LOA : ce qu'il faut savoir sur la location avec option d'achat

LOA : ce qu'il faut savoir sur la location avec option d'achat LOA - La location avec option d'achat (LOA) peut être une alternative à l'achat comptant ou au crédit suivant votre profil. Voici les avantages, inconvénients, conditions et notre avis.

La LOA (location avec option d'achat) est aujourd'hui l'alternative majeure à la LLD (location longue durée). Appelée à l'origine location avec promesse de vente ou leasing, la LOA consiste en réalité à louer une voiture durant une période définie. Sauf qu'au contraire de la LLD, la LOA permet d'acheter le véhicule au terme du contrat de location, pour un prix défini à l'avance lors de la signature du contrat. La LOA est donc une option intéressante car elle permet de ne pas avoir à verser d'apport à la signature. Mais prudence : certains éléments sont tout de même à connaître afin que cela ne vous coûte pas trop cher, et que cela reste une bonne opération financière autant qu'une expérience profitable au volant de votre nouveau véhicule. Voici notre guide pratique pour tout comprendre à la location avec option d'achat (LOA).

Quels sont les véhicules disponibles en LOA ?

De nombreux véhicules sont disponibles en LOA. Comme pour la location longue durée, les modèles les moins chers disponibles en LOA sont les petites citadines. Pour moins de 100 euros par mois, il est possible de trouver certains modèles en LOA en neuf, et les acquérir à la fin du contrat. Linternaute.com dresse chaque année un dossier des modèles les moins chers à louer en LOA. Retrouvez le plus récent en cliquant sur la photo ci-dessus !

Quelles sont les conditions d'un contrat de location avec option d'achat (LOA) ?

Le contrat de location avec option d'achat (LOA) doit obligatoirement contenir certains éléments, qui ont été fixés par les pouvoirs publics. Voici ce que doit contenir un contrat de LOA réalisé en bonne et due forme :

  • la date et la durée de l'offre
  • l'identité des parties
  • la désignation de la voiture
  • le prix comptant de la voiture louée (sa valeur effective lors de la location)
  • les modalités encadrant le remboursement de la location
  • les frais de la location (à comparer avec les frais d'un achat complet avant de s'engager)
  • la durée de la location
  • le montant du dépôt de garantie
  • le montant, le nombre et la périodicité des loyers (avec ou sans assurance)
  • La valeur de rachat au terme de la location en cas d'acquisition du bien (valeur résiduelle)
  • le coût total de la LOA (prix total des loyers TTC auxquels il faut rajouter la valeur de rachat et le coût des éventuelles assurances souscrites).

A noter que vous pouvez vous rétracter dans un délai de sept jours suite à la signature du contrat de location avec option d'achat. Le locataire doit, en plus du loyer, s'acquitter des frais de carte grise (établie au nom de la société de location, puisque la voiture lui appartient toujours), de vignette Crit'Air si besoin, d'assurance (en tous risques et au nom de la société) et aura à sa charge les frais d'entretien et de réparations éventuelles. Vous ne devenez propriétaire du bien que lorsque vous avez acquitté la valeur résiduelle du bien prévue au contrat. Attention : il s'agit d'une opération de location et non d'un crédit. La mention d'un taux d'intérêt n'est pas obligatoire.

Quels sont les avantages de la LOA ?

Le principal avantage d'une location avec option d'achat (LOA) est de parfois permettre au locataire de ne pas fournir d'apport initial. Attention, car si aucun apport n'est demandé, le premier loyer de la location reste cependant majoré et représente donc un premier investissement non négligeable à fournir dès la signature du contrat. La LOA ne manque pas d'autres avantages dont voici une liste non exhaustive :

  • La question de la revente ne se pose pas. Si vous n'achetez pas le véhicule à l'issu du contrat, vous pouvez recommencer une nouvelle location avec un véhicule neuf différent. Vous pouvez changer de véhicule de manière plus fréquente.
  • Les mensualités sont attractives (elles prennent en compte la dépréciation de l'auto) et permettent de débourser moins d'argent qu'un prêt traditionnel pour un véhicule neuf.
  • Vous disposez d'une garantie constructeur tout au long de la location avec option d'achat.

Quels sont les inconvénients de la LOA ?

Malgré ces avantages, la location avec option d'achat (LOA) dispose également d'inconvénients. Ce type de location ne se destine en effet pas à tout le monde, à cause de conditions assez restrictives sur l'utilisation du véhicule loué. Voici les principaux inconvénients connus liés à la LOA :

  • Le kilométrage autorisé est limité (pas plus de 15 000 kilomètres en général pour une essence, et pas plus de 25 000 kilomètres pour un diesel). Et pas question de le dépasser : vous risqueriez de devoir régler des pénalités élevées en cas de dépassement.
  • Le véhicule ne vous appartient pas, sauf si vous validez l'option d'achat à la fin du contrat bien entendu.
  • Le véhicule doit être rendu en parfait état, comme lorsqu'on vous l'a confié. Il faut donc être très vigilant, à l'extérieur comme à l'intérieur de la voiture. Sinon, vous devrez payer des frais de remise en état, dont le montant peut s'avérer élevé.
  • Si une garantie peut être incluse dans le contrat, des réparations non-prévues peuvent être à votre charge.

Crédit ou LOA : que choisir ?

Attention : une location avec option d'achat (LOA) n'est pas un crédit. La mention d'un taux d'intérêt n'est donc pas obligatoire. Le crédit est différent de la LOA dans le sens où celui qui souscrit à un crédit devient immédiatement propriétaire du bien que le crédit sert à financer. Avec une LOA, le loueur reste propriétaire du véhicule, sauf si vous validez l'option d'achat à la fin du contrat. Aussi, un crédit classique vous impose d'emprunter le montant total du véhicule, tandis que dans le cadre d'une LOA, seule une partie de ce montant est financée. C'est l'avantage de la LOA. Aussi, un véhicule acheté à crédit peut être revendu, tandis que dans le cadre d'une LOA, vous ne pouvez pas revendre l'auto s'il vous reste des mensualités à régler. La LOA est également plus avantageuse si vous roulez peu, puisqu'elle impose une limite kilométrique, ou si vous désirez changer de véhicule souvent.

Quelles sont les conséquences en cas de non-paiement d'une LOA ?

Si le locataire ne peut plus payer les mensualités, il est en droit de demander un report d'échéance à l'organisme de crédit. Si ce report est accepté, le loueur peut demander au locataire une indemnité égale à 4 % des sommes reportées. S'il est refusé, il peut demander la restitution du bien, le paiement des loyers échus et non réglés, et une indemnité de résiliation qui s'élève à 8 % du montant du capital restant dû.

Que se passe-t-il en cas de perte, de vol ou d'accident d'un véhicule en LOA ?

En cas de vol, de perte ou de destruction du véhicule, l'assurance remboursera directement à la société de location l'indemnité prévue au contrat. Même si vous n'avez plus de voiture, vous êtes tenu de respecter les engagements du contrat de leasing que vous avez signé. Vous devrez payer au loueur les loyers restant dus ainsi que la valeur résiduelle (valeur de revente future attribuée à un véhicule), le tout minoré du montant de l'indemnité payé par l'assurance. Ainsi, plus le vol, la perte ou la destruction du véhicule a lieu tôt après la signature du contrat, plus la somme à verser au loueur sera élevée.

Assurance LOA

Cela peut arriver, mais c'est rare que l'assurance du véhicule soit comprise dans les mensualités que vous devrez verser. Aussi, vous serez généralement contraint à souscrire à une assurance auto tous risques, ce qui peut représenter un coût en fonction du véhicule et de votre expérience de conduite.

Avis sur la LOA

Encore une fois, la location avec option d'achat (LOA) n'est en soi pas une mauvaise option. Il faut cependant être bien conscient des règles du jeu, et répondre à un profil de conducteur bien particulier avant de s'engager : vous roulez peu, vous êtes précautionneux, et dépenser des mensualités tous les mois ne vous fait pas peur. A noter qu'il faut également être vigilant au montant du dépôt de garantie qui peut être demandé par le loueur avant de s'engager.

Résilier une LOA

Dans l'hypothèse où vous voudriez résilier votre contrat de location avec option d'achat (LOA), plusieurs solution s'offrent à vous. Voici ce que vous pouvez faire pour résilier votre LOA :

  • Transférer le contrat en trouvant un repreneur, avec l'accord de l'organisme de crédit bien entendu. A noter que des frais de transfert peuvent s'appliquer.
  • Le transfert du contrat peut également prendre la forme d'un rachat par un concessionnaire. Mais le concessionnaire en question devra payer des pénalités et devra revendre le véhicule. Pas toujours une bonne opération, suivant le véhicule...
  • Rendre la voiture. C'est sans doute la solution la plus simple. Mais soyez bien conscient que vous devrez régler des pénalités, puisque le loueur avait prévu que vous iriez au bout du contrat. En choisissant cette solution, vous pouvez a priori résilier votre LOA en envoyant simplement un courrier recommandé à l'organisme de financement qui a accordé la location.

Fin de LOA : les solutions d'achat

A la fin de votre contrat de LOA, vous pouvez opter pour trois solutions différentes au moment de décider d'un achat du véhicule ou non. Voici les solutions qui s'offrent à vous à l'expiration de votre contrat de location avec option d'achat :

  • L'achat par anticipation : vous pouvez, si vous le souhaitez, acquérir le véhicule avant la fin de la location. Cependant, les contrats prévoient souvent une période minimale de location à laquelle le locataire ne peut échapper. L'achat par anticipation du véhicule ne pourra donc se faire qu'après ce délai.
  • L'acquisition en fin de location : au terme du contrat, le locataire peut acquérir définitivement le véhicule. C'est l'option classique qui définit le concept même de la LOA. Le locataire doit alors payer au loueur le montant de la valeur résiduelle indiquée dans le contrat. Le dépôt de garantie versé au début sera déduit du prix de vente. Il faudra alors faire établir une nouvelle carte grise au nom du nouveau propriétaire.
  • Si l'automobiliste ne rachète pas la voiture, il récupère son dépôt de garantie à la condition que le forfait kilométrique ait été respecté et que la voiture soit en bon état.

Passer à la voiture électrique vous tente ? Le marché propose désormais de nombreux modèles. Encore faut-il choisir celui le plus adapté à votre utilisation. Véritable pionnière sur le marché de la voiture électrique, la NISSAN LEAF s'est imposée comme une référence avec sa praticité, un vaste réseau de recharge et une autonomie encore multipliée depuis l'arrivée du tout nouveau modèle en 2018. La berline familiale 100% électrique a de nombreux atouts reconnus avec ses 5 vraies places, son grand coffre et des technologies innovantes comme le ProPILOT pour plus de sérénité sur la route ou le ProPILOT Park pour stationner.