Saint-Paul de Vence

Saint-Paul de Vence Le village de Saint-Paul, situé dans l'arrière pays niçois, fait partie des trois plus beaux villages de France, avec le Mont St-Michel et Vézelay. Il doit sa réputation à la fois à ses vieilles pierres bien restaurées, à son cadre provençal et aux artistes qui ont largement contribué à sa renommée.La contrepartie de tant d'atouts, pour un petit village, est l'importante concentration de touristes venus des quatre coins du monde.

Cela n'empêche pas de faire de Saint-Paul, aussi appelé Saint-Paul de Vence, une étape incontournable lors de votre séjour dans le département des Alpes-Maritimes.

Petite histoire du village

Deux civilisations de la haute Antiquité ont conquis la région de la Provence et y ont laissé des marques impérissables : les Grecs et les Romains. Les Grecs, tout d'abord, ont colonisé les régions bordant la Méditerranée et y ont implanté la culture de l'olivier et de la vigne, qui feront, plus tard, la richesse de ce terroir. Les Romains investissent ensuite la région (IIe siècle avant J.C.) et y construisent des cités et des voies romaines.

Après la chute de l'Empire romain, au Ve siècle après J.C., la Provence traverse une période trouble, durant laquelle les menaces sont nombreuses. Le danger venait à la fois des invasions barbares et des épidémies, qui étaient alors fréquentes. C'est en raison de ces menaces que de nombreux villages sont construits sur des hauteurs, comme c'est le cas de Saint-Paul de Vence. La cité est érigée au XIe siècle, tout comme son château, dont il ne reste que le donjon.

A la fin du XIVe siècle, le comté de Nice est annexé par le comté de Savoie. Saint-Paul de Vence est alors situé à la frontière du comté de Savoie, ce qui lui confère un rôle stratégique et géopolitique important. Les fortifications déjà existantes sont ainsi renforcées au XVe siècle.

En janvier 1482, la Provence est rattachée au royaume de France et Saint-Paul de Vence devient donc une ville française. Au XVIe siècle, le roi François Ier, en lutte contre Charles Quint, fait construire les remparts que l'on peut admirer aujourd'hui. Des dizaines de familles devront quitter la ville à cause de cette construction, et s'installeront dans le hameau de la Colle, qui sera promu commune en 1793.

Les temps devenant plus paisibles, la fonction militaire de Saint-Paul disparaît progressivement. En 1873, Adolphe Thiers, président de la République, ordonne la destruction des remparts et leur mise aux enchères. Le maire de Saint-Paul de Vence s'y oppose fermement et le Conseil Municipal rachète les remparts pour 400 francs.

Avec le développement des moyens de transport, la Côte d'Azur va voir son attrait touristique grandir rapidement. Les personnes viennent y chercher les conditions climatiques idéales et les paysages magnifiques de la Provence. Les artistes, de leur côté, se sont désintéressés de la pâleur de la Normandie pour puiser leur inspiration dans les couleurs vives et chaudes de la Provence. Dès les années 20, de nombreux artistes, peintres tout d'abord, viennent à Saint-Paul de Vence. Ils ont fait la renommée des deux hôtels où ils séjournaient : « Le Robinson », aujourd'hui appelé « La Colombe d'Or », et « La Pergola », devenu le « Café de la Place ».

Parmi les artistes peintres ayant séjourné à Saint-Paul, nous pouvons citer entre autre Matisse, Renoir, Léger, BraqueMiroPicasso et bien sûr Chagall , qui a particulièrement marqué le village. Des écrivains y sont également venus, comme GideCocteau et Prévert, ainsi que des cinéastes tels Clouzot, Cayatte et Audiard. Des vedettes du cinéma français et international ont enfin contribué à donner à Saint-Paul de Vence ses lettres de noblesse : Yves Montant, Lino Ventura, Simone Signoret ou encore Romy Schneider.

La création en 1964 de la fondation Maeght, qui attire chaque année 250 000 visiteurs, a également participé à la renommée de Saint-Paul de Vence et à son image de village tourné vers la création artistique.

En savoir plus

Trouver un hotel

QUE VOIR À SAINT-PAUL DE VENCE

Monuments

La visite du village de Saint-Paul de Vence vous fera découvrir ses monuments, à commencer par les portes par lesquelles on passe obligatoirement pour y pénétrer. Au fil de votre déambulation dans les ruelles, vous croiserez la belle Grande Fontaine, qui est l'emblème du village. Vous passerez également par ses remparts, ce qui vous permettra de profiter d'une superbe vue sur la côte méditerranéenne.

Au sein du village, mais également à l'extérieur, vous découvrirez ses multiples monuments religieux. Dans le village tout d'abord, vous pourrez visiter l'église collégiale, qui possède une superbe chapelle baroque, ainsi que la chapelle des Pénitents Blancs, devenue un lieu culturel.

A l'extérieur du village, ensuite, le chemin des chapelles vous permettra de voir trois jolies chapelles.

Itinéraires

La très bonne conservation du patrimoine historique de Saint-Paul de Vence et le charme de ses ruelles font de ce village une visite à ne pas manquer, lors de votre passage en Provence. Voici un parcours qui vous permettra de découvrir la richesse de ce patrimoine.

Le parcours dans le village de Saint-Paul commence à la porte nord de Vence (XIVe siècle), l'entrée principale de la ville. A côté de cette porte, se trouve le canon lacan. Ce dernier a participé à la défense de la ville lors des attaques par Charles Quint. On arrive ensuite au pied d'une tour à mâchicoulis, datant du XIVe siècle, qui est un vestige des remparts primitifs. Des trous percés dans le plancher permettaient de lancer des projectiles sur les assaillants.

Remontez ensuite la rue Grande, au début de laquelle se trouve, sur votre droite, l'office de tourisme et le musée de Saint-Paul. Ce dernier, installé dans une ancienne demeure du Moyen Âge, propose des expositions temporaires gratuites présentant les œuvres de divers artistes, en particulier ceux qui ont marqué le village de Saint-Paul de Vence, comme, par exemple, Marc Chagall.

En continuant la rue Grande, ancienne voie romaine qui traverse le village du Nord au Sud, vous arrivez à la Grande Fontaine. Celle-ci date de 1615 et a été classée en 1850. Cette fontaine de style provençal est l'emblème de la ville. Derrière elle, se trouve l'ancien lavoir. Cette place était autrefois le cœur le plus actif de la ville et un marché s'y tenait.

Empruntez ensuite la rue à droite de la fontaine : la descente de la Castre. Celle-ci vous conduit à la place de l'Eglise. Sur la droite, se trouve le donjon qui date du XIIe siècle. C'est le dernier vestige d'un château aujourd'hui disparu. A son sommet, se trouve une cloche fondue en 1143. Il abrite la mairie de Saint-Paul depuis le XVIIIe siècle. Sur cette même place, vous pourrez visiter l'église collégiale, qui fut construite au XIIIe siècle.

Derrière le donjon, le musée d'Histoire Locale raconte l'histoire du village grâce à des figurines de cire, fabriquées au musée Grévin, qui représentent les personnages marquants de l'histoire de Saint-Paul. En fin de visite, la salle des photos présente des expositions temporaires provenant de la collection municipale. A côté du musée, se trouve la chapelle des Pénitents Blancs, datant du XVIIe siècle.

Revenez ensuite sur vos pas pour continuer à remonter la rue Grande. Vous parvenez plus loin au Pontis, qui date du XVe siècle. Celui-ci traverse la rue et relie deux maisons entre elles. Plus loin, sur la gauche de la rue, la Placette est la place la plus charmante de Saint-Paul de Vence. Une fontaine se trouve en son centre. Au fond de la place, remarquez le bel encadrement ancien d'une porte de maison. Sur le mur de gauche qui borde la place, un arc indique qu'une étable se situait auparavant dans ce bâtiment. Cela rappelle l'importante activité agricole de Saint-Paul dans le passé.

Continuez la rue Grande jusqu'à la Porte de Nice, la sortie sud de la ville. Sur la gauche de la porte, des escaliers vous permettent d'accéder à un point de vue à hauteur des remparts, offrant un superbe panorama sur la Méditerranée et le vignoble.

Sortez ensuite de la ville, par la porte de Nice, pour aller voir le beau cimetière situé à un emplacement privilégié. Des personnages célèbres reposent dans ce cimetière : le peintre Marc Chagall et le couple Marguerite et Aimé Maeght.

Vous pouvez longer les remparts Est par la rue du Fangas, au bout de laquelle vous aurez un point de vue sur le Baou de St-Jeannet. Notre promenade se poursuit vers les remparts Ouest, qui offrent une vue magnifique sur le vignoble et la mer. Plus loin, vous empruntez ce qui était autrefois un chemin de ronde. Au bout de cette rue, on arrive sur la place Neuve, du haut de laquelle vous aurez une vue intéressante sur la Porte de Vence et les remparts Nord.

En ressortant du village, vous pouvez vous désaltérer au Café de la Place, Place de Gaulle, ou tout simplement observer les nombreux joueurs de pétanque qui se rassemblent tous les soirs pour pratiquer ce sport local sur un terrain immortalisé par Yves Montand. Vous pouvez également visiter les ateliers d'artistes saint-paulois, dont les adresses vous seront communiquées à l'office du tourisme.

Musée de Saint Paul

2, rue Grande

Tél. : 04 93 32 86 95

Horaires d'ouverture : ouvert tous les jours de 10h à 19h de juin à septembre et de 10h à 18h d'octobre à mai.

Entrée libre.

Musée d'Histoire Locale

Place de l'Eglise

Tél. : 04 93 32 41 13

Horaires : de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h30 ; fermé de mi-novembre à fin novembre.

Tarifs : 3 euros, 2 euros au tarif réduit.

QUE FAIRE À SAINT-PAUL DE VENCE

Sortir

Restaurants à Saint-Paul de Vence

Agenda culturel de Saint-Paul de Vence

Autour du même sujet

Annonces Google