En Argentine, entre 1976 et 1983, des familles entières ont été brisées par un Etat qui a éliminé plus de 30 000 vies. Parmi ses pratiques, l'enlèvement d'enfants et de nourrissons, fils et filles de « disparus » politiques, que les bourreaux s'appropriaient ou plaçaient dans de « bonnes familles chrétiennes ». Depuis, les Grands-Mères de la Place de Mai se battent inlassablement pour retrouver ces enfants.

Argentine, les 500 bébés volés de la dictature
Argentine, les 500 bébés volés de la dictature

En Argentine, entre 1976 et 1983, des familles entières ont été brisées par un Etat qui a éliminé plus de 30 000 vies. Parmi ses pratiques, l'enlèvement d'enfants et de nourrissons, fils et filles de « disparus » politiques, que les bourreaux...