Baie de l'Aiguillon du Marais Poitevin

Baie de l'Aiguillon du Marais Poitevin Lorsqu'au VIIe siècle, les moines de l'île de Noirmoutier installèrent leur abbaye dans le marais, ils la nommèrent Saint-Michel-en-l'Herm. "Herm" vient du latin eremo et évoque la solitude, le désert. Si de nombreux pavillons ont récemment peuplé la pointe de l'Aiguillon, ce nom reste fortement évocateur. A marée basse, la baie de l'Aiguillon constitue une vaste étendue d'apparence vierge.

Les vasières, essentiellement consacrées à la mytiliculture, laissent d'ailleurs apparaîtrent des "champs" de bouchots (des pieux de bois sur lesquels se fixent les moules) à perte de vue. Traversée par la Sèvre Niortaise en son milieu, la baie se remplie d'alluvions et les prairies gagnent sur la mer au fil des ans.

Une réserve naturelleEn suivant la digue de pierres au départ de l'Aiguillon-sur-Mer, on aboutit à son extrémité à une large dune recouverte d'une végétation rase et grouillant de bruits d'oiseaux. On se situe alors au cœur d'une des plus vaste réserve ornithologique de France. Pourvu également d'une flore originale, le site  bénéficie d'un arrêté de protection du biotope depuis 1998. Il est donc conseillé aux amateurs d'emporter leurs jumelles.

Autour du même sujet

Annonces Google