Cas contact Covid : protocole, isolement... Que faire ? Quand faire un test ?

Cas contact Covid : protocole, isolement... Que faire ? Quand faire un test ? CAS CONTACT. Un protocole strict a été mis en place pour placer à l'isolement les cas contacts à risque, et ainsi casser les chaînes de contamination. Définition de " cas contact ", tests de dépistage, arrêt maladie… Voici tout ce qu'il faut savoir.

[Mis à jour le 19 mai 2021 à 07h02] Pour casser la courbe de l'épidémie de Covid-19, le gouvernement français met en œuvre depuis de nombreux mois une stratégie articulée autour de trois piliers : Tester - Alerter - Protéger (TAP). Appliqué en parallèle des gestes barrières que tout le monde connaît par cœur aujourd'hui, le triptyque TAP vise directement les chaînes de transmission du virus. "Tester" au travers des différents tests de dépistage pris en charge à 100 % par l'Assurance Maladie : les tests PCR, les tests antigéniques et les autotests. "Alerter" via l'application #Tousanticovid et les équipes chargées du dispositif contact tracing destiné à recenser les personnes cas contact. "Protéger" en isolant les cas contact à risque et en déployant la vaccination sur l'ensemble du territoire.

Définition de "cas contact"

Un "cas contact" est un individu qui a été en relation avec une personne positive à la Covid-19 pendant un certain temps. La situation de cas contact la plus probable est évidemment lorsque l'un de vos proches, qu'il soit un ami, un membre de votre famille ou encore un collègue, est testé positif. Vous avez plus de "chances" de le devenir si vous vivez avec une personne atteinte de la Covid-19.

Autre paramètre primordial : les espaces confinés autres que votre domicile dans lesquels vous vous rendez. Les magasins, les entreprises, les classes d’école ou les voitures appartiennent à cette catégorie. Si vous étiez en compagnie d'un individu malade pendant une durée d'au moins quinze minutes, dans un lieu fermé, il est probable que vous soyez devenu un cas contact.

Que faire lorsqu'on est cas contact ?

Si vous avez été en contact avec une personne positive, vous devez impérativement suivre certaines consignes. La première chose à faire est de s'isoler, même si vous n'avez pas de symptômes. Les études scientifiques ont démontré qu'une personne pouvait être contagieuse près de 48 heures avant que des signes ne se manifestent. Il est également possible que vous soyez atteint par le coronavirus en étant asymptomatique.

La deuxième étape, c'est évidemment de faire un test de dépistage PCR, qui reste la référence en matière de détection de l’infection à la Covid-19. Ce dernier est réalisé par le biais d'un prélèvement nasal, et est remboursé à 100 % par l'Assurance Maladie (AM). En attendant les résultats, il est vivement recommandé de prendre sa température 2 fois par jour et de surveiller l’apparition ou l’aggravation de certains symptômes : fièvre, toux, fatigue intense, douleurs musculaires, difficultés respiratoires…

Combien de temps faut-il se mettre à l'isolement ?

L’isolement doit être le premier réflexe à avoir lorsque l’on a été en contact avec une personne testée positive à la Covid-19. Sa durée va dépendre de la situation dans laquelle la personne cas contact se retrouve :

  • le test de dépistage est positif : en l’absence de symptômes, l’isolement doit perdurer 10 jours à partir de la date de prélèvement. En présence de symptômes, la période de l’isolement est également de 10 jours, mais débutera, cette fois, à partir des premiers signes.
  • le test de dépistage est négatif : la durée de l’isolement est de 7 jours à partir de la date du dernier contact.
  • cas particulier : les personnes cas contact d’un proche positif à la Covid-19 au sein du même foyer familial devra rester en isolement 7 jours de plus après les 10 jours d’isolement du malade.

Cas contact à l'école, en entreprise ? Quelles différences ?

Lorsqu’un salarié est considéré comme cas contact à risque, il doit immédiatement s’isoler en restant chez lui pendant 7 jours à partir du dernier contact avec la personne positive. Au terme de cette période, le salarié est invité à réaliser un test de dépistage. Si le résultat est négatif, il pourra mettre fin à son isolement.

Face à la dégradation des taux d’incidence sur la quasi-totalité du territoire national, le ministère de l’Education nationale, de son côté, a annoncé un durcissement des règles relatives à l’isolement des cas contacts dans une classe. Depuis le 29 mars, une classe sera immédiatement fermée dès le premier cas positif avéré, et ce, pour une durée minimale de 7 jours. Maternelle, primaire, collège, lycée : tous les niveaux sont concernés par cette mesure.

Quand faire un test ?

A quel moment un test doit-il être fait ? Cela varie. Si vous vivez avec une personne positive à la Covid-19, le test doit être fait dès que possible. En revanche, si vous avez fait la rencontre d'un individu malade, mais que vous ne vivez pas au même domicile que lui, il est nécessaire d'attendre sept jours après avoir été en contact avec lui pour se faire dépister. Cette période n'est pas anodine. Si le test de dépistage est effectué trop tôt, il est possible que vous soyez négatif alors que vous deviendrez positif par la suite. Autre cas qui peut se produire, l'arrivée de symptômes durant cette période de sept jours. Si vous voyez que des signes se manifestent pendant votre isolement, allez vous faire dépister immédiatement. Dans l'attente des résultats, il faut rester isolé.

Peut-on bénéficier d'un arrêt maladie ?

Lorsqu’un salarié cas contact à risque ne peut pas télétravailler, il peut effectuer une demande d’attestation d’isolement sur le site de l’Assurance Maladie. Après vérification, l’Assurance Maladie délivrera une attestation d’isolement valant avis d’arrêt, via le compte Ameli ou par courrier.

Coronavirus