Machu Picchu : carte, tickets, horaires, train, aéroport, les infos pratiques

Machu Picchu : carte, tickets, horaires, train, aéroport, les infos pratiques Ancienne cité inca du Pérou, le Machu Picchu est l'un des sites touristiques les plus visités du monde. Carte des lieux à voir, où acheter son billet, comment s'y rendre, construction d'un future aéroport... Toutes les infos pratiques sur le Machu Picchu

[Mis à jour le 03 mars 2020 à 15h28]Cité inca construite au XVème siècle dans les montagnes des Andes au Pérou, le Machu Picchu a été désigné nouvelle Merveille du monde en 2007. Cet imposant site aurait été un centre politique, religieux et administratif majeur de la civilisation Inca et résidence de l'empereur Pachacútec. Abandonné lors de l'effondrement de l'empire inca, le Machu Picchu a disparu sous la jungle pendant quelques siècles avant que les archéologues ne retrouvent sa trace au début du XXe siècle. Devenue la première attraction touristique du Pérou, le Machu Picchu attire chaque année près de 800 000 visiteurs.

Où se trouve le Machu Picchu ?

Au cœur des montagnes de la cordillère des Andes, au nord-est de la ville de Cuzco, le Machu Picchu est divisé en deux grandes zones : une zone agricole composée d'un ensemble de terrasses cultivées (au sud) et une zone urbanisée (au nord). En achetant votre billet d'entrée sur le site, vous pourrez choisir entre 3 circuits : Montana Waynapicchu, Llaqta de Machupicchu ou Montana Machupicchu. Vous pouvez retrouver ces itinéraires et la carte indiquant la position des lieux sur le site officiel du Machu Picchu, et sur la carte détaillée ci-dessous

Carte du Machu Picchu © Rainer Lesniewski / 123RF

Quelle est la hauteur du Machu Picchu ?

Perché sur un promontoire rocheux à 2 430 m d'altitude dans la cordillère des Andes au Pérou, le Machu Picchu est accessible à pied par un chemin de randonnée ou en train. A cette altitude, il est possible que vous souffriez du mal des montagnes, également appelé mal d'altitude. Pour l'éviter et profiter pleinement de votre visite de l'ancienne cité inca, il est conseillé de se reposer avant l'ascension, de monter lentement et de bien s'hydrater.

Quelles sont les mesures de sécurité pour protéger le Machu Picchu ?

La réaction des autorités péruviennes ne s'est pas faite attendre. Suite à un incident survenu sur le célèbre site du Macchu Picchu en début d'année, 18 nouvelles caméras ont été installées en février à trois points stratégiques de la citadelle ainsi que dans la zone d'accès au site archéologique. Le 12 janvier dernier, six touristes dont une Française avaient en effet été arrêtés, soupçonnés d'avoir déféqué dans les ruines et fait tomber une pierre au Temple du Soleil. Ils auraient pénétré illégalement sur le site sans payer de droit d'entrée et se seraient cachés pour dormir sur place. Le directeur du site archéologique a expliqué dans un communiqué à propos de l'installation de ces nouvelles caméras : "Cela nous permet de mieux contrôler les visiteurs et d'éviter toute action ou infraction au règlement ainsi que tous types de risque". Cinq de ces touristes ont été expulsés vers la Bolivie, avec interdiction d'entrée au Pérou pendant 15 ans.

Où acheter les tickets pour visiter le Machu Picchu ?

Vous souhaitez acheter vos billets pour visiter le Machu Picchu ? Pour cela, il faut vous rendre sur le site officiel de l'ancienne cité inca (cliquez ici) et réserver une date ainsi qu'un créneau horaire en fonction des disponibilités. Le prix du ticket pour le Machu Picchu uniquement est de 152 PEN par adulte (environ 40 euros) et 70 PEN (environ 19 euros) pour les enfants. Comptez 200 PEN (environ 53 euros) pour visiter le Machu Picchu et la montagne Waynapicchu.

Horaires et fermeture du Machu Picchu

Afin de préserver l'ancienne cité Inca du Pérou, plusieurs règles d'accès ont été mises en place au Machu Picchu ces dernières années. Les créneaux horaires pour visiter le Machu Picchu s'étendent de 6h du matin à 14h, avec une entrée toutes les heures. Vous devez impérativement réserver votre créneau horaire au moment de l'achat des billets sur le site, et le respecter sous peine de vous voir refuser l'entrée. Afin de préserver l'ancienne cité Inca, les autorités péruviennes ont également pris la décision de limiter l'accès des touristes à deux temples et une pyramide du Machu Picchu. Ces restrictions décidées en mai 2019 s'appliquent dans un premier temps sur la période du 15 au 28 mai. Elles concernent le temple du Soleil, le temple du Condor et la pyramide d'Intiwatana. Chaque jour, 6000 touristes maximum répartis en deux tours disposeront de trois heures maximum pour visiter les trois monuments. Le ministère de la Culture a affirmé dans un communiqué à propos de ces nouvelles restrictions : "Ces mesures répondent à la nécessité de conserver Machu Picchu, car on constate une usure de la surface en pierre à cause du passage des visiteurs vers les trois secteurs mentionnés". Si cette expérience pilote se montre concluante, ces restrictions seront ensuite permanentes à compter du 1er juin.

Comment se rendre en train au Machu Picchu ?

Le train est la solution la plus rapide et la plus confortable pour se rendre au Machu Picchu depuis la ville de Cuzco. A Pérou, deux compagnies ferroviaires desservent le site touristique : Peru Rail et Inca Rail. Comptez entre 2h et 4h de trajet jusqu'au Machu Picchu à Aguas Calientes en fonction de votre gare de départ. En ce qui concerne les tarifs, ils commencent à 60$ l'aller simple en optant pour la classe la moins chère à près de 5000$ pour un wagon entier en classe "Private". Vous pouvez réserver vos billets de train pour le Machu Picchu directement sur le site de la compagnie ferroviaire ou passer par une agence de voyages locale.

Quel est le projet de construction d'un nouvel aéroport près du Machu Picchu

A Chinchero, petit village pittoresque situé à une soixantaine de kilomètres au sud-est du Macchu Picchu, le nouvel aéroport international est censé accueillir les touristes du monde entier dès 2021. Cependant, le projet est contesté par de nombreux archéologues et historiens qui affirment que le survol des avions entraînerait des dommages irréparables sur les ruines inca, en plus des pollutions atmosphériques qui resteraient piégées dans la vallée par les hautes montagnes aux alentours.