Inde du Sud

Inde du Sud MIS A JOUR LE 22 SEPTEMBRE 2015 - Une ambiance mystique vous enveloppera sitôt vous vous dirigerez vers le sud de l'Inde. Forte de ses nombreux temples, la région attire de nombreux pèlerins en quête de spiritualité. Le Karnataka est une province très riche en patrimoine religieux, avec les temples de Halebid ou les temples de Chennakeshava, chefs d'oeuvre de la dynastie Hoysala.

Les grottes rupestres de Badami consacrent l'art des Chalukya dans un décor somptueux, entre lac et montagnes rouges. Le palais de Mysoreprésente le savoir-faire de l'âge d'or des maharajas en Inde. Il révèle sa beauté la nuit tombée lorsque la mise en lumière le met en valeur.

L'Inde du sud est un autre voyage, bien différent du nord du pays, qui présente un paysage architecture d'exception avec ses palais et citadelles rajputs. Préparez bien votre voyage car les distances sont interminables, les transports peu fiables au niveau des horaires et le relief assez difficile entre les ghâts orientaux et occidentaux.

Commencez par la plus grande ville du pays, Mumbai, capitale du cinéma bollywoodien, très cosmopolite et vivante. Mais n'y perdez pas trop de temps au profit d'un autre visage de l'Inde, celui des temples nichés dans la jungle, des plages au sable blanc longilignes et des grottes rupestres extraordinaires.

De Mumbai, il vous sera facile d'accéder aux grottes d'Ellora, un ensemble de sculptures rupestres classées au patrimoine mondial de l'Unesco. Vous découvrirez alors cinq siècles d'histoire et de culture religieuse au travers la juxtaposition de l'art bouddhique, hindou et jaïn. Descendez un peu plus au sud pour vous prélasser sur les magnifiques plages de Goa. Dans les terres, la vieille ville de Goaporte encore les traces des anciens colons portugais qui ont laissé quelques vestiges religieux du XVIe siècle. 

Passez sur la côte est, parsemée de belles plages et d'ancienne villes coloniales à l'architecture intéressante. Sachez que de nombreuses villes ont repris leurs noms d'avant la colonisation (Bombay, Bangalore, Pondichéry, Madras sont devenues respectivement Mumbai, Bengaluru, Puducherry et Chennai) mais les anciennes appellations sont encore utilisées.

Cité internationale coupée du monde qui vit par ses propres moyens matériels et idéologiques, Auroville, près de Pondichéry, vous surprendra certainement. C'est un endroit agréable pour y passer la nuit surtout si vous avez l'occasion de discuter avec l'un de ses habitants. On vous expliquera alors pourquoi et comment on vit à Auroville, sans contrainte politique ou économique. Profitez-en pour visiter le musée de Pondichéryqui explique l'histoire de cette ancienne colonie française?

Plus largement, l'histoire de l'Inde du sud est narrée aumusée de gouvernement à Chennai. Entre Pondichéry et Chennai, ne manquez pas l'un des plus beaux temples du pays,Mahabalipuram. Visitez le temple du rivage, édifié en bord de mer, et surtout la Descente du Gange, un bas-relief de 27 m de long, sans doute l'un des plus grands du monde dans un bon état de conservation.

A Tanjore, située dans la région du Tamil Nadu, vous serez surpris de voir le développement artistique de la cité depuis des siècles, une fierté locale qui se remarque notamment auTemple de Brihadishvara. Sachez que la meilleure saison pour visiter l'Inde du sud est d'octobre à mars si vous voulez éviter la mousson et une chaleur caniculaire.

VOYAGE AU INDE DU SUD

Météo / Quand partir

Climat et Météo

EnInde du sud, le climat est tropical avec deux saisons différentes : la saison sèche qui s'étend d'octobre à mars. Le temps y est sec et la chaleur est supportable.

La saison humide est synonyme de mousson d'avril à septembre. Des pluies violentes peuvent entrainer des retards dans les transports si vous voyagez en voiture ou en train.

  • Quand partir en Inde du sud ?

La meilleure période pour se rendre dans le sud de l'Inde est d'octobre à mars qui correspond à la saison sèche. Quittez moufles et bonnets pour sauter dans un avion direction le soleil et des températures clémentes.

A partir de mars, les températures deviennent caniculaires et il vous faudra vous réfugier sur les hauteurs pour ne pas fondre au soleil. La mousson du côté ouest démarre en juin et une seconde mousson se déploie dans le Tamil Nadu entre novembre et décembre.

Transports

Mumbai, Bangalore et Chennai sont dotés d'aéroports internationaux permettant d'y débarquer directement depuis la France. Vous parcourrez alors plus de 8000 km en 9h environ si vous allez à Mumbai ; vous devrez ajouter à votre montre 4h30 si vous êtes parti en hiver et 3h30 l'été. Les principales compagnies aériennes à desservir régulièrement les grandes villes du sud sont Air France, Air India ou Delta Air Lines.

Réservez plusieurs mois à l'avance votre vol pour bénéficier de tarifs avantageux : comptez entre 600 et 1000 euros pour un vol Paris-Mumbai. Ajoutez environ 200 euros de plus pour aller à Bangalore ou Chennai. Essayez d'anticiper votre itinéraire pour vous rapprocher au maximum de votre destination en avion et éviter de longs trajets en train ou en voiture.

  • Se déplacer

Bien sûr, l'avion est le moyen de transport le plus rapide et le plus pratique pour se déplacer en Inde du sud mais les prix sont un peu salés car les étrangers sont facturés en dollars?. Essayez le bus si vous n'avez pas de problème de santé et que vous n'avez pas le mal des transports, certaines routes ressemblant plus à des pistes. Il existe deux classes différentes et vous pouvez réserver à l'avance dans les gares routières.

Le train est le moyen de transport le plus utilisé pour se déplacer à l'intérieur du pays. Le réseau est très bien développé. Si vous devez rallier la côte Est à la côte Ouest, optez pour le train de nuit, moins fatigant. La réservation est indispensable pour bénéficier des meilleures places et de voitures climatisées. Vous paierez en fonction de la classe et de la distance parcourue.

Si vous préférez louer une voiture, soyez très vigilent sur votre conduite (à gauche?) et sur l'état de la voiture. Le mieux est de louer un véhicule avec un chauffeur ; négociez le prix pour une semaine (environ 200 euros).

  • Dans les villes

Entre les bus, les rickshaw et les cyclo-pousse, vous aurez l'embarras du choix pour visiter les monuments et musées des villes indiennes. Toutefois, le bus est souvent bondé et bloqué dans les embouteillages. Veillez à toujours négocier le tarif avant d'emprunter l'un de ces transports.

Dans les parcs naturels ou dans des grands ensembles de temples, des locations de vélo sont proposées aux visiteurs, un moyen écologique et pratique de découvrir le patrimoine.

Trouver un hotel

QUE VOIR AU INDE DU SUD

Monuments

Sur les traces des dynasties du sud de l'Inde

Le sud de l'Inde est certes moins touristique mais pas moins intéressant.

C'est l'occasion de découvrir les grandes dynasties de cette région grâce aux monuments qui ont traversé les siècles.

Bien évidemment, les temples hindouistes seront au coeur de votre itinéraire avec Sri Ranganathaswami, le plus grand édifice religieux du pays et ses vertigineuses gopuram bariolées de couleurs vives.

Sur la côte est, les temples de Halebidet de Chennakeshavaconstituent un véritable témoignage historique de la dynastie Hoysala. L'architecture et les décorations sont typiques de cette culture.

Belle prouesse technique et humaine, le fort de Daulatabada été construit au sommet d'une montagne, emplacement idéal pour se parer d'éventuelles attaques. Vous trouverez la citadelle au centre du pays, non loin desgrottes d'Ellorâ, classées au patrimoine mondial de l'Unesco.

La région de Karnataka, dans la partie ouest du sud de l'Inde, accueille les fameuses grottes de Bâdâmi, recouvertes de sculptures attribuées à la dynastie Chalukya. Vous pourrez découvrir des sculptures de divinités hindouistes et les multiples avatars qui leur sont associés.

Plongez dans l'univers des maharajas à Mysore et son majestueux palais qui s'illumine de mille feux chaque dimanche. L'intérieur du palais est un échantillon des matériaux les plus précieux qu'on peut trouver : or, argent, pierres précieuses, marbre, etc.

Enfin, visite hors-norme mais idéale pour y passer la nuit, Aurovilleest une cité créée de toute pièce en 1968. Elle accueille une communauté internationale de 1500 habitants qui prônent la paix universelle et l'harmonie entre les hommes. C'est aussi l'occasion de découvrir Pondichéry, à seulement quelques kilomètres.

Musées

Les musées les plus intéressants du sud de l'Inde se situent sur la côte est dans les principales villes.

Pour une vision globale du patrimoine et de l'art du sud du pays, dirigez-vous à Chennai (Madras) au musée du gouvernement.

Les collections proposent une bonne initiation à la culture d'anciennes dynasties dont les plus connues sont Chola, Pallava ou Kalinga. D'importantes fouilles archéologiques opérées sur le territoire ont permis de retrouver de nombreux témoignages de ces cultures.

A Pondichéry, vous vous sentirez un peu « comme à la maison » dans son muséeà l'architecture occidentale, fruit de la colonisation française au XVIIe siècle. Des objets personnels ayant appartenu à Dupleix, ancien gouverneur de la Compagnie de Indes, y sont exposés.

Enfin, plus au sud, à Tanjore, se trouve le musée-palais royal des maharajas, construit au XVIe siècle et donnant un aperçu du faste dans lequel vivaient ces souverains.

Itinéraires

L'idéal est de partir de Mumbaipour partir à la découverte des plus beaux sites d'Inde du sud. Lire notre itinéraire à Mumbai.

Louez une voiture ou prenez le bus pour rejoindre Aurangabad, plus au nord. C'est le point de départ pour la visite des grottes d'Ajanta et surtout les grottes d'Ellorâ, classées au patrimoine mondial de l'Unesco.

Vous y verrez un ensemble de grottes rupestres où se juxtaposent des sculptures bouddhiques, hindoues et jaïns.

Sur la route, vous pouvez faire une escale au fort de Dautalabad, perché sur une falaise.

Descendez vers le sud en empruntant la route qui traverse les villes de Bid, Barsi, Solapur, Bijapur pour arriver à Hampi. Vous êtes alors en plein coeur du Karnataka où subsistent les ruines destemples d'Hampi, ancienne capitale des rois Vijayanagar.

Dans la même région, les passionnés d'histoire ne manqueront pas les grottes de Badami, consécration de l'art des Chalukya.

Le paysage est sublime, du grès rouge des montagnes au bleu du lac artificiel qui borde Bâdâmi. Non loin, les grottes de Pattadakal, inscrites au patrimoine mondial de l'Unesco, sont également remarquables.

Il est temps de rejoindre la côte ouest pour profiter des belles et longues plages de Goa. Les températures y sont moins étouffantes.

Le nom de Goa vient de l'origine coloniale de la région prise d'assaut par les Portugais au XVIe siècle qui fondèrent Old Goa, plus dans les terres.

Aujourd'hui ville fantôme, elle présente tout un ensemble d'édifices religieux, d'églises, de couvents et de cathédrales, témoignage d'une vaste évangélisation de la population locale.

La basilique du Bom Jésus accueille les reliques de Saint-François-d'Assise.  

Profitez de la route côtière pour rejoindre Mangalore. De là, pointez vers l'est direction Halebidet ses merveilleux temples, un bel exemple de l'art Hoysala. Cette dynastie est également à l'honneur aux Temples de Chennakeshavasitués dans la ville de Belur.

Passez par la ville de Sravanabelogola où vous pourrez voir l'un des plus grands monolithes du monde, haut de 17,50 m représentant une divinité jaïn. Vous êtes alors à quelques kilomètres du Palais de Mysore.

L'extravagance du bâtiment ne vous laissera pas de marbre, toutefois, sachez qu'il est interdit de prendre des photos?

Vous avez alors le choix, soit de reprendre la route qui longe la côte pour visiter Cochin et admirer sa diversité architecturale ou continuer à rejoindre le sud par les terres, bien que plus difficile en raisons des ghâts occidentaux.

Vous passerez alors par le parc national de Périyarqui préserve un millier d'éléphants sauvages.

Vous avez sans doute rêvé un jour d'atteindre la pointe sud de l'Inde qui offre une vue sur l'océan indien et le Sri Lanka à l'est. Le cap Comorin (Kanyakumari) est l'ultime étape qui fait se rejoindre la mer d'Oman, l'océan indien et la mer du Bengale. Le coucher de soleil y est fantastique.

Amorcez votre remontée dans le sud du pays en faisant une escale à Madurai, une ville très sainte où vous trouverez de nombreux temples dont le Sri Meenakshi Temple. Rejoignez Tanjore sur la côte est pour visiter le temple de Brihadishvara, inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. C'est aussi l'occasion de visiter le musée Marata Palacequi met en valeur le patrimoine de la région du Tamil Nadu.

Si vous avez un peu plus de temps, faites un crochet par Trichy pour voir le temple Sri Ranganathaswami, le plus grand temple d'Inde.

Vous retrouverez quelques repères culturels dans la ville de Pondichéry, ancienne colonie française. Bien que le musée de Pondichérysoit abrité dans l'ancienne résidence d'un haut fonctionnaire français du XVIIe siècle, les collections s'attachent à l'art traditionnel et local des dynasties Pallava et Chola. Pour votre hébergement, choisissez un lieu original et utopique à Auroville, une communauté internationale qui vit de façon autonome prônant la paix universelle et l'amitié entre les peuples.

En remontant vers Chennai, arrêtez-vous auxtemples de Mahabalipuram réputés pour ses sculptures de pierre.

La dernière étape de cet itinéraire s'arrête à Chennai, anciennement Madras, capitale du sud de la culture et des arts. Lemusée du gouvernementmet en valeur le patrimoine du Sud de l'Inde.

Plus distrayant (et exotique), le parc aux crocodiles de Chennai accueille différentes espèces de ces reptiles mais aussi des cobras, pythons, lézards et quantité d'oiseaux. L'idéal si vous voyagez avec vos enfants.

Unesco

C'est un itinéraire exceptionnel que nous vous proposons avec les plus beaux sites de l'Inde du sud, tous classés au patrimoine mondial de l'Unesco. Des temples Chola aux édifices religieux portugais du XVIe siècle, il y en a pour tous les goûts.

Commencez par la côte Est en vous prélassant sur les plages de l'une des rares stations balnéaires en Inde, à Goa.

A seulement quelques kilomètres dans les terres, Old Goa est une ancienne ville portugaise, où seuls ont résisté une dizaine d'églises et de couvents construits aux XVIe et XVIIe siècles.

Remontez vers le nord, près d'Auragangabad, admirer le travail de sculpteurs hors pair dans les grottes d'Ellorâ. Une mini-cité religieuse a été creusée dans la roche pendant des centaines d'années avec une particularité : s'y sont succédés des bouddhistes, hindous et jaïns qui, siècles après siècles, ont sculpté et façonné ces grottes fantastiques. C'est un bel exemple de tolérance religieuse.

En descendant vers le sud, vous ne pourrez pas manquer la ville deHampiet ses nombreux temples, vestiges de l'art Vijayanagar.

Dans le Tamil Nadu, vous trouverez d'autres temples bien différents, comme à Mahabalipuram, un village traditionnel de tailleur de pierre ; Shore Temple est l'un des temples les plus connus en Inde. A Tanjore, letemple de Brihadishvaraest le digne représentant de l'art Chola.

Autour du même sujet

Inde du Sud

Annonces Google