Pays Horloger

Pays Horloger Toutes ces horloges qu'on assemble au milieu des sapins, cela vous ferait presque croire que vous êtes en Suisse. Mais non ! Vous n'avez pas quitté la Franche-Comté, vous êtes juste rentré dans cette zone qu'on surnomme le "pays Horloger". Besoin de faire réparer votre montre ? C'est le moment.

Trouver un hotel

QUE VOIR AU PAYS HORLOGER

Monuments

Plutôt sauvage, le pays Horloger compte plus de sites naturels remarquables de monuments. Néanmoins, c'est là que se trouve l'un des plus anciens châteaux de la région, Belvoir. Les autres sites intéressants sont liés voire intégrés à la nature : un potager luxuriant à flanc de montagne, une grotte transformée en chapelle ou un immense barrage planté au milieu des sapins.

Musées

Cela paraît évident : on ne peut visiter le pays Horloger sans rentrer dans un de ses musées dédiés à cette industrie. Deux d'entre eux sont particulièrement remarquables : celui de Morteau, complet, pédagogique et réalisé dans un lieu plein de charme, et celui de Villers-le-Lac, spécialisé dans l'Histoire de la Montre.

Autre fierté technique de la région, la pince ! Un musée lui est donc dédié également. Enfin, comme dans tous les coins et recoins de Franche-Comté, on conserve des témoignages de la vie traditionnelle, ici dans des fermes reconverties en musées.

Curiosités naturelles

Les nombreuses curiosités naturelles du pays Horloger doivent beaucoup à la fonte des glaciers, il y a deux millions d'années. Celle-ci a sculpté les roches, les montagnes et les vallées, creusant parfois si fort qu'elle créa une reculée à la flore sauvage qu'on baptisa par la suite le Cirque de Consolation. Ce relief accidenté a également une influence sur le cours du Doubs la rivière qui donné son nom au département. Celui-ci forme le lac de Chaxeillon, dans un endroit un peu surélevé, avant de chuter en une impressionnante cascade qui forme le Saut du Doubs.

QUE FAIRE AU PAYS HORLOGER

Shopping

Que rapporter ?

Si la vieille horloge de votre salon donne des signes de faiblesse, passer par Morteau est une bonne occasion pour la remplacer ! Parmi les boutiques les plus renommées, les Horloges Comtoises Alonet (1 rue de la Brasserie). Le propriétaire, Jean-Claude Alonet, fabrique les machines tandis que sa femme les peint. La boutique peut livrer et installer ces horloges fiables et solides. Les Automates et Horloges Yves Cupillard (14 rue des Moulinots) pratiquent le même artisanat, et ils abritent également un petit musée payant où il expose ses plus belles pièces.

La Fonderie de Cloches Obertino (44 rue de la Louhière) est une autre curiosité de la ville : on fabrique des cloches en bronze depuis 200 ans ! Cloches pour bétail, cloches souvenirs, cloches de table? Vous reculerez sans doute devant l'achat de l'encombrant modèle de 45kg, mais il est toujours possible de craquer devant les plus petits modèles, dont les plus légers pèsent à peine 80g.

Morteau propose également plusieurs magasins de douceurs? Parmi eux, la célèbre marque Klaus (3 rue Victor-Hugo) ! Eh non, ce n'est pas une marque suisse, mais bien franc-comtoise. Ses plus célèbres produits sont ses caramels (mous, attention porteurs d'appareils dentaires !), mais Klaus propose également plusieurs gammes de chocolats qui méritent d'être testés.

On peut également faire un tour vers Rième Boisson (21 rue de la Louhière) pour se ravitailler en sirops rigolos (au sapin ou à la gentiane, par exemple) ou en limonade locale, la mortuacienne.

Pour finir, bien sûr, il ne faut pas oublier de faire des stocks de saucisses de Morteau. Les Salaisons Bouhéret (26 rue Fauche) ne paient pas de mine, mais leurs produits sont Label Rouge et la boutique une véritable institution locale.

Pour vous procurer un comté ou un morbier, la Fruitière (30 Grande-Rue) en propose une large sélection.