Franche-Comté

Franche-Comté La Franche-Comté n'est pas qu'un découpage administratif. Correspondant à d'anciennes provinces traditionnelles, le comté de Bourgogne et le pays de Montbéliard, elle est dotée d'une riche histoire, fort longue et atypique : c'est l'une des dernières régions rattachées à la France, avec la Corse et la Savoie. La Franche-Comté est en effet quasi-indépendante jusqu'en 1678 ! L'identité comtoise est donc imprégnée d'une tradition de liberté et d'autonomie.

Une force de caractère peut-être forgée par le climat, avec de grandes chaleurs et des records de froids, ou par l'aspect sauvage de la nature, avec ses forêts denses et ses massifs escarpés. La destination est donc idéale pour les amateurs de randonnées, de ski ou plus simplement de nature. Pour les autres, elle offre un patrimoine historique et architectural conséquent et diversifié, avec des sites préhistoriques, antiques, médiévaux ou modernes.

Tous pourront enfin profiter des plaisirs de la table dans cette région de gourmets, aux multiples spécialités de fromage, de saucisse? et d'alcool - le tout à consommer avec modération, pour éviter les désagréments de l'ivresse ou de l'indigestion.

VOYAGE AU FRANCHE-COMTÉ

Météo / Quand partir

Climat et Météo

Avec son climat semi-continental, la Franche-Comté connaît de fortes amplitudes thermiques - c'est-à-dire de grandes variations de températures d'un jour à l'autre, d'un lieu à un autre et parfois même d'une heure à la suivante. Les températures sont souvent douces dans les plaines et près des cours d'eau. Les étés y sont chauds et humides, les hivers tempérés. En montagne, c'est une autre histoire ! Les hivers sont rigoureux et l'enneigement atteint souvent plus d'un mètre. La région détient d'ailleurs le record de froid en France, avec la ville de Mouthe (Doubs), surnommée la petite Sibérie. Les experts s'interrogent encore sur la température exacte de ce record : -36,7°C ou -41°C ? Quelle que soit la réponse, pour le commun des mortels, cela signifie "très très froid".

Quand partir ?

La date du départ dépendra des goûts du voyageur. Les amateurs de sports de neige choisiront l'hiver ou le début du printemps - les stations peuvent être ouvertes jusqu'en mai - pour assouvir leurs envies de ski, surf ou balades en raquettes. Les flâneurs, préférant les excursions bucoliques, la découverte du patrimoine et des petits villages comtois privilégieront l'été ou l'automne, où plusieurs semaines chaudes et ensoleillées permettront de profiter de belles promenades. Les saisons chaudes ne dispensent pas d'emmener un pull : les nuits peuvent êtres fraîches et, en cas de visite de grottes ou de gouffres, on n'est pas mécontent de porter une petite laine.

Transports

En voiture

L'A36 traverse toute la Franche-Comté. Pour la rejoindre :

- depuis le nord, l'A6 via Auxerre ou l'A31 via Troyes.

- depuis le sud, l'A6 via Mâcon ou l'A39 via Bourg-en-Bresse.

En train

- des TER partent pour Dole (25mn min), Besançon (1h00 min), Montbéliard (2h00 min), Belfort (2h15 min)

- des TGV partent pour Mouchard (40mn min)

- des Corails partent pour Lons-le-Saunier (1h15 min), Besançon (2h30 min), Belfort (3h20 min) et Montbéliard (3h20 min).

- des TER partent pour Mouchard (2h10 min).

  • Depuis Strasbourg :

- des TGV partent pour Montbéliard (1h30 min) Besançon (2h25 min) et Lons-le-Saunier (3h30 min).

- des Corails partent pour Belfort (1h35 min), Montbéliard (2h05 min) et Lons-le-Saunier (3h50 min).

- des TGV partent de gare de Lyon pour Dole (2h05 min), Mouchard (2h20 min), Besançon (2h35 min), et Belfort (3h40 min).

- des Intercités partent de gare de l'Est pour Vesoul (3h15 min).

- des Corails partent de gare de l'Est pour Belfort (4h min).

- des TGV partent pour Lons-le-Saunier (3h15 min) et Montbéliard (5h05 min).

En avion

Il n'y a pas de grand aéroport en Franche-Comté même. On compte cependant 4 aéroports à proximité de la région :

  • l'euroairport de Mulhouse-Bâle-Fribourg
  • l'aéroport international de Genève
  • l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry
  • l'aéroport de Dijon

Santé / Sécurité / Vaccins

La Franche-Comté n'est ni Bagdad ni la forêt amazonienne. Il est donc inutile de se faire vacciner contre les maladies exotiques ou d'apprendre des techniques de self-défense.

Santé

Pour les étrangers venant de l'Union Européenne, il ne faut cependant pas oublier de se procurer une carte européenne d'assurance maladie pour chaque membre de sa famille. Cela permet d'être parfaitement couvert médicalement dans toute l'Union. Il ne faut pas s'y prendre à la dernière minute : la fabrication et l'envoi de la carte peut prendre deux à trois semaines.

Il est recommandé à tous les étrangers de souscrire une assurance rapatriement, juste au cas où (une mauvaise chute sur un sentier de montagne ou dans une cave à vin peut toujours se produire).

Sécurité

La Franche-Comté ne connait pas de problèmes de sécurité particuliers. Cependant, comme toujours en voyage, mieux vaut manipuler son argent avec une relative discrétion, surveiller ses objets de valeur et ne pas laisser des voitures visiblement chargées dans un endroit non-surveillé. Mieux vaut prévenir que guérir.

Bons plans

A faire : Profiter de la nature !

Rurale et boisée, la Franche-Comté s'enorgueillit de sites naturels préservés. Montagnes, plaines, lacs, grottes, forêts? Passer par la Franche-Comté sans visiter ses lieux naturels remarquables serait une véritable faute de goût et ne vous permettrait pas de voir grand-chose.

A faire : Bien manger !

Quel dommage de commencer un régime juste avant de visiter la région?... Profitez le plus possible de ces produits du terroir et goûtez à toutes les spécialités ! Cela fera plaisir à vos hôtes et régalera vos papilles. Il sera toujours temps de se mettre à la diète quand vous rentrerez.

A ne pas faire : Polémiquer sur l'emplacement d'Alésia

Certes, de nombreux historiens situent l'ancien oppidum gaulois en Côte-d'Or, mais pour les Franc-Comtois, ce n'est que sornettes. Tous prétendent donc qu'Alésia était situé près de chez eux, mais alors où exactement ? Certains parlent de la ville de Syam et de Chaux-des-Crotenay, d'autres d'Alaise-Eternoz, de Salins-les-Bains ou de Pont-Roide? Bref, il est déconseillé d'alimenter la polémique. Si l'un de vos hôtes aborde le sujet, contentez-vous d'acquiescer et changez de conversation le plus vite possible.

A ne pas faire : Comparer l'absinthe suisse ou tchèque avec la franc-comtoise

Ou alors, uniquement pour dire que la française est meilleure. Tout autre jugement doit être gardé pour soi afin de ne vexer personne.

A ne pas faire : Appeler les habitantes de Montbéliard "les montbéliardes"

Les femmes de la ville sont des montbéliardaises, alors que la montbéliarde? est une race de vaches. Ces dames pourraient se vexer.

Vie pratique

Pour entrer en Franche-Comté, les ressortissants de l'Union Européenne (ainsi que ceux d'Andorre, du Liechtenstein, de Monaco et de Suisse) devront se munir d'une carte nationale d'identité valide ou d'un passeport valide ou périmé depuis moins de 5 ans.

Pour les autres, il faudra un passeport valide et peut-être un visa. Cependant, de nombreuses nationalités peuvent être dispensées de visa, surtout en cas de séjour touristique. La liste des exemptions est consultable sur le site du ministère des Affaires Étrangères.

Les Français n'ont bien sûr pas de formalités à remplir, la Franche-Comté n'étant pas connue pour ses militants séparatistes.

Avantages et réductions

  • La carte « Avantages Jeunes », vendue 7? euros dans les centres ou bureaux Information Jeunesse, est destinée aux étudiants de moins de 30 ans et aux moins de 26 ans. Elle donne droit à des entrées gratuites ou à des réductions dans des musées, des festivals, des centres de loisir et des boutiques.
  • Le Passeport Inter-Musées vous sera remis si vous achetez un billet plein tarif dans l'un des 11 musées du réseau « musées des Techniques et Cultures comtoises ». Il vous permettra de profiter de réductions dans les 10 autres musées.
  • La carte ISIC ou carte internationale d'étudiant permet de prouver son statut d'étudiant dans plus de 80 pays (dont la France). Très utile pour profiter de tous les avantages étudiants.

Circulation automobile

Si vous êtes conducteur, n'oubliez pas votre permis, les papiers du véhicule et la carte verte d'assurance.

L'agenda de la Haute-Saône

L'agenda du Doubs

L'agenda du Jura

L'agenda du Territoire de Belfort

Carte d'identité

  • Préfecture : Besançon
  • Départements : Doubs (25), Jura (39), Haute-Saône (70), Territoire de Belfort (90)
  • Chefs lieux : Besançon, Lons-le-Saunier, Vesoul, Belfort
  • Langues : Français, Franc-comtois
  • Habitants : les Francs-Comtois
  • Superficie : 16 202 km²
  • Nombre d'habitants : 1 150 600 (2010)
  • Densité : 71 hab./km²
  • Taux de natalité : 13%
  • Espérance de vie : 83,9 ans pour les femmes ; 77,2 ans pour les hommes
  • Climat : semi-continental
  • Chômage : 7,6 % (2008)
  • PIB par habitant : 24 696 ?
  • Activités principales : construction automobile, microtechnique (comme l'horlogerie), l'industrie du jouet.
Trouver un hotel

QUE VOIR AU FRANCHE-COMTÉ

Musées

Beaucoup de musées francs-comtois sont destinés à conserver d'anciennes techniques, particulièrement dans la cuisine et l'artisanat. Vous aurez peut-être l'impression de croiser un musée du fromage dans chaque ville et chaque village (et ce ne sera pas tout à fait faux). Pour diversifier les activités, il est aussi possible d'aller visiter ceux de la Vache qui Rit, de la ceriseou de la saucisse? avant d'admirer les créations locales : horloges, couteaux et voitures (la région est le berceau de l'empire Peugeot).

Mais, outre ses traditions la région a également vu naître nombre de personnages illustres au caractère bien trempé. Les francs-comtois en perpétuent jalousement la mémoire et entretiennent les musées dédiés à leurs scientifiques et leurs artistes : Courbet, Pasteur et Louis Pergaud sont ainsi célébrés parmi leurs compatriotes.

Itinéraires

Trois jours

Trois jours en Franche-Comté ne permettent pas de tout voir, il faut donc faire un choix. Les deux destinations principales sont le nord-est et le sud-ouest de la région.Une visite du nord-est commencerait par les visites de Montbéliard et de Belfort. Une journée dans chacune de ses villes permet d'en admirer les beautés, monuments et musées. Il sera temps au troisième jour de descendre vers Morteau, pour admirer en route le Saut du Doubs et le Cirque de consolation, avant de finir la journée devant un plat de saucisses. Pour le sud-ouest, on s'installera de préférence vers Lons-le-Saunier. En plus de visiter la vieille ville, on pourra ainsi admirer les magnifiques cascades du Hérisson et la région de Baume-les-Messieurs, bijou d'architecture comtoise. Pour le dernier jour, on pourra s'éloigner vers le sud pour visiter la Saline royale d'Arc-et-Senans, avec un petit détour par Arbois pour garnir la cave à vin.

Une semaine

Sans faire le tour de la Franche-Comté, un séjour d'une semaine permet d'en voir les zones les plus attractives? A condition de bouger et de ne pas se sédentariser dans une chambre d'hôtes ! Trois jours ne seront pas de trop pour visiter la région de Montbéliard et Belfort. Passer une nuit à Pontarlier permettra de repartir tranquillement vers Lons-le-Saunier en visitant au passage Salins-les-Bains et Arbois . Lons-le-Saunier est un excellent point de chute : il est une distance très raisonnable de nombreux sites remarquables, comme les cascades du Hérisson. On finira donc le voyage en sillonnant le Parc naturel du Haut-Jura.

15 jours

Un séjour de deux semaines permettra de prendre son temps, de se perdre dans les forêts ou dans les villes, où l'on pourra flâner le nez au vent. En suivant sensiblement le même itinéraire que pour un séjour d'une semaine, on pourra entrecouper les visites culturelles de balades, de pique-niques ou de randonnées. On peut aussi prendre un journée ou deux pour fouiner dans les caves, à déguster des vins ou des fromages, avec l'objectif final de rapporter quelques-uns de ces petits morceaux de Franche-Comté chez soi.

Unesco

La Franche-Comté compte 2 sites inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco.

La citadelle de Besançon (Doubs)

Elle fait partie d'un ensemble de 12 fortifications conçus par Vauban et classé au patrimoine mondial. Construite entre 1668 et 1711, elle est une des plus puissantes places fortes de l'époque ! Cependant, elle coûta si cher qu'on raconte que Louis XIV demanda à Vauban si ses murailles étaient en or.

Aujourd'hui, la citadelle accueille trois musées : un muséum d'Histoire naturel, un musée de la Résistance et de la Déportation et un musée de la Vie comtoise.

La Saline royale d'Arc et Senans (Doubs) et celle de Salins-les-Bains (Jura).

Claude Nicolas Ledoux commença en 1775 la construction de ce qui devait être le premier bâtiment de son projet de cité idéale. Celle-ci fut abandonnée, mais l'architecture du seul bâtiment élevé est déjà un reflet flagrant de l'esprit des Lumières. Cette Saline fut reliée à une autre, bien plus ancienne : Salins-les-Bains exploite le sel depuis le Moyen-Âge.

La Saline royale a cela d'exceptionnel qu'elle a été la première usine construite avec autant de soin qu'un palais, dans le cadre d'une ville utopique. Témoignage des commencements de l'ère industrielle, c'est aussi celui de techniques ancestrales d'exploitation du sel.

Parcs naturels

La Franche-Comté accueille le Parc naturel régional du Haut-Jura. Ce territoire est si grand (164 065 ha, tout de même !) qu'il déborde de son département éponyme et empiète sur l'Ain et le Doubs. Riches en forêts, lacs et tourbières, le parc est la réserve en eau d'une grande partie de la région.

La diversité des environnements présents dans ce parc a permis de tout temps la présence d'une flore et d'une faune extrêmement diverses. Même si on n'y trouve plus de dinosaures (en tout cas pas des vivants, mais certains sites laissent admirer quelques traces de pas gigantesques et antédiluviennes), on peut y apercevoir chamois, marmottes et papillons apollons. Les lynx y ont été réintroduits, mais les chances d'en apercevoir sont faibles car ils se méfient de l'Homme.

La politique de la région est de faire du Parc naturel régional du Haut-Jura un paradis pour les randonneurs et les sportifs. C'est pourquoi on y trouve des stations de ski, des pistes de VTT et de randonnées?.

QUE FAIRE AU FRANCHE-COMTÉ

Restaurant

Difficile de mourir de faim dans ce pays de montagne tant les spécialités y sont nombreuses et savoureuses. La viande de porc se décline sous de multiples formes : saucisses (de Morteau, la plus connue, ou de Montbéliard), jambon (de Luxeuil) et lard (dans la soupe au pois et le pot-au-feu).

Après tout cela, il faut encore avoir faim puisque c'est le moment du fromage?. Et en Franche-Comté, le fromage, c'est sacré ! Forcément puisque les comtois sont des producteurs d'emmental, du comté (logique), du mont d'or, de la cancoillotte et du morbier, ainsi que des moins connus bleu de gex et chevret? Les desserts sont un peu moins nombreux, mais il faudra tout de même goûter au biscuit de Montbozon, à la pâte de coings de Baume-les-Dames et aux caramels Klaus, fabriqués à Morteau.

On pourra aussi tenter ces quelques plats : le coq au vin jaune, le poulet à la comtoise (au comté et au vin jaune), des truites ou des brochets tout juste pêchés dans la rivière voisine, ou encore  les gaudes , une farine de maïs typique préparée en bouillie. Il est fréquent de voir des morilles aux cartes des restaurants, mais il est peu probable qu'elles viennent des forêts voisines, où ces champignons se font rares?

En cas de gosier sec, où si vous considérez qu'un bon repas contient nécessairement un petit verre de vin, sachez que la Franche-Comté produit les vins "côtes-du-Jura". Ils sont produits vers Arbois, Château-Chalon, Champlitte? Le plus remarquable de ces vins est le vin jaune, ainsi que ses variantes le macvin et le vin de paille, qui subissent un sort particulier grâce aux moisissures uniques aux caves d'Arbois. Enfin, en matière de digestif, les Comtois pourront vous proposer un peu d'absinthe, de la gentiane, de la liqueur de sapin ou du kirsch de Fougerolles. Si les alcools ne vous tentent pas, la région produit aussi d'excellentes limonades.

Autour du même sujet

Franche-Comté

Annonces Google