Dublin

Dublin MIS A JOUR LE 26 AOÛT 2016 - Dublin, capitale irlandaise a connu une transformation étonnante en l'espace de 50 ans et s'est hissée au rang des plus belles capitales européennes. Cette ville à la population jeune et cosmopolite séduit par son atmosphère conviviale (et ses centaines de pubs). Il est agréable de flâner dans cette ville à taille humaine, aux belles maisons géorgiennes aux portes colorées et aux nombreux parcs.

La brise marine, les ponts et les quais vous rappelleront que Dublin est également un grand port de commerce.

La capitale de l'Irlande est réputée pour la richesse de sa vie culturelle. Temple Bar, le QG en la matière, regroupe théâtres, cinémas, galeries d'art et ateliers d'artistes. Les amateurs d'art pourront aussi visiter quelques musées de choix sans oublier d'aller admirer le chef d'oeuvre d'enluminures abrité à Trinity College, le Livre de Kells.

Côté shopping, Grafton Street et St Stephen's Green Centre sont tout indiqués. Autour d'une pinte de stout (alias de bière brune), vous découvrirez le soir venu l'esprit festif et un brin espiègle des Dublinois.

Le dimanche, quittez le centre ville et partez faire une promenade dans l'immense Phoenix Park ou à quelques kilomètres de là dans le parc naturel des monts Wicklow.

Le coût de la vie élevé et les prix de l'immobilier sont les seules choses qui pourraient vous retenir de venir vous y installer !

Histoire de Dublin

Dublin proviendrait du nom gaélique Dubh Linn, ce que certains traduisent par "mare noire".

Situé à l'embouchure de la Liffey, Dublin était à l'origine un port tenu par les Vikings. La bataille de Clontarf en 1014 mit fin à leur domination sur la ville. Puis en 1169 les Normands s'emparent de Dublin. Ils dotent la ville de fortifications et d'un château.

En 1171, Henry II, le roi d'Angleterre, prend la tête de la cité. Il établit le siège du gouvernement au château de Dublin et forme The Pale (la clôture), qui sépare la région de Dublin du reste de l'Irlande celte. La ville sous couperet anglais s'isole et les habitants de Dublin ne s'aventurent plus en dehors de ses murs, de peur d'être tués par les autochtones voisins.

Au XVIIe siècle, Cromwell écrase les rebelles irlandais qui tentaient de renverser l'autorité anglaise. Il est nommé Gouverneur général de l'Irlande et prend le pouvoir à Dublin. De 1782 à 1800, le Parlement irlandais jouit d'une certaine indépendance vis-à-vis de la couronne d'Angleterre. Dublin connaît alors une période de prospérité jusqu'au XVIIIe siècle. Mais en 1800, l'Act of Union qui abolit le Parlement irlandais ouvre une nouvelle phase de déclin. O'Connell, grand meneur d'hommes, s'insurge en vain pour l'abolition de l'Union. La Grande Famine et la répression anglaise plongent les habitants dans une grande misère.

Le début du XIXe siècle est synonyme de renaissance du Gaélique. L'Abbey Theatre est créé et produit des pièces de théâtre irlandaises. Dublin connaît un sursaut nationaliste. Le mouvement radical Sinn Fein ("nous-mêmes") se forme en 1905. Les grèves générales de 1913 marquent le début de la lutte pour l'indépendance. En 1616, les nationalistes proclament la création de la République d'Irlande au cours du soulèvement de Pâques mais ce mouvement est réprimé dans le sang.

Une violente guerre civile secoue Dublin et toute l'île. Elle se solde en 1921 par un traité qui donne l'indépendance à 26 comtés et permet à 6 comtés, majoritairement protestants, de rester liés au Royaume-Uni.

Le nouvel Etat formé, la République d'Irlande, reste neutre pendant la Seconde Guerre mondiale et devient membre de la Communauté Européenne en 1973. Dublin entre dans une phase de forte croissance dans les années 1990. Elle devient une capitale européenne attractive d'un point de vue touristique mais aussi d'un point de vue financier. Sa politique fiscale attire de nombreux capitaux étrangers.

Trouver un vol

VOYAGE À DUBLIN

Météo / Quand partir

Dublin, la capitale de la République d'Irlande, est réputée pour être très humide... et à juste titre ! Il pleut en général plus de 250 jours par an ! Les changements de temps sont rapides et fréquents. Il n'est pas surprenant que le soleil laisse place à la pluie en quelques minutes, et inversement. Peu importe la saison, la pluie s'invite quasiment quotidiennement en Irlande, alors, pensez à emmener ce qu'il faut pour que votre séjour ne soit pas gâché. Parapluie, imperméable et bottes sont de rigueur pour partir en balade ! Si les intempéries sont monnaie courante, la neige se fait beaucoup plus rare. Il n'y a pas de période plus propice à la visite de la ville. Mai et juin sont parfaits pour découvrir la région, car ce sont des mois ensoleillés. Notez tout de même que l'été, le thermomètre affiche rarement plus de 20°C, mais la nuit tombe particulièrement tard. Ce n'est pas un endroit qu'on visite pour trouver le soleil et revenir avec la peau bronzée... Mais la magie des paysages opère, même par mauvais temps !

Passeport / Visa / Formalités

Les formalités pour voyager en Irlande sont plutôt simples pour les ressortissants de l'Union européenne. Seule une carte d'identité nationale suffit pour se rendre sur le territoire irlandais. Les Britanniques doivent présenter une pièce d'identité officielle avec photo. Quant aux autres, ils doivent être en possession d'un passeport valide jusqu'à la date de retour de leur séjour, et faire au préalable une demande de visa. Dans tous les cas, n'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre ambassade ou de votre consulat.

Transports

En avion

En avion, Dublin est à 1h30 de Paris. La compagnie low-cost irlandaise RyanAir assure 3 à 4 vols quotidiens au départ de Beauvais. Votre billet aller-retour coûtera une centaine d'euros auquel s'ajoutera le prix du car depuis la Porte Maillot à Paris. Aer Lingus et Air France desservent également Dublin (billets aux alentours de 200-250 euros).

En bus

Pour les budgets serrés, optez pour un bus Eurolines au départ de Paris.

En voiture et ferry

Embarquez avec votre voiture à bord d'un ferry de la compagnie Irish ferries à Roscoff ou Cherbourg. Cette petite traversée sera le début de votre aventure irlandaise. Arrivés à Rosslare, vous serez à environ 170 km de Dublin. Pour vous y rendre, prenez la nationale N11 (panneau vert, vitesse limitée à 60 Miles à l'heure soit 90 km/h).

Monnaie

En Irlande, il est rarement question de trouver une plage pour aller faire une petite baignade. Même quand les températures extérieures dépassent 20°C, la mer est réservée aux plus courageux capables d'affronter la fraîcheur de l'eau. Aux alentours de Dublin, il y a de nombreuses plages qui offrent un paysage magnifique. Une des plus proches est Velvet Strand, à Portmarnock, connue pour son sable lisse et qui est très appréciée par les surfers. Comparée à la baie de Naples, Lilliney Beach est exceptionnelle. Pour vous offrir un sublime panorama, foncez à Tower Bay ! North and South Beaches sont idéales pour une promenade en famille.

Vie pratique

Office du tourisme de Dublin : 

Tourism Centre

Suffolk Street

Dublin 2.

» www.visitdublin.com

Ambassade de France :

36 Ailesbury road - Ballsbridge

Dublin 4.

» Site de l'ambassade.

Transports

  • Bus  : Si la plupart des sites à voir sont proches les uns des autres dans le centre ville, vous aurez besoin de prendre le bus pour voir le musée Guinness ou pour faire une promenade dans le plus grand parc urbain d'Europe, Phoenix park. Les bus de Dublin fonctionnent du lundi au vendredi de 6h du matin à 23h30. Il existe un service de bus de nuit (Nitelink) de minuit et demi à 4h30 du matin les jeudi, vendredi et samedi soirs. Vous pourrez acheter des tickets journaliers (environ 5 ?), pour 3 jours ou pour 7 jours dès votre arrivée à l'aéroport. Sinon vous en trouverez au bureau principal des Bus de Dublin (59 Upper O'Connell Street) ou dans de nombreux points de vente. Le prix du billet varie en fonction du nombre de sections traversées. Si vous prenez votre billet dans le bus, veillez à avoir l'appoint. Enfin, sachez que An Lár sur le nez des bus signifie centre ville.
  • DART : Le DART est le cousin de notre RER. Il dessert les quartiers nord et sud de la capitale à Dublin, répartis dans tout le centre ville. 

Vous pouvez également vous garer dans les rues, pour au maximum 3h. Passé ce délai, vous devez changer de place votre véhicule et vous garez dans une autre rue ! Le prix de l'heure varie entre 1,50 ? et 2 ?. Ne vous garez jamais sur les lignes de bus ou sur les emplacements à double bande jaune, sinon c'est la fourrière garantie (80 ? pour enlever le sabot jaune et 160 ? pour récupérer votre voiture !).

Carte d'identité

Nombre d'habitants : 1,14 million.

Superficie : 922 km².

Comté : chef lieu du comté de Dublin

Préfixe téléphonique de la région : 1.

Dublin est la seule ville irlandaise à utiliser un code postal, les autres n'en n'ont pas eu besoin. Dublin est divisée en 24 quartiers. Une adresse postale se finira par "Dublin 1" ou "Dublin 2", "Dublin 3", etc. Les quartiers 1 et 2 correspondent au centre ville.

Trouver un hotel

QUE VOIR À DUBLIN

Monuments

A Dublin, l'architecture des monuments s'est arrêtée sur la fin du XVIIIe et le XIXe siècles. Preuve en est les nombreuses maisons géorgiennes dont fourmille la ville. De plus, les grands édifices dublinois datent ou ont connu d'importantes transformations à cette époque-là : la cathédrale Saint Patrick, le château de Dublin, la National Gallery, les bâtiments de la Bank of Ireland, l'hôtel des Douanes (Custom House), la General Post Office (GPO) c'est-à-dire la poste centrale.

Ces monuments, se trouvant dans ce qui était déjà officieusement la capitale irlandaise, ont vu se jouer les grands événements de l'Histoire de ce pays.

Visite de la ville

Le point de départ conseillé est Trinity College. C'est une étape incontournable ! La plus vieille université irlandaise, qui se trouve en plein centre ville, abrite l'un des plus beaux ouvrages enluminés du monde.

Les fans de shopping pourront ensuite remonter Dawnson Street, grande rue piétonne aux nombreux magasins. Au bout de cette rue, vous pourrez vous reposer dans le charmant parc verdoyant St Stephen's Green. Admirez au passage les belles maisons géorgiennes qui bordent la place.

Suivez la Merrion Row et rendez-vous dans le quartier de Merrion Square. Prenez quelques heures pour découvrir la peinture irlandaise à la National Gallery. Faites une pause au parc de Merrion square et cherchez dans l'une des allées la statue d'Oscar Wilde (il habita au n°1 de Merrion Square). Puis allez voir l'exceptionnelle collection de bijoux celtes en or et celle des armes des Vikings au National Museum. La fin de la journée sera l'occasion de savourer une bonne pinte de Guinness dans l'un des nombreux pubs de Temple bar.

Le lendemain, commencez par voir le château de Dublin. Puis empruntez la Werburgh Street jusqu'à la Cathédrale Saint Patrick. Rénovée au XIXe siècle grâce à l'aide financière de Benjamin Guinness, l'église originelle serait celle où Saint Patrick aurait baptisé les premiers convertis au Christianisme au Ve siècle. Si vous avez le temps, redescendez Bride Street et Werburgh Street pour voir la deuxième cathédrale de Dublin, Christ Chruch. Elle renferme le tombeau du Comte de Kildare.

Quittez le centre ville, empruntez le très fréquenté O'Connell bridge. En prenant à droite après le pont et en suivant le quai, vous rencontrerez la Maison des Douanes (Custom House), reconnaissable à sa large façade blanche à colonnes vénitiennes.

Enfin, selon vos goûts, vous pouvez terminer votre visite de la ville par un petit tour soit au musée Guinness (à l'ouest de Dublin) soit à la Galerie municipale d'Art Moderne (au nord de Dublin).

Musées

Dublin concentre les plus importants musées de l'île aux verts pâturages. Dans le centre ville vous attend la National Gallery, qui possède une importante collection de peintures européennes.

Non loin, le National Museum vous en mettra plein la vue. Sa collection de bijoux et d'objets en or datant de la Préhistoire et du Moyen Age est unique en son genre.

Un autre musée attire les foules, celui consacré à la Guinness, la fameuse bière tant aimée des Irlandais.

Si vous disposez d'un peu plus de temps dans la capitale, foncez au Dublin's Writer's Museum (au 18 Parnell Square North). Vous apprendrez plein de choses sur les grandes figures de la littérature irlandaise tels Swift, Joyce, Yeats, Wilde ou encore Beckett.

Quant aux férus d'art moderne, ils ne devront pas manquer de passer quelques heures à la Hugh Lane Municipal Gallery of Modern Art (Parnell square, Dublin).

QUE FAIRE À DUBLIN

Shopping

Lors d'un voyage à Dublin, des souvenirs typiques de l'Irlande sont à ramener. L'anneau de Claddagh est une bague pour homme ou femme, en or ou en argent. Elle représente deux mains tenant un cœur couronné. Selon la façon dont il est porté, ce bijou indique la situation amoureuse. Pour les mélomanes, pensez aux instruments de musique traditionnels peu coûteux comme le tin whistle ou le bodhrán. Une bouteille d'Irish whiskey ou un assortiment de bières irlandaises sont aussi incontournables pour (vous) faire plaisir.Lors d'un voyage à Dublin, des souvenirs typiques de l'Irlande sont à ramener. L'anneau de Claddagh est une bague pour homme ou femme, en or ou en argent. Elle représente deux mains tenant un cœur couronné. Selon la façon dont il est porté, ce bijou indique la situation amoureuse. Pour les mélomanes, pensez aux instruments de musique traditionnels peu coûteux comme le tin whistle ou le bodhrán. Une bouteille d'Irish whiskey ou un assortiment de bières irlandaises sont aussi incontournables pour (vous) faire plaisir.

Sortir

Bien sûr, à Dublin, le quartierpour sortir et faire la fête est Temple Bar. La pinte est peut-être un peu plus chère qu'ailleurs mais l'ambiance est garantie ! (encore plus le jour de la Saint-Patrick)

Les plus hardis pourront essayer d'imiter les Irlandais en se livrant à un pub crawl. Cela consiste à boire un verre dans le plus de pubs possibles selon un itinéraire défini au préalable.

Si vous recherchez une ambiance moins agitée, vous pouvez passer la soirée dans un des nombreux pubs de quartier. Vous en trouverez sûrement un près de l'endroit où vous habiterez puisqu'il y aurait près d'un millier de pubs dans la capitale !

Pour écouter de la musique irlandaise, rendez-vous au Brazen Head (20 Lower Bridge Street). Ce n'est bien entendu pas la seule adresse mais vous verrez ainsi l'un des plus anciens pubs de Dublin.

Sports

Randonnée / Trek

Dublin est une ville qui offre de nombreuses randonnées à pied ou à vélo. Le circuit incontournable est "Dublin aux îles du Connemara" pendant sept jours, adaptable selon votre niveau et les conditions climatiques. Les points forts sont les paysages sublimes du Connemara et le fjord de Killary, les îles de Clare, d'Inishturk et d'Inishmore. Vous partirez également à la découverte du cœur de cette ville dynamique, et vous apprécierez l'ambiance chaleureuse des pubs. Pour une journée, allez à Howth, un village de pêcheurs facilement accessible en train ou en bus en moins d'une heure de la capitale. La balade le long des falaises est adaptée aux moins sportifs et aux familles.

Annonces Google