un tigre, optez pour le 4x4, un guide et partez tôt le matin.

QUE FAIRE AU INDE DU NORD

Shopping

Que rapporter ?

Les souvenirs à rapporter d'Inde du Nord ne manquent pas et vous n'aurez que l'embarras du choix parmi les pashminas et les tissus multicolores, les chaussures et autres articles de maroquinerie faits main, ou encore les saris. Côté bijoux, vous pourrez rapporter des boucles d'oreilles ou des bracelets fantaisie de toutes les couleurs, mais aussi des articles en argent, en or ou ornés de pierres. S'il vous reste une petite place dans votre valise, vous pourrez également y mettre des épices comme le safran et le curcuma, de l'encens, mais aussi des objets en marbre sertis de pierres précieuses.

Autour du même sujet

Annonces Google