Le Mans

Le Mans Capitale du Maine, Le Mans fut dès l'époque gauloise une ville fortifiée. Ouidinom, son nom celtique signifiant "la colline blanche fortifiée", était habitée par la tribu des Aulerques Cénomans. Elle fut envahie en 57 avant J-C par les légions romaines et on l'entoura alors, au IVème siècle, de remparts, afin de protéger la ville des invasions barbares.Mais Le Mans est surtout célèbre pour être le berceau de la famille Plantagenêt.

Son histoire commence en 1128 lorsque Geoffroy V Le Bel épouse la fille du roi d'Angleterre, Mathilde. Lors de ses parties de chasse, Geoffroy plante dans sa coiffure un brin de genêt, très courant dans la région. On lui donne alors le nom de Plantagenêt.

Au fil des siècles, la ville sera celle de nombreuses personnalités telles que la Reine Bérengère, Charles d'Anjou, la famille Bollée ou encore l'aviateur américain Wilbur Wright et l'industriel Louis Renault, qui y implanta sa première usine de tracteurs. Y vécurent également RonsardScarron (dont la maison se situe face à la cathédrale), et Guillaume Du Bellay, cousin du célèbre poète du même nom.

Bien que peu médiatisée et souvent mal perçue, la ville a pourtant de quoi séduire. Première grande ville de l'Ouest, il faut à peine une heure pour se rendre à Paris en TGV. Elle abrite la cathédrale Saint-Julien, véritable joyau au cœur de l'ancienne cité des Plantagenêt. Elle possède également la muraille la mieux conservée de tout l'ancien Empire Romain après celles de Rome et Byzance, l'actuelle Istanbul.

Nous vous proposons ici de découvrir l'histoire du Mans à travers un circuit dans le Vieux Mans ainsi que la cathédrale Saint Julien. Vous trouverez également des renseignements sur l'Arche de la Nature, un immense espace vert animé à quelques pas du centre ville.

En savoir plus

VOYAGE AU MANS

Carte d'identité

Population (2010) : 142 626 habitants

Superficie : 52,81 km²

Nom des habitants : Manceaux, Mancelles

Plus d'informations

Trouver un hotel

QUE VOIR AU MANS

Itinéraires

La ville du Mans constitue le berceau de la famille des Plantagenêts. Son premier membre, Geoffroy V Le Bel, y naquit en 1128. Son fils, Henri II, y mourut également et repose dans la cathédrale Saint Julien. Forte de son histoire, la ville a su protéger ce patrimoine, faisant de la vieille cité un pôle touristique et culturel important.

Nous vous proposons ici un circuit à travers cette ancienne cité des Plantagenêts, qui constitue à la fois une agréable promenade au calme et une escapade culturelle incontournable dans la région. Il faut compter une bonne heure pour effectuer cette boucle, pour pouvoir contempler les nombreuses maisons à pans de bois et les demeures de style Renaissance que les ruelles pavées abritent.

Le point de départ est la place Saint Michel, au pied de l'impressionnante cathédrale Saint Julien. Vous pourrez déjà y admirer la maison de la Tourelle. A gauche des escaliers des Pans de Gorron, cette maison de style Renaissance arbore de belles fenêtres et lucarnes finement décorées.

Descendez ensuite ces escaliers et descendez la rue des Pans de Gorrons. Vous arriverez ainsi à la tour du même nom, au pied de la muraille gallo-romaine. Celle-ci fut construite à partir des invasions barbares du IIIème siècle et a depuis été efficacement rénovée et en partie conservée. Une petite promenade, parallèle au grand quai Louis Blanc, longe la muraille et est joliment fleurie. En longeant cette promenade, vous passerez devant les tours de la Madeleine et de Tucé.

Traversez ensuite la rue Wilbur Wright et continuer votre chemin tout droit par la rue Saint Hilaire. Vous arriverez alors à la Grande Poterne. Il s'agit d'une porte en forme d'ogive qui a été percée dans la muraille. Juste à sa droite se trouve la tour du Vivier. Montez ensuite l'escalier qui passe sous la Grande Poterne et qui mène à la rue de Vaux. De là, prenez sur votre droite la rue de la Verrerie.

En continuant dans cette rue, vous arriverez à l'angle de la rue du Petit-Saint-Pierre. Ne manquez pas l'hôtel Nepveu de Rouillon avec ses fenêtres à balcons de fer forgé. De style Louis XV, il fut bâti en 1768 et accueille aujourd'hui la maison des Compagnons du Devoir, qui l'ont eux-mêmes restaurée.

A ce niveau, tournez à gauche afin de remonter la Grande Rue. Les férus de shopping s'arrêteront devant les boutiques originales qui font vivre la petite artère. Un peu plus loin, vous passerez devant la maison du Pilier Vert ainsi que celle du Pilier Rouge. Cette dernière, à pans de bois, semble avoir été la demeure du bourreau. Son poteau porte un chapiteau orné d'une tête de mort, d'une écrevisse et d'un crucifix.

Continuez ensuite de manière à passer devant la maison du Pilier aux Clefs ainsi que devant la maison d'Adam et Eve, au numéro 71. Cette maison fut elle aussi bâtie dans le style Renaissance, pour Jehan de l'Espine, un médecin astrologue. Au-dessus de la porte, un bas-relief figure Eve offrant une pomme au bout d'un bâton à Adam. Dans les angles, on peut observer le Soleil, la Lune, des oiseaux ainsi que des fleurs et des fruits.

Ensuite, prenez le temps de traverser le square Dubois pour admirer la vue qui s'étend sur Le Mans depuis le pont avant de revenir sur vos pas. Vous pourrez alors prendre la rue de la Reine Bérengère. Aux numéros 18 et 20 se dresse la Maison des Deux Amis, construite en 1425. Elle fut habitée au XVIIème par le peintre et poète Nicolas Denizot, ami de Ronsard et de Du Bellay. Sa façade porte un médaillon représentant deux personnages se tenant par la main et portant un écu. Un peu plus loin, au n°9, ne ratez pas la Maison de la Reine Bérengère. Elle n'a d'ailleurs de la Reine que le nom puisque Bérengère vécut au XIIIème siècle alors que la demeure fut bâtie en 1460. Elle abrite désormais le musée d'histoire et d'ethnographie.

La rue débouche sur votre point de départ : la place Saint Michel. A quelques mètres sur la droite se trouvent le presbytère et la maison de Scarron, dans laquelle l'écrivain résida. A ce stade, vous pouvez descendre les escaliers qui mènent à la fontaine et au quinconce des Jacobins. Cette place, qui offre une vue incomparable sur le chevet de la cathédrale, fut tracée sur l'emplacement du couvent des Jacobins. Tout au bout se dresse une statue en hommage à l'aviateur américain Wilbur Wright, créée par Paul Landowski.

Enfin, votre visite terminée, vous pouvez remonter par les escaliers pour rejoindre la place Saint Michel et visiter l'imposante cathédrale Saint Julien.

Parcs naturels

Pour ceux qui souhaiteraient s'offrir une petite halte de verdure dans les alentours du Mans, l'Arche de la Nature est le lieu idéal. A dix minutes du centre ville et à côté de l'abbaye de l'Epau, cet espace créé en 1998 a pour vocation de présenter les principaux paysages que l'on trouve dans la région. Forte de ses 450 hectares, elle permet en effet de passer de la rivière au bocage, en passant par la forêt, la ferme, ou encore le verger. A pied, à vélo ou même à cheval, pour une promenade tranquille ou une après-midi sportive sur les terrains de sport et aires de jeux, l'arche a de quoi satisfaire toutes les envies.

Créée et gérée par Le Mans Métropole, l'Arche de la nature dispose de 3 grands pôles d'attractions :

Le pôle "bocage"

 Il regroupe à la fois la ferme, le potager, le verger et le rucher. La ferme conservatoire de la Prairie regroupe les animaux présents dans la région. On peut ainsi y observer poules, oies, lapins, chèvres, moutons, cochons, vaches ou encore ânes dans de grands enclos. Ouverte tous les jours de l'année, la ferme permet aux visiteurs de se promener librement parmi les animaux.

A quelques pas des écuries, le jardin potager présente des techniques originales issues de l'agriculture  biologique. Loin des cultures en production intensive, le potager de la ferme évolue naturellement au rythme des saisons et de la météo. A chaque période de l'année correspondent donc des fruits, légumes et autres plantes aromatiques et médicinales de saison, que le jardinier se fera un plaisir de vous présenter.

Plus étendu que le potager, le verger est lui aussi impressionnant. 120 variétés de pommes, dont la moitié est d'origine locale ou régionale, sont cultivées. Si les vergers sont une partie intégrante du paysage sarthois, c'est sur les espèces en voie de disparition que l'Arche de la Nature a choisi de mettre l'accent. Une fête est même organisée tous les ans sur le thème de la pomme, le fruit le plus consommé en France.

Enfin, le dernier centre d'animation du pôle bocage est le rucher. Des ruches ont été installées en 1997 près du chemin qui mène à la ferme. Une ruche transparente permet d'observer le monde des abeilles organisé autour de la reine, afin de se familiariser voire de se réconcilier avec ces insectes indispensables à l'équilibre écologique.

La Maison de l'eau

Des aquariums y présentent les différentes espèces vivant en rivière, telles que la truite, le barbeau, le goujon ou encore le brème. On peut également visiter l'ancienne usine des eaux, bâtie en 1906, qui permet de comprendre à la fois la technique et l'utilité du traitement de l'eau potable.

La forêt

Elle y représente 350 des 450 hectares du site. De nombreuses espèces d'arbres y sont présentes : pins maritimes, châtaigniers, chênes, bouleaux ou encore cèdres et marronniers. De plus, elle constitue également une réserve naturelle protégée, mise en place dans le but de garder des espèces sauvages telles que le faisan ou le chevreuil sur le site.

Pour les promeneurs curieux, un sentier de 2,5 km est dédié aux "arbres remarquables". Il a d'ailleurs reçu le label officiel du même nom. Tout au long du parcours, vous pourrez admirer 32 végétaux classés "remarquables" de par leur taille, leur âge ou encore leur forme.

Autour de ces trois grands pôles s'articulent également plusieurs kilomètres de chemins. Un sentier et des pistes d'une vingtaine de kilomètres sont accessibles à vélo. Quant aux randonneurs, ils bénéficient de trois circuits pédestres balisés. Le premier, long de 6,5 km, s'étend en une boucle le long de la rivière. Le second quant à lui s'articule autour du pôle "bocage" sur huit kilomètres. Enfin, le troisième sentier propose une douzaine de kilomètres à travers la forêt. Sachez que vous pouvez aussi découvrir le site en voitures hippomobiles. Disponibles d'avril à octobre, les deux véhicules peuvent accueillir chacun jusqu'à 24 personnes.

Tout au long de l'année, des fêtes populaires à thèmes sont par ailleurs organisées sur le site. Vous pourrez ainsi peut-être compter parmi les 100 000 visiteurs qui se rendent chaque année à la fête de la pomme, du miel ou encore la fête de l'eau, des énergies renouvelables et la nuit des étoiles pour ne citer qu'elles.

Que vous soyez plutôt sportif en manque d'air pur, promeneur du dimanche, parent avec des enfants ou bien tout simplement curieux de découvrir la nature, le domaine de l'Arche de la Nature est fait pour vous. Il constitue une réelle pause détente à proximité de la ville et fait en particulier le bonheur des plus petits.

QUE FAIRE AU MANS

Sortir

Restaurants au Mans

Cinémas au Mans

Musées au Mans

Spectacles au Mans

Autour du même sujet

Annonces Google