Mort de Jiji Lionel : qui était le chanteur de la "Danse des canards" ?

Mort de Jiji Lionel : qui était le chanteur de la "Danse des canards" ? BIOGRAPHIE JJ LIONEL. J.J. Lionel, célèbre pour sa chanson "La danse des canards" sortie dans les années 1980, est mort dans la nuit de mardi à mercredi en Belgique.

"C'est la danse des canards, qui en sortant de la mare, se secouent le bas des reins et font coin-coin." La chanson a traversé les âges et les frontières. Son interprète, Jiji Lionel, est mort dans la nuit de mardi à mercredi 15 juillet 2020, a annoncé la presse belge. Si sa chanson La danse des canards, sortie en 1981 est connue de tous, celui qui l'a rendue immortelle est plus connu en Belgique qu'en France. En 2017, il avait participé aux Années Bonheur de Patrick Sébastien et était venu sur le plateau de France 2 interpréter son tube. L'une des rares apparitions de l'artiste à la télévision française. 

Jean-Jacques Blairon est né à Binche le 9 août 1947. Issu d'une famille de musiciens, il s'est rapidement dirigé vers la guitare et fonde en dans les années 1960 le groupe The Rayllisters. Il commence à se faire connaître, entre au conservatoire de Mons puis devient l'un des musiciens de l'orchestre de l'accordéoniste belge Hector Delfosse. Après le succès de sa Danse des canards dans les années 80, il est resté dans la musique, a animé des galas et créé un spectacle pour enfant.

J.J. Lionel est mort

Originaire de Binche, Jean-Jacques Blairon de son vrai nom, souffrait d'une tumeur au cerveau depuis plusieurs années. Âgé de 72 ans, il vivait à Houthem, en Belgique, avec son épouse Georgia Ghesquière. Il laisse derrière lui plusieurs enfants et des petits-enfants, explique le média belge L'Avenir.

Le "gag" de la Danse des canards

En 1981, il reprend la chanson La danse des canards, qui était à l'origine composée par l'accordéoniste suisse Werner Thomas en 1957 et s'appelait alors La danse des oiseaux. Une reprise qui est tombé sur J.J. Blairon un peu par hasard, comme il le racontait à la RTBF en 2018 : "Nous jouions dans un bal de la région bruxelloise et quelqu'un est venu nous demander de jouer Vogeltjedans, un morceau instrumental suisse. On a joué cette mélodie et dans la salle il y a eu une ambiance extraordinaire. Voyant cela, Hector et son frère Georges ont eu l'idée de mettre des paroles sur cet air. Ils ont demandé ça au parolier tournaisien Eric Genty. Et comme il fallait un chanteur, ils m'ont proposé la chanson."

La version de J.J. Lionel est un succès retentissant : le single s'écoule à 2,5 millions d'exemplaires et sera traduit dans plus de vingt langues. "J'ai un peu hésité au départ, puis je me suis dit pourquoi pas. On va faire un gag. Et le gag dure maintenant depuis trente ans. J'en suis vraiment fier !", confiait J. J. Lionel à la RTBF en 2011. Et si le nombre de ventes de la Danse des canards a inscrit la chanson dans le livre des records, le chanteur lui, n'en aura tiré que très peu de bénéfices, comme il l'expliquait au site belge DH : "Je ne me plains pas du tout, mais n'étant que le chanteur et pas l'auteur des paroles ou de la musique, je ne touche aucun centime de droits d'auteur, juste un pourcentage sur les ventes de l'époque qui m'ont permis d'acheter une nouvelle voiture et une maison à Soignies."

Divers