Montagnes Noires

Montagnes Noires Derrière cette appellation mystérieuse, presque inquiétante, se cache une Bretagne chargée d'histoire religieuse, de grands espaces verts et de petits coins enchanteurs. Autrefois recouvertes de denses forêts (ce qui leur a valu ce nom aux consonances folkloriques), les Montagnes Noires s'étirent sur une soixantaine de kilomètres au sud de Carhaix-plougueur, au cœur de la Bretagne Sud.

Le relief, bien que moins accidenté que celui des Monts d'Arrée, étonnera notamment les visiteurs qui ignoraient l'existence du Massif armoricain. Les autres pourront profiter, dans une ambiance toujours sereine, des sentiers ombragés, des vues sur les collines boisées, et bien souvent du silence des églises.

Capitale des Montagnes Noires, Gourin dénote avant tout par? la présence d'une statue de la liberté, au milieu de la place centrale du village. Dans une région peuplée de calvaires érigés au bord des routes et d'églises riches en histoire, cette statue nous ramène d'une manière originale à la fin du XIXè siècle, lorsque le déclin économique des activités locales (liées à la fabrication d'ardoises, notamment) poussa les Bretons de la région à chercher leur salut sur des terres plus favorables. La plupart des Bretons émigrés aux États-Unis, dit-on, viennent de la région de Gourin.

Pour se plonger dans l'histoire plus ancienne, faites quelques pas depuis la place centrale pour vous arrêter devant l'église, avec sa tour-clocher typique de la région. Juste à côté, la chapelle Notre-Dame des Victoires, (dite Chapelle de la Vierge), construite en 1509, incendiée puis reconstruite en 1830, possède notamment une voûte lambrissée (rénovée récemment, en 1987), qui confère à l'ambiance une douceur que ne donnent pas les voûtes en pierre.

Montagnes Noires

Annonces Google