Corbières

Corbières Ce massif montagneux de la région Languedoc-Roussillon est célèbre pour son activité viticole mais assez peu pour ses paysages, qui sont pourtant magnifiques. Vous pouvez les découvrir lors de randonnées ou encore en vous perdant dans les petites routes sinueuses qui mènent à de paisibles endroits. Cette région est par ailleurs marquée par son passé Cathare, comme le rappellent les ruines de multiples châteaux, parmi lesquels figurent le château de Quéribus et celui de Peyrepertuse.

L'Internaute vous propose un parcours dans les Corbières, à effectuer en voiture, pour découvrir ce massif méconnu.

Trouver un hotel

QUE VOIR À CORBIÈRES

Itinéraires

Notre parcours part de Limoux, où vous emprunterez la D129, direction Polycarpe, pour prendre ensuite la D40, qui longe le plateau de Lacamp. Sur cette charmante route de montagne, assez étroite par endroit mais heureusement presque déserte, vous apercevez par moment les surprenantes roches rouges des montagnes. Après la commune de Lairière, prenez à droite la D212 direction Montjoi. Vous longez alors les très belles gorges de l'Orbieu.

Continuez sur la D212 jusqu'à Soutlagé, où vous emprunterez la D14, direction Cubières-sur-Cinoble, jusqu'au col du Linas. De ce col, d'une altitude de 680 mètres, part une randonnée permettant l'ascension du Pic de Bugarach. Ce sommet est le plus élevé des Corbières avec une altitude de 1230 mètres. La pente est parfois raide mais ce sentier est globalement accessible à tous et il constitue la voie la plus facile pour accéder à ce sommet. Pensez néanmoins à vous équiper de chaussures de marche. Compter 2h30 aller-retour pour cette randonnée. Du sommet, le panorama est superbe, mais le vent peut parfois souffler fort.

Revenez ensuite sur vos pas par la D14 jusqu'à Curbières-sur-Cinoble, où vous prendrez la D10 qui longe les gorges de Galamus. Les voitures circulent sur cette route de façon alternée, car elle ne mesure que deux mètres de large par endroit. Le mieux est de longer les gorges en voiture et de se garer de l'autre côté (au Sud), où le stationnement est plus facile. Vous pourrez ainsi marcher tranquillement sur la route pour bien apprécier ces gorges vertigineuses. Vous pouvez également vous baigner dans l'Agly au Nord de ces gorges, là où elles sont peu profondes. En revenant vers le parking, descendez vers l'ermitage, qui est indiqué par un panneau. Il faut cinq minutes pour y descendre et cet ermitage, créé au VIe siècle, vaut le détour. On est tout d'abord stupéfait par une chapelle installée dans une grotte, puis fasciné par la bâtisse construite dans la roche, avec à ses pieds un vide impressionnant. Ce site des gorges de Galamus est magnifique : à ne pas manquer !

Pour la suite de ce parcours, continuez sur la D7 vers le Sud, direction St-Paul-de-Fenouillet. Prenez ensuite la D117 à gauche direction Maury. De cette commune remontez en direction de Cucugnan par la D19. En chemin, près du sommet, arrêtez-vous sur un parking qui se situe sur la gauche de la route. Ce lieu est appelé Grau de Maury. Le point de vue est superbe car on voit, derrière la vallée, plusieurs chaînes de montagne sur une grande distance. Sur cet espace de stationnement une table d'orientation vous indique les noms des massifs que vous voyez au loin. Vous pouvez ainsi apercevoir notamment le Pic du Canigou.

En continuant sur cette route, la D19, vous arrivez bientôt au village de Cucugnan. Celui-ci est perché au sommet d'une colline et il est dominé par son moulin à vent, qui date du XVIIe siècle. Ce charmant petit village est un bon endroit pour effectuer une étape dans les Corbières. Il est particulièrement connu pour le sermon de son curé, pièce célèbre du folklore d'Oc.

A partir de Cucugnan, prenez à gauche la route D14, en direction du château de Peyrepertuse. En revenant du château, les gorges du Verdouble offrent une halte rafraîchissante. En descendant du château, reprenez la direction de Cucugnan et engagez-vous dans la route à gauche juste avant un petit pont. La route descend sur environ 3 kilomètres jusqu'au parking. Si le Verdouble n'est pas particulièrement attrayant près du parking, n'hésitez pas à remonter le cours d'eau en passant par le pont. Vous arrivez alors à de jolies cascades qui ont creusé et lissé la roche, formant des sortes de piscines naturelles où vous apprécierez de vous baigner. Cette succession de petites cascades entourées de falaises forme un cadre très agréable.

Autour du même sujet

Annonces Google