Amende de stationnement (FPS) : quels règles et prix dans votre ville ?

Amende de stationnement (FPS) : quels règles et prix dans votre ville ? AMENDE DE STATIONNEMENT. Dans les grandes villes, les FPS ont remplacé les PV de stationnement depuis 2018. Quelles sont les règles, les nouveaux tarifs ville par ville ?

[Mis à jour le 30 mars à 11h21] C'était l'une des nouveautés de 2018 peu réjouissantes pour les automobilistes : les amendes de stationnement au prix forfaitaire de 17 euros ont été remplacées par les FPS : forfaits de post-stationnement. Le prix de ces forfaits est désormais fixé par les villes elles-mêmes. Après une petite flambée, les amendes se sont stabilisées et restent les mêmes en 2021. Vous pouvez retrouver ci-dessous les tarifs dans 400 villes en France via notre carte par villes ainsi que ceux à Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Lille, Bordeaux, Nice, Strasbourg, Nantes, Rennes ou encore Montpellier.

Carte amende de stationnement ville par ville des FPS

Voici la liste des nouveaux tarifs des forfaits de post-stationnement (FPS) qui ont remplacé les amendes forfaitaires de 17 euros en vigueur jusqu'au 31 décembre 2017 en cas de non-paiement de stationnement. Il s'agit d'une liste de villes ayant confirmé leurs tarifications 2019. 800 villes en France pratiquent le stationnement payant sur leur territoire. Toutes devront légiférer pour adopter les tarifs des forfaits post-stationnement qui remplaceront les PV. Retrouvez près de 400 tarifs sur notre carte dédiée. Les données affichées sont fournies par le GART, le Groupement des Autorités Responsables de Transport.

Contravention de stationnement : quelles sont les règles des FPS et amendes ?

Il existe plusieurs types de contraventions de stationnement. La plus courante est le non-paiement de stationnement. Le non-paiement de l'horodateur ou le dépassement de la durée pour laquelle l'automobiliste a payé entraînait en 2017 une amende forfaitaire de 17 euros (33 euros en majoration). Tout a changé en 2018, en application d'une loi de 2014 qui laisse les villes gérer désormais le stationnement, aussi bien les tarifs que la collecte des amendes mais aussi la gestion (charges, personnel...). Chaque ville peut donc fixer les tarifs de stationnement et le montant des amendes pour non-paiement de stationnement depuis le 1er janvier 2018.

Quels amendes pour les PV FPS de stationnement à Paris ?

Depuis 2019, le nouveau PV, désormais appelé officiellement FPS (pour forfait post-stationnement) est de 50 euros dans les arrondissements centraux, 35 euros en périphérie contre 17 euros auparavant (tarif national en vigueur jusqu'au 31 décembre 2017). Attention, une voiture peut être verbalisée deux fois par jour. L'amende sera toutefois minorée de 30% si le montant est réglé dans les quatre jours. S'il s'agit d'un dépassement de durée de stationnement (vous avez payé une heure de stationnement, êtes resté plus longtemps et avez été contrôlé dans la foulée), le montant déjà payé sera déduit de l'amende (50 euros moins les 4 euros versés pour une heure de stationnement dans les arrondissements centraux soit 46 euros d'amende). Attention, les tarifs de stationnement ont aussi évolué dans la capitale : 4 euros la première heure dans les 11 arrondissements centraux (2,40 euros ailleurs) puis 8 euros la deuxième, 10 euros la 4e heure et 12 euros ensuite. L'objectif : assurer une meilleure rotation des places disponibles et inciter à utiliser les parkings souterrains pour le stationnement de longue durée.

© Ville de Paris

Quels tarifs des PV FPS de stationnement à Marseille ?

Pas de changement à Marseille où le nouveau FPS, qui remplace le PV, pour non-paiement de stationnement est de 17 euros Les tarifs de stationnement n'évoluent pas également (toujours 50 centimes pour 30 minutes de stationnement, 1,5 euros pour une heure, puis 4 euros pour deux heures, 6 euros pour 3 heures de stationnement et enfin 8 euros pour quatre heures de stationnement).

© Société d’Assistance et de Gestion et du Stationnement

Quelles sont les amendes de stationnement à Lyon ?

Jusqu'à 60 euros ! L'amende pour non-paiement de stationnement a flambé à Lyon depuis 2018. Le montant du forfait post-stationnement (FPS) est passé à 60 euros en zone centrale dite Presto (comprenant les grands boulevards et la Presqu'île) et à 35 euros dans les autres zones de stationnement payant. Ces tarifs correspondent à la somme maximale versée pour une journée de stationnement (10 heures facturés 60 euros en zone centrale, 35 euros dans les autres quartiers). Les voitures électriques et hybrides bénéficient d'une réduction de 30% sur le stationnement.

Quelles sont les amendes de stationnement à Toulouse ?

A Toulouse, le tarif de l'amende de stationnement (FPS) est passé à 30 euros depuis 2018, soit le montant dû pour la durée maximale de stationnement autorisé. Les tarifs de stationnement restent inchangés : 3 euros pour 2 heures en centre-ville, 2 euros pour deux heures en zone faubourg.

Quelles amendes de stationnement à Lille ?

A Lille, le tarif de l'amende de stationnement (FPS) est le même que pour le PV jusque-là en vigueur : 17 euros. Le contrevenant est invité à régler cette somme dans les trois mois. Le montant de l'amende pourra être abaissé si l'automobiliste a déjà payé (exemple : vous avez réglez deux heures, mais êtes resté stationné quatre heures, vous n'aurez qu'à régler les deux heures manquantes).

Quelles amendes de stationnement à Bordeaux ?

A Bordeaux, le montant de l'amende pour non-paiement de stationnement (FPS) va de 30 (secteur vert) à 35 euros en secteur rouge. Les tarifs ne changent pas pour les deux premières heures de stationnement (3,60 euros en zone verte, 5 euros en zone rouge). La première demi-heure reste à 9à centimes en zone verte, 1,30 euros en zone rouge. Un nouveau tarif par quart d'heure sera appliqué à partir de la deuxième heure. Stationner au-delà de deux heures sera déconseillé car prohibitif. Le tarif maximal est de 30 euros pour 3 heures, 35 euros pour la zone rouge, soit le montant du forfait post-stationnement (FPS). L'enjeu pour la mairie de Bordeaux est de favoriser l'emploi des transports en commun et, pour les longs stationnements, des parkings souterrains. En cas d'amende, vous aurez cinq jours pour vous acquitter du montant du FPS directement à l'horodateur. Passé ce délai, une lettre sera envoyée et le délai passera à trois mois. En cas de non-paiement dans ces trois mois, une majoration de 50 euros sera appliquée.

Quelles amendes de stationnement à Nice ?

A Nice, le forfait de post-stationnement (FPS) est de 16 euros, la somme correspondant à la durée maximale de stationnement à Nice (2h15). La tarification sera au quart d'heure avec une première demi-heure gratuite, suivie de 50 centimes pour plus de 30 minutes, 90 centimes pour 45 minutes, 1,30 euros pour 1h, 1,50 euros pour 1h15, 1,80 euros pour 1h30, 2,20 euros pour 1h45, 2,60 euros pour 2h. Passées les deux heures de stationnement, le montant passe à 16 euros. Le samedi, un tarif spécial est appliqué, voici le détail juste en-dessous.

© Ville de Nice

Quelles amendes de stationnement à Strasbourg ?

A Strasbourg, le forfait de post-stationnement (FPS) qui remplace le PV à 17 euros est de 17 euros si payé dans les 72 heures et majoré à 35 euros si payé au-delà. Les sommes éventuellement déjà payées pour stationner seront déduites (17 euros – 4,20 euros si payé 2 heures de stationnement en zone rouge). Les tarifs pour deux heures de stationnement en zone rouge restent inchangés.

Quelles amendes de stationnement à Nantes ?

Le forfait de post-stationnement (FPS) institué à Nantes est au tarif de 35 euros en zone rouge, 25 euros en zone jaune depuis le 1er janvier 2018. Les tarifs de stationnement de courte durée ne changent pas : 4,60 en zone rouge pour trois heures de stationnement, 4 euros en zone jaune. Il sera possible de stationner toute la journée sur la même place mais le tarif sera alors plus salé : 16 euros pour 5 heures en zone rouge, 34 euros pour 8 heures.

Quelles amendes de stationnement à Rennes ?

Le forfait de post-stationnement (FPS) est en vigueur à Rennes et est d'un montant de 34 euros en zone rouge, 24 euros en zone verte. La durée maximale de stationnement est de 4 heures en zone rouge avec un tarif à 20 centimes toutes les 6 minutes de 0 à 1h de stationnement puis 0,20 centimes toutes les 5 minutes de 1h à 1h25 et enfin 1 euro par 5 minutes de 1h25 à 4h de durée de stationnement. En zone verte, la durée maximale de stationnement sera de 6h15 avec un tarif à 3 euros pour 2h45 de stationnement puis 1 euro toutes les 10 minutes de 2h45 à 6h15 de stationnement.

Quelles amendes de stationnement à Montpellier ?

Le forfait de post-stationnement (FPS) est à Montpellier de 17 euros en zone jaune de courte durée et orange de moyenne durée. Ce montant de FPS, qui a remplacé l'amende PV forfaitaire de 17 euros au 1er janvier 2018, passera à 33 euros en majoré si vous ne réglez pas votre FPS sous quatre jours. En zone courte durée jaune, le stationnement maximal est de cinq heures (avec un tarif d'un euro pour les 30 premières minutes,  4 euros pour deux heures et 10 euros pour trois heures) avec un tarif à 33 euros. En zone moyenne durée orange, le stationnement est limité à 7 heures maximum, pour un tarif de 33 euros (1 euro la première heure puis un euro par heure jusqu'à la quatrième heure). En zone longue durée, le stationnement est limité à neuf heures maximum pour un prix de 17 euros.

Quelles contraventions pour stationnement gênant et dangereux ?

La deuxième catégorie de contravention est relative au stationnement abusif. Il s'agit généralement d'un stationnement sur une zone non prévue à cet effet ou sur une zone où il est interdit de se garer pendant certaines plages horaires (comme par exemple le stationnement sur une place de livraison). Cela peut entraîner une mise en fourrière du véhicule et une amende de seconde classe de 35 € (75 € en cas de défaut de paiement). La troisième situation concerne le stationnement gênant dès lors qu'il perturbe la circulation normale. Il s'agit par exemple d'un stationnement sur une place de livraison, un trottoir, etc. Une telle situation provoque une contravention de stationnement de catégorie 2 également, soit une mise en fourrière potentielle, 35 € d'amende au tarif normal et 75 € au tarif majoré. Enfin, on recense le stationnement dit dangereux. Il est considéré comme tel lorsqu'il constitue une menace pour les usagers. Il peut s'agir d'un stationnement sur une intersection, non loin d'un virage, à proximité d'un passage à niveau, etc. Dans une telle situation, différentes sanctions sont encourues : amende de 135 € (majorée à 375 €), mise en fourrière, retrait de 3 points et suspension du permis pour 3 ans au maximum. Enfin, il faut savoir qu'une contravention de stationnement est matérialisée par la rédaction d'un procès-verbal (PV).

Quelles contraventions pour stationnement très gênant ?

Attention, depuis le 4 juillet 2015, une nouvelle disposition est entrée en vigueur : elle verbalise le "stationnement très gênant". Dans certains cas, l'amende de 35 euros peut être désormais de 135 euros en amende forfaitaire. Le montant minoré (paiement sous 15 jours)est de 90 euros, le montant majoré (paiement après 45 jours) passe à 375 euros. Il s'agit d'une contravention de quatrième classe. Celle-ci sanctionne les stationnements sur une voie de bus, un emplacement réservé aux personnes handicapées, une place pour les transports de fonds, un passage piéton (et même 5 mètres avant sous réserve d'absence de signalisation), une piste cyclable, sur un trottoir ou même devant une bouche incendie. Cette nouvelle législation ne comprend pas les deux-roues dont le stationnement sur un trottoir reste passible d'une amende de 35 euros pour "stationnement gênant".