Martinique

Martinique MIS A JOUR LE 3 FEVRIER 2016 - La Martinique fait partie des destinations touchées par le moustique tigre et le virus Zika. L'île aux fleurs, qui porta jadis le joli nom de " Madinina ", recèle de nombreuses richesses naturelles, bien sûr, mais également culturelles. Elle offre une grande variété de paysages, passant des plages paradisiaques du Sud, avec leur sable blanc et leurs cocotiers, aux montagnes du Nord, et leur végétation luxuriante.

Cette diversité naturelle ouvre la voie aux pratiques sportives les plus diverses, sur terre comme en mer. Toutes ces activités vous permettront de découvrir les différents visages de l'île.

Aussi divers soient-ils, ces visages de la Martinique ne sont que plaisir. Une température de l'air et de l'eau qui avoisine les 25°c toute l'année, un ensoleillement quasi-permanent, des odeurs, des couleurs, des espèces végétales et animales exotiques, le dépaysement et le bon temps sont assurés. La meilleure façon d'en profiter est de se mettre au rythme de la Martinique, en se levant tôt pour profiter de la fraîcheur du matin, puis en découvrant en douceur les richesses de l'île.

Avec ses 70 km du Nord au Sud et ses 30 km d'Ouest en Est, la Martinique est un territoire assez exigu. Il vous faudra toutefois vous organiser pour trouver le temps d'explorer au mieux toutes les parties de l'île, chacune valant le détour. Alors embarquez pour un voyage inoubliable sur ce petit bout de terre niché entre mer des Antilles et océan Atlantique. De Fort-de-France à Saint-Pierre en passant par Sainte-Anne, promenez-vous !

VOYAGE EN MARTINIQUE

Météo / Quand partir

du 01/12 au 30/04

Ensoleillement / Precipitations

La Martinique connaît deux saisons : une dite sèche et une saison humide et chaude. Il fait une température agréable tout au long de l'année.

De la fin du mois d'août au mois d'octobre, c'est la période des cyclones.

Climat et Météo

Le climat martiniquais est de type tropical maritime. Il se caractérise par un fort ensoleillement, des températures chaudes et constantes, ainsi que par des alizés qui viennent agréablement rafraîchir l'atmosphère. Le caractère tropical de ce climat se ressent également à l'hygrométrie, qui se situe autour de 80% selon la saison.

Bien que le climat soit particulièrement constant tout au long de l'année, on distingue cependant deux saisons, en fonction des précipitations.

Le Carême est la saison sèche, qui s'étend de décembre à mai. La température moyenne se situe alors autour de 25°c, les précipitations sont rares et l'ensoleillement généreux. La saison humide est appelée Hivernage et dure de juin à novembre. Les pluies sont alors plus abondantes et l'atmosphère, lourde et humide, devient orageuse.

Les températures restent cependant raisonnables, puisqu'elles avoisinent les 28°c. Ces différents facteurs combinés entraînent de forts risques de tempête tropicale, pouvant se transformer en cyclone.

Vous l'aurez compris, la météo importe finalement peu : il fait beau et chaud à longueur d'année en Martinique. Notez toutefois qu'il existe des disparités entre le Nord et le Sud de l'île. La moitié sud est particulièrement ensoleillée et sèche. Le Nord, en revanche, est souvent plus couvert et humide, car les montagnes qui y sont situées « accrochent » les nuages.

Quand partir ?

Le Carême (de décembre à mai) est la saison la plus touristique. Cette période offre en effet le plus de chance de bénéficier d'un ensoleillement maximal, de températures agréables et de précipitations quasi-nulles.

Mais l'été et l'automne sont aussi propices à la découverte de la Martinique, car les conditions météo demeurent très agréables ! Cette saison présente également l'avantage d'attirer beaucoup moins de touristes, ce qui permet, en plus d'avoir l'île pour soi, de profiter de tarifs moins élevés.

Températures moyennes

Eau : non applicable

Passeport / Visa / Formalités

Pas besoin de papier en particulier pour pénétrer dans ce département d'outre-mer : pour les Français, la carte d'identité suffit.

Néanmoins, si vous voulez profitez de faire un tour sur les îles britanniques, il est préférable d'avoir un passeport.

Transports

De par le caractère insulaire de la Martinique, les liaisons aériennes représentent le seul moyen d'atteindre cette destination touristique. A moins que vous ne fassiez plusieurs escales dans les Antilles, d'où vous pourrez également venir en bateau.

En avion

La voie aérienne est le lien essentiel entre la Martinique et le reste du monde. Trois compagnies aériennes assurent la liaison entre l'aéroport du Lamentin (rebaptisé Aéroport International Martinique Aimé Césaire) et Paris : Air FranceCorsairfly et Air Caraïbes.

Air France, Corsairfly et Air Caraïbes assurent des vols quotidiens entre Paris-Orly-Sud et Fort-de-France. En saison, Corsairfly propose également des liaisons hebdomadaires entre Le Lamentin et plusieurs villes de province (Lyon, Bordeaux, Nantes et Brest). Les trois compagnies permettent également, avec d'autres, de gagner par les airs d'autres îles des Caraïbes (Guadeloupe, Saint-Martin, Sainte-Lucie, etc.), les Etats-Unis et l'Amérique du Sud (Guyane).

Le billet d'avion représente une part non négligeable du budget total d'un séjour en Martinique. Le prix est naturellement moins élevé durant la saison des pluies et en dehors des vacances scolaires. Les tarifs varient ainsi plus ou moins de 400 à 900 euros pour un Paris-Fort-de-France. Le vol entre ces deux aéroports dure environ 9 heures à l'aller, et une heure de moins au retour.

En bateau

Si vous avez la chance de découvrir plusieurs îles des Antilles durant vos vacances, vous pouvez arriver en Martinique ou la quitter en bateau, avec l'une des trois compagnies assurant les liaisons entre la Martinique, la Guadeloupe, la Dominique et Sainte-Lucie.

Se déplacer sur l'île

Sur place, le plus simple est de louer une voiture auprès des nombreuses agences de location de l'aéroport. Comptez autour de 150 euros par semaine pour une petite voiture.

Il existe également des taxis collectifs, mais ils ne vous permettront pas d'aller partout.

Location de voitures

Il est possible de louer une voiture en Martinique. Cela reste un mode de transport un peu onéreux mais très pratique. Comptez 35 euros minimum la journée de location pour une petite voiture.

Pour la pleine saison, pensez à bien réserver votre voiture à l'avance.

Généralement, les tarifs sont dégressifs. Pour une semaine, cela vous revient à 25 euros la journée.

Généralités

Transports

Il y a bien des moyens de se déplacer sur cette petite île, voiture, taxi collectif (petits bus), ou même bateau.

Santé / Sécurité / Vaccins

L'île de la Martinique ne présente pas de risque sanitaire particulier. Quelques précautions restent cependant à prendre, en particulier pour ce qui concerne la faune et la flore, qui sont bien différentes de celles que l'on rencontre sous nos latitudes.

Pour plus de précaution, consultez notre fiche Santé du Voyageur en Martinique sur l'Encyclopédie Pratique de L'Internaute.

Gare aux mancenilliers !

Les mancenilliers sont des arbres dont les feuilles et les fruits s'apparentent à ceux des pommiers, à ceci près que les fruits sont beaucoup plus petits. On les trouve surtout le long des plages. Ces arbres s'avèrent particulièrement toxiques, tant l'écorce que les fruits. Le risque le plus courant vient du fait que l'eau qui ruisselle sur leurs feuilles par temps de pluie entraîne avec elle des substances acides qui peuvent entraîner de graves brûlures, même au travers des vêtements ! Il ne faut donc surtout pas s'abriter sous ce type d'arbre lors d'une averse. Pas de panique toutefois, car les mancenilliers sont très bien signalés, soit par une marque de peinture rouge sur leur tronc, soit par des pancartes.

Serpents et autres mygales?

Il est possible de croiser au fil de vos promenades en Martinique quelques petites bêtes qui n'amuseront pas tout le monde? Le principal risque provient du trigonocéphale, aussi appelé « fer-de-lance ». Il s'agit d'un serpent de couleur jaune et noire pouvant atteindre deux mètres de long, dont le venin est mortel. Il apprécie tout particulièrement les champs de canne à sucre, les bananeraies, mais également la forêt tropicale. Cela dit, les risques sont minimes et les accidents très rares, car le trigonocéphale prend plutôt la fuite lorsqu'il ressent des vibrations dans le sol. Il est toutefois prudent de rester sur les sentiers balisés et de mettre de bonnes chaussures pour partir en randonnée.

Une autre espèce pouvant être effrayante est la « Matoutou », une grosse araignée noire de la famille des mygales. Si vous en croisez, notamment aux abords des cours d'eau, vous risquez plus d'avoir peur que mal, car sa piqûre n'est pas mortelle, mais douloureuse, et elle ne vous attaquera pas spontanément.

Conditions politiques

C'est un département d'outre-mer, il dépend donc de la France d'un point de vue politique.

Bestioles

Moustique (porteur de la dengue).

Monnaie

Monnaie

La monnaie utilisée est l'euro.

Pourboires

Il est d'usage de laisser un peu de pourboire (environ 10 % de la note) dans les hôtels et les restaurants.

Prix moyens

Séjour (hors voyage A/R) : de 300€ à 1000€

Hôtels 1 et 2 étoiles : de 50€ à 100€

Hôtels 3 étoiles : de 100€ à 200€

Hôtels 4 étoiles ou plus : de 200€ à 1750€

Restaurants bon marché : de 10€ à 30€

Restaurants traditionnels : de 10€ à 30€

Restaurants Grandes tables : de 30€ à 50€

Points forts

Montagne Pelée

Plages de sable fin de l'Anse-Noire et les Anses-d'Arlets

La Pointe du Diable pour le surf

Le Jardin de Balata

Points faibles

Cette destination en pleine saison peut très vite se révéler chère.

Bons plans

Parcourir la route de la Trace

Pour vous rendre dans le Nord de la Martinique, empruntez la route de la Trace, la Nationale 3, qui relie Fort-de-France à Morne-Rouge. Cette route fut tracée au XVIIIe siècle par les Jésuites, afin de contourner les Pitons du Carbet. Au cours de cet itinéraire, vous découvrirez de très beaux points de vue sur ces sommets. Cette route touristique vous conduit au coeur de la forêt tropicale, à la rencontre d'espèces végétales démesurées et luxuriantes. De la route de la Trace, partent également de nombreuses randonnées dans les reliefs alentours.

Visiter une rhumerie

La découverte d'une distillerie de rhum est une excursion classique pour les visiteurs de la Martinique. Vous y apprendrez le procédé de fabrication de la fameuse boisson locale.

La visite de l'Habitation Clément, outre la découverte d'une riche maison créole, est l'occasion d'en apprendre un peu plus sur la préparation de cette boisson. L'île compte une douzaine de distilleries, que vous pourrez visiter durant la période de la récolte de la canne à sucre (de mars à juin). La visite de la distillerie du rhum Saint-James (à Sainte-Marie) est une curiosité, mais visiter la distillerie Neisson, au Carbet, vous permettra également de déguster son excellent rhum, l'un des plus réputés de l'île.

Découvrir la mangrove en kayak

Pour découvrir de la meilleure façon qui soit l'environnement singulier que constitue la mangrove, le mieux est sans doute de s'y aventurer en kayak. C'est notamment possible sur la commune des Trois-Îlets, mais également ailleurs sur l'île. Des sortes de canaux sont en effet creusés par endroit dans la mangrove, où vous pourrez ainsi vous immerger. Cette excursion vous fera découvrir en détail la faune et la flore de la mangrove, qui se caractérisent par les palétuviers, de petits arbres aux racines aériennes, et par les crabes, qui grouillent entre les racines. La mangrove est également un riche écosystème où les poissons vivent en nombre.

Vie pratique

La Martinique étant un Département français d'Outre Mer, aucune formalité n'est à prévoir pour s'y rendre. Une simple carte d'identité suffit et aucun vaccin n'est nécessaire.

Louer une voiture

Les transports en commun étant quasi-inexistants sur l'île, à part les taxis collectifs, il est indispensable de louer une voiture pour sillonner l'ensemble de la Martinique, d'autant que chaque partie de l'île mérite le coup d'œil. De nombreuses agences de location de voiture sont installées à l'aéroport du Lamentin. En haute saison, il est préférable de réserver à l'avance.

A noter : pour faire du stop en Martinique, il ne faut pas lever le pouce sur le côté, mais pointer l'index.

Eviter les bouchons

La Martinique connaît, comme toutes les îles des Départements d'Outre Mer, d'énormes bouchons. Il faut dire que les axes routiers principaux sont assez limités et les transports en commun absents. Des embouteillages sont notamment à prévoir sur la Nationale 5, reliant le Sud de l'île, la zone la plus peuplée, à Fort-de-France. La concentration est particulièrement dense de Rivière Salée à Fort-de-France et aux abords de cette dernière.

Il est très difficile d'éviter ces bouchons, car les Martiniquais commencent leur journée de travail très tôt et la circulation peut déjà être chargée dès 7h le matin ! Les retours du travail débutent également dès le milieu de l'après-midi. Et ne parlons même pas des retours des plages du Sud-Est en fin de journée?. Une seule solution donc : rester zen !

Prendre les navettes maritimes pour Fort-de-France

L'unique alternative pour éviter les bouchons, et pour la seule excursion à Fort-de-France, est de prendre les navettes maritimes. La seule liaison existant actuellement relie les Trois-Îlets à Fort-de-France.

Se mettre à l'heure de la Martinique

Le soleil se lève dès 5h et il fait nuit vers 18h. Il est donc préférable d'adapter son rythme à celui des Antilles, en se couchant tôt et en se levant à l'aube, afin de tirer le meilleur parti de vos vacances en Martinique. Cela vous permettra également de profiter au maximum de la précieuse fraîcheur des premières heures du jour, la chaleur se faisant sentir dès le milieu de la matinée.

Décalage horaire

En hiver, il y a cinq heures de décalage horaire entre la France et la Martinique. Il est donc 7h à Fort-de-France lorsque sonne l'heure de midi à Paris. En été, le décalage est de six heures.

Equipements

Si vous partez durant la saison chaude, prévoyez des vêtements en coton : avec l'humidité, les matières synthétiques ne sont pas vraiment agréables à porter. Prévoyez une pull si vous devez faire une randonnée en montagne : avec le vent et l'altitude, on perd très vite quelques degrés.

Pensez à prendre le nécessaire pour éviter les piqûres de moustiques : moustiquaire, crème anti-moustique.

Carte d'identité

Pratique

Décalage horaire : UTC -4 (été -5). Il y a 5 heures de décalage horaire entre la métropole et la Martinique en hiver, 6 heures en été. Ainsi, lorsqu'il est midi à Paris, il est 7 heures à Fort-de-France en hiver et 6 heures en été.

Religion

La religion la plus pratiquée est la religion catholique.

L'hindouisme est également pratiqué, mais seulement par une minorité.

Culture / Traditions

La voile traditionnelle

Il existe deux types de bateaux traditionnels en Martinique. Les gommiers tout d'abord, sont des embarcations taillées dans le tronc d'un arbre qui donna son nom au bateau. Les Caraïbes les utilisaient déjà comme pirogue pour se déplacer d'une île à l'autre. Aujourd'hui, la tradition est perpétuée par des compétitions de gommiers équipés de voiles.

Un autre type de bateau traditionnel, descendant du gommier, est la yole ronde. Fabriquées à l'origine comme leur ancêtre dans du bois, les yoles sont aujourd'hui souvent faites de matériaux synthétiques plus performants pour les compétitions. Poussées par des voiles carrées, elles sont dirigées à l'aide de pagaies. L'équipage est composé d'une dizaine d'hommes, qui établissent l'équilibre du bateau avec de longs rondins de bois (bois-dressés), parfois en se suspendant les pieds au-dessus du vide pour éviter le chavirage ! Ce sport nautique s'avère donc spectaculaire, surtout lors des compétitions comme le célèbre Tour de la Martinique des yoles rondes.

L'esprit festif

En Martinique, toutes les occasions sont bonnes pour se rassembler et faire la fête. Le Tour de la Martinique des Yoles, le Carnaval, mais également Noël, sont autant de moment de convivialité. Les Martiniquais font perdurer à Noël une tradition qui s'est globalement perdue en métropole : celle des cantiques, appelés ici les « chanté Noël ». Dès les jours qui précèdent Noël, les voisins et la famille se rassemblent pour chanter ces cantiques autour d'un bon repas créole. Une ambiance incomparable.

Les soirées accompagnées d'un orchestre sont également une expérience à vivre lors d'un séjour en Martinique. La piste de danse est généralement pleine à craquer et le « coller serrer » va bon train sur les airs de zouk endiablés.

Traditions

Certains font encore appel à la sorcellerie et autres rituels mystiques pour évincer un ennemi ou prendre le coeur de l'être aimé.

Histoire

Une histoire liée à la traite des Noirs

L'histoire officielle de la Martinique commence le 15 juin 1502, date du débarquement de Christophe Colomb sur l'île, sur l'actuelle commune du Carbet. La Martinique était toutefois déjà habitée avant cette date, par les Arawaks à partir de 100 avant J.-C., puis par les Caraïbes, qui chasseront les Arawaks à partir du XIVe siècle. Ils seront eux-mêmes délogés de Martinique par les colons français au XVIIe siècle. De nombreux vestiges archéologiques attestent de cette histoire précolombienne sur l'île.

La création de la nouvelle « Compagnie des Isles d'Amérique », en 1635, conduira à l'installation d'un gouverneur en Martinique, qui s'établira sur l'actuelle commune de Saint-Pierre, fondant ainsi la première capitale martiniquaise. L'agriculture se développe peu à peu, avec la culture de l'indigo, du café, puis de la canne à sucre. Afin de favoriser ce développement agricole, des esclaves sont transportés en masse sur l'île, en provenance d'Afrique Occidentale. En 1685, Colbert, ministre des Finances de Louis XIV, promulgue le Code Noir, qui réglemente l'esclavage dans les colonies.

La Martinique est occupée par les Anglais de 1794 à 1802. Ce n'est qu'en avril 1848 que sera abolit l'esclavage, grâce notamment à l'intervention de Victor Schoelcher. Le suffrage universel sera mis en oeuvre avant la fin du XIXe siècle. Le XXe siècle commence tristement avec l'éruption de la Montagne Pelée en 1902, qui ravagea la ville de Saint-Pierre, alors capitale de la Martinique, et fera 30 000 victimes. En 1938, le Conseil Général de la Martinique se prononce à l'unanimité en faveur d'une assimilation de l'île au statut de département français. Mais la Martinique n'obtiendra ce statut qu'en 1946, à l'issue d'un débat parlementaire, auquel prit part le leader communiste Aimé Césaire.

Lire avant de partir

La Martinique a vu naître de nombreux écrivains, tirant souvent leur inspiration de l'histoire tumultueuse de l'île et de sa culture complexe. Pourquoi ne pas profiter de la perspective de vacances en Martinique pour découvrir sa littérature foisonnante ?

Cahier d'un retour en pays natal, Aimé Césaire, Edition Présence Africaine

L'auteur martiniquais le plus célèbre, ayant d'ailleurs largement contribué à diffuser cette littérature au-delà de l'île, est incontestablement Aimé Césaire, un homme de lettres également investi politiquement. Il est d'ailleurs l'auteur du concept de « Négritude », par lequel il rejette l'assimilation systématique des Noirs à la culture européenne, française en l'occurrence, valorisant ainsi la culture de l'Afrique noire. De cet auteur, vous pourrez notamment lire l'œuvre poétique « Cahier d'un retour au pays natal », publiée en 1947. Il y témoigne de l'inégalité des habitants noirs de la Martinique face aux anciens colons.

Texaco, Patrick Chamoiseau, Edition Gallimard (1992)

Un autre auteur qui porta outre-atlantique les couleurs de la littérature martiniquaise est Patrick Chamoiseau. Il remporta en effet le prix Goncourt en 1992 pour son livre « Texaco », avec lequel on suit trois générations d'une famille pauvre des faubourgs de Fort-de-France.

Liens utiles

Ce site internet présente l'île de la Martinique sous tous ses aspects : sa culture, sa géographie, ses événements, etc. Il dresse également un portrait des différentes communes de l'île et vous fournit des informations pratiques pour préparer votre séjour.

Site web de l'office du tourisme

« Office de Tourisme de Martinique »

Trouver un hotel

QUE VOIR EN MARTINIQUE

Où aller ?

Nature / Paysages

Plages

C'est dans le sud de la Martinique, sur le côte baignée dans la mer des Antilles, que se trouvent les plus belles plages de l'île. Eaux turquoise et sable fin sont au programme.

Les plus beaux spots : les Anses-d'Arlet et Anse-Noire.

Sur la côte atlantique, la baie Françoise propose de très belles plages sur le lagon.

Itinéraires

On pense parfois que les îles des Antilles n'ont d'intéressant que leurs plages, qu'une petite semaine suffirait à découvrir. Erreur ! La Martinique possède de nombreuses richesses naturelles et historiques qu'un court séjour ne vous permettra de connaître que partiellement. Il faut donc faire des choix, établir des priorités. Voici quelques propositions de parcours, selon la durée de votre séjour.

Pour un séjour d'une semaine

Une semaine pour découvrir la Martinique, c'est court. Il est donc impératif de s'organiser, notamment géographiquement, car on peut vite perdre des heures sur la route, si l'on doit traverser l'île. Essayez de visiter dans une même journée des sites proches les uns des autres.

Vous pouvez par exemple commencer par passer quelques heures à Fort-de-France, puis filer au Jardin de Balata, quelques kilomètres plus au Nord. Empruntez la route de la Trace pour vous diriger vers la Montagne Pelée et Saint-Pierre. Si le sommet est dégagé et que vous êtes entraînés, vous pouvez vous attaquer à l'ascension du célèbre volcan. Sinon, une autre superbe randonnée peut-être effectuée au Nord de l'île, entre Le Prêcheur et Grand-Rivière. Pour profiter encore un peu du relief de la Martinique, avant de s'intéresser aux côtes plus au Sud, ne manquez pas les surprenantesGorges de la Falaise. La découverte des montagnes de la Martinique et des villes du Nord vous occupera ainsi au moins deux jours.

On descend vers le Sud pour se rendre à la réserve naturelle de la presqu'île de la Caravelle. La découverte de ce remarquable site côtier pourra vous occuper toute une journée. Le jour suivant, vous pouvez visiter Le RobertetLe François, en faisant une excursion sur leurs îlets et leurs fonds blancs. Vous aurez un très beau point de vue sur ces paysages depuis la Montagne du Vauclin, sur la commune éponyme. Au François, vous visiterez la très belle Habitation Clément.

A l'extrémité Sud-Est de l'île, vous pourrez passer une journée à visiter la commune de Sainte-Anne. Outre l'incontournable plage de la Grande Anse des Salines, vous découvrirez la Savane des Pétrifications et, plus loin, l'Anse Trabaud et la Baie des Anglais. Au Sud-Est de la Martinique, vous visiterez Le Diamant et poursuivrez jusqu'aux Anses d'Arlet.

Pour un séjour de deux semaines

Si vous avez la chance de séjourner deux semaines sur l'île, vous pourrez approfondir la visite des sites mentionnés ci-dessus. Vous aurez plus de chances de trouver une journée dégagée pour effectuer l'ascension de la Montagne Pelée. Avec autant de temps devant vous, ne vous privez pas d'effectuer la randonnée entre Le Prêcheur et Grand-Rivière, village qui mérite d'ailleurs que l'on s'attarde sur son environnement exceptionnel.

Au Sud, vous pourrez également vous arrêter plus longuement dans certains endroits. Au Nord de Sainte-Anne, une randonnée remarquable peut être effectuée au moins en partie : la Trace des Caps. Entre l'Anse Michel et la Pointe Macré, vous découvrirez un visage préservé de la Martinique, avec des plages sauvages animées par les seuls remous de l'Atlantique. Du côté du Diamant, vous profiterez d'un panorama époustouflant en effectuant l'ascension sportive du Morne Larcher. Vous pourrez vous attarder d'avantage sur les plages des Anses d'Arlet, et poursuivre jusqu'aux belles Anse Dufour et Anse Noire. Dans le prolongement, arrêtez-vous au complexe hôtelier de la Pointe-du-Bout, d'où vous pourrez d'ailleurs embarquer pour vous rendre en bateau à Fort-de-France.

Parcs naturels

Adeptes du tourisme vert, vous ne pouvez pas manquer la balade au cœur duparc naturel de la Martinique. Dans la mesure où il couvre les deux tiers de l'ile, il est presque incontournable. Entre sable blanc, sable noir, baies marécageuses et falaises rocheuses, il représente à lui seul toute la diversité de l'île.

Curiosités naturelles

Comme chacun s'y attend, la Martinique compte de nombreuses richesses naturelles qui vous raviront durant votre séjour.

Le Sud de l'île, partie la plus touristique, est réputé pour ses magnifiques plages qui bordent une mer chaude et transparente. Les paysages sont ici plutôt secs et vallonnés.Vous ne manquerez pas de découvrir la plage la plus réputée de Martinique : Les Salines, sur la commune de Sainte-Anne. Non loin de là, Le Marin porte bien son nom puisque la commune est surtout connue pour son port de plaisance, niché au fond d'une magnifique baie. Vous pourrez également y visiter l'une des plus belles églises de la Martinique.

Plus au Nord, sur la côte Atlantique, les villes du François et du Robert attirent les touristes en nombre pour leurs fonds blancs et leurs superbes îlets. Les fonds blancs de la « Baignoire de Joséphine », au François, sont particulièrement réputés, mais également fréquentés. Sur la côte caraïbe, Le Diamant possède une plage magnifique, mais est surtout connu pour son imposant rocher, distant de quelques miles des côtes, qui donna son nom à la ville.

En poursuivant votre route vers l'Ouest, en longeant la côte caraïbe, vous parviendrez aux jolies Anses d'Arlet, où vous apprécierez de vous baigner dans les eaux transparentes des nombreuses criques qui se succèdent. A l'Ouest des Trois-Îlets, l'anse Dufour et l'anse Noire sont particulièrement charmantes.

La partie Nord de la Martinique se caractérise par ses reliefs élevés, de nature volcanique, et sa végétation tropicale incomparable. L'île est en effet dominée par son sommet le plus élevé : la Montagne Pelée. Vous pourrez effectuer de très belles randonnées sur les flancs de cette montagne, comme sur les sentiers des sommets voisins des Pitons du Carbet.

Quel que soit votre choix, vous profiterez de panoramas sur une large partie de l'île, ses côtes somptueuses et ses terres verdoyantes. Ces montagnes façonnent des sites naturels remarquables qui vous laisseront des souvenirs inoubliables, comme les gorges de la Falaise ou la cascade du Saut Gendarme.

Pour vous rendre dans les montagnes, vous emprunterez sûrement la très belle route de la Trace (Nationale 3), qui vous plongera dans la végétation luxuriante de la forêt tropicale. Au début de cette route, à quelques kilomètres de Fort-de-France, faites une halte au jardin de Balata, un parc botanique magnifiquement agencé, rassemblant des dizaines de plantes tropicales rivalisant de beauté.

Enfin, un autre site incontournable de la Martinique est la presqu'île de la Caravelle et sa superbe côte rocheuse, qui s'avance dans l'Océan Atlantique.

QUE FAIRE EN MARTINIQUE

Restaurant

Spécialités locales

La gastronomie créole est d'une grande variété et combine quantité de produits et d'épices. Certaines de ces spécialités sont connues en métropole. Il s'agit par exemple du boudin créole, des acras et des crabes farcis, qui garnissent la traditionnelle « assiette créole » servie dans de nombreux restaurants.

D'autres spécialités sont moins connues, mais incontournables en Martinique, comme vous le constaterez rapidement. Il s'agit, par exemple, des préparations à base de colombo (mélange d'épices), qui accompagnent très bien le poulet ou le porc. Vous verrez également souvent se préparer sur le bord des routes des sortes de grillades que l'on appelle poulet boucané. A tester ! Une autre préparation traditionnelle est le « blaff », du poisson macéré dans un mélange de citron et d'épices, puis cuit quelques minutes au court-bouillon. Un petit tour au marché suffira enfin à vous rendre compte de la diversité des épices que l'on peut trouver sur l'île.

Produits de la mer

En Martinique, la mer regorge (pour l'instant) de poissons en tout genre. Profitez donc de votre séjour pour vous régaler de produits de la mer ! Vous pourrez par exemple déguster des oursins (selon la saison) ou du chatrou (poulpe), ce dernier étant préparé en fricassée. Mais ne manquez pas les délicieuses langoustes, qui sont ici abordables. Il serait dommage de passer à côté !

Si vous souhaitez pêcher, veillez à vous assurer auprès des pêcheurs que le poisson pris est bien comestible, car certains sont toxiques en raison des coraux empoisonnés dont ils se nourrissent. Les « z'habitants », sortes d'écrevisses rouges, ne sont pas des produits de la mer, mais d'eau douce, qui méritent d'être dégustés. Le village de Grand-Rivière fût longtemps réputé pour cette préparation.

Fruits exotiques et légumes « pays »

En jus de fruit frais ou à croquer, régalez-vous de fruits exotiques que vous ne pourrez trouver aussi succulents en métropole : mangues, goyaves, bananes, ananas, fruits de la passion, noix de coco, etc. Ces fruits servent à la préparation d'excellents sorbets, souvent à la noix de coco, vendus notamment sur le bord des routes. Un peu de fraîcheur dans cette chaleur ambiante sera assurément bienvenue. Testez aussi le produit dominant l'agriculture locale, la canne, dont on suce la pulpe.

Côté légumes, on trouve notamment du manioc et des patates douces sur les marchés de Martinique. Vous pourrez par ailleurs trouver des variétés différentes de légumes que l'on trouve en métropole, comme des concombres, que l'on appelle alors concombre « pays ».

Boisson

Est-il utile de préciser la boisson locale par excellence ? Le rhum bien sûr ! Bu en ti-punch (avec du sucre de canne et du citron vert) ou en punch planteur (avec du sucre de canne et du jus de fruits), il est difficile de passer à côté lors d'un séjour en Martinique. Il en existe différentes sortes, selon la durée de fermentation : rhum blanc, rhum paille ou rhum vieux.

Shopping

Que rapporter ?

Tissus (madras), rhum, punch, vêtements traditionnels...

Sports

La Martinique, grâce à la diversité de ses paysages, offre de multiples possibilités d'activités sportives sur terre ou en mer. Les deux sports les plus classiques sont la randonnée et la plongée, mais l'île offre, bien sûr, d'autres alternatives.

La randonnée

L'une des activités les plus propices à la découverte de la Martinique demeure la randonnée. Des sentiers balisés sont aménagés aux quatre coins de l'île. Il existe des randonnées de toute longueur et de tout niveau de difficulté. Dans le Sud de l'île, les promenades sont essentiellement côtières, même s'il existe également des sommets qui peuvent être arpentés (la Montagne du Vauclin et le Morne Larcher, par exemple). Le relief du Nord offre des randonnées plus sportives, dans le cadre d'une forêt tropicale luxuriante.

L'une des randonnées les plus réputées de l'île s'étend sur 18 km dans la forêt tropicale, entre le village de Grand-Rivière et l'Anse Couleuvre, sur la commune du Prêcheur. La Montagne Pelée est également un classique, mais le sommet est malheureusement le plus souvent dans les nuages. Vous trouverez toutes les informations nécessaires auprès du Comité de la Randonnée Pédestre.

La plongée

Comment résister à la tentation de s'immerger dans une eau si chaude et transparente ? La Martinique compte de nombreux sites de plongée, pour débutants ou pour plongeurs confirmés. Ceux-ci sont essentiellement situés sur la côte ouest, dans la mer des Antilles. Selon les endroits, vous découvrirez les différentes merveilles que recèlent les fonds sous-marins martiniquais, constitués de coraux, d'éponges multicolores, d'épaves, de poissons, etc.

La baie de Saint-Pierre présente de nombreux spots de plongée, notamment sur des épaves de bateaux ayant coulé lors de l'éruption volcanique de la Montagne Pelée en 1902. Plus au Sud, les anses situées entre les Trois-Îlets et les Anses d'Arlet abritent également de superbes paysages sous-marins. Le rocher du Diamant est aussi un site réputé, en particulier pour les plongeurs confirmés, pouvant s'aventurer à de grandes profondeurs. Vous pourrez enfin plonger sur la côte sud de l'île jusqu'à Sainte-Anne.

Notez que, sans parler de plonger à la bouteille, un simple masque et un tuba vous ouvriront les portes du riche monde sous-marin de la Martinique.

Les autres sports

La mer, omniprésente, offre bien d'autres possibilités d'activités sportives. Les véliplanchistes pourront, par exemple, se rendre à la pointe Faula, sur la commune du Vauclin, ou encore à la Pointe-du-Bout, aux Trois-Îlets. Le surf peut également être pratiqué à l'Anse Bonneville, à Tartane.

Louer un kayak vous permettra de découvrir la côte martiniquaise sous un autre jour. Vous pouvez ainsi voguer jusqu'aux îlets du François et du Robert. Ce mode de transport est également idéal pour s'immerger dans la mangrove, aux Trois-Îlets, par exemple.

Les Antilles sont bien sûr un paradis pour les plaisanciers, la Martinique y compris. L'un des mouillages les plus réputés est situé à Grande Anse, sur la commune des Anses d'Arlet. Le village du Marin possède également un important port de plaisance.

Ceci n'est qu'une sélection de sports pouvant être pratiqués en Martinique. Mais les envies les plus diverses peuvent être satisfaites sur l'île !

Informations pratiques

Comité de la Randonnée Pédestre

9, boulevard du Général de Gaulle - Fort de France

Tél. : 05 96 70 54 88

Sports nautiques / Plongée

La plongée en Martinique est un véritable régal. Apnée, snorkeling ou avec bouteilles, vous pourrez vous adonner aux plaisirs de la plongée. Poissons, coraux, et insolite, épaves de vedette ou de cargo.

Randonnée / Trek

Montagne Pelée

Les passionnés de nature et de randonnée ne peuvent pas manquer l'ascension de la montagne Pelée, un volcan encore en activité à ce jour et qui culmine à 1 397 mètres d'altitude. Vous profiterez du paysage et de la végétation luxuriante.

N'oubliez pas de bien vous équipez : de bonnes chaussures et surtout une petite polaire. Au sommet de la montagne, il fait vite froid. Prévoyez aussi un vêtement imperméable : le temps change facilement et il n'est pas rare de se faire avoir par la pluie.

N'entreprenez pas une randonnée en fin d'après-midi : la nuit tombe vers 18h-18h30 et de manière assez soudaine.

Sports nautiques

Canyoning

Pour faire du canyoning, il faudra se rendre dans le nord du pays, là où il y a le plus de rivière. Débutant ou confirmé, il y a des canyons pour tous les niveaux.

Autour du même sujet

Martinique

Annonces Google